Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Compteur Linky : déploiement, mode d’emploi, avantages et inconvénients

Les premiers compteurs Linky sont entrés dans nos foyers en 2015. Depuis, la quasi-totalité des ménages est équipée du boîtier intelligent, dont on loue les avantages : maîtrise des consommations, simplicité des démarches, etc. Pourtant, le dispositif ne fait pas l’unanimité, certains opposants lui reprochant son caractère intrusif, voire sa dangerosité. Alors, de quoi s’agit-il exactement ? Fonctionnement, déploiement, atouts, inconvénients, etc. : Choisir.com vous dit tout sur le compteur communicant Linky.

compteur-linky

Qu’est-ce que le compteur communicant Linky ?

Très reconnaissable grâce à son boîtier vert fluo, Linky est un compteur nouvelle génération déployé dans l’hexagone depuis 2015. Il remplace peu à peu les anciens compteurs électriques :

  • le compteur électromagnétique né au 19e siècle ;
  • le compteur électromécanique apparu dans les années 1960 ;
  • le compteur électronique installé dans les foyers français à partir des années 1990.

Linky est un compteur communicant (on parle également de compteur intelligent ou de compteur connecté) : contrairement à ses prédécesseurs, il est capable de transmettre les données de consommation directement à Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité. Ces données sont ensuite communiquées par Enedis aux fournisseurs d’électricité, afin qu’ils puissent établir les factures de leurs clients.

Avec Linky, tout s’effectue à distance : il n’est donc plus nécessaire d’effectuer une relève de compteur sur place.

Compteur Linky : monophasé ou triphasé ?

Le compteur électrique Linky installé chez les particuliers est, dans la grande majorité des cas, un compteur monophasé. Toutefois, pour les foyers ayant un besoin très important en électricité (puissance supérieure à 12 kVA), il est possible d’opter pour un compteur Linky triphasé.

Comment fonctionne le compteur Linky ?

Le dispositif Linky s’appuie sur la technologie Courant porteur en ligne (CPL), qui envoie des signaux à haute fréquence autour de l’appareil. Ces signaux viennent se superposer aux câbles électriques situés dans votre maison. La puissance électrique contenue dans ces câbles fait « voyager » les ondes, qui sont ensuite transmises au concentrateur Enedis le plus proche de l’habitation. C’est par ce procédé, créé dans les années 1930, que le gestionnaire du réseau de distribution peut collecter vos données de consommation.

Si le CPL Linky est décrié par les opposants au nouveau compteur qui lui reprochent sa dangerosité (nous l’aborderons plus en détail dans la suite de cet article), il faut noter que de très nombreux appareils électroniques utilisent également le Courant porteur en ligne : ordinateurs, téléviseurs, radios, babyphones ou encore portes automatisées de garage.

Compteur Linky : qui en est propriétaire ?

Que vous soyez locataire ou propriétaire de votre logement, votre compteur électrique communicant ne vous appartient pas. Par ailleurs, bien que l’expression « compteur EDF » soit largement répandue, le fournisseur historique n’est en aucun cas détenteur de votre boîtier.

Il est également fréquent de lire que les compteurs électriques sont la propriété du gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis : ce n’est pas le cas ! En réalité, un compteur électrique appartient soit :

  • à la commune ;
  • à un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) ou à un syndicat mixte, lorsque la commune a fait le choix de déléguer sa compétence en matière d’organisation du service public de distribution d’électricité.

En revanche, Enedis, en tant que gestionnaire du réseau et entreprise de service public, exploite les compteurs et en assure l’installation et la maintenance.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Quels sont les avantages du compteur Linky ?

Suivi des consommations, simplification des démarches, frais Enedis réduits… Les atouts du compteur communicant Linky sont nombreux.

Un suivi des consommations facilité

Enedis présente le petit boîtier vert comme « l’outil du consommer moins et mieux ». Avec les anciens compteurs, suivre sa consommation d’énergie avec précision nécessitait une grande rigueur : il fallait relever manuellement et quotidiennement (si possible à heure fixe) son index pour connaître sa consommation journalière.

Avec Linky, le suivi de la consommation est simplifié : les informations sont transmises à distance à Enedis et mises à disposition du consommateur sur le site internet du gestionnaire du réseau.

Comment suivre ses consommations avec Enedis ?

Rien de plus simple ! Il suffit de vous munir de votre Point référence mesure (PRM) Linky à 14 chiffres – équivalent du Point de livraison (PDL) sur les anciens compteurs – et de créer votre compte sur l’espace client Enedis. Vous accéderez alors à vos données de consommation annuelles, mensuelles, hebdomadaires, journalières et même, si vous l’autorisez, demi-heure par demi-heure. Près de 3 millions de clients ont déjà sauté le pas.

