Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

La start-up toulousaine Water Horizon poursuit le développement de ses batteries thermiques mobiles

Water Horizon, une start-up de Toulouse a mis au point une batterie thermique mobile pour récupérer les pertes de chaleur issues de l’industrie. L’énergie captée est ensuite réutilisée sous forme d’énergie renouvelable. Lauréate du prix « 10 000 startups pour changer le monde » en 2021, elle a levé 5 millions d’euros pour accompagner le développement de ses batteries.

Water Horizon batteries thermiques

Water Horizon, qui sont-ils ?

Water Horizon est une start-up originaire de Toulouse. Créée en 2017 par Jean-Emmanuel Faure, elle développe le premier prototype de batterie mobile thermique qui permet de stocker et capter la « chaleur fatale » émise par les industriels, en opposition à la chaleur utile qui sert au procédé industriel.

Jean-Emmanuel Faure est un ingénieur spécialisé dans la dessalinisation de l’eau de mer et la mécanique des fluides. En 2016, après avoir étudié à l’ENSEEIHT de l’Institut national polytechnique de Toulouse, il intègre un incubateur régional et se tourne vers l’énergie thermique. Ce sont ses connaissances en thermochimie qui lui permettront de développer ses batteries mobiles l’année suivante.

Son projet est une révolution dans le secteur industriel, où les déperditions de chaleur sont souvent très élevées.

Utiliser la chaleur industrielle pour chauffer les ménages

Water Horizon a pour mission de capter la chaleur fatale émise par les sites industriels. Ce type de chaleur correspond en réalité aux déperditions de chaleur issues du fonctionnement des machines. Elle s’évacue dans les vapeurs de fumée issue de la combustion, aux ouvertures ou parois de la machine ou lors du transport.

Pour un four à combustible, on considère que seulement 25 % de l’énergie produite représente la chaleur utile, contre 65 % de chaleur fatale.

Quel procédé utilise la start-up Water Horizon ?

La start-up valorise la chaleur fatale pour alimenter les foyers de consommation, de façon renouvelable.

Elle est d’abord stockée dans ses fameuses « batteries thermiques », sous forme chimique. Celles-ci sont ensuite transférées dans les lieux de consommation à 50 km à la ronde afin d’éviter des pertes énergétiques.

Pour être transformée sous forme d’électricité, la chaleur émise doit atteindre les 300 °C. En dessous de cette température, elle permet d’alimenter les réseaux de chaleur, comme ce fut le cas avec Dalkia.

Le set hygroscopique de la batterie mobile absorbe la vapeur présente dans l’air chaud, et produit une solution saline liquide. La chaleur emmagasinée peut alors être transportée sans perte.

Une fois la batterie arrivée à son lieu de consommation, le contenant est évaporé pour produire du froid, ou subit une condensation pour produire de la chaleur, selon le besoin du bâtiment.

Selon l’entreprise, cette technologie innovante doit permettre de réduire de 95 % les émissions de CO2 issues des industries.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Une start-up en perpétuelle progression

Faure développe le premier prototype dans son garage en 2018. Il parvient à le faire tester au sein du groupe EDF pour commencer son industrialisation.

Fort de premiers résultats positifs, son projet interpelle Dalkia, partenaire EDF et leader des réseaux de chaleur en France. Ensemble ils développent la technologie industrielle de la batterie mobile Water Horizon pour le réseau de chaleur.

La start-up a levé 50 000 euros auprès du fonds régional d’amorçage Irdinov et obtenu une bourse French Tech de 50 000 euros de Bpifrance en juin 2018, puis un Pass Occitanie de 20 000 euros en novembre. Elle souhaite lever 1 million d’euros en 2019 pour industrialiser la batterie.

Vainqueur du trophée de l’Énergie positive

La région Occitanie souhaite devenir la première région à énergie positive en Europe. Elle finance de nombreux projets innovants au travers de ces concours et bourses.

En 2020, la start-up remporte le Trophée de l’énergie positive, un concours régional qui soutient les initiatives innovantes permettant de réaliser des économies d’énergie.

Lauréate du prix « 10 000 startups pour changer le monde »

En 2021, la jeune pousse remporte le concours « 10.000 startups pour changer le monde », le plus grand concours de startups en France. Lancé en 2012, il récompense les startups françaises les plus prometteuses pour répondre aux grands défis de demain (innovation, environnement, énergie, santé et gestion des données).

Nouvelle levée de fonds

En 2022, Water Horizon poursuit son développement et réalise une nouvelle levée de fonds de 5 millions d’euros.

Cette fois-ci, c’est l’État qui investit dans le projet, via la Banque des Territoires, dans le cadre du programme « Territoires d’innovation » du plan France 2030.

France 2030 a été présenté durant l’automne 2021 par le président Emmanuel Macron. Il expose une série de mesures gouvernementales pour accélérer la transition écologique. Il y met notamment l’accent sur la « décarbonation de l’industrie française » et la fin des énergies fossiles dans les plus gros sites d’émissions de CO2.

Les batteries de Water Horizon pourraient bien être la solution pour réconcilier industrie lourde et environnement, en développant une nouvelle source d’énergie directement issue des usines.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation