Qu’est-ce que la technologie CPL ?

Vous l’aurez probablement remarqué, depuis 2015 et ce jusqu’à la fin 2021, Enedis change intégralement le parc de compteurs électriques français. Terminés les compteurs électromécaniques et électroniques, place désormais au compteur intelligent Linky et sa technologie CPL.

Une avancée technologique majeure pour les compteurs électriques

Ce nouveau compteur apporte une avancée technologique considérable : mesures plus précises, relevé des pannes à distance, dépannage à distance, etc. Seulement, certains consommateurs voient d’un mauvais œil ce changement d’appareil de comptage. Pour un certain nombre d’entre eux, ce qu’ils remettent en question, c’est la technologie CPL, et plus particulièrement les ondes qu’elle génère.

Mais qu’est-ce que le CPL ? Le CPL est l’acronyme de « Courant porteur en ligne ». Cette technologie, créée dans les années 1930 et présente entre autres dans le milieu de l’informatique (ordinateurs, disques durs, etc.) ou la radio, permet d’établir des connexions informatiques entre un appareil émetteur et un appareil destinataire bien plus puissantes que le WiFi ou l’ADSL.

Comment fonctionne le CPL ?

La technologie CPL envoie des ondes à haute fréquence autour de l’appareil émetteur. Le signal émis vient se superposer aux câbles électriques déjà existants et les traverse pour transmettre des données. En somme, le CPL utilise la puissance électrique qui traverse les câbles pour transférer toutes sortes d’informations au travers de votre installation électrique.

Dans le cas du compteur Linky, le CPL permet d’envoyer les données de consommation de certains équipements électriques (comme le frigo ou le chauffe-eau de votre logement par exemple) au concentrateur du gestionnaire de réseau Enedis.

Fonctionnement du réseau de télé-relève d'ERDF

Source : ERDF

Qu’est-ce qu’un concentrateur ?

Comme son nom l’indique, le concentrateur est un puissant récepteur installé dans les postes de distribution Moyenne Tension/Basse Tension. Il reçoit les données envoyées par les compteurs Linky à proximité et les transmet par GPRS (General Packet Radio Service – un moyen de télécommunication plus puissant que le GSM) gestionnaire de réseau Enedis.

Pour trouver de plus amples informations sur le CPL du compteur Linky, vous pouvez consulter notre article intitulé « CPL Linky ».

Que permettrait le filtre CPL ?

L’objectif d’un filtre CPL est simple : protéger les consommateurs, notamment les personnes électrosensibles en réduisant les ondes électromagnétiques. Il y a donc un besoin de s’équiper chez certaines personnes. Ce besoin en équipement est satisfait par plusieurs entreprises privées qui commercialisent ce type de filtre, dont les plus connues sont Polier, CEM-Bioprotect et Biovolts Protect. On trouve deux types de filtres sur le marché : les filtres CPL en série et les filtres CPL parallèles.

Le filtre CPL série

Le filtre série est un filtre puissant qui brouille tous les signaux électriques venant de l’extérieur. Avec ce type de filtre, vous empêchez les signaux électriques extérieurs (comme le WiFi de votre voisin par exemple), de venir vous perturber jusque dans votre logement. En revanche, le filtre CPL série ne brouille pas les ondes courtes chez vous, et vous pouvez utiliser votre WiFi ou votre Bluetooth. Il ne bloque que les émissions provenant de l’extérieur.

Ce type de filtre CPL, relativement puissant, s’installe entre le compteur et le tableau électrique. L’installation nécessite l’intervention d’un électricien puisqu’un particulier n’est pas autorisé à intervenir sur ce type d’installation.

Côté tarifs, le prix d’un CPL série oscille entre 250 à 1 200 €.

Le filtre CPL parallèle

Le filtre parallèle, quant à lui, brouille le signal électrique à l’intérieur même du logement. Moins puissant qu’un filtre série, il se branche sur une prise électrique, ce qui le rend beaucoup plus facile à installer. Là aussi, il ne bloque que les connexions CPL et n’affecte pas les fréquences mobiles d’une borne WiFi par exemple.

Le prix d’un CPL parallèle est moins cher que celui d’un filtre CPL série. Il débute aux alentours de 60 € et peut atteindre jusqu’à 300 €.

