Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Quel est l’impact carbone de la téléphonie mobile ?

La téléphonie mobile est de plus en plus énergivore. Selon l’ARCEP, elle utilise à elle seule 58% de la consommation énergétique des réseaux télécoms . La téléphonie fixe constitue les 42% restants. Quelle est l’empreinte carbone de la téléphonie mobile en France ? Comment évolue-t-elle ? Choisir.com fait le point.

Consommation d'électricité de la téléphonie mobile

Consommation de données et émissions de CO2

Pour calculer l’empreinte carbone des réseaux mobiles, il faut s’intéresser à la production de CO2 générée par la consommation des données mobiles. Selon l’Ademe, au 1er janvier 2022, un utilisateur de téléphone cellulaire émet environ 49,4g équivalent CO2 /Go consommé.

En moyenne, un usager mobile consomme 11,6 Go de data par mois d’après l’ARCEP. Cela représente 573,94 g de CO2 rejeté par mois, soit 6,876 kg sur l’année. À titre de comparaison, c’est l’équivalent des émissions induites par 35 km en voiture (calcul réalisé grâce à l’outil « Mon Convertisseur CO2 » de l’Ademe).

Un bilan carbone qui s’amplifie

Si cette consommation paraît modeste à l’échelle individuelle, elle va croissant. L’usage des réseaux mobiles augmente chaque année. Il pourrait tripler pour atteindre 35 Go par mois en 2026.

Les opérateurs télécoms commencent à prendre conscience de l’impact de la téléphonie mobile. Nombreux sont ceux qui décident de s’alimenter en électricité verte issue des énergies renouvelables.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Réduire son empreinte carbone mobile, c’est possible ?

Les consommateurs peuvent eux aussi réduire leur bilan carbone lié à la navigation mobile. Pour cela, il est possible de mettre plusieurs gestes en place :

  • désactiver le Bluetooth et la géolocalisation ;
  • garder son téléphone en mode économies d’énergie ;
  • ne télécharger que les applications nécessaires ;
  • se mettre sur le Wi-fi dès que possible.

Comme l’expliquent les chercheurs de l’Université de Columbia, « malgré des efforts de conception, nous avons évalué que la 4G consommait jusqu’à 23 fois plus d’énergie que le Wifi ».

C’est pourquoi, le développement de la 5G pose question. De nombreux acteurs craignent que cette technologie soit particulièrement gourmande en énergie. Une idée démentie par Orange « Pour acheminer 1 giga de data, la 5G utilisera 2 fois moins d’énergie que la 4G à son lancement, et 10 fois moins d’énergie à horizon 2025 », fait savoir le géant des télécoms.

Bon à savoir

Afin de vous engager dans une démarche de transition énergétique, vous pouvez opter pour un contrat d’électricité verte. Ainsi, vous pourrez recharger la batterie de votre téléphone grâce aux énergies renouvelables. Pour trouver le fournisseur d’électricité verte le moins cher, pensez à utiliser un comparateur d’électricité.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation