Mais qui est Aiways ?

Fraîchement créée depuis 2017, on ne peut pas dire que la marque chinoise Aiways ait beaucoup fait parler d’elle. Ce n’est pas étonnant, car le constructeur nous propose ici, avec le U5, le premier modèle de sa gamme, qui devrait être suivi dès l’automne par un SUV Coupé puis par une berline l’année prochaine. Toujours en électrique.

SUV aiways

De surcroît, Aiways ne dispose pas de concessions en Europe. Il faut contacter la marque qui va envoyer un commercial (parfois un sous-traitant) vous faire essayer le véhicule à domicile. Il peut même vous faire une offre de reprise de votre ancien véhicule. Tout comme un concessionnaire, mais sans les murs. Il suffit de se rendre sur le site Aiways pour trouver toutes les informations.

Logo Aiways

Aiways zappe tous les réseaux de distribution classiques.

Ce nouveau modèle de vente n’est pas forcément fait pour rassurer les acheteurs. Alors Aiways propose une garantie de 5 ans ou 100 000 km. Pas mal il faut avouer. Et pour assurer les interventions techniques, le chinois a signé un partenariat avec l’enseigne Feu Vert, habilitée à intervenir sur les U5 sans que cela ne perturbe la garantie (une cinquantaine de centres d’ici 2022). Une façon d’assoir sa crédibilité au travers de la renommée de l’enseigne en France.

Garantie Aiways U5

Feu Vert est d’ailleurs en possession d’un stock de pièces pour intervenir rapidement sur des réparations éventuelles. C’est du chinois, oui mais c’est de l’origine.

Un physique atypique

La première chose qui frappe sur le Aiways U5, c’est sa calandre fermée particulièrement marquée, vu la hauteur du capot. Une signature façon Tesla, et peut être aussi une façon de bien afficher la motorisation tout électrique de cette voiture malgré son gabarit somme toute assez impressionnant. Au final, c’est plutôt surprenant, mais cohérent avec les optiques effilées qui remontent sur les ailes, et qui surplombent chacune une grille en plastique, dont celle côté du conducteur renferme la prise de recharge. Un emplacement au demeurant très pratique.

Longueur Aiways U5

Le Aiways U5 est long de 4,68 m.

La silhouette est beaucoup mieux réussie. Presque conventionnelle dirait-on. Elle n’est pas sans rappeler celle du Range Rover Velar (il y a pire comme référence), tant sur ses lignes que sur l’intégration de poignées de portes escamotables qui apportent une valeur ajoutée incontestable sur une voiture de cette gamme. Le hayon ne donne pas d’effet sac à dos comme on le voit souvent sur un véhicule de ce format, et offre une poupe assez sobre traversée par un bandeau lumineux de feux stop.

Design aiways U5

Dans l’ensemble, le Aiways U5 coche les cases esthétiques de l’originalité et de l’équilibre. Il n’est finalement ni beau ni moche, pouvant déclencher le coup de cœur. Ou pas.

Bienvenue à bord !

A l’intérieur en revanche c’est un concerto. Une véritable ambiance premium soulignée par un confort particulièrement bien étudié, et une dotation très généreuse. La planche de bord est sobre et joliment finie, et la dalle numérique tactile de 12,3’’ y est parfaitement intégrée. Sur la version premium, un écran supplémentaire réservé aux réglages de la clim est intégré au pied de la console, ce qui le rend un peu difficile à atteindre pour le conducteur.

Tableau de bord Aiways U5

Toujours en premium, on appréciera le chargeur à induction. D’autant que la prise USB présente sous la console n’est pas très pratique à atteindre. Un rangement qui se trouve d’ailleurs étonnamment placé, et qui est censé palier à l’absence incompréhensible d’une boîte à gants ordinaire. Certes, le passager a tout l’espace pour s’installer, mais ce compartiment de rangement fait cruellement défaut dans l’habitacle.

Pas de navigation au menu des deux versions du U5.

Les deux finitions embarquent une instrumentation numérique divisée en trois volets dont l’affichage est plutôt basique mais assez efficace. Pour la navigation sur la dalle 12,3’’, il faudra en passer par des applications du téléphone pour répliquer le contenu sur l’affichage. Mais uniquement avec un iPhone, le U5 ne proposant que l’Apple Carplay, et non pas Android Auto ce qui est fort dommage.

Habitacle Aiways U5

A l’arrière, l’espace est royal. Certes la banquette est dessinée pour deux passagers principalement, mais le siège central n’en demeure pas moins confortable. Là encore, les occupants auront largement la place de prendre leurs aises grâce à l’empattement généreux de 2,80 m. Mais pas seulement, car malheureusement le volume du coffre est largement réduit avec seulement 432 l de chargement disponible, alors qu’un Peugeot 3008 par exemple, qui propose 3 cm de moins en longueur, affiche une contenance maximale de 780 l. Et même si le capot avant offre un deuxième coffre, il se destine au rangement des câbles de recharge.

Jusqu’où vous emmenera-t-il ?

Le Aiways U5 est donné pour 410 km d’autonomie dans sa version standard, et 400 km pour la finition premium. Un déficit causé par un léger surpoids de la déclinaison haut de gamme (1 770 kg contre 1 720 kg) mais aussi par la monte en 19’’, contre 17’’ de base. Cette homologation WLTP est semble-t-il plutôt optimiste avec sur route une capacité réelle relevée d’environ 300 km en mixant les environnements routiers. Une autonomie déjà intéressante, mais finalement limitée pour une familiale avec laquelle il sera compliqué de partir en vacances.

Batterie Aiways U5

Pour recharger la batterie de 63 kWh, il vous faudra compter 10 heures sur une Wallbox qui délivre 6,6 kW de puissance. La prise combo CSS autorise jusqu’à 90 kW sur les bornes de recharge compatibles pour offrir une recharge de 20 à 80 % en seulement 35 mn.

Selon le cycle WLTP, la consommation est de 17,4 kWh / 100 km.

L’U5 embarque un moteur électrique de 150 kW, soit 204 ch, ce qui semble suffisant au regard de son poids de 1 770 kg, plutôt léger pour un véhicule de cette taille. Sur le papier, le 0 à 100 km/h est effacé en 7,5 s. Sur le terrain, l’Aiways se révèle assez facile, voire agréable, à conduire tant que le bitume sous les roues est parfaitement lisse. Le chinois supporte mal les imperfections qui se ressentent immédiatement au travers des mouvements de caisse (un effet encore accentué par les jantes 19’’).

Consommation Aiways U5

Les tarifs

Ce nouveau venu sur le marché est proposé à 39 300 € en version standard, et à 42 400 € en finition premium. A cela il faut enlever les 7 000 € de bonus dévolus à l’achat d’une voiture électrique, et éventuellement une prime à la conversion si vous vous débarrassez de votre ancien véhicule.

Prix Aiways U5

Un tarif tout à fait attractif, du même ordre que le nouvel ID.4 de Volkswagen, mais bien mieux équipé. En effet, dès le premier niveau de finition le Chinois embarque :

  • Climatisation automatique bizone
  • Sièges avant électriques
  • 6 airbags
  • Aide au freinage d’urgence
  • Système d’alerte anticollision
  • Surveillance des angles morts
  • Radar de recul et aide au stationnement arrière
  • Caméra à 360°
  • Accès et démarrage mains-libres
  • Bluetooth et USB
  • Réplication du Smartphone (Apple Carplay uniquement)
Equipements Aiways U5

En cumulant les aides, le U5 peut descendre en dessous de la barre de 30 000 €.

Une belle dotation à laquelle la version premium ajoute :

  • Le toit ouvrant panoramique
  • Sièges en cuir et chauffants
  • Contrôle de la climatisation par commande numérique
  • Radar avant d’aide au stationnement

L’avis de Choisir.com

Le Aiways U5 est doté de nombreuses qualités, particulièrement en termes de confort intérieur et d’équipement. Mais est ce que ce nouveau modèle de vente, sans réseau direct, pour un constructeur inconnu peut donner de bons résultats sous nos latitudes ? L’évolution du marché nous le dira.