Les types de chauffages d’appoint électriques

Les modèles électriques sont parmi les plus répandus. Il en existe plusieurs types qui se prêtent à des usages divers.

Les convecteurs mobiles

Il s’agit des modèles électriques qui chauffent l’air grâce à une résistance. L’air chaud est rejeté par un principe de convection en se dirigeant vers le haut. Ces convecteurs coûtent entre 20 € et 400 € environ.

Les radiateurs soufflants

Ces petits appareils proposent un chauffage par soufflage. La chaleur produite est soufflée par ventilation pour réchauffer rapidement une petite surface. Les radiateurs soufflants sont très abordables. À l’achat, les premiers prix débutent à 10 €.

Les radiateurs rayonnants mobiles

Ces radiateurs fonctionnent également grâce à une résistance placée dans le corps de chauffe. Ils diffusent la chaleur par rayonnement, à la manière du soleil, et non par soufflage. Ils garantissent donc un meilleur confort de chauffe que le radiateur soufflant ou le convecteur. Pour s’équiper, il faudra dépenser 70 € pour un modèle entrée de gamme.

Les sèche-serviettes

Stars des salles de bains, les sèche-serviettes sont des radiateurs électriques conçus pour accueillir des serviettes. Ils servent à produire de la chaleur de manière ponctuelle pour garantir au consommateur plus de confort thermique à la sortie de sa douche ou de son bain. Comptez 50 € pour un sèche-serviettes électriques d’entrée de gamme.

Les radiateurs à bain d’huile

Ces radiateurs électriques fonctionnent grâce à un fluide caloporteur interne, l’huile. Ces appareils diffusent la chaleur de manière douce par convection lente. Ils garantissent plus de confort de chauffe qu’un convecteur. Leurs prix varient entre 30 € et 150 €.

Les radiateurs à inertie sèche

Ces radiateurs montent en température avec une résistance et gardent la chaleur grâce à un matériau avec une forte inertie, comme la céramique ou la pierre de lave. Ils restituent la chaleur progressivement. À l’achat, il faudra débourser entre 30 € et 400 €.

La cheminée électrique

Ce sont des convecteurs électriques qui imitent une cheminée classique. Pour chauffer, ils se basent sur une résistance électrique. La chaleur est diffusée par ventilation. D’un point de vue décoration, ils disposent de LED ainsi que de fausses bûches qui permettent de créer l’illusion des flammes. Il faudra compter 200 € minimum pour les premiers prix.

Le chauffage infrarouge

Le chauffage infrarouge est un chauffage d’appoint que l’on retrouve en intérieur ou en extérieur. D’après Leroy Merlin, « Comme son nom l’indique, ce type de chauffage produit de la chaleur par rayonnement infrarouge, comparable à celui du soleil. Il ne chauffe donc pas l’air, mais les personnes et toutes les masses présentes dans la pièce : murs, plafond, meubles, etc. ».

On distinguera :

  • la réglette infrarouge ou « chauffage infrarouge à ondes longues ». Chauffé par une résistance, le cœur de l’appareil peut produire des ondes avec une portée d’environ 5 mètres. Elle est donc particulièrement utile pour des surfaces importantes ;
  • le chauffage halogène ou « chauffage infrarouge à ondes courtes ». L’appareil fonctionne grâce à une lampe halogène qui produit de la chaleur. La portée étant plus courte, ce mode de chauffage est plus adapté pour les petites pièces.

Attention, si ces modes de chauffage permettent une montée en température très rapide, ils ont une inertie nulle. Une fois éteints, ils ne peuvent continuer à chauffer une pièce. Leurs prix oscillent entre 25 € et plus de 200 € en fonction du modèle désiré.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Les avantages et les inconvénients des différents radiateurs

Pour bien choisir son chauffage d’appoint, il est important de pouvoir comparer les modèles entre eux. Voyons les avantages et inconvénients de chaque système de chauffage d’appoint.

Type de radiateurAvantagesInconvénients
Convecteur mobile– Peu cher à l’achat.
– Mobile.
– Faible confort de chauffe.
– Assèche l’air.
– Consommation importante.
Panneau rayonnant mobile– Mobile.
– Confort de chauffe.
Moyennement abordable
Radiateur soufflant– Très abordable.
– Montée en température rapide.
– Faible confort de chauffe.
– Bruyant.
– Consommation importante.
Sèche-serviettes– Abordable.
– Commode à la sortie du bain ou de la douche.
– Programmable.
Immobile
Radiateur à bain d’huile– Forte inertie : bonne conservation de la chaleur sur la durée.
– Consommation réduite.
– Peu cher.
– Aucune nécessité de rajouter de l’huile sur tout le cycle de vie du produit.
Montée en température peu rapide
Radiateur à inertie sèche– Confort de chauffe élevé.
– Bonne inertie : diffusion de la chaleur même après l’extinction du radiateur.
– Peu cher.
– Consommation réduite.
Souvent encombrant et lourd
Cheminée électrique– Esthétique.
– Consommation de l’éclairage faible (permet de bénéficier juste de l’illusion des flammes sans chauffage).
– Difficilement mobile.
– Cher à l’achat.
– Confort de chauffe moyen.
– Consommation en fonction chauffage importante.
Chauffage infrarouge– Peut avoir une portée de chauffage importante.
– Montée en température rapide.
– Peu cher.
– Aucune inertie.
– Consommation importante.

Choisir un chauffage d’appoint électrique : pour quels usages ?

Les chauffages d’appoint électrique permettent de répondre à différentes situations. Voyons cela ensemble.

Prévenir une panne

Si vous disposez d’un système de chauffage central au gaz, au fioul ou au bois, l’achat d’un petit radiateur d’appoint peut permettre de pallier un dysfonctionnement de votre appareil. En cas de panne de chauffage, vous pourrez utiliser le chauffage en le branchant directement dans votre logement. Ainsi, vous ne perdrez pas en confort thermique le temps de la réparation.

En revanche, ils seront inutiles en cas de suspension d’alimentation électrique. En effet, ces modèles ont besoin du réseau d’électricité pour fonctionner. Ils ne pourront donc pas être utilisés lors d’une coupure de courant.

Chauffer ponctuellement un espace

Un chauffage d’appoint peut vous aider à chauffer de manière momentanée un espace non chauffé. En effet, de nombreuses pièces, comme le garage ou la cave, ne nécessitent pas de chauffage au quotidien. Pour autant, il peut arriver qu’on s’y attarde pour du rangement par exemple. Dans ce cas-là, le recours à un chauffage secondaire peut s’avérer intéressant. Rappelons qu’un chauffage d’appoint ne remplace pas un chauffage central. L’utiliser autrement peut entraîner des problèmes de santé et d’humidité dans votre logement.

Faire des économies d’énergie

Les chauffages d’appoint ne sont pas conseillés en matière d’économies d’énergie. Comme le fait savoir TotalEnergies, ils sont deux fois plus gourmands en électricité que les chauffages principaux. « En moyenne, la puissance d’un chauffage électrique d’appoint soufflant est de 2 000 W soit une consommation de 2 kWh. Le radiateur fixe, quant à lui, consomme en moyenne 1 kWh » explique le fournisseur.

Concrètement, comment cela se traduit-il sur la facture d’électricité ? Prenons l’exemple d’un client au tarif bleu d’EDF, le tarif réglementé de l’électricité. Pour une puissance de 6 kVA en option base, celui-ci paie 0,1582 € le kilowattheure. Une heure de chauffage avec un radiateur classique coûtera donc 0,1582 € contre 0,3164 € pour un chauffage d’appoint.

Bon à savoir

Le choix de votre fournisseur d’électricité influe également sur votre facture d’énergie. Pour trouver l’offre d’électricité la moins chère, pensez à utiliser notre comparateur. Le changement de fournisseur est gratuit, sans engagement et n’implique aucune coupure. Vous pouvez également contacter nos experts Choisir.com pour vous accompagner dans votre choix (appel gratuit).

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Choisir son chauffage d’appoint : les critères à prendre en compte

Afin d’éviter de voir sa facture d’électricité grimper, le mieux reste de bien choisir son chauffage d’appoint électrique. Pour cela, il convient de regarder plusieurs éléments.

La puissance et la consommation

Regarder la puissance permet de calculer la consommation de votre futur chauffage d’appoint. Pour calculer la puissance, il faut se baser sur la formule suivante :

Puissance x Durée d’utilisation en minutes / 60 (nombre de minutes en une heure) = Consommation de votre équipement en watts (W)

Ainsi, un radiateur d’appoint d’une puissance de 2 400 W utilisé pendant 10 minutes consommera 400 W :

2 400 x 10 / 60 = 400

Plus un appareil est puissant, plus il consomme, mais il chauffera également plus vite. Vous aurez donc moins besoin de faire appel au réseau électrique. Évitez donc des appareils trop peu puissants.

Prendre en compte l’inertie

La puissance du radiateur ne fait pas tout. Il faut aussi prêter attention à l’inertie thermique. Selon le fournisseur Engie, « l’inertie thermique correspond à la capacité d’un matériau, ou plus généralement d’un bâtiment, à conserver la chaleur ou la fraîcheur. » Un radiateur d’appoint à forte inertie conserve et diffuse la chaleur plus longtemps.

C’est pourquoi, il est souvent davantage intéressant d’opter pour un modèle en céramique ou en pierre réfractaire que pour un petit convecteur. Un peu plus onéreux à l’achat, ils seront en revanche bien plus économiques sur le long terme. Ainsi vous pourrez faire baisser votre facture d’électricité.

Prendre en compte les normes et labels

Les chauffages électriques ne disposent pas d’une étiquette énergie. Il n’est donc pas possible de baser ses achats sur les classes énergétiques. En revanche, il existe des labels et normes permettant de guider votre choix d’appareils. Voici les principaux :

  • le marquage CE qui atteste que le chauffage d’appoint respecte les normes européennes ;
  • la norme NF électricité qui certifie que le radiateur est conforme aux standards français de qualité et de sécurité. Elle se base sur un classement avec des étoiles. Une étoile indique des performances moyennes, 2 étoiles des performances bonnes et 3 étoiles des performances très bonnes. Les appareils 3 étoiles consomment environ 20 % de moins que ceux avec seulement 2 étoiles ;
  • le label IP 24 qui garantit un haut niveau de sécurité. Comme l’explique le fabricant Rothelec, « le label IP 24 assure, en effet, un appareil sécurisé face aux projections de liquide et de corps solides » ;
  • l’EcoLabel européen qui se base sur une analyse des cycles de vie du produit. De la conception au recyclage, en passant par la production, ce label s’attache à regarder l’impact environnemental de l’appareil ;
  • la certification eu.bac indique la performance énergétique d’un appareil. À la manière de l’étiquette énergie elle se base sur des notes allant de AA (la meilleure) à E (la moins bonne).

Pour bien vous faire conseiller, n’hésitez pas à demander aux vendeurs en boutique de vous présenter les différentes certifications et la consommation de l’équipement.

L’isolation de son logement

L’isolation du logement fait partie des critères prépondérants pour bien se chauffer. C’est pourquoi, il convient de la prendre en compte au moment de choisir un chauffage d’appoint. Si votre isolation est vétuste, il faudra opter pour un modèle avec une forte puissance de chauffe. Ainsi, il pourra monter rapidement en température.

À l’inverse, si vous disposez d’une bonne isolation, le mieux reste d’opter pour un appareil avec une forte inertie. Il dégagera de la chaleur petit à petit qui restera « emprisonnée » à l’intérieur de la pièce. Vous limiterez ainsi les déperditions d’énergie.

Les alternatives au chauffage d’appoint électrique

En termes de chauffage d’appoint, il est possible également d’utiliser des poêles à pétrole ou des poêles à gaz (fonctionnant avec une bouteille de gaz butane). C’est par exemple utile en cas de coupure de courant électrique.

Toutefois, ces modèles restent plus chers à l’achat. Il faudra compter 100 € minimum pour un chauffage d’appoint mobile au gaz ou pour un poêle à pétrole. À cela s’ajoute le prix du combustible qui varie en fonction du modèle choisi. À titre d’exemple, une bouteille de gaz coûte entre 19 € et 35 € et 20 litres de pétrole pour poêle environ 39 €.

D’autre part, ces appareils présentent un risque pour la santé. En effet, la combustion du gaz ou du pétrole entraîne la formation de monoxyde de carbone. Incolore et inodore, ce gaz peut causer des intoxications et entraîner la mort par asphyxie en une heure. Ils sont donc à prohiber dans les chambres et les lieux clos. Pour un maximum de sécurité, utilisez-les uniquement dans les espaces équipés d’un détecteur de gaz.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h