Nouvelle recette

S’il représente la deuxième meilleure vente de Jeep en 2019, derrière le Renegade, le Compass s’est totalement effondré en 2020. Sur le marché français du moins, avec seulement 2009 nouvelles immatriculations sur l’année. Au niveau international, la baisse est moins brutale mais tout de même notable. Il faut dire que le Jeep Compass se positionne dans une catégorie particulièrement concurrentielle, et qu’il doit faire face aux arguments de poids de ses adversaires tels que les Peugeot 3008, Renault Kadjar ou Kia Sorento. Alors, pour regagner du terrain, l’américain subit un très léger restylage. Mais surtout il entre dans la cour des hybrides rechargeables où les rivaux sont moins nombreux.

Hybridation Jeep Compass

Avec l’hybridation, Jeep arrive à faire baisser sa note globale de CO2.

Le restylage côté esthétique est assez léger, se composant principalement du cerclage des antibrouillards, du nouveau dessin de la calandre (sous l’historique sept fentes), et d’une évolution de la signature optique. Les nouveautés les plus intéressantes de ce Compass 2021 sont à chercher du côté du confort et de la sécurité.

Design Jeep Compass

Tout a changé

A l’intérieur, tout est nouveau. Adieu l’ancien agencement désuet et bonjour modernité. La planche de bord s’étire en longueur sur deux niveaux aux lignes très élégantes. L’écran multimédia, qui passe à 10,1’’ de diagonale sur les versions hautes, et 8,4’’ sur les autres, surplombe désormais la console centrale et n’y est plus intégré, ce qui renforce le sentiment techno.

Ecran Jeep Compass

L’instrumentation numérique de 10,25’’, présente dès le deuxième niveau de finition, permet un paramétrage des différentes infos selon les préférences du conducteur.

Equipements Jeep Compass

Toute l’offre technologique est renforcée avec la présence d’un chargeur à induction, l’Apple CarPlay, l’Android Auto et la navigation 3D par TomTom.

Jeep annonce un processeur ultrapuissant pour son système multimédia.

Le volant réduit aussi ses lignes, mais pas son épaisseur de jante, pour un rendu très sobre.  Les panneaux de portes et le tunnel de transmission ont également été revus. Et l’ensemble profite d’une belle qualité des matériaux employés et d’un assemblage tout à fait réussi qui rendent cet intérieur particulièrement valorisant.

Tableau de bord Jeep Compass

Tout l’habitacle se veut aussi plus pratique avec l’agrandissement de la boîte à gants et des vide poches pour faire passer les rangements intérieurs de 2,8 l sur l’ancienne version à 7,2 l dans cette version restylée. Pas mal !

A l’arrière, la banquette est toujours accueillante et confortable. Quant au volume disponible dans le coffre, la présence des batteries et du moteur électrique ne lui font perdre que 18 l en affichant 420 l (contre 438 l pour la version thermique), ce qui représente un bon chiffre dans sa catégorie (mieux qu’un Peugeot 3008 Hybrid).

Réservoir Jeep Compass

En revanche, c’est le réservoir d’essence qui en prend un coup. Celui-ci descend à une capacité de 36,5 l, soit prés de la moitié de sa capacité initiale. Si vous espériez passer moins souvent à la station essence avec votre hybride, c’est loupé.

Un Jeep avant tout

Le Compass 2021 propose donc deux nouvelles motorisations hybrides basées sur le quatre cylindres 1.3 l essence Firefly décliné en 130 et 180 ch, couplé à au moteur électrique eMotor de 60 ch, placé sur l’essieu arrière, pour proposer des puissances cumulées de 190 et 240 ch. Le Compass hérite donc de la transmission intégrale lorsque les deux moteurs fonctionnent de concert.

Avec cette puissance, le Compass peut assurer un 0 à 100 km/h à 7,1 ou 7,3 s selon le bloc choisi. Une performance honnête sur le papier, mais qui ne reflète pas du comportement sur route qui s’avère plutôt pataud. Il faut dire que le Jeep ne pèse pas moins de 1 930 kg. Rajoutez à cela une boîte auto 6 vitesses qui, sans être désagréable, n’est pas des plus performantes, et vous obtenez un Compass pas forcément très maniable et qui se satisfait d’une conduite très souple.

Version Jeep Compass

La version Trailhawk dispose d’une boîte courte et de pneus 17’’ Mud&Snow.

Mais c’est un Jeep, et le constructeur ne veut pas que cela s’oublie. C’est pour cette raison qu’il maintient la molette de réglage de la transmission avec quatre modes : terre et sable, neige, automatique et sport. Cela même si la clientèle du Compass n’est pas une habituée du off-road. Le mode terre et sable sera sans doute le moins activé, mais une légende reste une légende.

Le mode neige est plutôt judicieux avec son maintien constant du moteur électrique qui garantit une accroche douce sur les routes les plus difficiles en hiver, tandis que le mode Automatique semble parfois hésiter sur la répartition de la puissance. Le mode Sport propose quant à lui des reprises plus intenses sur la plage des 80/120 km/h, mais il désactive d’office l’antipatinage et le Start & Stop.

Modes Jeep Compass

Bien sûr, le baroudeur de la gamme est le Compass TrailHawk qui, en plus de son look musclé dû notamment au sabot remontant sur la calandre, propose une garde au sol de 22,9 cm et un blocage de différentiel géré par le moteur électrique qui s’assure que les roues arrière tournent à la même vitesse que les roues avant.

Une sécurité accrue

Le Compass 2021 assure aussi le plein d’équipements de conduite et de sécurité qui lui faisaient cruellement défaut jusque-là.

En fonction de la finition, il peut se doter de :

  • Park View avec Dynamic Lines : caméra de recul avec diagrammes dynamiques et alertes sonores
  • Highway Assist : un régulateur de vitesse adaptatif combiné à l’aide au maintien dans la voie
  • Régulateur de vitesse intelligent couplé à la reconnaissance des panneaux de signalisation : le régulateur s’adapte à l’endroit où vous vous trouvez
  • Freinage d’urgence automatique avec détection des piétons et des vélos
  • Surveillance des angles morts
  • Avertisseur de franchissement de ligne
  • Alerte somnolence du conducteur

Quatre finitions au menu

Ce Jeep Compass 4xe 2021 est proposé en quatre finitions :

  • Brooklyn Edition à partir de 43 000 €
  • Limited à partir de 44 500 €
  • Trailhawk à partir de 46 000 €
  • S à partir de 47 500 €
Finitions Jeep Compass

Jeep propose l’easyWallbox, à installer soi-même, pour la recharge à la maison.

Des tarifs qui sont dans la veine d’un Peugeot 3008 doté de 225 ch et d’un meilleur agrément de conduite, mais bien supérieurs à un Mitsubishi Outlander PHEV ou au futur Citroën C5 Aircross (commercialisé à l’automne) qui sont tous deux accessibles en dessous de la barre des 40 000 €.

L’avis de Choisir.com

Ce Jeep Compass 4xe propose de belles qualités en termes d’habitabilité, de confort et d’équipements embarqués. On regrettera seulement son pilotage assez peu enthousiasmant. Mais dans l’ensemble, il s’en sort plutôt pas mal. Et lorsqu’il est choisi, c’est souvent pour son look de baroudeur à l’américaine, et pour cela il est très fort.