Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Choisir son chauffage d’appoint au gaz

Les chauffages d’appoint au gaz permettent aux ménages de chauffer ponctuellement un espace. Ils entrent en complémentarité avec un système de chauffage central. Quels sont les types de chauffage d’appoint au gaz ? Combien coûte un chauffage d’appoint au gaz ? Quels sont les dangers liés à ce mode de chauffage ? Choisir.com vous apporte les réponses à ces questions.

quel chauffage d’appoint au gaz choisir ?

Quand s’équiper et utiliser un chauffage d’appoint au gaz ?

Un chauffage d’appoint au gaz fonctionne grâce à une bouteille de butane ou propane. Ils permettent de répondre à certaines situations. Ils ont notamment l’avantage d’utiliser le gaz naturel comme énergie de chauffage. Cela garantit un certain confort de chauffe. Le gaz assèche moins l’air que l’électricité. Toutefois si vous sentez que le taux d’humidité reste trop faible, vous pouvez acheter un humidificateur d’air. Un air trop sec se traduit par des sécheresses cutanées et les yeux qui piquent (irritations).

Se chauffer à la mi-saison

En général, la période de chauffe dure du 15 octobre au 15 avril. Ensuite, traditionnellement, on a pour habitude de couper sa chaudière. Si les températures redescendent, par exemple, un peu fin avril ou au mois de mai, un chauffage d’appoint au gaz peut s’avérer utile.

Ainsi, vous n’aurez pas besoin de remettre en route la chaudière pour peu de temps. En effet, la mise en fonctionnement de la chaudière est gourmande en énergie. L’allumer pour quelques jours risque de faire grimper votre facture de gaz.

Chauffer un espace habituellement non chauffé

Le chauffage d’appoint au gaz est très utile pour chauffer de manière ponctuelle un espace. Véranda, atelier ou garage, le chauffage d’appoint permet d’apporter quelques degrés de plus dans des espaces généralement non chauffés. Il participe donc au confort des ménages.

Se chauffer lors une panne d’électricité

Le chauffage d’appoint au gaz fonctionne avec une bouteille de gaz. Il est donc utile si vous faites face à une coupure de courant et qu’il s’agit de votre chauffage principal. Il viendra se substituer à vos radiateurs électriques le temps que la panne soit gérée.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Les différents modèles de chauffage d’appoint au gaz

Le chauffage d’appoint au gaz peut prendre différentes formes. Certains modèles seront plus adaptés à certains logements ou certaines situations que d’autres. Voyons cela ensemble.

Les chauffages au gaz pour l’intérieur

Certains chauffages à gaz sont conçus pour une utilisation en intérieur. Ces modèles d’appoint sont souvent équipés de roulette pour en faciliter la mobilité.

Les chauffages gaz à catalyse

Raccordés à une bouteille de gaz et produisant de la chaleur grâce à un catalyseur, ils chauffent en diffusant l’air chaud par rayonnement. Ces chauffages conviennent particulièrement aux grands espaces de vie.

Pour acheter un chauffage à gaz à catalyse, il faudra compter 130 €.

Les chauffages gaz à infrarouge

Ces radiateurs d’appoint diffusent de la chaleur par rayons infrarouges. Ils ne produisent ni de flamme, ni de dioxyde de carbone. Ces modèles restent relativement abordables. Les premiers prix débutent à 49,90 €.

Ces systèmes sont particulièrement commodes. Comme le souligne le revendeur Leroy Merlin, « si la montée en température n’est pas aussi rapide qu’un système par convection, l’infrarouge délivre une température homogène dans toute la pièce et offre un excellent niveau d’inertie ».

Équipés d’une brique réfractaire, ils continuent à diffuser de la chaleur même lorsqu’ils sont éteints.

Les chauffages gaz à infrableu

Comme l’explique le fournisseur de gaz Happ-e, le chauffage d’appoint au gaz à infrableu « diffuse des flammes bleues à travers un brûleur en inox percé de petits trous. ». Il coûte entre 150 à 450 €.

S’il chauffe rapidement, il aura tendance à assécher l’air ambiant. Il n’est donc pas préconisé en matière de confort de chauffe.

Les chauffages gaz à flamme bleue

Le chauffage gaz à flamme bleue est un modèle qui fonctionne également à infrableu. Simplement, il est en général plus esthétique. Imitation bois ou en céramique, ces chauffages ont l’apparence d’un poêle à l’ancienne avec de fausses flammes et fausses braises. Ils donnent donc un côté chaleureux à la pièce. Les premiers prix commencent à 110 € environ.

Les chauffages au gaz pour l’extérieur

Ces systèmes de chauffage sont conçus pour une utilisation en extérieur, ils fonctionnent par brasiers et ont un faible rayonnement.

Les chauffages à gaz brasero

Les braseros sont des modèles plus petits souvent installés en hauteur. Ils peuvent aussi être posés au sol et produire de la chaleur grâce à des flammes. La seconde option est souvent plus esthétique dans un jardin. Ces appareils grimpent rapidement en température.

Il faudra compter environ 80 € pour les premiers prix, et plus de 1 500 € pour des modèles particulièrement design.

Les parasols chauffants

Les parasols chauffants se retrouvent généralement sur les terrasses des restaurants. Il s’agit de colonnes qui réchauffent la surface sur laquelle elles se trouvent via une flamme. Son prix oscille entre 70 € et 700 €.

Ces appareils sont jugés peu écologiques. Ils auraient dû être interdits dans l’espace public dès l’hiver 2021. Toutefois, la Covid-19 est venue chambouler cela. Pour l’instant, les dates de suppression des parasols chauffants ne sont pas connues. À noter que cette mesure ne concerne pas les ménages.

Choisir son chauffage d’appoint au gaz : quelle puissance ?

Mis à part le modèle, pour bien choisir son chauffage, il faut s’intéresser à la puissance de l’appareil. Globalement, on juge qu’il faut une puissance de 1 000 W, ou 1 kW pour 10 m². Pour chauffer une surface de 30 m², il faut donc opter pour un appareil de 3 000 W.

La puissance détermine aussi l’autonomie de votre chauffage au gaz, sa capacité à chauffer avec une même bouteille de gaz. Pour une puissance de 3 kW, vous consommerez environ 250 g de gaz par heure. Cela correspond à :

  • 24 heures de chauffage avec une bouteille de 6 kg ;
  • 52 heures de chauffage avec une bouteille de 13 kg.

Chauffage d’appoint au gaz : une solution peu économique

De manière générale, ces appareils sont très énergivores. S’ils sont moins coûteux à l’achat, ils sont bien plus chers à l’usage qu’un système de chauffage central au gaz.

Considérons que l’on utilise 2 000 heures de chauffage par an. Si vous utilisez votre chauffage d’appoint sur toute cette période, vous aurez besoin d’environ 38 bouteilles de gaz de 13 kg :

2 000 h nécessaires de chauffage / 52 h de chauffage pour une bouteille = 38,5 bouteilles

Admettons qu’une bouteille de gaz de 13 kg vaut 30 €, vous dépenserez 1 140 € de gaz par an pour chauffer 30 m² :

38 bouteilles x 30 € la bouteille = 1 140 €

À l’inverse, pour un appartement de 30 m², vous dépenserez 371,7 € de facture de gaz annuelle avec un chauffage central au gaz, au tarif réglementé du gaz d’Engie en zone A et tarif B0. Selon les estimations de consommation du comparateur de gaz de Choisir.com, une surface de 30 m² nécessite 3 300 kWh de gaz à l’année.

Le prix du kWh de gaz en mars 2021 est porté à 0,0818 € le kWh en tarif B0 :

0,0818 x 3 300 = 269,94 €

À cela s’ajoute le prix de l’abonnement annuel de 101,76 €.

101,76 + 269,94 = 371,7 €

En résumé, le chauffage d’appoint au gaz est donc 3 fois plus cher que le chauffage principal au gaz.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Brancher sa bouteille de gaz sur son chauffage d’appoint : les étapes

Pour se chauffer avec une bouteille de gaz, il est nécessaire de respecter certaines règles de sécurité au moment du branchement. Ainsi, vous devrez :

  • ôter le bouchon de la bouteille ;
  • installer le détendeur de votre chauffage sur la valve de la bouteille. Celui-ci peut se visser ou se clipser, cela dépend des modèles ;
  • armer le détendeur ;
  • mettre en marche l’appareil.

Par mesure de précaution, il faudra vérifier l’état des joints et du tuyau de raccordement avant de brancher la bouteille. Ensuite, pour prévenir une éventuelle fuite, ouvrez la bouteille puis fermez-la quelques secondes après. Passez de l’eau savonneuse sur tous les raccordements. L’apparition de bulles indique une fuite de gaz.

Dans ce cas, ne mettez pas en route votre appareil. Laissez l’arrivée de gaz fermée. Débranchez la bouteille et contactez le fabricant ou un réparateur qui vous indiquera la procédure à suivre.

Chauffage d’appoint au gaz : les risques pour la sécurité

Outre l’aspect économique, l’autre inconvénient des chauffages d’appoint au gaz reste les enjeux de santé et de sécurité. En effet, la combustion du gaz entraîne la production de monoxyde de carbone, gaz inodore et incolore. Toxique à forte concentration, il peut entraîner des maux de tête, des nausées, des problèmes respiratoires graves, et provoquer un décès. Incendie et explosion sont également des conséquences possibles d’une fuite de gaz. Retrouvez notre article pour connaître les bons gestes à adopter dans cette situation.

C’est la raison pour laquelle le chauffage d’appoint au gaz doit être situé dans un lieu bien ventilé et ne peut trouver sa place dans une chambre.

Bon à savoir

Vous suspectez une fuite de gaz ? Sortez du bâtiment et composez le numéro vert Urgence sécurité gaz si vous êtes dans une zone gérée par GRDF :

0 800 47 33 33 (appel gratuit)
Disponible 7 j/7, 24 h/24

Sinon, contactez votre entreprise locale de distribution, ou encore les pompiers au 18 ou 112 si vous estimez que la situation se dégrade rapidement.

Attention, n’utilisez pas de téléphone à l’intérieur de votre logement. Il pourrait créer une étincelle et provoquer une explosion.

Le chauffage d’appoint à l’électricité : une alternative au chauffage au gaz ?

Souvent un peu moins chers à l’achat, les chauffages d’appoint électriques peuvent chauffer ponctuellement une chambre ou un espace clos. Radiateurs soufflants ou petits convecteurs mobiles, ils prennent différentes formes et on l’avantage de ne pas rejeter de monoxyde de carbone.

Tout comme les chauffages d’appoint au gaz, les radiateurs d’appoint électriques sont deux fois plus gourmands que des radiateurs électriques classiques. Ils ne peuvent donc pas être utilisés comme des systèmes de chauffage principaux.

Enfin, ils doivent être branchés sur le réseau électrique pour fonctionner. Ils ne serviront donc pas en cas de panne d’électricité. En revanche, ils permettront de prévenir une panne de chaudière à gaz ou à fioul.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?