Enedis a également développé l’application mobile « Enedis à mes côtés » pour une consultation des données depuis smartphone. Le gestionnaire revendique près d’1 million d’utilisateurs.

Permettre aux usagers de suivre précisément leur consommation d’énergie, c’est aussi les aider à mieux comprendre quels usages et appareils sont particulièrement énergivores. Ainsi, il est plus facile d’adopter de bonnes pratiques et de détecter d’éventuelles anomalies.

Outre les données de consommation, l’usager peut connaître également la puissance maximale atteinte chaque jour et, ainsi, vérifier si la puissance du compteur Linky souscrite auprès de son fournisseur est bien appropriée. Par exemple, s’il constate que la puissance maximale atteinte ne dépasse jamais 5 kVA (kilovoltampères) alors qu’il a souscrit un contrat d’une puissance de 9 kVA, il peut choisir de modifier son offre et de basculer sur une puissance à 6 kVA (il réalisera ainsi des économies sur le prix de son abonnement).

Notons également que certains fournisseurs ont développé pour leurs clients leurs propres applications Linky pour mieux maîtriser leur consommation. C’est le cas, par exemple, de :

  • EDF avec le service « e.quilibre » et l’application mobile « EDF & Moi » ;
  • TotalEnergies avec le dispositif « Conso Live », une clé qui se branche directement sur le compteur et qui permet à l’utilisateur de suivre sa consommation d’électricité en temps réel (service facturé 2 € TTC/mois, gratuit pour les bénéficiaires du chèque énergie) ;
  • Plüm Énergie (prochainement Octopus), qui lancera à l’automne 2022 un nouveau service de suivi de consommation en temps réel, avec un boîtier électronique à installer sur le compteur communicant Linky et à brancher au WiFi. Ce service sera dans un premier temps accessible uniquement pour les foyers éligibles au chèque énergie.

Afficheur déporté pour les ménages les plus précaires : où en est-on ?

L’initiative de Plüm Énergie fait écho au projet de déploiement d’un afficheur déporté pour les foyers les plus modestes (bénéficiaires du chèque énergie), projet inscrit dans la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) qui prévoyait « la mise à disposition des données de consommation exprimées en euros, au moyen d’un dispositif déporté d’affichage en temps réel » (article 28).

Ce projet avait vocation à permettre aux usagers concernés de visualiser en temps réel leurs consommations et les dépenses associées, afin de leur donner les clés nécessaires pour réduire leurs dépenses énergétiques. Alors qu’elle devait entrer en vigueur dès le 1er janvier 2018, la mesure a en réalité peiné à se mettre en place, notamment pour des raisons de financement. L’association UFC-Que Choisir a d’ailleurs saisi le Conseil d’État dès janvier 2019 pour sanctionner « l’inaction gouvernementale défavorable au pouvoir d’achat des Français ».

Des démarches simplifiées

Avec Linky, la relève du compteur s’effectue à distance et sans rendez-vous. Plus besoin de poser une journée de congé pour accueillir le technicien ! Il n’est également plus nécessaire d’effectuer régulièrement des auto-relèves. Les démarches sont donc grandement simplifiées grâce au compteur communicant.

En outre, le compteur Linky offre aux clients la possibilité de recevoir des factures au réel, c’est-à-dire basée sur les consommations effectives, et non estimées. Cette avancée leur permet d’éviter des factures de rattrapage trop lourdes et bien souvent incomprises. En théorie, cela devrait donc limiter considérablement le nombre de litiges entre les fournisseurs et leurs clients.

Dans le cas d’une mensualisation (facturation annuelle lissée sur 11 ou 12 mois), le fournisseur peut, grâce à Linky, vous proposer un ajustement des mensualités en cours d’année, en cas d’évolution sensible des consommations. Ainsi, vous éviterez la mauvaise surprise d’une grosse facture de régularisation en fin d’année.

Avec le compteur connecté, Enedis est également en mesure de réaliser de nombreuses opérations à distance, telles que :

  • l’ouverture du compteur et la mise en service de l’électricité ;
  • le dépannage ;
  • la modification de puissance ;
  • le passage de l’option tarifaire « base » à l’option tarifaire « heures pleines heures creuses » et inversement ;
  • la coupure de l’alimentation électrique en cas de surtension sur le réseau (afin d’éviter d’éventuels dommages sur les appareils) ;
  • etc.

Ces opérations à distance sont réalisées dans des délais plus courts qu’auparavant. Dans le cas d’un emménagement par exemple, l’électricité sera disponible en 24 h, contre 5 jours ouvrés avec un compteur électrique ancienne génération.

Par ailleurs, Linky facilite la détection d’incidents sur le réseau électrique ; il permet un diagnostic à distance et donc, un dépannage plus rapide.

Une technologie qui a fait ses preuves

En moyenne, 2 millions de télé-opérations sont réalisées chaque mois par Enedis, soit plus de 66 000 chaque jour !

Des coûts Enedis réduits

Les démarches étant simplifiées pour le gestionnaire, elles sont facturées moins cher à l’usager.

Par exemple, le changement de puissance du compteur coûte 3,82 € TTC avec Linky, au lieu de 38,80 € TTC avec un compteur électromécanique ou électronique (tarifs en vigueur en octobre 2022).

Un compteur qui favorise la production d’énergie verte

Pour le gestionnaire du réseau de distribution, Linky est « un accélérateur de la transition écologique » :

  • il accompagne les usagers dans la maîtrise de leur consommation d’énergie ;
  • il facilite l’intégration des énergies renouvelables (notamment l’électricité produite par les petits producteurs photovoltaïques) en fournissant à Enedis des données plus précises sur le réseau électrique ;
  • il facilite la mise en place de dispositifs d’autoproduction d’électricité dans les foyers, en étant capable de comptabiliser à la fois l’énergie consommée et celle produite et revendue partiellement (qu’elle soit solaire ou éolienne). En effet, avant Linky, dès lors d’une partie de l’électricité était revendue, il était nécessaire d’installer deux compteurs électriques distincts. Grâce au nouveau compteur communicant, cela n’est plus le cas. À ce jour, la France compte 180 000 clients qui pratiquent l’autoconsommation.

Des offres d’électricité mieux adaptées aux usages

Enfin, en transmettant à distance et quotidiennement les données de consommation à Enedis, le compteur communicant Linky permet la mise en place d’offres d’électricité innovantes et mieux adaptées aux usages. Citons par exemple :

  • les offres « week-end », dans lesquelles le kilowattheure est facturé moins cher les jours où l’on est plus présent chez soi (le samedi, le dimanche et les jours fériés). De nombreux fournisseurs d’électricité en proposent, notamment :
    • EDF et ses offres « Zen Week-End » et « Vert Électrique Week-End »,
    • Engie qui permet à ses clients de bénéficier d’un prix du kWh 30 % moins cher le week-end grâce à une option facturée 4 € TTC par mois,
    • OHM Énergie et son offre « Soir & Week-End » ;
  • les offres dédiées aux propriétaires de véhicules électriques, telles que la formule « Heures Super Creuses » de TotalEnergies qui permet de recharger son véhicule entre 2 h et 6 h du matin à un prix du kWh 50 % inférieur à celui facturé en heures pleines ;
  • l’offre « Beaux Jours » d’OHM Énergie conçue pour les résidences secondaires, dans laquelle le prix de l’énergie est particulièrement compétitif d’avril à octobre ;
  • etc.

Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre article consacré aux offres d’électricité pour compteur Linky.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

Le déploiement du compteur Linky dans les foyers français

Lancé en 2015, le compteur intelligent remplace peu à peu les anciennes générations au sein des foyers français.

Pourquoi Linky est-il déployé partout en France ?

Le déploiement du compteur connecté Linky prend racine dans deux directives de l’Union européenne visant à implémenter les smart grids au niveau européen :

  • la directive 2006/32/CE du 5 avril 2006 relative à l’efficacité énergétique dans les utilisations finales et aux services énergétiques ;
  • la directive 2009/72/CE du 13 juillet 2009 concernant des règles communes pour le marché intérieur de l’électricité. Cette dernière prévoyait le déploiement des compteurs communicants dans 80 % des foyers européens d’ici 2020 et 100 % en 2022.

Les smart grids sont les réseaux électriques intelligents et interconnectés de demain. En générant une grande quantité de données, ces derniers favorisent la production, l’acheminement et la distribution de l’énergie à l’échelle européenne.

Les États membres se sont donc mis en ordre de marche pour atteindre l’objectif fixé par l’Union européenne. En France, le déploiement s’est fait par étapes. Ainsi, avant d’être généralisé, le compteur Linky a été soumis en 2010 à des expérimentations par ERDF (devenu aujourd’hui Enedis) dans certaines régions de France. La Commission de régulation de l’énergie (l’entité publique française en charge de la régulation des marchés de l’énergie) ayant jugé l’expérience concluante, elle a alors missionné le gestionnaire du réseau de distribution d’installer le compteur Linky dans tout l’hexagone.

Le calendrier de déploiement du compteur Linky

Conformément au calendrier d’installation du compteur Linky, le déploiement du compteur communicant est quasiment arrivé à son terme.

Dès 2015, l’objectif était d’installer le compteur intelligent dans 35 millions de foyers français (soit plus de 9 foyers sur 10) d’ici fin 2021. Un objectif atteint, bien que le projet ait rencontré au fil des années de fortes oppositions.

À mi-septembre 2022, 35,4 millions de compteurs Linky ont été posés. Plus de 3 millions de ménages n’ont pas encore sauté le pas, mais les choses avancent vite, puisqu’Enedis déclare installer 30 000 compteurs chaque mois.

Période de déploiement LinkyNombre de compteurs Linky installés
20161,5 million
20177 millions
201815 millions
201920 millions
202028 millions
Février 202130 millions
Décembre 202135 millions
Septembre 202235,4 millions
Le déploiement du compteur Linky en France

Vous n’avez toujours pas de compteur Linky ? Afin de savoir quand le compteur sera installé à votre domicile, il convient de se reporter au calendrier prévu par Enedis. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre sur la page dédiée sur le site du gestionnaire. Il vous suffira ensuite simplement d’indiquer votre code postal dans l’espace prévu à cet effet. Enedis vous renseignera ensuite sur l’avancée du déploiement dans votre zone.

Qui réalise la pose des nouveaux compteurs Linky ?

Pour mener ce chantier de grande ampleur, Enedis fait appel à 80 entreprises partenaires agréées, réparties sur tout le territoire.

Parmi elles, on compte Solutions 30 et ses 15 000 techniciens qui, outre la pose du Linky, réalisent également celle du compteur connecté Gazpar pour le gaz.

Linky, un projet industriel de grande ampleur

Le déploiement du compteur Linky est un gigantesque projet industriel : les appareils sont fabriqués dans 6 usines françaises. Des tests sont réalisés sur chaque lot au sein du « Enedis Lab », le centre de test dédié, afin de valider la conformité et le respect des normes de sécurité des appareils.

Au plus fort de la grande phase de déploiement (terminée en décembre 2021), les techniciens des entreprises de pose ont installé jusqu’à 175 000 compteurs par semaine.

L’installation de ces nouveaux compteurs va de pair avec le recyclage des anciens modèles (45 000 tonnes de matériel électrique), réalisé à 70 % par des entreprises du secteur du travail protégé et adapté.

Au total, pas moins de 10 000 salariés participent à la fabrication, la pose ou au recyclage des compteurs électriques.

L’installation du compteur Linky

Faire remplacer son ancien compteur par un modèle Linky est une opération simple, réalisée par un technicien en 30 minutes seulement.

Aujourd’hui, le déploiement en masse du compteur communicant est achevé et toutes les communes en sont désormais équipées. L’installation du compteur Linky concerne donc :

  • les nouveaux logements ;
  • les foyers ayant refusé jusqu’alors la pose de cet appareil.

Si vous êtes concerné et souhaitez être équipé du compteur Linky, contactez Enedis au 09 70 83 19 70 (appel gratuit, du lundi au vendredi de 8 h à 19 h et le samedi de 10 h à 19 h) pour formuler votre demande.

Mise en place du compteur Linky : une présence obligatoire ?

Cela dépend de l’emplacement de votre compteur électrique :

  • si celui-ci se trouve en extérieur et que l’agent peut directement opérer dessus (le boîtier est en limite de propriété ou votre l’accès à la propriété n’est pas fermé), votre présence n’est pas requise ;
  • en revanche, si ce dernier doit pénétrer dans votre domicile ou que le compteur est situé à l’intérieur d’un terrain clos (portail fermé), vous devez (vous ou un proche de confiance) vous rendre disponible le jour de l’intervention.

Comment se déroule la pose du compteur ?

La pose du compteur Linky est relativement rapide. Elle prend rarement plus d’une demi-heure et implique de couper l’alimentation électrique. Il est également recommandé de débrancher les appareils électriques les plus anciens.

Dans le cadre d’un remplacement de compteur électrique par un Linky, les étapes sont les suivantes :

  1. Validation des données de l’ancien compteur et relève des index ;
  2. Vérification de l’état du disjoncteur ;
  3. Mise hors tension ;
  4. Consignation et dépose du compteur ;
  5. Pose du nouveau compteur Linky ;
  6. Réglage du disjoncteur ;
  7. Programmation du compteur ;
  8. Remise sous tension ;
  9. Pose de scellés ;
  10. Contrôle des données contractuelles (puissance souscrite, option tarifaire, n° de compteur, etc.).

Pendant l’intervention, si certaines questions sur Linky vous viennent en tête, sentez-vous libre de les poser au technicien mandaté par Enedis. Celui-ci pourra clarifier certains doutes. Dans tous les cas, il vous fournira un livret explicatif pour vous apprendre à vous familiariser avec Linky et à bien en maîtriser toutes les fonctionnalités.

Comment reconnaître un technicien mandaté par Enedis ?

La pose est assurée par une entreprise partenaire d’Enedis qui mandate un technicien spécifiquement habilité et formé à l’installation du nouveau compteur communicant.

Soyez vigilant : certaines personnes peu scrupuleuses ont, par le passé, profité du déploiement pour se faire passer pour un technicien et s’introduire dans les habitations. Sachez qu’un agent mandaté par Enedis aura toujours :

  • le logo « Partenaire Enedis pour Linky » sur ses vêtements et son véhicule ;
  • des gants de protection ;
  • un casque ;
  • un tapis de sécurité.

Notons également qu’en période d’épidémie de Covid-19, les installations de compteurs Linky se déroulent sous des mesures sanitaires strictes. Les installateurs mandatés travaillent dans le respect des mesures de distanciation sociale (balisage de la zone de travail), avec des masques et un renforcement des conditions d’hygiène.

Combien coûte l’installation d’un compteur Linky ?

Nous l’avons précédemment évoqué : les compteurs électriques sont la propriété des collectivités territoriales (communes, EPCI ou syndicats mixtes, selon les cas). Vous n’avez donc pas à payer pour votre compteur Linky.

La pose de l’appareil est également totalement gratuite.

Cela ne signifie pas pour autant que le compteur ne coûtera rien aux consommateurs finaux. En effet, le déploiement du boîtier vert, estimé à 5,7 milliards d’euros par la Cour des comptes, sera financé via le Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE). Ce tarif d’acheminement est compris dans la facture des ménages. Il devrait augmenter d’un ou deux euros par mois pour financer la mise en place du compteur connecté. Un problème soulevé dès juin 2021 par Alain Bazot, président de l’association UFC-Que Choisir : « Enedis, en mobilisant ses fonds propres et en ayant recours à l’emprunt, paye depuis 2015 les frais liés au déploiement à grande échelle du compteur communicant. Mais, ces coûts seront d’une manière ou d’une autre répercutés dans le TURPE. »

Alors, le compteur Linky, payant ?

Enedis affirme que l’augmentation du TURPE sera compensée par les économies réalisées par les foyers, notamment grâce à un meilleur suivi de leur consommation.

Le gestionnaire du réseau ainsi que la CRE ont également réfuté le chiffre avancé par plusieurs médias (notamment Le Parisien) qui évaluaient la note pour le consommateur à 15 € par an. Dans un communiqué de presse publié en juin 2021, le gendarme de l’énergie affirmait : « Linky ne fait pas augmenter la facture du consommateur d’électricité. Le chiffre évaluant l’impact de Linky à 15 € par an sur la facture du consommateur et qui a pu être repris dans la presse est infondé. »

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

Comment demander l’ouverture d’un compteur Linky ?

Vous emménagez dans un nouveau logement et souhaitez procéder à l’ouverture de votre compteur Linky ? Nul besoin de contacter Enedis : c’est votre fournisseur d’électricité qui s’en chargera pour vous !

Au moins 15 jours avant votre emménagement, contactez l’opérateur de votre choix pour souscrire un contrat d’électricité, muni des éléments suivants :

  • l’adresse postale précise du logement ;
  • le Point de référence mesure (PRM) du compteur Linky ou, à défaut, le nom de l’ancien occupant ;
  • un relevé d’identité bancaire.

La mise en service du compteur sera effectuée à distance par Enedis.

Comment bien choisir son fournisseur d’électricité ?

Utilisez le comparateur d’électricité de Choisir.com et accédez en quelques clics aux meilleures offres du marché. C’est simple, rapide, gratuit et sans engagement !

Attention, dans le cas d’une maison neuve qui n’est pas encore raccordée au réseau électrique, la démarche est différente : vous devez formuler une demande de raccordement sur le site spécialement développé par Enedis, qui vous fera établir un devis personnalisé dans un délai maximal de 10 jours ouvrés. Anticipez votre besoin : les travaux seront réalisés dans un délai de 6 semaines à 4 mois après accord et paiement de l’acompte (la réalisation des travaux étant corrélée à l’obtention des diverses autorisations administratives).

Compteur Linky : mode d’emploi

Grâce à son écran digital et son design épuré, le mode d’emploi du compteur Linky est accessible à tous.

mode d'emploi de Linky

Les informations disponibles sur un compteur Linky

La prise en main d’un compteur Linky est relativement aisée. Pour accéder aux différentes informations disponibles, il suffit de faire défiler les données à l’aide des touches de défilement « + » et « – ».

L’affichage du compteur Linky vous informe sur les éléments suivants :

  • l’index de consommation exprimé en kWh (ou les index, si vous avez souscrit à l’option heures creuses) ;
  • l’option tarifaire choisie (« base » ou « heures creuses ») ;
  • le Point de référence mesure (PRM), équivalent du Point de livraison (PDL) pour Linky. Il s’agit d’un numéro unique à 14 chiffres qui permet d’identifier précisément le site desservi en électricité ;
  • la puissance souscrite ;
  • la puissance apparente (puissance utilisée au moment de la consultation) ;
  • la puissance maximale atteinte dans la journée (donnée réinitialisée chaque jour à minuit).

Faire la relève d’un compteur Linky

Pour rappel, avec le compteur connecté, il n’est plus nécessaire d’effectuer des auto-relèves pour que notre fournisseur puisse établir une facture.

Toutefois, dans certains cas, savoir relever un compteur Linky peut s’avérer utile : lorsqu’on emménage ou que l’on quitte un logement, par exemple. C’est aussi le cas lorsqu’on souhaite connaître la consommation précise d’un appareil à l’usage. Vous voulez savoir si votre sèche-linge est particulièrement énergivore ? Relevez votre index avant et après le cycle pour vous faire une idée précise de la consommation de votre appareil. Peut-être ressortirez-vous le séchoir !

Pour accéder à vos données de consommation sur le compteur Linky, rien de plus simple :

  • appuyez 5 fois sur la touche « + » si vous avez opté pour l’option tarifaire « base » ;
  • appuyez 6 fois sur la touche « + » si vous avez opté pour l’option tarifaire « heures pleines heures creuses ».

Que faire quand le compteur communicant disjoncte ?

Si votre compteur Linky disjoncte, cela est sans doute dû à une puissance de compteur inadaptée. Dans ce cas, une fois le compteur relancé, la mention « Dépassée » apparaîtra sur l’écran (signifiant que la puissance souscrite a été dépassée).

Pour remettre l’appareil en marche, suivez ces quelques étapes :

  1. Vérifiez que le disjoncteur est bien en position 0 ;
  2. Débranchez les appareils électriques susceptibles d’avoir généré le dépassement de puissance ;
  3. Replacez le disjoncteur en position I ;
  4. Appuyez au moins 2 secondes sur le bouton « + » afin de réarmer le compteur.

Si le problème survient régulièrement, il est temps de modifier votre contrat d’électricité et de souscrire une puissante mieux adaptée à vos usages. Pour en savoir davantage à ce sujet, consultez notre article Comment choisir la puissance de son compteur Linky ?

À noter : si la coupure a une autre origine, la mention « Contactez votre fournisseur » s’affichera : vous devrez alors appeler votre opérateur.

Le compteur communicant Linky : un dispositif qui ne fait pas l’unanimité

Malgré ses nombreux avantages, le compteur communicant a rencontré de nombreuses oppositions dès ses débuts. On lui attribue plusieurs griefs, parmi lesquels :

  • une certaine dangerosité liée aux ondes émises par la technologie CPL ;
  • une atteinte à la vie privée en raison du recueil et de la communication des données personnelles de consommation ;
  • une surévaluation de l’énergie réellement consommée.

Ces controverses ont d’ailleurs souvent fait les unes de la presse, notamment régionale. Elles sont relayées par les opposants au compteur intelligent, tels que ceux regroupés au sein du collectif Stop Linky.

Voyons tout cela en détail afin de démêler le vrai du faux.

Compteur Linky : des effets sur la santé ?

L’un des principaux arguments utilisés par les anti-Linky est celui du risque sanitaire lié à l’utilisation de la technologie Courant porteur en ligne et de son caractère potentiellement cancérigène.

Le boîtier vert serait également difficile à supporter pour tous les usagers électrosensibles, chez qui les ondes électromagnétiques seraient à l’origine de migraines.

Toutefois, Enedis réfute fermement ces accusations et rappelle sur son site que le CPL est « une technologie fiable, utilisée depuis 50 ans par des millions de personnes dans le monde ». En outre, le champ électrique du compteur connecté est comparable à celui du compteur électronique (entre 0,25 V/m et 2 V/m). Des données bien inférieures à celles observées pour un ordinateur (4 V/m) ou une ampoule basse consommation (15 V/m). Précisons également que le compteur Linky n’émet pas d’ondes en continu (comme c’est le cas pour d’autres appareils connectés), mais seulement quelques secondes par jour.

Une étude de l’Anses (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) réalisée dès 2016 a d’ailleurs confirmé que les niveaux d’exposition au champ électromagnétique étaient faibles et largement inférieurs aux valeurs-limites réglementaires (87 V/m). Ils sont, par exemple, nettement moins importants que ceux d’un écran TV, d’un babyphone, d’une plaque à induction ou encore d’une perceuse sans fil. Ces conclusions ont été validées par un autre organisme, l’Agence nationale des fréquences (ANFR), dans une étude portant sur l’exposition du public aux ondes radioélectriques publiée en avril 2019.

À la question « le compteur Linky est-il dangereux ? », la réponse est donc, selon les autorités, non. Pour les consommateurs les plus sceptiques, il est toutefois possible de demander gratuitement la mesure de son exposition aux ondes à l’ANFR.

Quelle solution pour les personnes électrosensibles ?

Un usager électrosensible peut faire le choix de poser un filtre CPL sur son compteur Linky pour réduire la propagation des ondes électromagnétiques au sein de son habitation. Il en existe deux types :

  • le filtre CPL série ;
  • le filtre CPL parallèle.

Toutefois, pour l’Agence nationale des fréquences, cette démarche « ne se justifie pas pour le compteur Linky tant les niveaux d’émission sont bas. »

À noter : bien que l’efficacité d’un tel dispositif ne soit pas avérée, les tribunaux ont à plusieurs reprises imposé à Enedis la mise en place d’un filtre CPL sur les compteurs d’usagers ayant démontré médicalement leur électrohypersensibilité. En novembre 2020 par exemple, la cour d’appel de Bordeaux donnait raison à 13 plaignants et exigeait auprès du gestionnaire du réseau de distribution « d’installer des dispositifs de filtre destinés à les protéger des champs électromagnétiques générés par la bande CPL associée au compteur Linky ».

Le compteur Linky est-il responsable d’incendies ?

Autre reproche fait au compteur intelligent : il provoquerait des incendies. De nombreux articles de presse en ont fait part au fil des années. Sur ce point, Enedis se défend : « Nous n’avons pas de cas où un compteur Linky soit directement à l’origine d’un incendie » affirme le gestionnaire. Ces incendies ne seraient pas directement liés à la conception des compteurs, mais plutôt à une mauvaise installation par le technicien ou à un court-circuit.

Quant aux accusations concernant de fréquentes disjonctions (certains consommateurs se plaignant de coupures de courant récurrentes depuis l’installation de leur compteur Linky), la raison est simple : les précédents compteurs pouvaient supporter une puissance 15 % supérieure à la puissance souscrite, et donc ne pas disjoncter en cas de léger dépassement. Avec la précision du compteur Linky, ce n’est plus le cas. Conséquence : de nombreux usagers dont la puissance souscrite était trop faible au regard de leurs besoins ont vu les disjonctions se multiplier en passant au Linky.

Linky : qu’en est-il de la collecte des données et du respect de la vie privée ?

L’autre grand cheval de bataille des anti-Linky est la collecte des données personnelles.

Sur ce sujet, Enedis déclare respecter scrupuleusement l’ensemble des recommandations de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés).

Et en effet, sur ce point, la CNIL se veut rassurante. En juin 2018, elle faisait savoir sur son site que « les données issues de compteurs Linky et Gazpar qui circulent sur les réseaux publics Linky et Gazpar sont chiffrées. En outre, les informations transmises par les compteurs ne contiennent pas de données directement identifiantes (nom, adresse, etc.) ».

Les données collectées sont donc cryptées et anonymes. D’autre part, elles ne sont en aucun cas fournies à des tiers, mis à part le fournisseur d’électricité du foyer pour l’établissement de la facture.

Par ailleurs, par défaut, le relevé est réalisé seulement une fois par jour, entre minuit et 6 heures du matin, ce qui ne permet pas à Enedis de connaître en détail la consommation de chaque appareil du foyer, ni vos habitudes de consommation. Si toutefois vous souhaitez accéder à un niveau d’information plus fin afin de mieux comprendre quels sont vos principaux postes de consommation, vous avez la possibilité de demander une relève toutes les heures ou demi-heures sur votre espace sécurisé Enedis.

Les fournisseurs EDF et Engie épinglés par la CNIL

Si Enedis semble respecter les recommandations de la CNIL à la lettre, tous les fournisseurs d’électricité ne sont pas aussi vertueux. En février 2020, les deux plus grands acteurs de l’énergie français, EDF et Engie, étaient rappelés à l’ordre pour non-respect du règlement général sur la protection des données et plus particulièrement, pour leur méthode de recueil du consentement des consommateurs quant à la collecte de leurs données de consommation. « Les données de consommation peuvent révéler des informations sur la vie privée des clients, comme les heures de lever et de coucher, les périodes d’absence, le nombre de personnes présentes dans le logement. EDF et Engie sont de très grosses entreprises, qui traitent des volumes de données massifs. Elles se doivent d’être conformes », expliquait alors Mathias Moulin, directeur de la protection des droits et des sanctions de la CNIL. Les opérateurs ont eu 3 mois pour rectifier le tir et adopter des méthodes plus respectueuses des utilisateurs.

Plus récemment, les réfractaires à Linky ont eu l’occasion de démontrer à nouveau le caractère intrusif du compteur connecté dans notre quotidien : en effet, l’arrêté du 22 septembre 2022 relatif aux dispositifs de comptage sur les réseaux publics de distribution d’électricité permet désormais à Enedis de désactiver temporairement le signal d’enclenchement des usages électriques pilotés, afin de soulager ponctuellement et temporairement le réseau électrique. Cette mesure intervient alors que les craintes de pannes généralisées sont bien réelles pour cet hiver. L’objectif est donc de suspendre à distance l’alimentation électrique du cumulus (ballon d’eau chaude) pendant 2 heures à la mi-journée, pendant le pic de consommation, dans les foyers ayant souscrit l’option tarifaire heures creuses. Les usagers concernés (5 millions environ) ne seront, dans les faits, que peu impactés par ce dispositif, puisque la majorité d’entre eux aura réglé son chauffe-eau afin qu’il fonctionne pendant les heures creuses.

Une caméra sur le compteur Linky ?

Voici peut-être l’une des rumeurs les plus farfelues à propos du compteur communicant : Linky serait équipé d’une caméra infrarouge servant à espionner et surveiller les utilisateurs. Une accusation complètement infondée, lancée à l’origine par un site satirique et humoristique avant d’être reprise en masse par les anti-Linky.

La facture d’électricité augmente-t-elle avec Linky ?

Nombreux sont les témoignages de particuliers déclarant avoir vu leur facture d’électricité grimper en flèche après le remplacement de leur compteur par un modèle Linky. Pourtant, Enedis l’affirme : « le système de comptage est le même qu’avec l’ancien compteur ».

Il n’y aurait donc aucune surconsommation liée à l’installation du compteur connecté. L’une des explications résiderait dans le fait que les anciens modèles auraient tendance, eux, à sous-évaluer la quantité d’énergie réellement consommée (jusqu’à 15 %). En changeant de compteur, les index relevés seraient donc plus précis.

Notons toutefois qu’une étude menée en 2017 aux Pays-Bas est venue donner du grain à moudre aux anti-Linky : ses résultats démontraient un manque de fiabilité effarant des compteurs communicants testés (des compteurs utilisant la même technologie que Linky).

Peut-on refuser la pose du compteur Linky à son domicile ?

La réponse est non : le déploiement du compteur intelligent et son installation au sein de tous les foyers français sont obligatoires et inscrits dans la loi.

Le refus du compteur Linky n’est donc pas une option et un usager n’a en théorie pas le droit de refuser l’accès d’un technicien mandaté par Enedis à son domicile, comme le stipule l’article 29 de la loi de transition énergétique du 17 août 2015 : « les propriétaires […] permettent aux opérateurs des distributeurs de gaz naturel et d’électricité et aux opérateurs des sociétés agissant pour leur compte d’accéder aux ouvrages relatifs à la distribution de gaz naturel et d’électricité. ».

Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité rappelle d’ailleurs les enjeux du déploiement de Linky sur son site : « Le remplacement des compteurs participe à la modernisation du réseau public d’électricité, nécessaire pour répondre aux enjeux présents et futurs de la transition énergétique. Cette modernisation s’inscrit dans un cadre réglementaire visant à réduire l’impact carbone en France et en Europe. Le nouveau compteur est nécessaire et indispensable à la réussite de cette ambition. Son installation ne peut donc relever d’un choix personnel dans la mesure où il engage l’intérêt collectif. »

Notons que certains opposants invoquent l’article L. 341-4 du Code de l’énergie, et notamment l’alinéa exigeant « l’accord du consommateur », pour justifier leur refus. Or, cet alinéa concerne le recueil des données de comptage de consommation, non la pose du compteur.

Si vous êtes opposé à l’installation du compteur communicant et que votre compteur électrique est situé à l’intérieur de votre habitation ou d’un terrain clos, le plus simple est donc de ne pas ouvrir au technicien.

En revanche, si votre compteur est situé en limite de propriété ou dans un jardin non fermé et accessible, il n’y a aucun recours à votre disposition pour éviter ce changement, à moins que vous soyez prêt à défendre votre cause devant les tribunaux. Sachez que, dans ce cas, vos chances seront extrêmement minces, puisque la quasi-totalité des plaignants ont été déboutés, à l’exception de certains usagers ayant démontré médicalement leur hypersensibilité aux ondes électromagnétiques.

Si vous êtes équipé de Linky, mais souhaitez prendre vos distances avec le compteur communicant, il est toutefois possible de désactiver le partage des données du compteur Linky très simplement, depuis votre espace client Enedis ou en en faisant directement la demande auprès de votre fournisseur d’électricité.

Quelles conséquences pour les opposants au compteur Linky ?

Les usagers équipés d’un compteur ancienne génération sont tenus de communiquer leurs index de consommation à Enedis au moins une fois par an. En cas de manquement, dès le 1er janvier 2023, ils seront facturés d’un supplément de 8,48 € HT, appliqué tous les deux mois (soit une facturation annuelle de 50,88 € HT).

Cette nouvelle mesure prend appui sur une préconisation de la CRE, qui prévoyait dans un rapport publié en novembre 2021 de faire payer les usagers qui refuseraient l’installation du nouveau compteur.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation