Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Quelle est l’utilité d’un saturateur pour radiateur ?

En chauffant l’air ambiant, les radiateurs peuvent avoir tendance à l’assécher, ce qui peut occasionner quelques désagréments aux occupants, comme des problèmes de sécheresse de la peau, un risque de déshydratation ou même des difficultés respiratoires pour les personnes les plus fragiles. Heureusement, il existe un petit objet très pratique pour humidifier l’air intérieur de votre logement à moindres frais : le saturateur pour radiateur.

Saturateur radiateur

Qu’est-ce qu’un saturateur pour radiateur ?

Un saturateur pour radiateur est un petit réservoir d’eau qu’on accroche à la paroi d’un radiateur pour réguler le taux d’humidité d’une pièce ou d’un logement.

Chauffé par les radiateurs, qu’il s’agisse de convecteurs électriques ou de radiateurs à eau, l’air ambiant peut en effet avoir tendance à s’assécher, surtout en plein hiver quand on pense moins à aérer son logement régulièrement.

Pour quelques euros, un saturateur pour radiateur pour au moins chaque radiateur des pièces concernées, permet de résoudre facilement ce problème en humidifiant naturellement l’air ambiant.

Comment fonctionne un saturateur pour radiateur ?

Chauffée par le radiateur, l’eau contenue dans le réservoir du saturateur s’évapore peu à peu. Cette émission continue et régulière de vapeur d’eau permet de maintenir un taux d’humidité dans l’air ambiant entre 40 et 60 %, même lorsque les radiateurs sont poussés à fond. Selon l’Ademe, l’Agence de la transition écologique, cette fourchette correspond justement au taux d’humidité idéal qui doit régner dans une habitation afin de garantir à ses occupants un air agréable.

Un saturateur pour radiateur constitue à ce titre une solution idéale et peu coûteuse pour conserver un taux d’humidité intérieur acceptable durant tout l’hiver.

À quoi correspond le taux d’humidité d’un logement ?

Le taux d’humidité d’un logement, aussi appelée humidité relative ou hygrométrie, correspond au pourcentage de vapeur d’eau présent dans l’air ambiant par rapport à la qualité maximale qu’il peut théoriquement contenir.

  • Si ce pourcentage est trop faible, inférieur à 40 %, l’air intérieur est considéré comme trop sec et peut provoquer un assèchement de la peau, une irritation des yeux, une augmentation de la poussière, des difficultés respiratoires, des maux de tête, des problèmes de déshydratation et une altération de la qualité du sommeil.
  • Si ce pourcentage est trop élevé, supérieur à 60 %, l’air intérieur est considéré comme trop humide et peut provoquer des allergies respiratoires, favoriser le développement de micro-organismes et l’apparition de condensation et de moisissures sur les murs et les plafonds.

Pour mesurer le taux d’humidité de votre logement, vous pouvez utiliser un hygromètre. Notez que certains thermostats d’ambiance disposent également de cette fonctionnalité.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Les avantages et les inconvénients d’un saturateur pour radiateur

Un des principaux avantages d’un saturateur pour radiateur réside dans son excellent rapport qualité/prix avec des modèles d’entrée de gamme qui sont commercialisés dans le grand commerce pour quelques euros. Côté inconvénient, on retiendra un aspect qui ne s’accommode pas toujours avec les intérieurs à la décoration moderne et épurée et une efficacité moindre qu’un humidificateur d’air.

Retrouvez ci-dessous la liste complète des principaux points positifs et points négatifs du saturateur pour radiateur.

Les avantages d’un saturateur pour radiateur

Peu cher, efficace et facile à installer et à utiliser, le saturateur pour radiateur a de nombreux avantages pour lui :

  • un prix très accessible : avec des prix allant de 2 ou 3 euros jusqu’à 20 euros tout au plus pour les modèles haut-de-gamme, un saturateur pour radiateur, même si vous devez en acheter plusieurs pour équiper chaque radiateur, demeure très peu cher ;
  • une bonne efficacité : malgré sa simplicité, un saturateur n’étant ni plus ni moins qu’un petit récipient doté d’un système d’accroche, cette solution est efficace pour humidifier rapidement l’air d’une pièce au fur et à mesure qu’elle est chauffée ;
  • un large choix de modèle disponible : il existe des saturateurs pour radiateur de toute couleur, de toute taille et de toute matière (plastique, verre, céramique, inox, métal, etc.), un large choix qui devrait vous permettre de trouver un modèle à votre convenance ;
  • facilité d’installation : un simple crochet et le tour est joué ! Un saturateur pour radiateur s’installe très facilement sur tout type de radiateur. Il est également très facile à utiliser puisqu’il suffit de le recharger en eau quand son réservoir est vide ;
  • un système très économe : un saturateur pour radiateur n’a pas besoin d’énergie pour fonctionner autre que la chaleur du radiateur sur lequel il est installé, son utilisation ne vous coûtera rien d’autre que l’eau nécessaire pour le recharger.

Les inconvénients d’un saturateur pour radiateur

Malgré de solides avantages, le côté vintage et les performances approximatives du saturateur pour radiateur pourront en rebuter certains :

  • un design peu flatteur : malgré les efforts des fabricants pour proposer des modèles discrets ou au contraire pour en faire des objets de décoration, les saturateurs pour radiateurs peineront souvent à s’intégrer correctement à votre intérieur ;
  • nécessite d’être souvent rechargé : si les plus grands saturateurs peuvent contenir jusqu’à plus d’un demi-litre d’eau, même ceux-là nécessiteront d’être rechargés jusqu’à plusieurs fois par jour lorsque les radiateurs fonctionnent à plein régime ;
  • un fonctionnement approximatif : l’efficacité d’un saturateur pour radiateur n’est pas à remettre en cause. En revanche, il est très difficile d’obtenir un résultat précis en termes de pourcentage d’humidité avec un système au fonctionnement si basique ;
  • de potentiels problèmes d’hygiène : un réservoir d’eau tiède est par nature propice au développement d’une vie bactérienne. Un saturateur pour radiateur doit donc être régulièrement nettoyé pour éviter ce type désagrément sanitaire ;
  • un système non réversible : les saturateurs pour radiateur ne fonctionnent que dans un sens. Ils permettent d’humidifier un air trop sec mais ne permettent pas d’assécher un air trop humide à la différence des humidificateurs/déshumidificateurs d’air.

Comment nettoyer un saturateur de radiateur ?

Nettoyer régulièrement votre saturateur avec un produit antibactérien en le décrochant de son radiateur. Vous pouvez également le mettre au lave-vaisselle. Si du tartre se dépose au fond et sur les parois du réservoir à cause d’une eau trop calcaire, retirez-le avec du vinaigre blanc ou du bicarbonate de soude.

Récapitulatif des avantages et des inconvénients d’un saturateur

Retrouvez dans le tableau ci-dessous le récapitulatif des points positifs et des points négatifs du saturateur pour radiateur :

Points positifsPoints négatifs
• Prix attractif.
• Bonne efficacité en hiver.
• Vaste choix de modèle.
• Facilité d’installation.
• Faible coût de fonctionnement.
• Look désuet.
• Petit réservoir.
• Fonctionnement « au jugé ».
• Peut favoriser la vie microbienne.
• Système non réversible.

Dans quel cas faut-il privilégier un saturateur pour radiateur ?

Si vous bénéficiez d’un système de ventilation efficace, type VMC à double flux ou puits canadien, il est peu probable que vous ayez besoin d’installer des saturateurs pour radiateur. En revanche, si votre logement est équipé de radiateurs électriques ou même de radiateurs à eau et qu’il est mal ventilé, l’air ambiant a de fortes chances d’être trop sec en plein hiver. Installer des saturateurs peut alors s’avérer très utile.

Tout dépend surtout de l’ampleur du problème. Si l’air de votre logement est très sec même lorsque les radiateurs sont éteints, comme cela peut être le cas dans certains départements du sud de la France, de simples saturateurs peuvent ne pas suffire à l’humidifier suffisamment et de manière homogène. Vous devrez alors songer à choisir un système plus performant en le couplant éventuellement à un dispositif de ventilation.

L’idéal, avant de se décider, est de bien connaître le taux d’humidité qui règne chez vous à différents moments de la journée, avec les radiateurs éteints et avec les radiateurs allumés. Utilisez de préférence pour cela un hygromètre. Il en existe de très précis pour moins de 10 euros TTC. Sans appareil, une sécheresse inhabituelle de la peau peut néanmoins vous alerter sur un taux d’humidité trop faible.

De manière générale, privilégiez l’installation de saturateur pour radiateurs si vous constatez que l’abaissement du taux d’humidité est surtout lié à l’utilisation de vos radiateurs. Si le problème vient d’ailleurs (climat, problème de ventilation, etc.), l’utilisation d’un humidificateur d’air, qui peut aussi fonctionner en été lorsque les radiateurs sont éteints, pourra s’avérer plus optimale.

Quelle différence entre un saturateur et un humidificateur d’air ?

Un humidificateur d’air fonctionne sur le même principe qu’un saturateur pour radiateur. Équipé d’une résistance ou d’un système à ultrasons, il diffuse de la vapeur d’eau dans l’air ambiant pour faire grimper le taux d’humidité d’une pièce.

La principale différence avec un saturateur pour radiateur réside dans son efficacité. Branché sur le secteur ou équipé d’une batterie, un humidificateur n’a pas besoin d’une source de chaleur externe pour fonctionner. Il possède généralement un réservoir d’eau plus important et peut être programmé pour s’arrêter lorsque le taux d’humidité souhaité est atteint. Il est en revanche plus coûteux qu’un saturateur. Comptez entre 30 et 150 euros par appareil, à raison d’un appareil par pièce.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?

Quel saturateur de radiateur choisir ?

Les magasins de bricolage ou les boutiques en ligne spécialisées proposent de très nombreux modèles de saturateur pour radiateur, chaque marque rivalisant de créativité pour tenter de transformer cet ustensile un brin désuet en objet design.

Les saturateurs pour radiateur sont généralement classés dans quatre grandes familles :

  • les saturateurs à suspendre, qui s’accrochent sur la paroi extérieure du radiateur ;
  • les saturateurs encastrables, qui peuvent se glisser à l’intérieur du radiateur ou entre ses tuyaux (attention à bien vérifier la compatibilité avec vos radiateurs) ;
  • les saturateurs « tablette », à poser sur le dessus du radiateur ;
  • les saturateurs à buvard.

Contrairement aux autres types de saturateurs, ceux dits « à buvard », ont la particularité de ne pas être équipe d’un réservoir à eau mais d’un emplacement qui permet de positionner un buvard remplaçable qu’on imbibe au préalable d’eau.

En dehors de l’aspect du saturateur, point sur lequel nous vous laissons seul juge, un critère doit particulièrement retenir votre attention avant de vous décider pour un saturateur de radiateur plutôt qu’un autre : le matériau dont est fait le réservoir. Il peut influencer le rendement du saturateur de manière relativement significative.

On trouve ainsi des saturateurs pour radiateur en différentes matières : céramique, inox, plastique, etc. Si toutes sont a priori compatibles avec les radiateurs électriques et les radiateurs à eau, sauf indication contraire sur la notice, ceux en céramique ont notre préférence. Ce matériau ayant la particularité de stocker de la chaleur, les saturateurs en céramique peuvent en effet continuer à diffuser de la vapeur d’eau bien après que les radiateurs aient été éteints. Un gros atout.

Pour les pièces les plus grandes ou celles qui ne sont équipées que d’un seul radiateur, n’hésitez pas à prévoir deux saturateurs par radiateur. Vérifiez enfin que le système d’accroche est bien compatible avec votre radiateur.

Comment utiliser un saturateur pour radiateur ?

L’utilisation d’un saturateur pour radiateur est très simple :

  1. accrochez le saturateur à la structure de votre radiateur ;
  2. remplissez le réservoir avec de l’eau du robinet en éteignant préalablement le radiateur pour éviter tout risque d’accident ;
  3. allumez le radiateur ;
  4. répétez l’opération à chaque fois que le saturateur est vide.

Une astuce pour accélérer le processus d’humidification de l’air entre deux recharges : utilisez de l’eau déjà chaude pour remplir le réservoir du saturateur.

Notez que pour que le saturateur fonctionne, le radiateur doit impérativement être allumé. C’est lui qui chauffe l’eau pour la transformer en vapeur d’eau et faire grimper le taux d’humidité. Un saturateur pour radiateur n’est donc de peu d’utilité en plein été.

Quelles alternatives pour remplacer un saturateur de radiateurs ?

À défaut de pouvoir installer des saturateurs sur vos radiateurs, il existe des bonnes pratiques et quelques astuces pour réussir à conserver un taux d’humidité convenable dans votre logement en toute saison :

  • baisser le chauffage : plus on chauffe l’air d’une pièce, plus on a tendance à l’assécher, et ce même avec les systèmes réputés pour délivrer une chaleur douce, comme les planchers chauffants ;
  • aérer régulièrement votre logement : fenêtres grandes ouvertes, 10 minutes suffisent pour renouveler totalement l’air d’une pièce et relever le taux d’humidité à un niveau convenable ;
  • étendre votre linge à l’intérieur : en dressant votre étendoir au milieu du salon, le linge sèche en transférant son humidité à l’air sec ambiant, vous faites d’une pierre deux coups ;
  • installer des plantes vertes dans vos pièces : elles libèrent naturellement de l’humidité et sont peut-être plus élégantes qu’un saturateur pour radiateur, mais vous ne devrez pas oublier de les arroser ;
  • acheter un humidificateur d’air : il fait la même chose que le saturateur pour radiateur, mais en mieux et en plus sophistiqué. En revanche, il consomme un peu d’électricité.

Faites baisser vos factures de chauffage : changez de fournisseur !

Que vous soyez équipé de radiateurs électriques ou de radiateurs à eau alimentés par une chaudière au gaz ou autre, la hausse des prix de l’énergie et des matières premières risque de peser sur votre budget. Pour éviter que le montant de vos factures flambe, surtout pendant l’hiver quand vos besoins en chauffage augmentent, il peut être opportun de changer de fournisseur.

Depuis l’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie, de nombreux opérateurs privés ont vu le jour aux côtés des fournisseurs historiques de gaz et d’électricité. Pour un service comparable, ces fournisseurs dits « alternatifs » proposent souvent des tarifs à des prix bien plus attractifs, même pour des offres à prix fixe.

Pour trouver l’offre d’électricité ou de gaz qui correspond à vos besoins, utilisez notre comparateur de fournisseurs d’énergie. En quelques clics, il vous donnera le montant des économies que vous pourriez réaliser chaque année en changeant de fournisseur.

Pour rappel, changer de fournisseur d’énergie pour votre logement est totalement gratuit et ne nécessite aucun préavis.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?