Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Ademe : le pronucléaire Boris Ravignon nouveau président

Début décembre 2022, le président de la République Emmanuel Macron et la Première ministre Élisabeth Borne ont proposé le nom de Boris Ravignon pour prendre la tête de l’Ademe. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, devenue en 2020 l’Agence de la transition écologique, était privée de président depuis le départ d’Arnaud Leroy en juin 2022. Avec l’arrivée probable de Boris Ravignon, l’exécutif pourra compter sur quelqu’un qui est en phase avec sa politique. L’actuel maire LR de Charleville-Mézières, dans les Ardennes, est en effet un pronucléaire convaincu. Choisir.com vous en dit plus à son sujet.

Présidence Ademe

L’Ademe en attente d’un nouveau président depuis juin 2022

Voilà 6 mois qu’Arnaud Leroy, alors président de l’Ademe, l’Agence pour la transition écologique, a démissionné. Ce dernier avait été l’artisan du programme énergétique du candidat Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle de 2017. L’actuel président français promettait à l’époque la fermeture d’une quinzaine de réacteurs nucléaires d’ici 2025. C’est en 2018 qu’Arnaud Leroy avait alors été nommé à la tête de l’Ademe. Celle-ci est chargée d’accompagner les choix du gouvernement en matière de transition énergétique.

Mais depuis, la politique du président à l’égard de l’énergie nucléaire s’est modifiée, pour ne pas dire qu’elle a totalement changé. Est-ce l’une des raisons qui a motivé la décision de démission d’Arnaud Leroy un an avant la fin de son contrat, en juin 2022 ? Depuis, ce dernier a en tout cas rejoint le secteur privé et le groupe SPHERE, spécialisé dans l’emballage ménager.

De septembre 2022 à aujourd’hui, c’est Patrick Lavarde qui officiait en tant que président par intérim de l’Ademe. Il devrait donc être remplacé par l’arrivée de Boris Ravignon, dont l’opinion pronucléaire est en totale adéquation avec la vision énergétique de l’exécutif. Cela explique sans doute pourquoi Emmanuel Macron et Élisabeth Borne ont proposé sa nomination à la tête de l’Ademe. Proposition qui a été transmise à la présidente de l’Assemblée nationale et à celui du Sénat pour validation. Cette étape devrait toutefois n’être qu’une formalité.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Boris Ravignon, le choix d’un énarque et d’un élu local bien connu d’Emmanuel Macron

Boris Ravignon, maire Les Républicains de Charleville-Mézières, a déjà une carrière importante derrière lui. Il a notamment :

  • travaillé à l’Inspection générale des finances à Bercy de 2004 à 2005 avec un certain… Emmanuel Macron. Tous deux sortis de l’ENA, les deux hommes se connaissent bien ;
  • été conseiller en charge du développement durable sous la présidence de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012. Durant cette période, Boris Ravignon a notamment travaillé sur le Grenelle de l’environnement ;
  • été élu local dans les Ardennes depuis 2008 et maire de Charleville-Mézières depuis 2014. Il assume également aujourd’hui les fonctions de vice-président de la région Grand Est en charge de l’économie, des fonds européens et de la commande publique ;
  • soutenu, lors des élections présidentielles de 2022, la candidature d’Emmanuel Macron en lieu et place de la représentante de son parti, Valérie Pécresse.

En mars 2022, Boris Ravignon avait été l’un des signataires d’une lettre des élus ardennais à destination du président de la République. Ce courrier signalait à ce dernier qu’ils étaient « volontaires pour que le territoire ardennais accueille un ou plusieurs réacteurs de nouvelle génération », par exemple dans la centrale nucléaire de Chooz.

Une prise de fonction dont la date n’est pas encore connue

Au regard de ce parcours, la proposition de la nomination de Boris Ravignon à la tête de l’Ademe est tout sauf une surprise. Ces dernières années, les missions de l’Agence de la transition écologique, que certains voient comme « le bras armé de l’État » en la matière, se sont multipliées. L’Ademe octroie par exemple des enveloppes de plusieurs milliards d’euros qui apportent des subventions à des centaines de projets liés à la transition énergétique et écologique. « Aujourd’hui, on est conscients des enjeux, des défis qui sont devant nous sur le climat et la biodiversité, mais parfois on se demande où trouver les solutions, a justement déclaré Boris Ravignon. Le rôle de l’Ademe, sous la tutelle des ministres de la Transition écologique et énergétique, c’est d’apporter des solutions aux entreprises, aux collectivités et aux particuliers ».

Interrogé au micro de France Bleu Champagne-Ardenne, Boris Ravignon a également précisé qu’il quittera ses fonctions de vice-président de la région Grand Est. Il compte toutefois continuer d’assurer ses mandats actuels de maire et de président d’agglomération. « Rester élu local est une condition de mon succès à l’Ademe, pour que je sois toujours sur le terrain auprès des particuliers, des entreprises, des autres collectivités » a-t-il argumenté. Boris Ravignon devrait être officiellement intronisé comme président de l’Ademe lors de son prochain conseil d’administration. En revanche, aucune date n’a encore été arrêtée dans le calendrier pour fixer dans le temps cette prise de fonction.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation