Qu’est-ce qu’un compteur de chantier ?

Le compteur de chantier EDF est similaire à un compteur électrique classique, si ce n’est qu’il est raccordé de manière provisoire sur le réseau électrique.

A quoi sert un compteur de chantier ?

Installé dans des logements en travaux (sans compteur électrique existant), des chantiers de plus grandes envergures, ou bien lors de manifestations, le compteur provisoire permet d’avoir de l’électricité sur une période plus ou moins longue. Toutefois, cette durée d’utilisation ne doit pas excéder 1 an.

Qui peut installer un compteur provisoire ?

La demande d’installation et de raccordement du compteur de chantier peut être faite autant par des professionnels que par des particuliers.

Qui contacter pour obtenir son compteur de chantier ?

Vous faites des travaux ou souhaitez organiser une manifestation ponctuelle ? Vous aurez besoin d’un compteur provisoire. A qui s’adresser ?

Qui se charge de la pose d’un compteur de chantier : EDF ou Enedis ?

EDF est un fournisseur d’électricité. Il s’agit plus précisément du fournisseur historique en France. Il est d’ailleurs le seul à pouvoir commercialiser le Tarif Bleu, le tarif réglementé de vente (TRV). En bref, EDF ne s’occupe pas des compteurs.

Les compteurs d’électricité sont gérés par Enedis pour le compte des collectivités locales. Ainsi, quelle que soit la nature de la demande de raccordement provisoire, vous devez retenir qu’en définitive, c’est Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, qui assure l’installation et l’ouverture du compteur de chantier.

En revanche, selon la durée d’utilisation, les démarches ne sont pas les mêmes :

  • dans le cas d’un chantier d’une durée inférieure ou égale à 28 jours, le particulier peut contacter soit un fournisseur d’électricité, comme EDF ou un opérateur alternatif, soit faire une demande de raccordement provisoire à Enedis, ou son ELD (entreprise locale de distribution) directement ;
  • dans le cas d’un chantier d’une durée supérieure à 28 jours, le particulier ou le professionnel doit faire une demande de raccordement provisoire auprès de son fournisseur d’électricité. Ce dernier prend en charge l’ensemble des démarches relatives au raccordement auprès d’Enedis.

Un contrat spécifique sera proposé pour cette période d’utilisation.

Quels fournisseurs proposent des contrats provisoires ?

Il s’agit de faire attention au caractère provisoire de ce type de raccordement. Le fournisseur historique EDF dispose d’une offre de fourniture d’électricité provisoire, mais ce n’est pas le cas de tous les fournisseurs alternatifs.

Aujourd’hui les fournisseurs alternatifs avec une offre de fourniture d’électricité pour les chantiers sont :

  • Engie ;
  • Eni ;
  • Planète OUI (pour les professionnels uniquement) ;
  • Vattenfall (pour les professionnels uniquement).

Attention donc à faire des recherches approfondies afin de comparer et de bénéficier d’une offre attractive.

Quels justificatifs fournir pour un compteur de chantier ?

Les pièces et les informations à fournir pour ouvrir un compteur de chantier provisoire sont :

  • l’adresse complète du raccordement ;
  • l’adresse à laquelle sera envoyée la facture ;
  • les coordonnées du demandeur afin de le contacter ;
  • le niveau de puissance (en kVA) souhaitée pour son compteur provisoire ;
  • le type de raccordement : monophasé ou triphasé ;
  • la date de raccordement et d’installation du compteur de chantier ;
  • la date estimée de désinstallation du compteur.

Une fois le dossier de demande de raccordement provisoire instruit, Enedis envoie une lettre d’engagement au client afin de démarrer la prestation. Un rendez-vous avec un technicien Enedis est alors pris pour faire ce raccordement provisoire.

Délais d’intervention des techniciens Enedis pour l’installation d’un coffret de chantier

En moyenne, il faut compter sur 10 jours ouvrés pour une installation d’un compteur provisoire sans travaux supplémentaires. Ce délai peut être allongé jusqu’à 6 semaines si l’installation du compteur de chantier nécessite des travaux complémentaires à ladite installation. L’anticipation est donc de mise pour pouvoir commencer ses travaux dans des délais raisonnables.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Choisir son compteur de chantier selon ses besoins

La première chose à faire pour obtenir un compteur de chantier est d’évaluer ses besoins énergétiques, mais également sa durée d’utilisation.

Choisir la puissance de son compteur de chantier

Comme pour un compteur électrique classique – compteur électronique, compteur électromécanique ou compteur Linky – il est essentiel d’évaluer ses besoins énergétiques en amont de tout raccordement de son compteur provisoire. Pour cela, il est nécessaire de choisir une puissance de compteur adaptée, exprimée en kilovoltampères (kVA). La puissance du compteur électrique provisoire permet de couvrir les besoins en électricité de l’ensemble des outils et appareils électriques utilisés lors de ses travaux. Il peut ainsi s’agir d’une perceuse, d’un marteau-piqueur ou même l’utilisation d’engins plus imposants tels que des bétonnières ou des grues.

Tout comme pour un compteur électrique classique, le choix de la puissance devra être faite judicieusement afin d’éviter tout risque de surtension et de disjonction. Les puissances pour un compteur de chantier sont les mêmes que pour un compteur électrique classique.

Ainsi, la puissance du compteur de chantier peut être comprise entre 3 kVA et 36 kVA, sachant que certains chantiers de professionnels du bâtiment peuvent dépasser les 36 kVA. La puissance de 3 kVA signifie que le compteur provisoire peut combler les besoins en énergie jusqu’à 3 000 watts, 6 kVA pour 6 000 watts et ainsi de suite jusqu’à 36 000 watts pour 36 kVA. Il suffit donc d’évaluer la puissance électrique de ses appareils (additionner toutes les puissances électriques de ses appareils) pour choisir une puissance adaptée.

Sachez que pour les particuliers, la puissance moyenne de compteur de chantier est de 6 kVA. Cette puissance kVA suffit largement à couvrir les besoins énergétiques de travaux en logement résidentiel.

Monophasé ou triphasé : quel raccordement choisir ?

Autre choix à faire, corrélé à cette puissance de compteur, est celui concernant le type de branchement demandé : soit lignes filaires (compteur de chantier monophasé), soit lignes multiples (compteur de chantier triphasé). Généralement, lorsque l’on utilise des appareils électriques énergivores et que la puissance de compteur nécessaire est supérieure ou égale à 18 kVA, le choix se porte vers un compteur de chantier triphasé.

À noter

Les professionnels, dont la puissance de compteur provisoire nécessaire à leur chantier dépasse les 36 kVA peuvent faire une demande de convention de raccordement à Enedis selon certaines modalités juridiques, techniques et financières.

Évaluer la durée d’utilisation du compteur provisoire

L’autre point déterminant est la durée d’utilisation du compteur de chantier. Il dépend essentiellement de la raison pour laquelle vous y avez recours.

Installation d’un compteur provisoire courte durée (< 28 jours)

Les compteurs de chantier pour des travaux n’excédant pas 28 jours concernent généralement les petits travaux effectués dans des logements, aménagement d’intérieur ou rénovation de l’habitat. Ils peuvent également concerner les manifestations ponctuelles nécessitant d’être raccordées à l’énergie électrique, telles que les foires, kermesses et autres salons.

Installation d’un compteur provisoire longue durée (> 28 jours)

Les compteurs provisoires de chantier pour une durée supérieure à 28 jours concernent essentiellement les travaux de grande échelle. La durée maximale ne peut excéder 1 an mais il est possible, sous certaines conditions, de prolonger la durée de 3 mois supplémentaires. Le prolongement devra être motivé par des raisons valables et argumentées sur dossier technique.

Doit-on souscrire un contrat d’électricité pour un compteur de chantier ?

La réponse est oui, car il faut bien distinguer le raccordement réalisé par Enedis pour l’ouverture du compteur de chantier, des consommations d’électricité proprement dites. Toute consommation d’électricité est facturée au prix du kWh HT proposé par son fournisseur d’énergie. En revanche, la part fixe correspondant à l’abonnement sur un contrat d’électricité classique n’existe pas. Cette part fixe est remplacée par les frais de location du compteur de chantier.

Le prix du kWh HT des consommations d’électricité dépend donc du fournisseur d’énergie chez lequel on souscrit un contrat. Par exemple, si vous êtes client chez EDF, le contrat d’électricité pour un compteur provisoire de chantier comprend un tarif réglementé de vente (TRV).

À noter

Au terme des travaux engagés, vous aurez peut-être besoin de souscrire un contrat d’électricité définitif – dans le cas d’un emménagement dans un logement neuf par exemple ou d’une rénovation d’habitation. Toujours est-il que le contrat d’électricité provisoire sera clôturé au profit d’un nouvel abonnement. Pour trouver l’offre d’électricité la plus adaptée à son profil de consommation, il est possible de faire appel à un comparateur d’électricité. La souscription d’un abonnement d’électricité auprès d’un fournisseur alternatif ou d’EDF ne pourra se faire qu’à condition d’installer un compteur électrique définitif. Depuis 2017, la procédure de raccordement à l’électricité donne automatiquement lieu à la pose d’un compteur Linky. et installé aux normes de sécurité en vigueur. Vous devrez pour cela, fournir un certificat Consuel.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Quel est le prix d’un compteur de chantier ?

La pose d’un compteur de chantier est une prestation payante d’Enedis. Elle ne dépend aucunement de votre fournisseur d’énergie, il n’est donc pas utile de faire jouer la concurrence sur ce point-là. En revanche, le coût proprement dit du matériel, soit le coffret de chantier, varie selon si vous optez pour l’achat ou bien la location.

Prix du raccordement provisoire

Le raccordement provisoire du coffret de chantier est une prestation payante d’Enedis. Le prix dépendra de la complexité du raccordement et du temps de raccordement. Pour un raccordement supérieur à 28 jours, il faudra compter :

  • 244,80 € TTC pour un branchement provisoire non-fixe ;
  • 183,60 € TTC pour un branchement provisoire non-fixe semi-équipé ;
  • 103,20 € TTC pour un branchement provisoire fixe.

Pour un raccordement inférieur à 28 jours, vous devrez débourser :

  • 159,60 € TTC pour un branchement provisoire non-fixe ;
  • 67,20 € TTC pour un branchement provisoire fixe.

Prix de la location

Le tarif de location du compteur de chantier dépend essentiellement de la puissance souscrite. Il faudra compter environ 20 €/mois pour un compteur de chantier < 36 kVA et environ 40 €/mois pour un compteur de chantier > 36 kVA. Le prix définitif est précisé sur le devis émis par Enedis lors de la demande de raccordement.

Prix à l’achat

Si après mûres réflexions et calculs, cela a plus de sens pour vous d’acheter votre compteur de chantier, sachez que la fourchette de prix est de 200 € à 500 €. Tout dépend de la puissance du compteur nécessaire à vos besoins, et du type de branchement (monophasé ou triphasé).

Plusieurs enseignes nationales de bricolage ainsi que des sites internet spécialisés proposent des produits qui peuvent correspondre à vos besoins, et ce, à des prix compétitifs.

Qui facture le compteur de chantier ?

Ce n’est pas le fournisseur qui facture la prestation mais bien Enedis. C’est ce que fait savoir TotalEnergies : « Lorsque vous faites installer un compteur de chantier, c’est vous qui payez l’installation auprès d’Enedis qui vous facture directement l’intervention et le branchement. »

Désinstaller le compteur provisoire

Les compteurs provisoires, comme leur nom l’indique, n’ont pas vocation à rester installés. À la fin du chantier, vous devrez donc demander à Enedis de venir débrancher et enlever le compteur provisoire afin de brancher un compteur permanent. Pour cela, il vous suffit de contacter Enedis pour convenir d’un rendez-vous.

Enedis ne mentionne en revanche pas les coûts que peut avoir cette désinstallation. Pour en savoir plus, le plus simple est de vous renseigner auprès du gestionnaire de réseau avant la pose du compteur de chantier.

Compteur de chantier ou groupe électrogène ?

Le groupe électrogène est un appareil qui permet de produire de l’électricité grâce à du carburant. Il s’agit d’une source autonome de production d’électricité qui peut servir en cas de coupure de courant.
Pour un chantier, il est souvent préférable d’opter pour un compteur provisoire. Tout d’abord, c’est souvent plus économique. Le carburant, comme l’essence ou le diesel, reste plus cher que l’électricité. Un groupe électrogène consomme en général 3 et 3,5 litres d’essence par heure. Faisons le calcul avec du gazole. En septembre 2021, le prix du litre de gazole est de 1,4537 €. Une heure de fonctionnement du groupe électrogène vous coûtera entre 4,36 € et 5,088 € par heure.

A titre de comparaison, un ménage consomme 12,5 kWh par jour environ. Cela représente un coût de 1,97 € la journée (au Tarif Bleu d’EDF, en option Base avec un compteur d’une puissance de 6 kVA).

D’autre part, le compteur de chantier est une solution plus écologique. La combustion du pétrole rejette énormément de CO2. A l’inverse, la production d’électricité en France est largement décarbonée car notre mix énergétique dépend à 70 % du nucléaire. En effet, selon l’Ademe, produire 1 kWh d’électricité avec du fioul, un dérivé du pétrole, émet 1 060 grammes de CO2 contre 6 grammes avec l’énergie nucléaire.

Or, le CO2 est le principal gaz en cause dans le réchauffement climatique. Il représente 77 % des émissions de gaz è effet de serre d’après l’Agence Parisienne du Climat. Vous minimiserez donc votre empreinte carbone en choisissant le compteur de chantier.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h