Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Gaz naturel : TotalEnergies et Eni en partenariat avec le Qatar

Le Qatar, producteur d’hydrocarbures a choisi les géants TotalEnergies et Eni pour exploiter sur son territoire le plus grand champ de gaz naturel au monde. Ce projet permettra à ce pays de la péninsule arabique de faire grimper sa production de gaz naturel liquéfié (GNL) de 60% à horizon 2027.

TotalEnergies et Eni vont exploiter le plus grand champs de gaz au monde au Qatar

Le Qatar, un géant du gaz naturel

Selon l’ambassade de France à Doha, « Le Qatar est le 4ème producteur mondial de gaz naturel (4,5% de la production mondiale en 2019), derrière les États-Unis, la Russie et l’Iran ».

Le pays commercialise relativement peu de gaz à l’Union européenne. Il réalise la majorité de ses transactions par gazoducs vers les Émirats arabes unis et le Sultanat d’Oman.

Il commercialise également une grande partie du gaz naturel sous forme liquéfiée. Selon la BP Statistical Review of World Energy 2020, il a fourni environ 32,2 milliards de m3 à l’Europe. Cela représente un peu moins de 10% de la consommation annuelle de gaz de l’Union européenne (environ 400 milliards de m3 de gaz).

Du fait de la guerre en Ukraine et de la volonté des gouvernements européens de se passer du gaz russe, il pourrait devenir un partenaire privilégié des États membres de l’Union européenne. L’Allemagne, très dépendante du gaz russe, a dès le mois de mars entamé des négociations pour s’approvisionner auprès du Qatar sur le long terme.

Le projet North Field East

Dans le cadre de la création d’une entreprise en participation ou « joint venture », Eni et TotalEnergies participeront au déploiement du projet North Field East (NFE) mené par Qatar Energy, compagnie d’hydrocarbures appartenant à l’État qatari. TotalEnergies détiendra 6,25% du projet global et Eni 3,12%.

Situé à Ras Laffan à 75 km de Doha, ce projet implique l’exploitation du plus grand champ de gaz naturel du monde. Il sera adossé à une nouvelle usine de liquéfaction. L’exploitation devrait débuter en 2026. « Il s’agit d’une décision stratégique pour Eni, qui renforce sa présence au Moyen-Orient et lui donne accès à un producteur de GNL de premier plan dans le monde », a affirmé le fournisseur d’origine italienne, Eni, dans un communiqué de presse.

TotalEnergies ne cache pas non plus son enthousiasme. « Ce nouveau partenariat nous permettra en effet de renforcer notre portefeuille mondial de GNL et, avec le Qatar, il soutiendra notre capacité à contribuer à la sécurité énergétique de l’Europe. » a fait savoir Patrick Pouyanné, Président-directeur général de TotalEnergies.