Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Quelle puissance choisir pour un chauffage électrique ?

La puissance d’un chauffage électrique (exprimée en watt, W) est un élément essentiel à prendre en compte afin de profiter d’un bon confort thermique. En effet, bien dimensionner son radiateur est aussi important que le choix de la technologie de l’appareil (convecteur, radiateur à inertie, panneau rayonnant , etc.). La consommation de l’appareil est également liée à sa puissance. Plus la puissance est élevée, plus l’émetteur de chaleur consomme de l’énergie pour fonctionner. Un calcul peut être réalisé afin d’évaluer la puissance nécessaire selon le volume de la pièce dans lequel le chauffage doit être installé. De nombreux autres éléments sont également à prendre en compte afin de trouver la puissance de radiateur la plus adaptée à votre situation. Retrouvez toutes les informations permettant de choisir la puissance de votre radiateur électrique dans cet article dédié.

Puissance radiateur électrique

Qu’est-ce que la puissance d’un chauffage électrique ?

Le radiateur électrique est très répandu dans les foyers français. Il en existe de nombreux modèles, qui ont chacun leurs avantages et inconvénients. Choisir un modèle de radiateur correspondant à ses besoins et à la pièce dans laquelle il doit être installé est indispensable. Cependant, le choix du modèle ne suffit pas. Il est également important de consulter la puissance de l’appareil.

Qu’est-ce qu’un radiateur électrique ?

Faisons d’abord un point sur ce qu’est un un radiateur électrique. Il s’agit d’un émetteur de chaleur qui équipe très couramment les logements en France. Cette popularité est notamment due au fait qu’il est très simple à installer, contrairement au radiateur à eau qui nécessite des travaux plus importants. Les radiateurs électriques ont longtemps eu la réputation d’être extrêmement gourmands en énergie. Toutefois, il existe aujourd’hui des modèles affichant de très bonnes performances énergétiques. Il est donc désormais possible de bénéficier d’un bon confort thermique avec un radiateur électrique, tout en maîtrisant sa consommation d’électricité.

Avant de choisir la puissance de son chauffage, il est important de sélectionner le modèle qui correspond le mieux à ses besoins. En effet, vous pourrez trouver plus loin dans cet article des informations concernant la puissance nécessaire pour votre radiateur en fonction de la surface de la pièce ou de la qualité de l’isolation, mais avant, il est important de se renseigner sur les caractéristiques des différents modèles de radiateurs électriques. Certains d’entre eux sont davantage adaptés aux petites pièces, tandis que d’autres sont conçus pour chauffer de grands espaces. Une fois que vous aurez trouvé le modèle correspondant à vos besoins, il ne vous restera plus qu’à trouver la puissance adéquate. Voici les modèles de radiateurs électriques les plus répandus sur le marché actuellement.

Le convecteur

Le convecteur électrique chauffe l’air ambiant en utilisant le principe de convection. L’air de la pièce passe dans une grille du radiateur afin d’être réchauffé par une résistance. L’air chaud est ensuite renvoyé à l’extérieur de l’appareil par la grille située en haut du convecteur électrique. Il a l’avantage de chauffer rapidement une pièce. En revanche, il offre une très faible inertie (la capacité d’un matériau à stocker de la chaleur et à la restituer par la suite). Cela signifie que la sensation de froid revient très rapidement lorsque le radiateur est éteint. Ce type de radiateur électrique a également une puissance de chauffe à distance relativement faible. Il ne convient donc pas pour les pièces d’une surface supérieure à 15 m². Puisque ce type de radiateur a une portée de chauffage très limitée, il n’est pas recommandé pour les grandes pièces, même si le modèle présente une puissance élevée. De plus, il est déconseillé aux personnes allergiques aux acariens et asthmatiques, car la circulation de l’air dans l’appareil soulève la poussière. Le convecteur peut également être bruyant lorsqu’il chauffe.

Le panneau rayonnant

Ce modèle fonctionne par rayonnement. Il envoie des rayons infrarouges qui permettent de chauffer les murs, les meubles et les corps qui se trouvent dans la pièce. Ces derniers réchauffent alors l’air ambiant en produisant une chaleur douce et agréable. Dans ce système, une résistance chauffe une plaque d’aluminium qui diffuse la chaleur. L’avantage du panneau rayonnant est notamment qu’il produit une chaleur homogène rapidement. Il est particulièrement adapté aux grandes pièces à vivre, car les rayons infrarouges sont diffusés à une grande distance. Pour une puissance identique, un panneau rayonnant permet donc de chauffer un espace plus important qu’un convecteur. Toutefois, il est indispensable de prévoir un espace important, car cet appareil est plus encombrant qu’un convecteur. Il est donc également fortement déconseillé de placer des objets imposants à moins de 60 cm de l’appareil, afin de ne pas gêner le rayonnement. De plus, comme le convecteur, il s’agit d’un chauffage par à-coups qui n’a pas beaucoup d’inertie.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Le radiateur à inertie sèche ou fluide

Ce type de radiateur électrique basse consommation peut diffuser la chaleur durablement, contrairement à un chauffage par à-coups. Avec un radiateur à inertie sèche, un matériau permettant d’accumuler la chaleur est chauffé par des résistances. Avec le radiateur à inertie fluide, la résistance chauffe un liquide caloporteur qui tourne en circuit fermé dans l’appareil. Ces deux radiateurs à inertie peuvent stocker la chaleur et la restituer, même une fois que l’appareil est éteint, grâce à leurs systèmes. Ils sont très économiques, chauffent rapidement une pièce en émettant de la chaleur de manière homogène en continu. En terme de puissance, ce type de radiateur est proche du convecteur. Toutefois, il offre un meilleur confort grâce à cette diffusion homogène de la chaleur.

Le radiateur à chaleur douce

Les systèmes du radiateur à inertie sèche et du radiateur à inertie fluide sont combinés. L’appareil est équipé de deux résistances. Une de ces résistances diffuse de la chaleur devant le radiateur. La seconde est installée dans le corps de chauffe composé d’un matériau réfractaire, et permet de restituer la chaleur stockée lorsque le radiateur est éteint. Ce type de radiateur a l’avantage de produire une chaleur constante sur une longue durée. Il permet aussi de chauffer rapidement une pièce. Toutefois, il est indispensable de prévoir un espace plus important que pour un convecteur ou un radiateur radiant pour son installation. Il est important d’adapter la puissance à la pièce dans laquelle il est situé. Ce mode de chauffe est idéal pour les grandes pièces, installer plusieurs radiateurs pourra être nécessaire afin de bien répartir la chaleur.

Le radiateur à accumulation

Ce modèle de radiateur à accumulation a une capacité de stockage de la chaleur plus importante que celle du radiateur à inertie. Il est notamment possible de différer le moment où la chaleur est produite de celui où elle est restituée dans la pièce. Ce type de chauffage est particulièrement intéressant pour les consommateurs ayant souscrit à une offre heures pleines/heures creuses auprès de leur fournisseur d’énergie. Toutefois, il présente un inconvénient puisqu’une fois le stock de chaleur épuisé, un peu de temps est nécessaire pour que l’appareil se réchauffe. Un radiateur à accumulation peut être très puissant (jusqu’à 7 500 W). Il est donc idéal pour les grandes pièces.

Le radiateur d’appoint

Plusieurs modèles de radiateurs d’appoint sont disponibles sur le marché : convecteurs, soufflants, bains d’huile, etc. Il est possible de trouver des radiateurs d’appoint de différentes puissances selon les modèles. Tenir compte de cette information est essentiel pour ne pas se retrouver avec de grosses factures d’électricité. Ils peuvent être très utiles pour chauffer rapidement une petite pièce de manière occasionnelle. Cependant, ils consomment également beaucoup d’énergie et il n’est pas recommandé de les utiliser comme émetteurs de chaleur principaux.

Le plancher chauffant

Il diffuse la chaleur de manière homogène dans toute la pièce. Il fonctionne grâce à des plaques isolantes, un câble chauffant, un enrobage qui permet d’accueillir le revêtement au sol, ainsi que d’un système de régulation. Sa puissance est réglementée et ne peut dépasser 106 W/m². Contrairement aux autres chauffages électriques, l’intervention d’un professionnel est indispensable pour son installation. Ainsi, le bon dimensionnement du plancher chauffant est garanti. Des travaux importants sont à prévoir.

Les radiateurs en résumé

Retrouvez dans le tableau ci-dessous, les avantages et inconvénients des différents modèles de radiateurs électriques :

Comparaison des principaux modèles de radiateurs électriques : avantages, inconvénients, puissance et prix

Modèles de radiateurs électriquesAvantagesInconvénientsPuissance (en watts)Prix (en €)
Le convecteur– Peu cher à l’achat ;
– simplicité d’installation ;
– chauffe rapide.
– Très énergivore ;
– faible puissance de chauffe à distance ;
– assèche l’air ambiant ;
– diffuse la poussière ;
– bruyant.
De 500 à 2 000 W.À partir de 10 €.
Le panneau rayonnant– Permet de chauffer un volume important ;
– offre une bonne répartition de la chaleur dans l’espace ;
– pas de sensation de chaleur sèche ;
– esthétique.
– Prix plus cher à l’achat ;
– volumineux ;
– disperse la poussière ;
– peu d’inertie.
De 350 à 2 000 W.De 80 à 1 000 €.
Le radiateur à inertie (sèche ou fluide)– Diffuse la chaleur en continu ;
– permet de produire et d’émettre la chaleur en différé ;
– peu énergivore.
Prix plus cher à l’achat.De 500 à 2 000 W.De 300 à 1 500 €.
Le radiateur à chaleur douce– Chauffe rapidement l’air ambiant ;
– offre une chaleur constante ;
– permet de produire et d’émettre la chaleur en différé ;
– ne déplace pas la poussière.
– Prix élevé à l’achat ;
– volumineux.
De 500 à 2 000 W.De 300 à 2 000 €.
Le radiateur à accumulation– Économies d’énergie sur le long terme en profitant des heures creuses ;
– très puissant ;
– permet de produire et d’émettre la chaleur en différé ;
– émet une chaleur douce et agréable.
– Prix élevé à l’achat ;
– volumineux ;
– temps de chauffe de l’appareil lent ;
– nécessite un abonnement heures pleines/heures creuses pour profiter de ses avantages.
De 1 200 à 7 500 W.De 750 à 2 000 €.
Le radiateur d’appoint– Chauffe rapidement ;
– peu cher à l’achat.
Très énergivore.De 500 à 3 000 W.De 10 à 150 €.
Le plancher chauffant– Chaleur homogène ;
– ne soulève pas de poussière ;
– silencieux.
– Son installation nécessite l’intervention d’un professionnel ;
– les meubles disposés dans la pièce peuvent limiter son efficacité ;
– son prix est élevé.
Jusqu’à 106 W/m².De 40 et 120 €/m².

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Qu’est-ce que la puissance d’un chauffage ?

La puissance d’un radiateur électrique s’exprime en watt (W), du nom de l’ingénieur écossais James Watt. Cette unité est un élément important à prendre en compte lors du choix de ses appareils électriques. Le watt indique l’énergie consommée par un appareil pour chaque seconde.

La puissance watt renseignée sur les appareils électriques permet donc de connaître leur consommation. Plus la puissance est élevée, plus l’appareil consomme de l’énergie. Un appareil électroménager de 150 watts consomme donc moins qu’un appareil ayant une puissance de 300 watts.

Le calcul permettant de connaître la puissance d’un appareil en watt est le suivant :

puissance = tension x intensité

Quelle est la différence entre le watt et le kilowattheure ?

Il est important de différencier la puissance watt du kilowattheure. En effet, le watt est une unité de puissance et correspond à l’énergie que consomme un appareil par seconde. Le kilowattheure, quant à lui, correspond à la quantité d’énergie consommée par un appareil pendant une heure. Un kW est égal à 1 000 watts. Par conséquent, un appareil affichant une puissance de 1 000 watts consomme 1 kWh.

Pourquoi bien sélectionner la puissance d’un radiateur électrique ?

Bien choisir la puissance de son radiateur électrique est essentiel. En effet, il est possible de se retrouver dans l’une des deux situations suivantes si un radiateur est mal dimensionné :

  • la puissance est sous-évaluée :
    • le confort thermique est mauvais : l’appareil ne permet pas de chauffer assez rapidement la pièce,
    • l’appareil doit consommer plus d’énergie que nécessaire : avec une puissance insuffisante, le consommateur devra augmenter le thermostat du radiateur afin d’arriver à la température souhaitée dans son logement et de la maintenir. L’appareil doit donc fonctionner en surrégime et consomme plus d’électricité par rapport à un appareil avec une puissance adaptée ;
  • la puissance est sur-évaluée :
    • l’investissement n’est pas rentable : généralement, plus la puissance d’un appareil électroménager est importante, plus le prix est élevé. Il n’est donc pas intéressant d’acheter un radiateur affichant une puissance plus haute que nécessaire,
    • la consommation d’électricité est plus importante : comme c’est le cas lorsque la puissance de l’appareil est sous-évaluée, si la puissance est trop élevée par rapport aux besoins réels, il y aura un problème de surconsommation. Du fait de sa puissance importante, le radiateur devra consommer plus d’énergie, afin d’être utilisé de manière optimale, qu’un radiateur moins puissant.

Quelle puissance choisir pour son radiateur électrique ?

Il est possible de réaliser un calcul afin de connaître la puissance de radiateur nécessaire pour chaque pièce. Il suffit de noter quelques caractéristiques du logement, relatives à la qualité de son isolation, au volume de la pièce, à la zone climatique, etc. Bien que ce calcul permette de trouver une puissance de radiateur adéquate, d’autres éléments entrent également en compte afin d’obtenir un résultat précis.

Comment calculer la puissance nécessaire pour un radiateur électrique ?

Plusieurs éléments permettent de calculer la puissance nécessaire pour un radiateur électrique :

  • le coefficient G : il s’agit du coefficient de déperdition du logement, déterminé par la qualité de l’isolation. Il s’exprime en watt par mètre cube pour une variation d’1 °C (W/m3.C) ;
  • le volume de la pièce en m³ : il est important de prendre en compte le volume total de cet espace, et non la surface (en m²). La hauteur sous plafond est une information essentielle afin de savoir pour quelle puissance opter. Effectuer un calcul en fonction du volume total de la pièce permet de connaître la puissance adéquate avec davantage de précision ;
  • la température intérieure souhaitée ;
  • la température extérieure moyenne qui varie selon la zone climatique où se trouve l’habitation.

Le calcul à réaliser pour connaître la puissance la plus adaptée pour son radiateur électrique est le suivant :

coefficient G en W/m3.C x volume de la pièce en m3 x (température intérieure voulue – température extérieure moyenne) en °C = puissance en watts

Retrouvez dans le tableau ci-dessous, les valeurs moyennes du coefficient G pour différents types d’habitations afin de vous aider dans vos calculs :

Coefficient G des différents types de logement

Type de logementCoefficient G
Isolation norme RT 2012De 0,22 à 0,35
Isolation norme RT 2005 électricité0,58
Maison RT 20050,8
Isolation norme RT 2005 gaz0,92
BBC rénovation 20090,47
Isolation norme RT 20050,65
Isolation norme RT 20000,8
Maison RT 20000,9
HPE rénovation 20090,87
Construction après 19800,90
Maison 19901,1
Construction ancienne isoléeDe 1,1 à 1,4
Maison années 801,1
Immeuble années 801,3
Maison ancienne mur épais pas isoléeDe 1,4 à 1,6
Bâtiments années 19601,6
Bâtiments années 19501,8
Construction très mal isoléeDe 1,6 à 2
VérandaDe 2,5 à 3

Par exemple, pour une pièce à vivre de 25 m², avec une hauteur sous plafond de 2,5 m, dans une maison RT 2005 située dans le centre de la France, le calcul est le suivant : 0,8 x (25 x 2,5) x (19 – 5) = 945 W.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Les divers éléments à prendre en compte pour choisir la puissance de son radiateur

Il est également possible de choisir la puissance de son radiateur sans effectuer le calcul indiqué ci-dessus. Se baser sur la surface de la pièce peut déjà permettre d’avoir une idée générale de la puissance nécessaire. Cependant, il n’est pas possible d’obtenir de résultats précis de cette manière. En effet, il est également recommandé de prendre en considération d’autres facteurs, en plus de ceux entrant en jeu dans le calcul, afin de trouver la puissance de radiateur la plus adaptée pour sa pièce.

Le volume de la pièce

Comme nous l’avons dit quelques lignes plus haut, noter le volume total de la pièce en m³ plutôt que la surface vous permettra de sélectionner une puissance plus appropriée. Si vous souhaitez connaître le volume d’une pièce de votre logement, il suffit d’effectuer un calcul très simple : multipliez la surface en m² de la pièce par la hauteur sous plafond.

Par exemple, pour une pièce de 15 m² avec une hauteur sous plafond de 2,5 m, le calcul à réaliser est le suivant : 15 x 2,5 = 37,5. Le volume total de la pièce est donc de 37,5 m³.

De manière à avoir une idée approximative, vous pouvez vous référer au tableau ci-dessous. Vous y trouverez les puissances de radiateur électrique recommandées en fonction des différentes surfaces et volumes de pièce (pour un logement avec une hauteur sous plafond de 2,5 m) :

Puissances de radiateur électrique recommandées selon la surface et le volume des pièces

Surface de la pièce (en m²)Moins de 10 m²Entre 10 et 15 m²Entre 15 et 25 m²Plus de 25 m²
Volume total de la pièce (en m³)25 m³35 m³50 m³Plus de 55 m³
Puissance du radiateur électrique (en watts)750 W1 000 W1 500 WA partir de 2 000 W

Il est possible de sélectionner la puissance d’un radiateur simplement, en se basant sur le volume à chauffer. Cependant, ce critère ne permet pas d’obtenir un résultat d’une grande précision. En effet, de nombreux autres éléments doivent être pris en compte afin de relever avec davantage de justesse la puissance de chauffage nécessaire pour chauffer son logement.

Le type de pièce et la température souhaitée

Il est également important de tenir compte de la nature de la pièce avant de choisir la puissance de son radiateur. En effet, toutes les pièces d’une habitation ne doivent pas être chauffées à la même température. L’Ademe (Agence de la transition écologique) conseille une certaine température pour chaque pièce, afin que les usagers maîtrisent davantage leur consommation d’énergie et réalisent des économies.

Adapter la température de sa pièce à ses besoins a un impact sur le choix de la puissance. En effet, plus la température souhaitée est élevée, plus la puissance du radiateur électrique doit être élevée elle aussi.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous les températures recommandées pour les différentes pièces d’une habitation et la puissance nécessaire du radiateur électrique :

Températures et puissances recommandées pour les différentes pièces d’un logement

Type de pièceTempérature recommandée (en degré Celsius)Puissance conseillée (en watts par m3)
Chambre à coucher17 °C63 W/m³
Pièces à vivre19 °C74 W/m³
Salle de bain (en cours d’utilisation)22 °C85 W/m³

La puissance du radiateur ne dépend pas uniquement de la température souhaitée. En effet, il est également important de considérer les spécificités de certains types de pièces, comme les salles de bain. En effet, les pièces dans lequel le taux d’humidité est important nécessitent une puissance plus importante pour être chauffées. Il est recommandé de prévoir 25 % de puissance en plus dans ces pièces humides. Les salles d’eau ne sont pas les seules concernées. En effet, si certaines pièces de votre logement sont particulièrement humides (du fait d’une isolation de mauvaise qualité ou d’un problème de ventilation), il est conseillé d’appliquer le même pourcentage supplémentaire de manière à calculer la puissance de son radiateur. Toutefois, il est important de noter qu’il est préférable d’effectuer quelques travaux de rénovation énergétique avant de changer ses radiateurs.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

La qualité de l’isolation

L’isolation du logement a une influence importante sur le choix de la puissance de radiateur la plus adaptée pour son habitation. Comme dans le calcul indiqué plus haut, il faut analyser le niveau d’isolation de son logement afin d’identifier la puissance de chauffage nécessaire. En effet, les déperditions de chaleur ont un impact important sur le chauffage. Deux éléments permettent d’identifier le niveau d’isolation d’un bâtiment :

  • la qualité de l’isolation thermique : les logements anciens bénéficient de moins bonnes isolation comparés aux plus récents qui sont soumis à des normes encadrant la qualité de l’isolation (RT 2012, RT 2020, par exemple). Un logement bénéficiant d’une isolation de bonne qualité peut être chauffé avec des radiateurs moins puissants qu’une habitation plus ancienne avec une mauvaise isolation ;
  • la qualité et le nombre de vitrages : selon l’Ademe, 10 à 15 % des déperditions de chaleur d’un logement viennent des fenêtres. Plus il y a de parois vitrées dans une habitation, plus les pertes de chaleur sont élevées. Néanmoins, les déperditions de chaleur ne sont pas les mêmes suivant la qualité du vitrage. En effet, une pièce dans laquelle les fenêtres sont en double vitrage est mieux isolée qu’avec des fenêtres en simple vitrage. Elle est donc également plus facile à chauffer et peu se contenter de radiateurs moins puissants.

La puissance totale des radiateurs doit permettre de compenser les pertes de chaleur. C’est pour cette raison qu’il est important de calculer la puissance d’un radiateur avec le coefficient G. Si la pièce dans laquelle est installé le radiateur est entourée d’autres pièces chauffées, il est recommandé de retirer 20 % à la puissance recommandée initialement.

Privilégiez la rénovation énergétique

Avant de changer vos radiateurs pour des modèles plus récents et plus performants, il est recommandé de vous tourner vers la rénovation énergétique afin d’améliorer les performances thermiques de votre logement. En effet, améliorer l’isolation de votre logement vous permettra de faire d’importantes économies d’énergie. La réalisation d’un bilan thermique révèle les travaux à réaliser en priorité. Il peut notamment s’agir de l’isolation de la toiture, des murs ou du remplacement des fenêtres, selon les situations. De plus, de nombreuses aides financières peuvent vous être octroyées pour la réalisation de travaux d’amélioration énergétique dans votre logement (MaPrimeRénov’, aides de l’Anah, Prime Energie, aides des collectivités locales, etc.).

La localisation du logement et la température extérieure minimale

La zone géographique où se situe le logement est également une caractéristique primordiale pour trouver la puissance de radiateur électrique la plus adaptée. Il est vrai que, selon les conditions climatiques, la puissance nécessaire n’est pas la même. Il est donc important de prendre en compte la température extérieure minimale. Si les hivers sont très rigoureux, il sera nécessaire d’installer un radiateur plus puissant que dans les régions où les hivers sont doux.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous, les puissances de chauffage électrique recommandées selon les différents climats, pour une habitation dotée d’une bonne isolation :

Puissance de radiateur électrique nécessaire selon le climat

ClimatPuissance du radiateur électrique (en watts par m³)
Doux30 W/m³
Tempéré35 W/m³
Froid40 W/m³

Il est également possible d’affiner l’évaluation de la puissance nécessaire pour son radiateur en prenant en compte les éléments suivants :

  • si la pièce bénéficie d’une bonne exposition au soleil : 10 % peuvent être retirés à la puissance recommandée ;
  • si la pièce est orientée vers le nord : il faut ajouter 10 % à la puissance conseillée initialement pour votre situation géographique ;
  • plus le logement est situé en altitude, plus la puissance nécessaire est importante pour le chauffage : il est alors conseillé d’ajouter 10 % à la puissance recommandée pour chaque tranche de 500 mètres d’altitude.

Combien de radiateurs installer dans une pièce ?

Dans certains cas, il est intéressant d’installer plusieurs radiateurs dans une pièce. En effet, disposer différentes sources de chaleur permet de créer une chaleur plus homogène et offre un meilleur confort thermique. Plutôt que d’installer un radiateur d’une puissance de 1 500 W, il est donc davantage recommandé de choisir deux émetteurs de chaleur de 750 W.

Si vous souhaitez équiper une pièce de plusieurs radiateurs électriques, la puissance de chaque appareil est à prendre en compte dans le calcul de la puissance totale nécessaire. Il convient alors d’additionner la puissance de tous les radiateurs à installer dans la pièce afin d’obtenir la puissance totale.

Pour les pièces de moins de 15 m², il n’est pas nécessaire d’installer plus d’un radiateur. En effet, il est conseillé de prévoir un radiateur pour 15 m².

Utiliser un radiateur d’appoint en complément des émetteurs de chaleur principaux

Chauffer ponctuellement son logement avec un radiateur d’appoint peut permettre de réaliser des économies d’énergie. Si ce type de chauffage est très gourmand en électricité, il peut se révéler utile dans certaines situations. Par exemple, si vous souhaitez chauffer rapidement une pièce, comme une salle de bain avant de l’utiliser, il peut être intéressant d’allumer un radiateur d’appoint en complément de son chauffage habituel. Ces petits radiateurs sont particulièrement utiles en hiver, en renfort des émetteurs de chaleur principaux. Cependant, il n’est pas recommandé de les utiliser comme chauffage principal du fait de leurs mauvaises performances énergétiques.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Comment faire des économies sur ses factures d’énergie ?

Choisir une puissance de radiateur adaptée à l’environnement dans lequel il doit être installé est important pour maîtriser au mieux sa consommation d’électricité. Il est également possible de réaliser des économies d’énergie sur sa consommation de chauffage en adoptant quelques gestes simples. Sans oublier que choisir l’offre d’un fournisseur d’énergie adaptée à ses besoins est également une manière simple de maîtriser sa consommation.

Faire des économies de chauffage en quelques gestes

Le chauffage représente 66 % de la consommation en énergie d’un foyer français. Néanmoins, il est tout à fait possible de réaliser des économies sur ses factures d’électricité grâce à ces quelques astuces :

  • choisir un radiateur adapté à ses besoins et présentant de bonnes performances énergétiques : comme nous l’avons vu, il existe de nombreux modèles de radiateurs électriques (convecteurs, à inertie, rayonnants, etc). Il est important de sélectionner celui qui correspond le mieux à sa situation afin de ne pas alourdir ses factures d’électricité ;
  • se référer à l’étiquette énergie : lors du choix d’un nouveau radiateur, vous pouvez retrouver des informations sur les performances énergétiques des appareils. Elles sont présentées sur leur étiquette énergie. Tous les équipements de chauffages sont dans l’obligation d’afficher cette étiquette. Elle permet de classer les appareils selon leurs performances sur une échelle allant de G (pour les plus gourmands en énergie) à A (pour ceux qui consomment le moins) ;
  • installer son radiateur au bon endroit : il est recommandé de placer ses radiateurs sur les murs qui donnent vers l’extérieur, plutôt que sur les murs donnant sur un couloir. Il est également important de les installer entre 10 et 15 cm du sol, afin que la chaleur puisse se répartir de façon homogène dans la pièce ;
  • chauffer aux températures recommandées pour chaque pièce : surchauffer son logement fait considérablement monter les factures d’énergie. L’Ademe recommande de chauffer les chambres à 17 °C, la salle de bain à 22 °C (quand elle est utilisée), et les pièces à vivre entre 19 et 21 °C ;
  • diminuer la température de 1 °C : selon l’Ademe, ce petit changement permet de réduire sa consommation d’électricité de 7 % ;
  • penser à réguler ou programmer ses radiateurs : des thermostats d’ambiance et des robinets thermostatiques permettent de réguler la température et de réduire sa consommation d’énergie de 5 à 15 %. Grâce à un programmateur, vous pouvez également sélectionner l’heure à laquelle le chauffage se met en marche. De cette manière, les radiateurs peuvent s’allumer peu de temps avant que les occupants arrivent dans le logement. Ainsi, il n’est plus nécessaire de laisser le chauffage en marche toute la journée quand il est vide. Mais le logement est tout de même chaud lorsque vous arrivez chez vous ;
  • couper les radiateurs en cas d’absence prolongée : si vous partez en vacances, il est recommandé d’éteindre le chauffage, sauf en cas de grand froid. Certains appareils sont équipés d’un mode « hors gel » qui permet de chauffer au minimum ;
  • penser à aérer 5 à 10 minutes par jour : l’humidité participe à créer une sensation de froid. En ouvrant les fenêtres quelques minutes chaque jour, même en hiver, l’humidité est évacuée. Avant d’aérer, il est important de couper les radiateurs, notamment s’ils ne sont pas équipés de détecteurs de fenêtre ouverte ;
  • fermer les rideaux et les volets la nuit : cela augmente un peu l’isolation au niveau des fenêtres qui causent 10 à 15 % des pertes de chaleur ;
  • dépoussiérer régulièrement les radiateurs : si de la poussière s’accumule sur les radiateurs, leurs performances énergétiques sont diminuées ;
  • profiter des heures creuses : pour les consommateurs ayant souscrit un abonnement heures pleines/heures creuses chez leur fournisseur, il est possible de profiter du prix du kWh moins cher sur les heures creuses pour chauffer son logement. Dans ce cas, avoir un radiateur à accumulation, qui produit de la chaleur sur les heures creuses et la diffuse plus tard, est une solution intéressante ;
  • entreprendre des travaux de rénovation énergétique : cette solution est plus coûteuse. Toutefois, améliorer l’isolation de son logement permet de réaliser d’importantes économies sur le long terme.

Réduire ses factures d’électricité en changeant de fournisseur d’énergie

Choisir une puissance de radiateur adaptée peut permettre de faire baisser ses factures d’électricité. Il est également possible de réduire ses dépenses en choisissant l’offre de fourniture d’énergie correspondant à ses besoins. Vous avez la possibilité de changer de fournisseur d’électricité. Fournisseurs historiques et alternatifs proposent des offres variées qui correspondent aux profils des différents consommateurs. Il est donc possible de trouver des offres vertes, des offres 100 % en ligne, ou encore des offres heures pleines/heures creuses, à différents tarifs.

Changer de fournisseur est une démarche simple, rapide et gratuite. Les conseillers Choisir.com sont disponibles par téléphone pour vous accompagner dans la sélection de l’offre la plus proche de vos besoins. Notre comparateur d’électricité peut également vous permettre de retrouver toutes les offres correspondant à votre profil.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous le prix du kWh des offres d’électricité compétitives en 2021 et la réduction appliquée par rapport au tarif réglementé de l’électricité :

Prix du kWh et de l’abonnement chez EDF et des fournisseurs alternatif d’électricité – en option Base et avec une puissance de 6 kVA (août 2021)

Fournisseur et offrePrix de l’abonnement mensuel (en € TTC/mois)Prix du kWh (en € TTC)
Tarif Bleu EDF (Tarif réglementé de l’électricité)11,47 €0,1558 €
Plüm Énergie (offre d’électricité verte)11,47 €0,1558 €
Mint Énergie Offre Classic & Green11,47 €0,1518 €
TotalEnergies Offre Online11,48 €0,1442 €
Vattenfall Offre électricité Eco12,52 €0,1441 €

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?