Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Comment suivre sa consommation électrique ?

Suivre sa consommation électrique est une habitude à prendre pour mieux comprendre sa facture d’électricité. Cela permet également de mettre en place des stratégies pour réduire sa consommation d'énergie. Si Linky permet de suivre plus finement sa consommation d’électricité, il est aussi possible d’avoir un suivi de ses dépenses énergétiques avec un compteur traditionnel. Il existe différentes méthodes pour le faire. Pourquoi suivre sa consommation électrique ? Quels outils sont mis à la disposition des consommateurs pour faciliter cette tâche ? Choisir.com vous explique comment contrôler votre usage de l’électricité.

Suivi consommation électrique

Suivre sa consommation électrique : pour quoi faire ?

Suivre sa consommation d’électricité peut présenter de nombreux bénéfices. En effet, il s’agit d’un geste simple qui permet de :

  • de mieux comprendre sa facture d’électricité et de repérer d’éventuelles anomalies de consommation ;
  • choisir le bon mode de facturation qui convient le mieux à ses besoins ;
  • déterminer la meilleure option tarifaire (Base ou Heures pleines / Heures creuses, par exemple) ;
  • faire des économies d’énergie en acquérant une meilleure compréhension de sa consommation..

Voyons tout cela dans le détail.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

Mieux comprendre ses factures d’électricité

Suivre sa consommation d’énergie permet de mieux appréhender les variations de la facture d’électricité. En effet, vous serez à même de repérer des écarts de consommation et d’éventuelles anomalies. Celles-ci peuvent être dues à :

  • l’acquisition d’un nouvel appareil : comme un frigidaire ou un lave-linge qui sont très énergivores et occupent une part importante des factures d’électricité.. Pour limiter vos consommations, nous vous recommandons d’acheter des appareils avec une classe énergétique A. Selon l’ADEME (l’Agence de la transition énergétique), passer à une classe plus élevée représente environ 12 à 13 % d’économie d’énergie pour un lave-linge, et 15 à 20 % pour un téléviseur ;
  • la mise en route du chauffage électrique ou de la climatisation : alors que l’hiver, le chauffage fait grimper le montant des factures, pour les logements équipés d’un climatiseur, les dépenses peuvent également être très élevées lors des mois les plus chauds ; ;
  • un équipement électroménager défectueux : un objet qui fonctionne mal aura tendance à surconsommer ;
  • un compteur électrique défaillant : le comptage est alors mal fait et engendre des erreurs de facturation ;
  • un vol d’électricité : si vous observez que quelqu’un est branché à votre compteur, prévenez immédiatement Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité.

Peut-on voler de l’électricité avec Linky ?

Le vol d’électricité est un phénomène relativement rare. Il est rendu quasi impossible par le compteur Linky. En effet, pour l’instant, personne n’a encore réussi à les pirater. D’autre part, ils sont équipés d’une sécurité. Si quelqu’un tente d’ouvrir le boîtier pour s’y brancher, Enedis est automatiquement prévenu.

Opter pour une facturation au réel ou mensualisée

Le suivi de la consommation peut permettre de déterminer les différences de dépenses énergétiques d’un mois sur l’autre. Si vous êtes chauffé à l’électricité, en général, la consommation aura tendance à grimper en automne et en hiver. En effet, il s’agit des mois les plus froids pendant lesquels on allume les radiateurs électriques.

En revanche, un ménage disposant d’une autre source de chauffage (gaz naturel, bois énergie, fioul, etc.) tendra à avoir une consommation relativement stable d’un mois sur l’autre.

En fonction de l’une ou l’autre des situations, vous pouvez opter pour un mode de facturation :

  • au réel : vous payez ce que vous consommez chaque mois ;
  • mensualisé : le consommateur paiera les 11 mensualités établies par le fournisseur sur la base d’une estimation de consommation. Le 12e mois, il recevra une facture de régularisation.

En suivant bien sa consommation, un ménage pourra déterminer quel est le mode de facturation le plus adapté à sa trésorerie. À la réception des factures, il s’assurera qu’il n’y a pas d’inexactitudes sur le nombre de kWh consommés. Cela lui permettra d’éviter les erreurs de facturation en fin de mois ou lors de la réception d’une facture de régularisation.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

Suivi de consommation et option tarifaire

En suivant votre consommation, vous saurez combien vous consommez de kWh par an mais et par mois. Comme nous le verrons dans la suite de l’article, avec le compteur Linky, il est également possible d’avoir accès à un suivi à la demi-heure près de votre consommation d’énergie.

Grâce à l’historique, il est possible de mieux visualiser les moments où l’on consomme le plus. Cela permet de déterminer l’option tarifaire qui nous convient le mieux. Pour rappel, les options tarifaires les plus communes sont :

  • l’option base : le prix du kWh reste le même en tout temps ;
  • l’option Heures pleines / Heures creuses (HP/HC) : le prix du kWh varie selon moments de la journée. Il est plus bas en heures creuses, pendant 8 heures par jour. Il grimpe en heures pleines, 16 heures par jour.

Attention, l’option Heures pleines / Heures creuses n’est pas toujours la plus rentable selon les habitudes du foyer. En général, on considère qu’il est plus pertinent d’opter pour celle-ci lorsque plus de 40 % des consommations électriques peuvent avoir lieu en heures creuses.

Cela étant, il existe d’autres options tarifaires. Les clients du Tarif Bleu d’EDF, le tarif réglementé de vente, peuvent décider d’opter pour l’option Tempo. En plus d’une variation en heures pleines et en heures creuses, le prix du kWh change en fonction des jours de l’année selon le code couleur suivant :

  • 300 jours bleus à prix compétitif ;
  • 43 jours blancs à un tarif moyen ;
  • 22 jours rouges à un prix prohibitif.

Auparavant, EDF proposait également l’option EJP (Effacement Jours de Pointe). Cette dernière garantissait 343 jours à prix avantageux, contre 22 jours à prix très élevés. Le prix du kWh restait stable sur la journée. Cette option n’est plus commercialisée depuis 1998. Il est donc impossible d’y souscrire actuellement. Toutefois, les 400 000 foyers ayant opté pour le tarif EJP avant sa suspension, peuvent encore en bénéficier. De plus, pour faire face à la crise énergétique et soulager le réseau électrique, le Gouvernement envisagerait de relancer cette option.

Du côté des offres de marché, il existe aussi des contrats présentant des options tarifaires adaptées à certains modes de consommation. Ces offres se développent grâce à l’apparition du compteur Linky. Les équipes de Choisir.com vous en présentent quelques-unes, toutes réservées aux foyers équipés de Linky :

FournisseurNom de l’offreCaractéristiques
TotalEnergiesHeures Super Creuses– Un prix du kWh HT 50 % moins cher qu’en heures pleines sur les « heures super creuses » (hors abonnement), soit 4 heures par jour ;
– un prix du kWh HT 29 % moins cher qu’en heures pleines sur les heures creuses (hors abonnement), soit 4 heures par jour ;
– une électricité 100 % verte.
EDFZen Électrique Week-end– Un prix du kWh HT 30 % moins cher le week-end et les jours fériés par rapport au prix des autres jours de la semaine ;
– possibilité de choisir l’option Heures creuses + Week-end pour bénéficier aussi de 30 % de réduction sur les heures creuses.
Zen Électrique Week-end plus– Un prix du kWh HT 30 % moins cher le week-end, les jours fériés et le jour de la semaine choisi, par rapport aux autres jours de la semaine ;
– possibilité de choisir l’option Heures creuses + Week-end pour bénéficier de 30 % de réduction sur les heures creuses.
EngieElec Week-end– Un prix du kWh HT 30 % moins cher qu’en heures pleines, le week-end et les jours fériés ;
– une électricité 100 % verte.
Tableau comparatif offres d’électricité Linky

En choisissant la bonne option tarifaire, il est possible de faire des économies sur ses factures d’électricité. Pour trouver la meilleure offre, n’hésitez pas à comparer les fournisseurs d’électricité avec Choisir.com.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Déterminer sa puissance de compteur

Le suivi de consommation permet également de bien choisir la puissance de son compteur électrique. Cette dernière détermine notamment le montant de l’abonnement de votre contrat d’électricité. Plus elle est haute, plus votre abonnement mensuel (la partie fixe de votre facture) est élevé. Les particuliers peuvent choisir une puissance comprise entre 3 et 36 kVA, par pallier de 3.

La puissance de votre compteur est une puissance de soutirage. Elle vous permet d’utiliser à un instant T une quantité d’électricité. Ainsi, une puissance de 6 kVA vous autorise à consommer 6 000 W ou 6 kW en même temps. Choisir une puissance trop faible entraînera des disjonctions. À l’inverse, une puissance trop élevée fera grimper inutilement le montant de la facture.

En général, pour trouver la bonne puissance, il faut estimer votre consommation et regarder combien consomment vos appareils (électroménagers, piscine, chauffage,etc.) lorsqu’ils fonctionnent tous en même temps. Ensuite il faut arrondir à la puissance supérieure. Par exemple, si vos équipements consomment en simultanée 5 kW, vous devrez opter pour une puissance de compteur de 6 kVA.

Notez également qu’après l’achat d’un nouvel équipement, il peut être nécessaire d’ajuster la puissance souscrite si elle ne convient plus aux besoins du ménage.

Faire des économies d’énergie

Depuis 2010, le tarif réglementé de l’électricité a augmenté de plus de 65 % (ADEME). Cette hausse devrait se poursuivre à l’avenir. Le budget des ménages consacré à l’énergie pourrait donc devenir de plus en plus important avec la hausse des prix de l’énergie. Réduire ses consommations est donc primordial pour de nombreuses personnes. En plus d’impacter le budget des consommateurs, il s’agit aussi d’un véritable enjeu environnemental.

Prendre conscience de ses dépenses énergétiques

Suivre sa consommation est essentiel pour réduire son budget lié à l’énergie. Cette démarche permet bien souvent de prendre conscience de ces dépenses. Ce faisant les ménages ont tendance à être plus vigilants sur leurs usages de l’électricité.

Selon le CNRS, surveiller sa consommation peut induire 23 % d’économies d’énergie en moyenne sur un an. Le gain sur la facture d’électricité est donc considérable. Il représente environ 194,58 € d’économies par an.

Pour faire ce calcul, nous nous sommes basés sur la consommation moyenne d’électricité des Français : 4 862 kWh par an environ. Un ménage présentant ce niveau de consommation, au Tarif Bleu d’EDF, en option base avec un compteur d’une puissance de 6 kVA (en octobre 2022), a une facture d’électricité annuelle moyenne d’environ 846 €.

Identifier les équipements qui consomment le plus

Les appareils électroménagers sont susceptibles de faire augmenter la facture d’électricité d’un ménage, notamment pour les plus énergivores d’entre eux. En observant l’évolution de votre consommation sur une journée ou une semaine, vous pouvez identifier ceux qui consomment le plus d’électricité. Un pic devrait, par exemple, être observé au moment où le four est allumé.

Remplacer les équipements très anciens et peu efficaces peut être une manière de faire baisser le montant de ses factures. Quelques informations, comme le temps d’utilisation d’un appareil et sa puissance en Watts (W) peuvent être utilisées pour calculer sa consommation annuelle. En estimant ses consommations électriques, il est possible d’envisager le remplacement de certains équipements.

De plus, les consommations de certains appareils peuvent passent plus inaperçues, comme celles des équipements numériques (ordinateur, TV, box, etc.). Néanmoins, d’après l’ADEME, 10 % de la consommation électrique des Français serait liée au numérique. Il est donc important d’éteindre ces équipements dès que cela est possible plutôt que de les laisser en veille.

Changer ses habitudes de consommation

Ce n’est pas simplement le fait de bénéficier d’un suivi de sa consommation qui permet de faire des économies. Cependant, vous pouvez gagner une meilleure compréhension de celles-ci. Il est alors plus simple d’agir et de savoir quelles nouvelles habitudes adopter. Il peut notamment être intéressant d’agir sur les postes de consommation les plus énergivores du logement. Ainsi, vous devriez pouvoir constater un impact relativement important sur vos factures d’électricité.

Quelques astuces permettent de réduire facilement le montant de ses factures, comme par exemple :

  • baisser le chauffage de 1 °C : sans que cela ne se ressente sur votre confort, vous pourrez réaliser environ 7 % d’économies ;
  • éteindre les radiateurs quand une fenêtre est ouverte : pour ne pas qu’ils consomment plus que nécessaire ;
  • éteindre un appareil quand il n’est plus utilisé : ne pas laisser la lumière allumée dans une pièce inoccupée, par exemple ;
  • changer ses ampoules : pour des LED ou des ampoules basse consommation ;
  • éviter de laisser son réfrigérateur ouvert trop longtemps : plus la porte est ouverte, plus la consommation d’énergie est importante pour refroidir l’appareil ;
  • aérer régulièrement : l’humidité augmente l’impression de froid et pousse à chauffer davantage. Même en hiver, il est donc important d’ouvrir ses fenêtres une dizaine de minutes par jour ;
  • entretenir ses appareils électroménagers : en dégivrant son frigo ou en dépoussiérant ses radiateurs, par exemple.

Choisir une offre d’électricité adaptée à son profil de consommation

Il existe de nombreuses offres d’énergie sur le marché. Pour savoir laquelle est la plus intéressante dans votre cas, n’hésitez pas à appeler les conseillers Choisir.com. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un accompagnement dans la sélection de votre nouvelle offre et dans vos démarches de souscription.

Comment suivre sa consommation d’électricité ?

Plusieurs méthodes peuvent vous aider à suivre votre consommation d’électricité. Le plus simple reste bien souvent de le faire avec Linky. Mais, si votre foyer n’est pas encore équipé, c’est aussi très facile à faire avec un compteur classique.

Le suivi conso avec le compteur Linky

Ce n’est plus nécessaire d’attendre sa prochaine facture pour suivre ses dépenses en électricité. Il est désormais possible de suivre ses consommations quotidiennes avec plus de précision grâce au nouveau compteur communicant Linky. Ce dernier transmet les données de consommation toutes les 30 minutes au gestionnaire de réseau.

Déployé par Enedis (ex-ERDF), 38 millions de compteurs Linky doivent être installés dans toute la France. Il relève la consommation des ménages au quotidien et la transmet au gestionnaire de réseau. Celui-ci envoie les données de consommation au fournisseur d’électricité pour qu’il puisse établir la facture au réel.

Il est ainsi très simple de consulter l’état de ses consommations d’énergie en direct, d’agir en fonction de celles-ci, et de modifier ses habitudes. Un des enjeux du déploiement de Linky est notamment de permettre aux consommateurs de mieux maîtriser leur consommation grâce à un suivi plus précis. De plus, il n’y a plus de risque de mauvaise surprise avec les factures de régularisation puisque le compteur intelligent permet de facturer au réel.

Depuis l’espace client Enedis, vous pouvez suivre vos consommations au jour le jour en kWh. Pour cela, il suffit de créer un espace dédié sur leur site. Quelques renseignements sont demandés :

  • leurs noms et prénoms ;
  • une adresse e-mail ;
  • un numéro de téléphone ;
  • le numéro de Point de Référence Mesure (PRM) de Linky.

Pour vous rendre sur votre espace client Enedis, vous pouvez aussi utiliser vos identifiants FranceConnect. Pour rappel, FranceConnect, est un portail mis en place par le Gouvernement permettant la connexion à plus de 700 services en ligne (Impôts, La Poste, etc.).

Ensuite en vous rendant sur votre tableau de bord, vous pourrez suivre votre consommation en kWh. Pour un monitoring précis, vous pouvez activer l’option « courbe de charge ». Vous aurez alors accès à un suivi à la demi-heure près. Malheureusement, le suivi n’est pas disponible en euros, ce qui peut compliquer la lecture.

Vous pouvez également retrouver le niveau de puissance maximale utilisée chaque jour. Le suivi de consommation plus fin que permet Linky peut donc permettre de vérifier que la puissance de compteur souscrite (en kVA) est adaptée aux besoins du foyer. Si ce n’est pas le cas, il est possible de l’ajuster à tout moment en faisant une simple demande à son fournisseur d’énergie.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les outils numériques, vous pouvez également suivre votre consommation électrique directement sur le compteur Linky. Il suffit d’appuyer sur la touche « + » de l’appareil et de faire défiler les informations à l’écran, jusqu’à ce que l’index de consommation (en kWh) s’affiche.

L’application « Enedis à mes côtés »

Le gestionnaire du réseau d’électricité met à disposition des consommateurs l’application mobile « Enedis à mes côtés ». Le suivi de vos consommations quotidiennes peut donc se faire à n’importe quel moment depuis un smartphone. De plus, vous pouvez aussi y trouver des conseils éco-responsables. L’application est gratuite et téléchargeable sur iOS ou Android.

Sur l’espace client mis à disposition par son fournisseur

Pour les ménages équipés de Linky, la majorité des fournisseurs proposent un suivi de consommation sur l’espace client. En général, ils offrent un accès à l’historique de consommation dans une rubrique appelée « Ma conso » ou « Mes données clients », etc. Cela dépend des fournisseurs. La plupart du temps, le suivi s’effectue :

  • en kWh consommés ;
  • en euros.

Suivant le fournisseur d’énergie, les fonctionnalités de suivi de consommation peuvent différer sur l’espace client. On y retrouve souvent :

  • un comparatif entre les périodes de l’année : la consommation d’énergie est généralement plus importante en hiver lorsque le chauffage est allumé ;
  • un comparatif avec d’autres foyers équivalents : situés dans la même région, ayant une surface similaire de logement, et un même nombre d’occupants, par exemple ;
  • la possibilité de fixer un seuil de consommation à ne pas dépasser : ainsi, vous pouvez éviter la surconsommation, grâce à des alertes envoyées par le fournisseur lorsque le seuil habituel est atteint ;
  • une estimation du montant des prochaines factures : avec les données de consommation, des graphiques sont générés pour illustrer les évolutions des dépenses énergétiques. Des projections pour les mois prochains peuvent également être proposées, afin que l’abonné puisse prévoir ses futures dépenses.

Ainsi, de manière très visuelle, vous pouvez voir quel est votre budget énergie au quotidien, à la semaine, au mois, etc. Cet indicateur est souvent plus marquant pour les ménages. Il leur permet de mettre en place des objectifs concrets pour optimiser leurs dépenses énergétiques. Si elles semblent anormalement élevées, par rapport à un foyer similaire ou au même moment l’année précédente, cela peut être le signe qu’il est temps de changer son système de chauffage vieillissant ou d’adopter quelques éco-gestes pour faire baisser ses consommations, par exemple.

Les services supplémentaires des fournisseurs pour suivre sa consommation

Plusieurs fournisseurs proposent à leurs clients des services spécifiques pour suivre leur consommation d’électricité en tirant parti de Linky. Il existe par exemple :

  • la clé Conso Live de TotalEnergies (anciennement clé Atome): ce service facturé 2 € TTC par mois, se présente sous la forme d’une « clé » qui se branche directement sur le compteur. Elle transmet les données de consommation à l’espace client afin que l’abonné puisse les suivre en temps réel dans la rubrique « Conso Live ». Elle permet de suivre sa consommation en kWh et en euros, d’en consulter l’historique et la puissance instantanée. En plus d’être équipé de Linky, une box Internet et un réseau WiFi utilisant le protocole WPA ou WPA2 sont aussi nécessaires ;
  • Ma Conso+ d’Engie : pour 2 € TTC par mois, les abonnés peuvent bénéficier d’un kit à brancher sur Linky et sur une prise électrique. Les données sont ensuite à consulter sur l’application mobile Engie, dans la rubrique « Ma conso+ ». Vous pouvez ainsi tester la consommation de vos différents équipements, visualiser votre consommation en temps réel, ainsi que consulter votre historique et vos prévisions.

Suivre sa consommation avec un compteur classique

Afin de suivre sa consommation avec un compteur classique, il faudra procéder à une auto-relève du compteur régulièrement. Pour cela, commencez par relever les index du compteur une première fois. Attention, si vous êtes en Heures pleines / Heures creuses, il y aura deux index à relever. Notez les chiffres dans un carnet ou dans un tableau de suivi sur votre ordinateur. Ce ou ces chiffres serviront de base pour évaluer l’évolution de vos dépenses énergétiques lors de la prochaine relève. Pensez bien à garder en mémoire la date du relevé.

Ensuite, pour déterminer votre consommation, vous devrez relever au fur et à mesure les index du compteur. Il vous suffira de soustraire le nombre relevé à votre estimation de base. Ainsi, sur une période donnée, vous saurez combien vous avez consommé.

Suivre sa consommation avec les factures

Enfin, en reprenant vos factures d’électricité, vous pourrez réaliser l’historique de votre consommation. En effet, comme le rappelle le Médiateur du groupe Engie, il est obligatoire de faire apparaître sur les factures l’historique des consommations en kWh « pour mieux les gérer et voir les éventuelles incohérences d’une année sur l’autre ».

D’autre part, le fournisseur doit mentionner toutes les données de consommations :

  • estimées ;
  • relevées par le client ;
  • relevées par le technicien Enedis ou par le compteur Linky.

Dans le cadre d’une facturation au réel, vous êtes amenées à faire une auto-relève tous les mois ou tous les deux mois. De cette manière, vous pouvez suivre votre consommation sur l’année.

Pour les clients ayant opté pour une mensualisation, vous pouvez vous reporter à la facture de régularisation. Il s’agit de la facture envoyée à la fin de l’échéancier basée sur votre consommation réelle. Vous aurez ainsi accès à votre consommation réelle à l’année.

Du suivi au pilotage de la consommation électrique

Le suivi de la consommation est une première étape. Il doit amener à une meilleure maîtrise de la consommation électrique. Pour cela, le mieux est d’opter pour des solutions de pilotage. Ceci est particulièrement intéressant pour les ménages chauffés à l’électricité. En effet, selon l’ADEME, le chauffage représente 66 % de nos dépenses en énergie.

Le thermostat et radiateurs connectés

Le chauffage est le poste de consommation le plus important dans un logement :

  • dans une maison : 4 312 kWh/an en moyenne (soit 750 € au TRV de l’électricité en octobre 2022) ;
  • dans un appartement : 1 719 kWh / an en moyenne (soit 300 € au TRV de l’électricité en octobre 2022).

Si vous avez des radiateurs électriques, il est parfois possible d’y ajouter un thermostat d’ambiance filaires ou sans fil. Ce système de régulation et de programmation permet de piloter le chauffage pour avoir la bonne température dans chaque pièce du logement au bon moment. Cet équipement permet donc d’optimiser l’utilisation de son chauffage pour éviter le gaspillage et faire des économies d’énergie. Selon l’ADEME, ces dernières sont en moyenne de 15 % avec un thermostat programmable. Ils peuvent être :

  • programmable manuellement : vous choisissez une température de consigne pour chaque radiateur directement avec la molette de l’appareil ;
  • connectés : les thermostats connectés disposent en général d’un centre de pilotage via une application mobile. Vous pouvez alors moduler votre chauffage à distance depuis votre téléphone ou votre tablette.

Les deux fonctions d’un thermostat programmable sont :

  • la régulation : pour maintenir la température ambiante à une valeur choisie, en fonction de la température extérieure et des apports gratuits de chaleur (soleil, appareils de cuisson, etc.) ;
  • la programmation : pour faire varier la température selon ses besoins (nombre d’occupants, moments de la journée, présence ou absence, semaine ou week-end, etc.).

Des thermostats programmables intelligents peuvent également couper le chauffage après l’ouverture d’une fenêtre, ou l’allumer si une présence est détectée dans la pièce.

Le prix d’un thermostat programmable est généralement compris entre 60 et 250 €.

Il est également possible de remplacer ses vieux convecteurs par des radiateurs connectés. Ces radiateurs de dernière génération présentent bien souvent des performances énergétiques importantes. De plus, ils sont dotés de fonctionnalités similaires au thermostat connecté. On peut donc les programmer à distance pour calquer sa consommation de chauffage à ses habitudes de vie.

Pour rappel, l’ADEME recommande ces températures pour les différentes pièces du logement :

  • les pièces à vie : 20 à 21 °C lorsqu’elles sont occupées, et 16 à 17 °C lorsqu’elles sont vides ;
  • les chambres à coucher : 17 °C la nuit et quand elles sont inoccupées, 20 °C lorsqu’elles sont occupées durant la journée ;
  • les salles de bain : 22 °C quand la pièce est utilisée, et 16 à 17 °C le reste du temps.

Un thermostat électronique pour le chauffe-eau

L’eau chaude sanitaire représente 11 % de la consommation d’énergie d’un foyer. Relié au ballon d’eau chaude, le thermostat électronique adapte la température de consigne aux besoins du foyer. Il permettrait de réaliser en moyenne jusqu’à 31 € d’économies par an.

Le boîtier Voltalis

Enfin, l’effacement de consommation est l’une des manières de gérer vos dépenses énergétiques. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les solutions de Voltalis. Il s’agit d’un petit boîtier relié à votre chauffe-eau et à vos radiateurs électriques.

Lorsque des pics de consommation interviennent sur le réseau électrique à haute-tension, Voltalis reçoit une notification de la part de RTE, le gestionnaire de transport. Il se charge alors « d’effacer votre consommation ». Pour cela, il s’occupe d’éteindre vos appareils quelques minutes, afin de soulager le réseau électrique.

Pour le ménage, cela peut se traduire par 15 % de gains sur la facture d’électricité. Du côté du confort thermique, rien ne change. L’arrêt reste trop ponctuel pour faire baisser la température à l’intérieur de votre logement.

Cette solution est gratuite et s’assortit d’une application de suivi de la consommation et de pilotage des radiateurs.

Ce faisant, RTE évite d’importer de l’électricité depuis les pays étrangers pour répondre à la demande lors des pointes de consommation. C’est plus économique mais aussi plus écologique. En effet, l’électricité importée provient avant tout de centrales thermiques (charbon ou gaz). Elles rejettent beaucoup de CO2, un gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. Cela fait grimper l’empreinte carbone de la France liée aux importations. Selon la définition de l’Insee : « L’empreinte carbone représente la quantité de gaz à effet de serre (GES) induite par la demande finale intérieure d’un pays (consommation des ménages, administrations publiques, organismes à but non lucratifs, investissement), que ces biens ou services soient produits sur le territoire national ou importés. » De plus, dans le contexte géopolitique actuel, la France et l’Europe tentent de réduire leur dépendance à l’importation d’énergies fossiles. Comme l’indique l’ADEME dans son rapport « Étude des bénéfices liés au développement des énergies renouvelables et de récupération en France », publié le 1er juin 2022, les importations d’énergies fossiles ont déjà pu diminuer grâce au développement des EnR&R (énergies renouvelables et de récupération) entre 2000 et 2019.

Eco2mix : pour un suivi de la consommation globale en France

Proposé par RTE, l’outil Eco2mix met à disposition des Français, les données de consommation électrique du pays en temps réel. Il permet d’apporter une vision globale de la consommation afin, notamment, de gérer les pics en période de tension. Une prévision « J-1 » établie la veille est également disponible, ainsi qu’une prévision « J » qui correspond à la consommation du jour actualisée au cours de la journée.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité