Quand assurer son futur logement ?

Si vous vous apprêtez à intégrer un nouveau logement, on vous demandera votre assurance habitation pour la signature du contrat de location. Vous avez donc tout intérêt à vous y prendre aussi tôt que possible.

Toutefois, sachez que vous pouvez souscrire votre contrat jusqu’à la veille de la signature du bail ou de la signature chez le notaire si vous le souhaitez. Mais ce n’est pas la solution idéale. Surtout que vous pouvez indiquer les dates souhaitées à la souscription du contrat pour être couvert à l’entrée effective dans le logement.

Ainsi, dès que vous connaissez votre date de déménagement, n’hésitez pas à souscrire une nouvelle assurance habitation ou à transférer celle que vous possédez déjà.

À noter

L’assurance habitation d’une maison en construction devra être souscrite au moment où celle-ci est dite « hors d’eau, hors d’air ».

Transfert ou souscription d’une nouvelle assurance : les démarches à effectuer

Au moment de déménager, deux solutions s’imposent à vous : la souscription d’un nouveau contrat ou le transfert de votre contrat actuel.

Dans tous les cas, attention à être honnête ! Bien qu’il soit évident que l’assurance d’une grande maison coûte plus cher que celle d’un petit studio, si vous ne signalez pas votre changement de situation à votre assureur, vous risquez de ne pas être indemnisé en cas de sinistre.

Transfert de votre assurance habitation chez le même assureur

Si votre contrat vous convient et que vous vous apprêtez à emménager dans un logement similaire à celui que vous quittez, vous n’avez pas de raison d’aller voir ailleurs. Vous pouvez donc indiquer à votre assurance de transférer votre contrat en lui indiquant votre nouvelle adresse.

Bon à savoir

Au moment de signaler votre nouvelle adresse, vous pouvez solliciter une modification du contrat en demandant à votre assureur d’opérer une mise à jour dans ses caractéristiques et ses garanties si vous le souhaitez.

Souscription d’un nouveau contrat d’assurance

Si votre contrat actuel ne répond plus à vos besoins ou que vous emménagez dans votre premier logement (départ du domicile parental), vous devrez vous intéresser à la souscription d’un nouveau contrat d’assurance.

Pour souscrire un nouveau contrat d’assurance, rien de plus simple : il suffit de contacter l’assureur souhaité (par téléphone ou directement sur leur site) et de leur indiquer que vous souhaitez souscrire une assurance habitation à la date souhaitée (remise des clés ou date de signature chez le notaire). Ce dernier s’occupera de tout.

Transfert de contrat vers un autre assureur

Dernière possibilité : le transfert de contrat vers un autre assureur.

Si vous avez souscrit votre contrat depuis plus d’un an, la loi Hamon vous autorise à le résilier sans justificatif ni frais additionnels. De plus, c’est le nouvel assureur qui se charge de tout.

Par contre, si votre contrat a moins d’un an, vous devrez fournir à votre assureur des justificatifs indiquant que les risques de l’ancien et du nouveau logement ne sont pas les mêmes. Si c’est effectivement le cas, il suffira d’envoyer un courrier par lettre recommandée avec accusé de réception dans les 3 mois qui suivent le déménagement au plus tard (ou dès que la date de signature du bail ou d’acquisition est connue).

La résiliation du contrat se fera sous 1 mois sans versement d’indemnités de résiliation (n’oubliez pas de demander la restitution des primes non utilisées).

Est-on obligé d’avoir une double assurance des deux logements ?

Parce qu’il est très difficile de faire coïncider les dates de déménagement et d’emménagement, il est assez courant que deux contrats d’assurance habitation se chevauchent. En effet, ce chevauchement permet d’assurer les deux logements (celui quitté et celui au sein duquel vous allez emménager) le temps du déménagement.

En résiliant le contrat de votre ancien logement trop tôt, vous risqueriez de ne pas être couvert en cas de sinistre. Ce qui peut s’avérer désastreux.

De ce fait, si vous réussissez à faire correspondre les dates des deux, tant mieux. Mais si ce n’est pas le cas, il est vivement recommandé de vous arranger pour conserver l’assurance de votre ancien logement le temps de rendre les clés.

À noter : certains assureurs offrent pendant un certain temps (30 jours pour certains) les cotisations de l’ancien logement. Ce qui permet d’éviter de payer deux fois le temps du déménagement.

Toutefois, et peu importe la raison, sachez qu’il est impossible d’assurer deux fois le même logement par le biais de deux assurances habitation différentes.

Attention aux évolutions de cotisations

Comme nous l’avons précisé précédemment, il est obligatoire de prévenir votre assurance de votre changement de situation. Aussi bien au niveau de l’adresse que des caractéristiques du nouveau logement. Cela peut concerner le type de logement, le nombre de pièces, la surface de votre habitation ou même la situation géographique.

Ainsi, pour être bien protégé en fonction de vos nouveaux besoins, il sera parfois nécessaire de mettre à jour votre contrat.

Rassurez-vous : cela ne vous occasionnera pas de frais supplémentaires. Par contre, les cotisations, quant à elles, peuvent être réévaluées. Si votre situation évolue, il se peut, en effet, que vos cotisations évoluent avec elle.

Cela peut concerner, par exemple :

  • le passage d’un deux-pièces à une maison de plusieurs chambres avec l’achat de nouveaux biens de valeur à protéger ;
  • un déménagement dû à l’agrandissement de la famille ou un nouveau poste et la souscription de nouvelles garanties ;
  • un déménagement au sein de certaines zones habitables sujettes à des catastrophes naturelles (inondations, feux de forêt…).

Tout cela sera pris en compte par l’assurance qui réévaluera les cotisations à la hausse si besoin est (ou à la baisse si vous emménagez dans un logement plus petit).

À noter : si vous voulez conserver le même contrat, la compagnie d’assurances doit vous informer de l’augmentation de tarif. À partir de ce moment, vous avez un mois pour demander la résiliation de votre contrat si vous le souhaitez.

Sans oublier la loi Hamon qui vous permet de résilier votre contrat après un an.

De locataire à propriétaire : qu’est-ce que ça change pour mon assurance ?

En parlant d’évolution des cotisations, sachez qu’entre propriétaires et locataires, les cotisations ne sont pas les mêmes. En effet, passer de locataire à propriétaire a pour incidence d’augmenter les cotisations (et inversement).

Pourquoi ? Parce qu’un propriétaire est responsable des dommages causés à autrui par son bien. Par exemple : un incendie qui se déclare chez soi et qui impacte le voisinage.

De locataire à propriétaire

Commençons par le cas le plus commun : le passage du statut de locataire à celui de propriétaire.

Si vous vous trouvez dans ce type de situation, sachez que vous ne pourrez pas conserver votre contrat actuel. Il faudra, en effet, souscrire un nouveau contrat d’assurance lié au nouveau statut.

À ce titre, la loi prévoit que le nouvel acheteur puisse conserver l’assurance du vendeur. Si vous souhaitez obtenir votre propre assurance, il faudra effectuer une demande de résiliation à l’assurance de l’ancien propriétaire sous 3 mois au moment de la vente par lettre recommandée avec accusé de réception. Dans ce cas, la résiliation sera effectuée immédiatement.

De propriétaire à locataire

Bien que le passage du statut de propriétaire à celui de locataire soit plus rare, il concerne certaines personnes qui ne peuvent ou ne veulent plus avoir à payer les frais liés à leur propriété (taxe foncière, frais de copropriété etc.). Cela peut être le cas de seniors qui disposent d’une maison trop grande pour eux après le départ des enfants et qui veulent profiter des avantages offerts par la location.

Ici encore, il n’est pas possible de conserver le même contrat. Profitez de ce changement de situation pour vous questionner sur vos nouveaux besoins et rapprochez-vous de votre assureur afin d’obtenir un contrat assurance habitation adapté.

Les autres types d’assurances à ne pas oublier

Évidemment, vu que vous changez d’adresse, vous devrez aussi en informer vos autres assurances. C’est le cas, par exemple, de votre assurance auto. En effet, les cotisations de cette assurance peuvent évoluer en fonction de votre habitation.

Par exemple : si vous garez votre véhicule dans un garage privé, dans la rue ou dans un souterrain collectif, les cotisations ne seront pas les mêmes.

Bon à savoir

La mutuelle santé est aussi établie pour une personne donnée à une adresse spécifique. Il faut donc signaler le changement d’adresse à sa mutuelle sous 3 mois ou bien résilier votre contrat pour en souscrire un nouveau si vous le souhaitez.