Installation en monophasé ou en triphasé ?

Selon le type d’installation électrique chez vous, vous aurez besoin d’installer un filtre si vous êtes en monophasé et 3 filtres si vous êtes en triphasé. La pose de filtres en triphasé sera donc logiquement trois fois plus chère.

Les ondes sont-elles vraiment dangereuses ?

Pour affirmer que les filtres CPL sont efficaces, il faudrait d’abord prouver que les ondes électromagnétiques du compteur Linky sont dangereuses, chose qui n’a pas encore été statuée.

Les champs électromagnétiques peut-être cancérogènes selon l’OMS

L’inquiétude auprès des consommateurs est née après que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), un centre de recherche de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) basé à Lyon, a classé les champs électromagnétiques dans la catégorie 2B, catégorie qui regroupe 313 « agents peut-être cancérogènes ».

Voici une brève classification des différents groupes :

Classe d’agents

Indication de cancérogénicité Nombre d’agents classés
1Cancérogène121
2AProbablement cancérogène88
2BPeut-être cancérogène313
3Inclassable499
4Probablement pas cangérogène1
Source : Cancer Environnement

Qu’est-ce qu’un agent ?

Un agent est un terme utilisé par le CIRC pour désigner des « produits chimiques, des mélanges complexes de substances, d’expositions professionnelles, d’agents physiques et biologiques et de facteurs comportementaux ». Vous pouvez consulter la liste de classification de ces 1 000 agents.

Depuis, les ondes électromagnétiques n’ont pas été déclassées. Impossible donc de savoir si les ondes peuvent faire naître des cancers chez certaines personnes.

Des ondes non dangereuses selon l’ANSES

Juin 2017, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) sort un rapport d’expertise collective sur l’exposition de la population aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants.

Ce qui ressort de ce rapport : une confirmation des conclusions du même organisme sur un rapport sorti en décembre 2016, indiquant que « les niveaux d’exposition au champ électromagnétique […] apparaissaient comparables à ceux d’autres équipements électriques déjà utilisés dans les foyers et dans tous les cas très inférieurs aux valeurs limites d’exposition réglementaires ». C’est ce qui est montré dans le graphique ci-dessous.

Comparaison niveaux de champ électriques à 30 cm de différents équipements

Comparaison des niveaux de champ électriques à 30 cm de différents équipements mesurés dans la bande 1,2 kHz – 100 kHzSource : ANFR

En résumé, les ondes électromagnétiques générées par le compteur Linky ne sont pas plus dangereuses qu’un appareil domestique. Certains appareils comme un micro-ondes (2,45 GHz) ou la borne WiFi d’une box internet (2,41 à 2,49 GHZ et 5,18 à 5,25 GHz) sont à l’origine de bien plus d’ondes que le compteur d’Enedis, ce qui discrédite le discours accusateur des anti-Linky.

Une exposition aux ondes qui respecte les normes françaises

En octobre 2019, l’Agence nationale des fréquences sort une étude réalisée entre juin et décembre 2018 sur l’exposition du public aux ondes radioélectriques. Grâce à un dispositif gratuit « ouvert aux particuliers et aux collectives locales », l’ANFR a ainsi pu mesurer le niveau des ondes radioélectriques dans des lieux domestiques comme des lieux accueillant du public.

Résultat : les 178 sites mesurés ont présenté un niveau d’exposition aux champs électromagnétiques conforme au décret n° 2002-775 du 3 mai 2002. De même, la moitié des sites ne présentaient aucune émission d’ondes électromagnétiques de la part du compteur CPL. Non seulement les ondes semblent inoffensives, mais en plus de cela, la technologie CPL semble n’en produire si peu qu’elles ne sont même pas détectées.

Le compteur Linky est-il vraiment dangereux pour les utilisateurs ? C’est à cette question que répond notre article « Le compteur Linky est-il dangereux ? ».

C’est la question que beaucoup de personnes se posent quand elles souhaitent entraver l’envoi des données du compteur Linky. Même si le filtre CPL n’empêche pas au compteur intelligent de transmettre des données à Enedis, l’installation de ce type de filtre à l’intérieur de votre logement est totalement légale.

Bien que le gestionnaire de réseau estime qu’il n’y a aucun intérêt à installer ce type de filtre (car le CPL ne présente aucun risque selon eux), le consommateur a tout à fait le droit d’installer un filtre CPL puisque son installation se fait sur un lieu privé. Enedis n’a donc aucun pouvoir sur l’installation en question (excepté son compteur électrique), tout comme il ne peut pas installer de compteur Linky à l’intérieur de votre logement sans votre autorisation.

Le compteur Linky, intouchable ?

Le compteur Linky est la propriété d’Enedis. Il est formellement interdit de lui faire subir toute modification, au risque que le gestionnaire de réseau vous attaque en justice, vous coupe le courant ou vous fasse payer les futurs relevés de votre compteur (qui sont gratuits de base).

De même, il arrive qu’Enedis soit contraint d’en installer un chez certains consommateurs souffrant d’électro-hypersensibilité. C’est notamment ce qui est arrivé pour 13 personnes à côté de Toulouse en octobre.

Quelles sont les conséquences de la pose d’un filtre CPL ?

Vous l’aurez deviné, installer un filtre CPL chez soi n’est pas sans conséquence, que ce soit pour Enedis, votre fournisseur d’électricité ou pour vous en tant que consommateur.

Les conséquences pour Enedis

Le gestionnaire de réseau Enedis n’est pas vraiment fan à l’idée que les consommateurs installent un filtre CPL chez eux. Même si ce filtre n’empêche pas au compteur Linky de transférer des informations au concentrateur le plus proche, Enedis perd tout de même un gros avantage : le contrôle à distance. Car en filtrant les connexions extérieures, impossible alors pour Enedis d’intervenir à distance en cas de panne ou de modifier la puissance souscrite en cas de demande de l’abonné.

L’autre conséquence est que, par manque de communication avec les consommateurs, Enedis perd en capital sympathie et creuse le fossé avec les anti-Linky qui voient toujours d’un mauvais œil la fin de la stratégie de déploiement du compteur Linky en France et attendent de voir les menaces de coupure de fourniture d’électricité aux opposants les plus farouches.

Les conséquences pour votre fournisseur d’électricité

Le fournisseur d’électricité n’est pas directement concerné par l’installation d’un filtre CPL chez un client puisque ce dernier n’empêche pas aux données d’être envoyées vers l’extérieur, ces mêmes données qui permettent de relever le compteur et de facturer le client par la suite.

La seule réelle conséquence pour certains fournisseurs réside dans le fait que certaines offres d’électricité ont été conçues pour optimiser la consommation grâce à la technologie du compteur Linky et que ces offres ne trouvent pas leur clientèle chez ces personnes réfractaires à l’idée d’avoir un compteur Linky chez elles.

Les conséquences pour le consommateur

L’installation d’un filtre CPL n’est pas sans conséquence pour le consommateur non plus. Avec la pose de ce type d’appareils, certaines personnes constatent des dysfonctionnements de leurs appareils électroniques, notamment ceux qui sont de fabrication asiatique.

Le problème avec ces appareils électroniques asiatiques, c’est qu’ils ne sont pas soumis aux normes européennes. Comme ils ne respectent pas ces normes, ils peuvent créer des interférences qui viennent se superposer sur la fréquence du compteur Linky, fréquence elle-même bloquée par le filtre CPL. Lampes de chevet, des plaques à induction, télévision, les consommateurs constatent des dysfonctionnements avec ce type d’appareil et rejettent souvent la faute sur le compteur Linky.

Vous voulez refuser l’installation d’un compteur Linky ?

Découvrez dans notre article « Refus du compteur Linky » si cette démarche est autorisée ou non.

Autrement, poser un filtre CPL chez soi vous retire plusieurs avantages considérables, comme la modification de puissance, le relevé de panne ou celui de la réparation à distance. Si votre compteur Linky tombe en panne, vous devrez faire appel à un technicien mandaté par Enedis pour intervenir sur votre compteur d’électricité. Intervention qui vous sera bien sûr facturée, voire surfacturée.

Enfin, bien évidemment, l’installation de filtres CPL est un achat qui peut représenter une part importante dans un budget (de 50 à plus de 1 000 €).

Quelle est la durée de vie d’un filtre CPL ?

Tout dépend de la marque et du modèle, mais on l’estime à 20 ans.

Que vaut vraiment le filtre CPL ?

On vient de le voir, le compteur Linky n’est pas néfaste pour les consommateurs et l’installation d’un filtre CPL n’est pas nécessaire pour Enedis. Mais certains consommateurs croient en l’efficacité de ce type de filtre. Qu’en est-il vraiment ?

L’efficacité du filtre CPL est-elle vérifiée ?

Il est difficile d’affirmer que le filtre CPL est réellement efficace pour plusieurs raisons :

  • la première est que les tests réalisés ont tous été faits dans des conditions de laboratoire. Même si tout est étudié pour réunir les meilleures conditions, rien ne vaut les conditions réelles d’un logement ;
  • la deuxième raison est que les tests réalisés en conditions réelles existent mais sont plus « artisanaux » car faits par des particuliers avec leur propre matériel et surtout leur avis souvent décidé sur la question ;
  • la troisième est que l’efficacité du filtre CPL dépend de bien des paramètres. L’aménagement du logement, l’isolation, l’électrohypersensibilité de la personne qui y vit, le type d’installation électrique, etc. tous ces éléments constituent des variables qui ont un impact sur l’efficacité et sur le ressenti des personnes sur les ondes générées par le compteur Linky.

À l’heure actuelle, personne, que ce soit les organismes ou les particuliers, ne peut affirmer que le filtre CPL a une efficacité avérée et démontée. Cette question de l’efficacité est d’ailleurs vivement remise en cause par un autre sujet : la controverse autour d’un conflit d’intérêts.

La controverse du conflit d’intérêts autour des filtres CPL

Parmi les sujets qui alimentent les débats autour des filtres CPL en figure un qui n’a aucun lien avec la santé ou la technologie CPL mais est plutôt d’ordre financier.

Philbert Mahé est le développeur et le cofondateur de la Plateforme opérationnelle anti-Linky (POAL), une plateforme gratuite qui rassemble les consommateurs anti-Linky conçue pour « favoriser les échanges d'informations, mener des actions pertinentes et développer de nouveaux moyens d'action ».

Ce qui pose problème n’est pas tant son engagement citoyen mais plutôt le fait que Monsieur Mahé soit un des dirigeants de Cem-Bioprotect, un site de revente de filtres CPL. Des produits dont la promotion est notamment assurée par la POAL, ce qui peut interroger en matière d’intérêt économique.

Un conflit d’intérêts mis en lumière à l’époque par le militant anti-Linky Stéphane Lhomme, qui rappelait dans un communiqué « que le site POAL est un faux site militant mis en place par deux escrocs qui, en réalité, ne sont là que pour vendre (très cher) de pseudo-filtres “anti-CPL” qui filtrent plus sûrement votre portefeuille que les ondes ».

Des accusations réfutées à l’époque par l’intéressé qui explique que « la vente de filtres CPL n’était pas du tout prévue au départ. C’est par la force des choses que nous avons été amenés à rechercher une réponse “technologique” au compteur Linky. Car les seules réponses “militantes” et “associatives” proposées ici et là ne sont pas suffisantes. On fait quoi pour les personnes EHS ».

Le mouvement anti-Linky vous intéresse ? Pour connaître leur histoire et leurs revendications, nous vous invitons à lire notre article « Stop Linky ».

Une controverse qui alimente toujours les débats au sein de la communauté anti-Linky et informe les personnes qui ne refusent pas forcément l’installation d’un compteur Linky mais qui restent attentifs aux questions qui sont soulevées.

Pour les personnes qui ont déjà un compteur électrique Linky installé chez elles, il est possible d’agir. Comment ? En changeant tout simplement d’offre d’électricité ! En effet, les fournisseurs d’électricité ont mis en place des offres d’électricité « spéciale Linky » qui vous permettent de tirer profit des atouts de ce compteur intelligent. Pour les découvrir, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur d'électricité en ligne. Autre bonne nouvelle : le changement d’offre ou de fournisseur est totalement gratuit !