Suivre sa consommation électrique : pour quoi faire ?

Suivre sa consommation d’électricité peut présenter de nombreux bénéfices. En effet, il s’agit d’un geste simple qui permet :

  • de mieux comprendre sa facture d’électricité et repérer des anomalies de consommation ;
  • choisir le bon mode de facturation ;
  • déterminer la meilleure option tarifaire ;
  • faire des économies d’énergie.

Voyons tout cela dans le détail.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Mieux comprendre ses factures d’électricité

Suivre sa consommation d’énergie permet de mieux appréhender les variations de la facture d’électricité. En effet, vous serez à même de repérer des écarts de consommation et notamment les anomalies de consommation. Celles-ci peuvent être dues à :

  • l’acquisition d’un nouvel appareil, comme un frigidaire ou un lave-linge, par exemple. Pour limiter vos consommations, nous vous recommandons d’acheter des appareils avec une classe énergétique A ;
  • la mise en route du chauffage électrique ou de la climatisation ;
  • un équipement électroménager défectueux. Un objet qui fonctionne mal aura tendance à surconsommer ;
  • un compteur électrique défaillant, le comptage est alors mal fait et engendre des erreurs de facturation ;
  • un vol d’électricité. Si vous observez que quelqu’un est branché à votre compteur, prévenez immédiatement Enedis.

Bon à savoir

Le vol d’électricité est un phénomène relativement rare. Il est rendu quasi impossible par le compteur Linky. En effet, pour l’instant, personne n’a encore réussi à les pirater. D’autre part, ils sont équipés d’une sécurité. Si quelqu’un tente d’ouvrir le boîtier pour s’y brancher, Enedis est prévenu.

Opter pour une facturation au réel ou mensualisée

Le suivi de la consommation peut permettre de déterminer les différences de consommation d’un mois sur l’autre. Si vous êtes chauffé à l’électricité, en général, la consommation aura tendance à grimper en automne et en hiver. En effet, il s’agit des mois les plus froids pendant lesquels on allume les radiateurs électriques.

En revanche, un ménage disposant d’une autre source de chauffage (gaz naturel, bois énergie, fioul, etc.) tendra à avoir une consommation relativement stable d’un mois sur l’autre.

En fonction de l’une ou l’autre des situations, vous pouvez opter pour un mode de facturation :

  • au réel : vous payez ce que vous consommez chaque mois ;
  • mensualisé : le consommateur paiera les 11 mensualités établies par le fournisseur sur la base d’une estimation de consommation. Le 12e mois, il recevra une facture de régularisation :

En suivant bien sa consommation, un ménage pourra déterminer quel est le mode de facturation le plus adapté à sa trésorerie. À la réception des factures, il s’assurera qu’il n’y a pas d’inexactitudes sur le nombre de kWh consommés. Cela lui permettra d’éviter les erreurs de facturation en fin de mois ou lors de la réception d’une facture de régularisation.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Suivi de consommation et option tarifaire

En suivant votre consommation, vous saurez combien vous consommez de kWh par an mais aussi par mois. Comme nous le verrons dans la suite de l’article, avec le compteur Linky, il est également possible d’avoir accès à un suivi à la demi-heure près de votre consommation d’énergie.

Grâce à l’historique, il est possible de mieux visualiser les moments où l’on consomme le plus. Cela permet de déterminer l’option tarifaire qui nous convient le mieux. Pour rappel, les options tarifaires les plus communes sont :

En général, on considère qu’il est plus pertinent d’opter pour l’option heures pleines/heures creuses si plus de 40 % des consommations électriques peuvent avoir lieu en heures creuses.

Cela étant, il existe d’autres options tarifaires. Les clients du Tarif Bleu d’EDF, le tarif réglementé de vente peuvent décider d’opter pour l’option Tempo. En plus d’une variation en heures pleines et en heures creuses, le prix du kWh variera en fonction des jours de l’année selon le code couleur suivant :

  • 300 jours bleus à prix compétitif ;
  • 43 jours blancs à un tarif moyen ;
  • 22 jours rouges à un prix prohibitif.

Auparavant, EDF proposait également une option effacement jours de pointe. Elle garantissait 343 jours à prix avantageux contre 22 jours à prix très élevés. Le prix du kWh restait stable sur la journée. Cette option n’est plus commercialisée depuis 1998.

En offre de marché, on peut aussi trouver des contrats présentant des options tarifaires adaptées à certains modes de consommation. Ces offres se développent grâce à l’apparition du compteur Linky. Les équipes de Choisir.com vous en présentent quelques-unes dans le tableau suivant :

Tableau comparatif offres d’électricité Linky
FournisseurNom de l’offreCaractéristiques
Total Direct ÉnergieHeures Super Creuses- Prix du kWh 50 % moins cher en « heures super creuses », soit 4 heures par jour.
- Électricité 100 % verte.
- Offre réservée aux ménages équipés de Linky.
EDFMes jours zen- Prix du kWh plus bas le week-end.
- Possibilité de choisir un jour par semaine avec un prix du kWh avantageux pour le télétravail.
- Offre réservée aux ménages équipés de Linky.
EngieElec Week-end- Électricité 100 % verte.
- Prix du kWh 30 % moins cher le week-end.
- Offre réservée aux foyers équipés de Linky.

En choisissant la bonne option tarifaire, il est possible de faire des économies sur les factures d’électricité. Pour trouver la meilleure offre, n’hésitez pas à comparer les fournisseurs d’électricité avec Choisir.com.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

Déterminer sa puissance de compteur

Le suivi de consommation permet également de bien choisir la puissance de son compteur électrique. La puissance électrique détermine le montant de l’abonnement de votre contrat d’électricité. Plus elle est haute, plus votre abonnement mensuel (la partie fixe de votre facture) est élevé. Les particuliers peuvent choisir une puissance comprise entre 3 et 36 kVA, par pallier de 3.

La puissance de votre compteur est une puissance de soutirage. Elle vous permet d’utiliser à un instant T une quantité d’électricité. Ainsi, une puissance de 6 kVA vous autorise à consommer 6 000 W ou 6 kW en même temps. Choisir une puissance trop faible entraînera des disjonctions. À l’inverse, une puissance trop élevée fera grimper inutilement le montant de la facture.

En général, pour trouver la bonne puissance, il faut estimer votre consommation et regarder combien consomment vos appareils lorsqu’ils fonctionnent tous en même temps. Ensuite il faut arrondir à la puissance supérieure. Par exemple, si vos équipements consomment en simultanée 5 kW, vous devrez opter pour une puissance de compteur de 6 kVA.

Faire des économies d’énergie

Suivre sa consommation permet bien souvent de prendre conscience de ces dépenses. Ce faisant les ménages ont tendance à être plus vigilants sur leurs usages de l’électricité.

Selon le CNRS, surveiller sa consommation peut induire 23 % d’économies d’énergie en moyenne sur un an. Le gain sur la facture d’électricité est donc considérable. Il représente environ 191,82 € d’économies par an.

Pour faire ce calcul, nous nous sommes basés sur la consommation moyenne d’électricité des Français en 2020 : 4 535 kWh par an. Un ménage présentant ce niveau de consommation, au Tarif Bleu d’EDF, en option base avec un compteur d’une puissance de 6 kVA, a une facture d’électricité moyenne de 834,02 €.

Comment suivre sa consommation d’électricité ?

Plusieurs méthodes peuvent vous aider à suivre votre consommation d’électricité. Le plus simple reste bien souvent de le faire avec Linky. Mais, si votre foyer n’est pas encore équipé, c’est très facile à faire avec un compteur classique.

Le suivi conso avec le compteur Linky

Déployé par Enedis, le compteur Linky sera présent dans tous les foyers à horizon 2021. Il relève la consommation des ménages au quotidien et la transmet à Enedis. Celui-ci envoie les données de consommation au fournisseur d’énergie pour qu’il puisse établir la facture d’électricité au réel.

Depuis l’espace client Enedis, les consommateurs peuvent suivre leur consommation au jour le jour en kWh. Pour cela, il leur suffit de créer un espace dédié sur leur site. Ils auront besoin de renseigner :

Ensuite en vous rendant sur votre tableau de bord, vous pourrez suivre votre consommation en kWh. Pour un monitoring précis, vous pouvez activer l’option « courbe de charge ». Vous aurez alors accès à un suivi à la demi-heure près. Malheureusement, le suivi n’est pas disponible en euros, ce qui peut compliquer la lecture.

Bon à savoir

Pour vous rendre sur cotre espace client Enedis, Vous pouvez aussi utiliser vos identifiants FranceConnect. Pour rappel, FranceConnect, est un portail mis en place par le gouvernement permettant la connexion à plus de 700 services en ligne (Impôts, La Poste, etc.).

Sur l’espace client mis à disposition par son fournisseur

Pour les ménages équipés de Linky, la majorité des fournisseurs proposent un suivi de consommation sur l’espace client. En général, ils offrent un accès à l’historique de consommation dans une rubrique appelée « ma conso » ou « mes données clients », etc. Cela dépend des fournisseurs. La plupart du temps, le suivi s’effectue :

  • en kWh consommés ;
  • en euros.

Ainsi, de manière très visuelle, vous pouvez voir quel est votre budget énergie au quotidien, à la semaine, au mois, etc. Cet indicateur est souvent plus marquant pour les ménages. Il leur permet de mettre en place des objectifs concrets pour faire des économies d’énergie.

Suivre sa consommation avec un compteur classique

Afin de suivre sa consommation avec un compteur classique, il faudra procéder à une auto-relève du compteur régulièrement. Pour cela commencez par relever les index du compteur une première fois. Attention, si vous êtes en heures pleines/heures creuses, il y aura deux index à relever. Notez les chiffres dans un carnet ou dans un tableau de suivi sur votre ordinateur. Ce ou ces chiffres serviront de base. Pensez bien à garder en mémoire la date du relevé.

Ensuite, pour déterminer votre consommation, vous devrez relever au fur et à mesure les index du compteur. Il vous suffira de soustraire le nombre relevé à votre estimation de base. Ainsi, sur une période donnée, vous saurez combien vous avez consommé.

Suivre sa consommation avec les factures

Enfin, en reprenant vos factures d’électricité vous pourrez réaliser l’historique de votre consommation. En effet, comme le rappelle le Médiateur du groupe Engie, il est obligatoire de faire apparaître sur les factures l’historique des consommations en kWh « pour mieux les gérer et voir les éventuelles incohérences d’une année sur l’autre ».

D’autre part le fournisseur doit mentionner toutes les données de consommations :

  • estimées ;
  • relevées par le client ;
  • relevées par le technicien Enedis ou par le compteur Linky.

Dans le cadre d’une facturation au réel, vous êtes amenées à faire un auto-relevé tous les mois ou tous les deux mois. De cette manière vous pouvez suivre votre consommation sur l’année.

Pour les clients ayant opté pour une mensualisation, vous pouvez vous reporter à la facture de régularisation. Il s’agit de la facture envoyée à la fin de l’échéancier basée sur votre consommation réelle. Vous aurez ainsi accès à votre consommation réelle à l’année.

Du suivi au pilotage de la consommation électrique

Le suivi de la consommation est une première étape. Il doit amener à une meilleure maîtrise de la consommation électrique. Et pour cela, le mieux est d’opter pour des solutions de pilotage. C’est particulièrement intéressant pour les ménages chauffés à l’électricité. En effet, selon l’Ademe, le chauffage représente 60 % de nos dépenses en énergie. C’est donc le levier d’action le plus important sur lequel agir.

Le thermostat et radiateurs connectés

Si vous avez des radiateurs électriques, il est possible d’y ajouter parfois un thermostat d’ambiance par le biais de la technologie des fils pilote. Ces thermostats peuvent être :

  • programmable manuellement : vous choisissez une température de consigne pour chaque radiateur directement avec la molette de l’appareil ;
  • connectés : les thermostats connectés disposent en général d’un centre de pilotage via une application mobile. Vous pouvez alors piloter votre chauffage à distance depuis votre téléphone ou tablette.

Il est également possible de remplacer ses vieux convecteurs par des radiateurs connectés. Ces radiateurs de dernière génération présentent bien souvent performances énergétiques importantes. De plus, ils sont dotés de fonctionnalités similaires au thermostat connecté. On peut donc les programmer à distance pour calquer sa consommation de chauffage à ses habitudes de vie.

Le boîtier Voltalis

Enfin, l’effacement de consommation est l’une des manières de gérer votre consommation d’énergie. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les solutions de Voltalis. Il s’agit d’un petit boîtier relié à votre chauffe-eau et à vos radiateurs électriques.

Lorsque des pics de consommation interviennent sur le réseau électrique à haute-tension, Voltalis reçoit une notification de la part de RTE, le gestionnaire de transport. Il se charge alors « d’effacer votre consommation ». Pour cela, il s’occupe d’éteindre vos appareils quelques minutes, afin de soulager le réseau électrique.

Ce faisant, RTE évite d’importer de l’électricité depuis les pays étrangers pour répondre à la demande lors des pointes de consommation. C’est plus économique mais aussi plus écologique. En effet, l’électricité importée provient avant tout de centrales thermiques à charbon ou à gaz. Elles rejettent beaucoup de CO2, un gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. Cela fait grimper l’empreinte carbone de la France liée aux importations. Selon la définition de l’Insee : « L'empreinte carbone représente la quantité de gaz à effet de serre (GES) induite par la demande finale intérieure d'un pays (consommation des ménages, administrations publiques, organismes à but non lucratifs, investissement), que ces biens ou services soient produits sur le territoire national ou importés. »

Pour le ménage, cela peut se traduire par 15 % de gains sur la facture d’électricité. Coté confort thermique, rien ne change. L’arrêt reste trop ponctuel pour faire baisser la température à l’intérieur de votre logement.

Cette solution est gratuite et s’assortit d’une application de suivi de la consommation et de pilotage des radiateurs.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h