Choisir.com - Comparez, économisez.

La 5G, ça change quoi ? Pourquoi, comment et à quel prix ?

L’arrivée du nouveau réseau 5G, à la fois sur le marché des forfaits mobiles et nécessairement sur celui des smartphones, soulève plusieurs interrogations. Le fonctionnement et les objectifs de ce nouveau réseau mobile, mais aussi son prix et les conditions nécessaires à son utilisation sont autant de questions qui reviennent régulièrement au sujet de la 5G. Tout ce que vous devez savoir au sujet de la 5G, avec la rédaction de Choisir.com.

Qu’est-ce que la 5G ?

Cinquième génération de réseau mobile, la 5G est une technologie évolutive qui doit permettre d’améliorer quatre axes selon l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) : développer les débits partagés, rendre le réseau plus fiable et réactif, augmenter le nombre d’objets connectés et adapter plusieurs qualités de service sur un réseau. En principe, la 5G permet de bénéficier de débits beaucoup plus élevés que la 4G, d’un temps de latence réduit et d’une qualité des communications améliorée.

Quel est l’intérêt de la 5G ?

Bénéficier de la 5G permet d’une part une plus grande rapidité sur Internet, que ce soit pour télécharger une application, poster du contenu ou effectuer des recherches plus rapidement. D’autre part, elle améliore la qualité des vidéos ou des appels en visio-conférence que l’on pourrait ainsi effectuer en haute définition et avec plusieurs interlocuteurs et permettrait d’utiliser des applications de réalité virtuelle. 

À l’avenir, elle est susceptible de favoriser les innovations dans la gestion des équipements médicaux à l’hôpital, la télémédecine ou la lutte contre les maladies chroniques. Dans le domaine des transports, le fonctionnement de voitures ou navettes autonomes reposerait sur sa technologie, tout comme la gestion du trafic routier ou encore le pilotage à distance de véhicules dans des zones complexes. L’agriculture est également un domaine qui bénéficiera de l’apport de la 5G en favorisant le développement d’équipements autonomes et interconnectés ou encore en permettant une gestion intelligente des cultures.

Son intérêt réside dans son caractère évolutif : la 5G est une technologie dont les performances vont progresser et auxquelles vont s’ajouter de nouvelles fonctionnalités au fur et à mesure que de nouvelles bandes de fréquences seront déployées. Ainsi, les avantages que l’on retire dans l’immédiat du développement de la 5G ne sont qu’une partie des bénéfices bien plus importants qui seront récoltés grâce à cette nouvelle génération de réseau mobile.

Si la 5G est essentielle aujourd’hui, c’est donc également parce qu’elle apporte une solution à la saturation des réseaux mobiles 3G et 4G utilisés actuellement. L’enjeu de l’arrivée de la 5G est finalement double : développer de nouvelles utilisations du réseau mobile et éviter la saturation pour conserver les utilisations actuelles des réseaux mobiles.

L’historique de la 5G

C’est à partir de 2013 que l’Union Européenne commence à évoquer le projet de développer la 5G afin d’anticiper la future saturation du réseau 4G prévue vers 2022. Pour cela, de nouvelles fréquences sont créées pour permettre d’améliorer la qualité des débits. Ainsi, en 2017, l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) dédie les bandes de fréquence entre 3,4 GHz et 3,8 GHz à la 5G. Toutefois, le conflit entre Huawei, le grand groupe de communications mobiles chinois, et les Etats-Unis contribue à ralentir le développement du projet de 5G en France. C’est à partir de 2019 qu’un accord gouvernemental est donné aux opérateurs français pour tester la 5G dans les villes de l’hexagone. En 2020, Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free mobile gagnent les enchères pour les bandes de fréquence 5G. Toutefois, cette nouvelle technologie suscite de nombreuses oppositions. En cause, la potentielle nocivité des ondes sur la santé des Français selon certains représentants locaux. Le premier site 5G ouvre néanmoins ses portes en 2020 dans le sud de la France, à Nice. Le déploiement de cette technologie prenant du temps, la globalité de la population française ne devrait bénéficier de la 5G que vers 2030.

Pour rappel, le réseau mobile 5G fait suite aux réseaux 2G (années 1990), 3G (2004) et 4G (2012). Pour un aperçu chiffré général de l’évolution des réseaux mobiles, le débit indicatif en bits passe de 9,6 kb/s pour la 2G, à 1,9 Mb/s pour la 3G et à 150 Mb/s pour la 4G. D’après les enquêtes de l’Arcep, le réseau 4G offre une connexion à Internet jusqu’à trois fois plus rapide que le réseau 3G. En théorie, le réseau 5G devrait à terme pouvoir porter le débit au-delà des 10 Gbit/s et permettre une connexion à Internet jusqu’à 10 fois plus rapide que la 4G.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre forfait mobile trop cher ?

faire une simulation

Comment fonctionne la 5G ?

Lorsque l’on en vient au fonctionnement d’un réseau mobile, un certain nombre de paramètre entrent en compte. Et la 5G ne fait pas exception, avec des différences de déploiement selon les opérateurs qui se répercutent sur la qualité de la connexion des forfaits, et que l’on ne peut comprendre sans un minimum de connaissances techniques sur le sujet.

Le déploiement de la 5G en France

Au lancement de la 5G en France le 18 novembre 2020 exactement, plus de 20 000 antennes 5G ont été activé par les opérateurs mobiles selon l’Arcep. En termes de nombre d’antennes déployées, c’est Free qui prend la tête du classement avec environ 12 000 unités, suivi par Bouygues Telecom à 5 000, SFR à plus de 3 000 et Orange autour de 2 500. Ces quatre opérateurs sont les seuls à avoir participé au processus d’attribution des bandes de fréquences du nouveau réseau mobile et sont donc les seuls à participer activement au déploiement de la 5G. Le déploiement, commencé il y a donc plusieurs mois afin de pouvoir activer des antennes dès le lancement de la 5G en France, devrait se faire progressivement au cours des prochaines années pour durer jusqu’en 2030 environ.

Toutefois, Free, SFR, Bouygues Telecom et Orange ne seront pas les seuls opérateurs à proposer des forfaits mobiles 5G ! En effet, l’Arcep a imposé à ces quatre opérateurs historiques d’accueillir les MVNO sur leur offre 5G. Déjà, vous pouvez trouver des forfaits mobiles 5G parmi les offres des opérateurs NRJ Mobile, Coriolis, La Poste Mobile ou encore Prixtel.

Qu’est-ce qu’un MVNO ?

Les Mobile Virtual Network Operators (MVNO) sont des opérateurs qui ne bénéficient pas de leur propre réseau de téléphonie mobile. Par conséquent, ils achètent les services d’un ou plusieurs opérateurs de réseau mobile en grande quantité. Les MVNO restent toutefois maîtres de leurs différentes offres commerciales et ont la charge de la distribution des services de communications mobiles à leurs abonnés.

Le déploiement, opérateur par opérateur

Pour comprendre l’avancée du déploiement de la 5G, il ne suffit pas seulement de se pencher sur le nombre d’antennes déployées. Car d’autres paramètres entrent en compte pour savoir quel opérateur est le plus avancé ou le plus performant.

Free Mobile. L’opérateur est celui qui a déployé le plus grand nombre d’antennes 5G, avec plus de 12 000 sites en France métropolitaine. Toutefois, il est important d’ajouter que seuls 1 691 sites sont équipés de bandes de fréquence 3,5 GHz, pour 12 000 équipés de bandes de fréquence 700 MHz. Seules 14% des antennes déployées par Free sont donc en 3,5 GHz, et les 12 000 équipées de bandes de fréquence 700 MHz offrent un débit plus que moyens. Grâce à ce déploiement, Free couvre environ 9 500 communes soit plus de 70% de la population.

Bouygues Telecom. Si Bouygues Telecom était déjà le deuxième opérateur en termes de nombre de sites au lancement de la 5G, il est surtout celui qui a le plus progressé au cours du troisième trimestre 2021 avec plus de 2 000 nouveaux sites pour un total de plus de 5 000. Parmi eux, 1 934 sont équipés de bandes de fréquence 3,5 GHz soit 39%, mais aucun de bandes de fréquence 700 MHz puisque les 4 701 autres bandes de fréquences sont des 2,1 GHz. Bouygues Telecom couvrait au 1er octobre 2021 38 villes de plus de 100 000 habitants et plus de 3 000 communes.

SFR. SFR est l’avant-dernier opérateur pour le nombre de sites 5G avec un total de 3 160 et pointe à la même place du classement pour la progression au troisième trimestre avec 1 409 nouvelles antennes 5G. Toutefois, il est important d’attribuer à l’opérateur la deuxième place en part de bandes 3,5 GHz (55%) et, comme pour Bouygues, l’absence de bandes de 700 MHz. L’opérateur couvrait fin novembre 2021 plus de 2 500 communes en France métropolitaine.

Orange. Il n’est pas évident de situer l’opérateur vis-à-vis de ses concurrents. En effet, l’opérateur est à la fois celui qui dispose de moins de sites (seulement 2 473) et celui qui a le moins progressé au cours du troisième trimestre 2021 (601 nouveaux sites). Toutefois, il est de loin celui qui dispose le plus de bandes de fréquences 3,5 GHz et ce à la fois en part et en nombre d’antennes malgré son mauvais classement toutes bandes confondues. Orange a effectivement déployé à ce jour 2 177 sites équipés de bandes de fréquence 3,5 GHz, ce qui représente 88% de son total, le reste étant 475 sites équipés de bandes de fréquence 2,1 GHz. Avec ces chiffres, Orange couvre environ 1 000 communes dont une trentaine d’entre elles de plus de 100 000 habitants.

La 5G fonctionne grâce à l’assemblage de diverses innovations. Deux en particulier présentées ci-dessous : les bandes de fréquences et les antennes de la 5G. 

Les bandes de fréquences de la 5G 

Pour échanger des données, les réseaux mobiles utilisent des ondes qui sont découpées en multiples bandes de fréquence. Leur attribution pour utilisation relève de l’accord de l’Etat. Chaque fréquence à une portée et un débit différent. Plus la bande de fréquence est large (en fonction de la taille des tuyaux), plus le débit à partager entre les abonnés est élevé. Logiquement, plus le nombre d’utilisateurs au même endroit et au même moment est élevé, plus le débit sera faible. Le tuyau sature. En conséquence, des zones très denses pourtant mieux dotées en largeur de bande peuvent avoir un faible débit. Parallèlement, un utilisateur dans une zone peu dense peut bénéficier de beaucoup de ressources malgré une plus faible largeur de bande. 

Concernant la 5G, elle fonctionne sur des bandes déjà présentes pour la 4G telles que celles de 700 MHz, 2,1 GHz ou 1800 MHz. En 2020, l’Arcep en a attribué une nouvelle : celle de 3,5 GHz. Cette dernière est particulière car elle offre une bande de fréquence plus large et plus efficace que celles de la 4G. Ainsi, le débit fourni par cette bande est plus important. Il peut être bon de rappeler que la 5G peut être déployée sur des bandes de fréquences déjà mobilisées par la 4G. Elle peut justement permettre d’en optimiser le débit en remplaçant la bande 4G par une 5G.

Ce sera surtout la bande 26 GHz qui permettra des débits beaucoup plus importants lorsqu’elle sera attribuée dans les prochaines années. Située sur des bandes millimétriques, elle permettra d’assurer le meilleur débit jamais atteint à ce jour sur un réseau mobile. Jusqu’à présent, cette bande de fréquence est utilisée pour les liaisons satellitaires ou d’infrastructures. Grâce à celle-ci, la 5G pourra permettre entres autres le développement de la télémédecine ou de la voiture autonome grâce à l’amélioration de la qualité et de la vitesse de l’échange des données. Toutefois, pour atteindre ce très haut débit, les antennes devront être environ cinq fois plus nombreuses que celles actuellement présentes pour la 4G.

Les caractéristiques des bandes de fréquences utilisées aujourd’hui par la 5G

Selon l’Arcep, la bande de fréquence de 700 MHz dispose d’une très bonne pénétration à l’intérieur des bâtiments, doublée d’une forte portée, mais son débit est faible. De son côté, la fréquence 3,5 GHz offre un bien meilleur ratio couverture/débit, tout en ayant une faible pénétration à l’intérieur.

Les antennes de la 5G

Aujourd’hui, la majorité des antennes qui permettent l’accès à la 5G sont des antennes Non Stand Alone, c’est-à-dire qui ne disposent pas d’un système d’émission et de réception directionnel des signaux. Les fréquences de ces antennes sont inférieures à 1GHz. Ces antennes sont également celles qui permettent l’accès à la 2G, 3G, 4G. Par exemple, l’opérateur Free ayant fait le choix d’utiliser la bande de fréquence de 700 MHz pour la 5G, il peut ainsi utiliser les antennes Non Stand Alone déjà présentes sur le territoire.

De fait, il n’existe pas encore pour l’instant d’antenne Stand Alone sur le sol français, c’est-à-dire qui permettent une gestion intelligente du réseau et une communication quasiment en temps réel. Ces antennes concentrent le signal vers les appareils qui le demandant afin d’optimiser l’utilisation du débit et de le rendre plus puissant. Les opérateurs ne pourront offrir à leurs abonnés le potentiel total de la 5G que lorsque ce type d’antennes Stand Alone sera mis en place en France aux alentours de 2023 selon l’Arcep. 

Aujourd’hui, pour bénéficier de la 5G, il faut être dans une zone couverte par celle-ci, mais également être couvert par la bande 4G portant la signalisation, appelée bande d’ancrage. Attention, il se peut que vous voyiez s’afficher un logo 5G sur votre écran sans parfois pouvoir bénéficier de cette technologie. En effet, dans certains cas, le téléphone peut être connecté à une bande de fréquence 4G d’ancrage tandis que la bande 5G n’est pas accessible. Selon l’Arcep, l’affichage du logo 5G ne signifie pas nécessairement que la technologie est accessible. 

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre forfait mobile trop cher ?

faire une simulation

Concrètement, comment avoir la 5G ?

Pour avoir la 5G, trois conditions sont nécessaires. En premier lieu, opter pour un forfait 5G auprès de votre opérateur. Deuxièmement, disposer d’un téléphone compatible 5G. Enfin, se trouver dans un réseau 5G.

Pour bénéficier de la 5G, il faut tout d’abord posséder un smartphone compatible c’est-à-dire étant certifié par son fabricant comme pouvant donner accès à cette nouvelle technologie. La plupart des téléphones utilisés actuellement n’étant pas équipés pour la 5G, il sera très probablement nécessaire d’en acquérir un nouveau pour bénéficier de cette fonctionnalité, sauf si vous avez changé assez récemment de téléphone. Les grands groupes de constructeurs de téléphones tels que Samsung ou Apple en ont déjà commercialisé sur le marché.

Toutefois, ce n’est pas parce que votre téléphone est compatible 5G que vous avez automatiquement accès au nouveau réseau mobile. En effet, un téléphone compatible 5G peut également fonctionner uniquement sur le réseau 4G, voire 3G ou 2G. Si vous cherchez un nouveau téléphone, en choisissant un téléphone compatible 5G vous vous assurez de sa longévité sans pour autant vous priver d’autres avantages.

Ainsi, seuls les opérateurs de Free et plus particulièrement les abonnés de son offre à 19,99 euros peuvent bénéficier de la 5G gratuitement en effectuant la demande auprès du service client. Mais cela reste une exception parmi les forfaits mobiles puisque pour les abonnés aux autres forfaits et chez d’autres opérateurs, vous devez souscrire à un forfait proposant la 5G, généralement le plus cher car possédant la formule la plus fournie en data.

Si vous possédez un téléphone compatible 5G mais que votre forfait mobile est lui un forfait 4G et que vous ne souhaitez pas ajouter de frais supplémentaires à votre budget mobile, pas d’inquiétude. Le réseau mobile 4G n’étant pas encore lui-même au meilleur de ses capacités en France, notamment en termes de couverture du territoire et de débit, les utilisateurs ne seront pas obligés de passer à la 5G d’ici un certain temps. Par ailleurs, 2 000 sites supplémentaires doivent encore être mis en service pour améliorer la couverture de la 4G en France. Si l’on ne souhaite pas changer de téléphone ou de forfait mobile exprès pour accéder à la 5G, il est donc tout à fait possible d’attendre pour le moment.

Vous êtes encore en pleine réflexion sur votre passage ou non à un forfait mobile 5G et votre choix dépend principalement des prix de la 5G ? Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif des offres de forfait mobile 5G par opérateur.

OpérateurForfaitPrix par moisDataEngagement
Free MobileForfait 210 Go19,99€150 GoSans engagement
SFRForfait 140 Go21€ (12 mois)
puis 33€
140 Go24 mois
SFRForfait 150 Go30€ (12 mois)
puis 45€
150 Go24 mois
SFRForfait 220 Go 50€ (12 mois)
puis 65€
220 Go24 mois
SFRForfait illimité60€ (12 mois)
puis 75€
Illimitée24 mois
Red by SFRForfait 200 Go 5G17€200 GoSans engagement
Bouygues TelecomB&You24,99€130 GoSans engagement
Bouygues TelecomSensation16,99€ (12 mois)
puis 31,99
70 Go24 mois
Bouygues TelecomSensation20,99€ (12 mois)
puis 39,99€
90 Go24 mois
Bouygues TelecomSensation29,99€ (12 mois)
puis 48,99€
150 Go24 mois
Bouygues TelecomSensation54,99 (12 mois)
puis 69,99€
200 Go24 mois
La Poste MobileForfait 100 Go19,99€100 GoSans engagement
La Poste MobileForfait 50 Go14,99€50 GoSans engagement
OrangeForfait 120 Go20,99€ (12 mois)
puis 32,99€
120 GoSans engagement
OrangeForfait 130 Go29,99€ (12 mois)
puis 44,99€
130 GoSans engagement
OrangeForfait 200 Go49,99€ (12 mois)
puis 64,99€
200 GoSans engagement
NRJ MobileForfait 130 Go 5G24,99€130 GoSans engagement

Veuillez noter que Sosh n’offre pas encore de forfaits 5G.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre forfait mobile trop cher ?

faire une simulation

A quel moment opter pour la 5G ?

Avec le développement de la 5G sur des bandes de fréquence supérieures à 24 GHz vers 2022 ou 2023, il peut être recommandé d’attendre cette période pour opter pour la 5G. En effet, vous bénéficierez, d’une part, de tout le potentiel de cette technologie innovante, d’autre part, de prix plus attractifs offerts par les opérateurs.

Des débits 5G plus faibles qu’attendus

Selon le dernier rapport de l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) publié en décembre 2021, il y aurait bien une progression dans la qualité des services mobiles proposés par les opérateurs mais qui n’atteint pas encore les objectifs attendus. La 5G ne permet pas à ce jour une connexion trois fois plus rapide que la 4G. Dans le meilleur des cas, le débit est augmenté d’environ 50%. Toutefois, ces données restent des moyennes. Divers facteurs entrent en compte notamment la localisation géographique, la présence d’obstacles, la proximité avec une antenne ou encore le choix d’opérateur. 

La répartition inégale de la 5G

Selon votre lieu de résidence, votre accès à la 5G sera fortement impacté. Si la 4G est déjà source d’inégalités entre zones urbaines et rurales, cette nouvelle génération de débit accroit particulièrement celles-ci. Ainsi, dans les zones les plus éloignées des centres urbains et touristiques, la différence entre la 4G et la 5G est inexistante sans distinction entre les opérateurs. Même dans les zones urbaines telles que Paris ou Lyon, tous les quartiers ne bénéficient pas de la 5G.

Comment faire pour savoir si la 5G est déployée sur mon lieu de résidence ?

Les opérateurs mobiles fournissent directement sur leur site internet des cartes qui vous permettent de savoir si leurs différents réseaux sont déployés sur votre lieu de résidence ou dans votre région. 

Attention, à la lecture de ces cartes, il est possible que vous rencontriez des difficultés à déterminer la couverture 5G sur votre lieu de résidence. En effet, concernant la représentation graphique de SFR, deux types de couverture 5G sont affichées. Si vous souhaitez bénéficier d’une réelle amélioration de votre débit, portez particulièrement votre attention sur la couverture sur bande 3,5 GHz. La bande de 2100 MHz offre de son côté des débits 5 fois moins importants, parfois même inférieurs à ceux de la 4G. Du côté de chez Bouygues, l’opérateur distingue les bandes hautes de 3,5 GHz de celles de 2,1 GHz sur sa carte. L’opérateur Free affiche une couverture 5G particulièrement déployée en France du fait de sa stratégie d’utiliser la bande de fréquences 700 MHz qui fournit les débits 5G les plus faibles. Enfin, Orange reste également flou à l’égard du consommateur sur les différences de qualité entre les fréquences 3,5 GHz et 2100 MHz.

Si vous ne disposez pas encore d’un opérateur ou que vous souhaitez en changer, le site cartoradio.fr vous permet également de repérer de manière plus générale les sites déployant la 5G en France. 

De meilleurs débits 5G selon les opérateurs

Selon les données fournies par l’Arcep en décembre 2021, Orange semble être l’opérateur fournissant les meilleurs débits 5G dans la plupart des zones géographiques, suivi de SFR et Bouygues puis de Free.
Rappelons que ce n’est que la bande de fréquence des 3,5 GHz, la plus haute, qui permet de bénéficier de débits trois fois plus rapides par rapport à la 4G. Les bandes de 700 et 2 100 MHz n’offrent que des débits équivalents à ceux de la 4G. Ainsi, selon l’endroit où vous vous situez, votre opérateur peut mobiliser une certaine bande de fréquence qui ne vous permettra pas de télécharger un film en quelques secondes. 

Les couvertures 5G selon les opérateurs

Les cartes interactives de l’Arcep offrent des outils pour comparer les opérateurs entre eux. Voici le déploiement des sites 5G en France selon SFR, Orange, Free et Bouygues. 

Selon https://www.arcep.fr/cartes-et-donnees/nos-cartes/5g/derniers-chiffres.html

Le saviez-vous : Abonnés Free, attention

Les données de l’Arcep montrent que les abonnés Free bénéficient des plus bas débits 5G peu importe leur lieu de résidence. Si l’opérateur met en avant le fait que ses clients sont ceux qui parviennent le plus à capter le signal 5G, il n’en reste pas moins que ceux-ci sont désavantagés par rapport aux clients des autres opérateurs. Plus encore, ceux qui bénéficient de l’offre 5G semblent capter de moins bons débits que les abonnés 4G du groupe. Une part de l’explication réside dans la stratégie de Free de déployer la 5G sur la bande de fréquence des 700 Mhz, ce qu’aucun autre opérateur n’a entrepris. En conséquence, Free peut affirmer à ses abonnés couvrir rapidement une large partie du territoire à prix réduit. Toutefois, ces fréquences ne peuvent pas offrir de débits élevés aux utilisateurs.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre forfait mobile trop cher ?

faire une simulation

La 5G et l’avenir : délais, déploiement et impacts environnementaux et sociaux

Les opérateurs de réseau mobile sont dépendants des calendriers des collectivités locales et doivent procéder à des accords pour déployer la 5G. Rappelons toutefois que les autorisations d’utilisation de fréquences datent du 12 novembre 2020.

La 5G complète-t-elle la fibre optique ?

Si la fibre optique offre un très haut débit dans les résidences par voie filaire, la 5G réalise ce même objectif lorsque vous êtes en mobilité. Le lien entre ces deux technologies réside notamment dans le caractère essentiel de la fibre optique pour faire fonctionner le réseau 5G en raccordant les antennes entre elles.

Quel impact environnemental ?

En promettant une connexion plus rapide, la 5G est inévitablement une nouvelle génération nécessitant des antennes, serveurs et autres équipements encore plus demandant. Si certains opérateurs promettent une consommation d’électricité égale à celle consommée en 4G, il est probable que l’accroissement massif des données conséquent à l’utilisation de la 5G entrâine une hausse de la consommation d’électricité. 
Par ailleurs, cette nouvelle génération nécessitera un renouvellement du parc des smartphones ce qui engendrera également des coûts environnementaux.

Quelles conséquences sur la santé ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), aucune étude n’a prouvé jusqu’alors un quelconque effet néfaste des ondes sur la santé dans le respect des valeurs limites d’exposition. Par ailleurs, les fréquences hautes employées par la 5G pénétrant plus faiblement les tissus corporels, le déploiement de la 5G ne semble pas alarmer l’OMS. Toutefois, l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (Anses) a débuté une série de travaux pour vérifier les potentielles conséquences de nouvelles ondes sur le corps humain. En effet, la 5G aura pour conséquence une augmentation limitée de l’exposition aux ondes pour les utilisateurs. En France, l’Agence Nationale des Fréquences Radioélectriques (ANFR) règlemente l’exposition du public aux ondes. Des recherches plus approfondies doivent encore être réalisées concernant la bande de fréquences de 26 GHz qui arrivera à l’horizon 2023.

L’avis de Choisir.com

Il est aujourd’hui encore tôt pour pouvoir faire un bilan de la 5G. Pour l’instant, ce sont toujours les futurs avantages que ses déploiements et développement finaux qui peuvent réellement être mis en avant. Ainsi, avant de bénéficier d’une réelle évolution des infrastructures aux alentours de 2023, il est raisonnable de penser que la 5G n’a, à ce jour, pas atteint toutes les promesses de son potentiel. En pratique, il est possible que de nombreux utilisateurs paient un service nécessairement coûteux sans que la hausse de la qualité de leur connexion ne suive réellement. Surtout, le déploiement débuté fin 2020 et qui devrait encore durer un peu moins d’une dizaine d’années varie énormément en performance d’un opérateur à l’autre en fonction des bandes de fréquences dont sont équipées les nouveaux sites 5G. Dans l’état actuel des choses, il est possible que les forfaits mobiles 5G présentant une réelle qualité de connexion se restreignent aux principales grandes villes et seulement à une partie du territoire (typiquement, l’opérateur Orange), alors que les forfaits mobiles faisant profiter du réseau 5G sur une large partie du territoire auraient du mal à fournir un service à la hauteur des attentes des consommateurs, voire en-deçà de ces dernières (typiquement, l’opérateur Free).

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre forfait mobile trop cher ?

faire une simulation