Le compteur Linky comporte-t-il une caméra ? Rumeur et contrevérités

La rumeur s’est développée comme une traînée de poudre sur Internet : le compteur Linky serait équipé d’une caméra infrarouge, censée espionner les particuliers à tout moment de leur journée. Mise en ligne sur le site scienceinfo.fr, derrière cette information se cache une intox dont nous allons tenter de désamorcer point par point les arguments avancés :

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

  1. le site Science Info est-il vraiment un site scientifique ? C’est un site satirique et humoristique dont la spécialité est de « dévoiler » des informations compromettantes et faire la lumière sur des manipulations dirigées généralement par les autorités du pays. Les informations sont volontairement montées en épingle dans un but parodique ;
  2. la caméra espionne de Linky est-elle sur la face avant du compteur communicant ? L’article polémique est accompagné d’une vidéo explicative montrant la supposée caméra espionne et son emplacement sur Linky. Dans notre article sur l’affichage du compteur communicant, il est expliqué toutes les fonctions relatives aux différents boutons du compteur électrique, notamment celle-ci : une diode LED est intégrée au compteur Linky, sur la face avant, au-dessus du logo « Linky ». Cette même diode LED qui est assimilée à une caméra espion sur le compteur communicant. Dans le mode d’emploi Linky, cette diode permet d’indiquer la fréquence de la consommation d’électricité en cours ; plus elle clignote, plus la consommation d’énergie est importante ;
  3. la lentille de la caméra Linky ? La caméra espionne de Linky comporte une lentille assimilable « avec celles intégrées sur les smartphones les plus récents, cela est sans doute lié au fait qu’elle utilise quasiment la même technologie, à savoir un capteur CMOS à focale fixe possédant une grande sensibilité […] » et un grand-angle « pouvant balayer la totalité du champ visuel d’une pièce ». Le compteur Linky doté de sa caméra pourrait ainsi surveiller les faits et gestes des usagers, et transmettre les vidéos enregistrées à des tiers. Cependant, concrètement, la plupart des compteurs électriques sont situés à des emplacements qui ne gênent pas la vie quotidienne (entrée du logement, dans les parties communes d’un immeuble, en extérieur pour une maison, un garage ou bien une buanderie), et qui plus est, ils sont généralement dotés d’un coffret avec une porte. L’idée même de filmer la vie des usagers, ne tient donc pas face à l’absurdité de filmer au mieux, la porte du coffret de compteur, au pire l’absence totale de passage devant ledit compteur. Il est encore moins utile, d’apposer sur la « lentille de la caméra » un scotch anti-caméra Linky comme le suggère le site Science Info.

Compteur Linky avec caméra et autres rumeurs sur le fonctionnement

La caméra espionne sur le compteur Linky n’est qu’une des nombreuses rumeurs circulant sur le compteur communicant depuis sa campagne de déploiement en 2016. Tour d’horizon de Choisir.com pour vous aider à démêler le vrai du faux.

Les données de consommation sont-elles sécurisées ?

La Commission nationale pour l’informatique et les libertés (CNIL) est claire sur ce point, aucune information personnelle concernant l’usager (âge, adresse, civilité, etc.) ne doit être transmise.

De plus, les index de consommation sont chiffrés avant d’être envoyé via le concentrateur, au gestionnaire du réseau Enedis : ainsi, les données de consommation de plusieurs logements sont envoyées en même temps afin de limiter le risque de reconnaissance ultérieure d’un usager précis.

Le compteur Linky est-il dangereux pour la santé ?

C’est là, un des plus grands arguments mis en avant par les anti-Linky : le compteur communicant aurait un impact sur la santé des usagers. En cause, les ondes électromagnétiques émises lors de chaque transmission des index de consommation. Jusqu’à présent, les études scientifiques réalisées sont sans équivoque, le compteur communicant n’a aucun impact sur la santé des particuliers (risque de cancer notamment). Le dernier rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail) de 2017 souligne le faible taux d’émission des ondes électromagnétiques émises.

Vous pouvez retrouver tous les détails de cette controverse dans notre article dédié sur les dangers du compteur Linky.

La justice écoute les personnes électrosensibles

Malgré les études scientifiques soulignant le peu d’impact sur la santé des ondes électromagnétiques, la justice a donné un tout autre avis sur cette question. En effet, l’arrêt de la cour d’appel de Bordeaux, rendu le 17 novembre 2020, condamne le gestionnaire du réseau Enedis à poser des filtres sur les compteurs Linky de 13 usagers électrosensibles. Une victoire pour les anti-Linky qui s’ajoute à d’autres actions collectives similaires, où un petit nombre de particuliers a été entendu et justifié dans leurs droits.

Service gratuit choisir.com

Etes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

Le compteur Linky peut-il espionner nos habitudes de consommation ?

Le compteur communicant recueille tous les jours ce que l’on nomme la « courbe de charge », soit les variations d’électricité consommée dans une journée. Certains détracteurs anti-Linky soulignent la possibilité de connaître les habitudes de consommation des usagers (heure de lever, heure de coucher, présence dans le logement, types d’appareils électriques utilisés, etc.) en cas de relèves automatiques très fréquentes (toutes les 10 minutes par exemple), ce qui serait une atteinte à la vie privée.

Selon Enedis, les données de consommation sont enregistrées par tranche horaire (ou toutes les 30 minutes selon la demande du consommateur) et ne concernent que la consommation d’électricité globale du foyer ; toujours selon le gestionnaire, il est techniquement impossible d’isoler l’appareil électrique en marche à un moment précis. Sur ce point, l’arrêt de la cour d’appel de Bordeaux vient nuancer le propos dont voici un extrait édifiant concernant la notice explicative remise aux usagers suite à la pose de Linky : « […] ce document affirme faussement que le compteur Linky n’est pas en mesure de connaître la consommation des appareils de domotique pris isolément, et ne permet que de compter la consommation globale du foyer en kWh alors que dans un reportage CNews en date du 1er décembre 2016, le directeur des programmes Linky de cette société revendiquait cette fonctionnalité. »

Néanmoins, les données de consommation sont enregistrées en local par le compteur Linky, puis transmises à Enedis tous les jours. À tout moment, l’usager peut arrêter l’enregistrement de ces données, s’il y a consenti à l’installation du compteur, en le signifiant expressément au gestionnaire du réseau.

Le compteur Linky peut-il être piraté ?

La question du piratage du compteur Linky est également une rumeur persistante, tant la cybercriminalité peut être présente dans nos vies quotidiennes. Pour les anti-Linky, les risques existent : le compteur communicant utilise le réseau 3G pour transférer les données de consommation. Les risques d’hacking à grande échelle ne peuvent pas être exclus totalement. Sur ce point, le porte-parole d’Enedis indique : « Nous n’avons pas encore subi la moindre attaque sur ces matériels, ce qui ne signifie pas, pour autant, qu’aucune ne surviendra dans l’avenir. »

L’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) indique également que les concentrateurs qui transmettent les données de consommation sont équipés de dispositifs de sécurité, et que lesdites données transmises sont conservées dans des lieux ultra-sécurisés similaires à ceux des centrales nucléaires.

Le compteur Linky peut-il être déréglé avec un aimant ?

La technique de l’aimant est connue par certains particuliers désireux de réduire le montant de leur facture d’électricité. Le principe consiste à appliquer un aimant sur la roue du compteur d’électricité, qui mesure le nombre de kWh consommé, pour en freiner la rotation. Néanmoins, cette astuce ne concerne que les compteurs d’ancienne génération (électromécaniques), et ne peut en aucun cas s’appliquer au compteur Linky. Ce dernier envoie une alerte à Enedis en cas de tentative d’ouverture de son boîtier de protection.

Comprendre le fonctionnement Linky

Le compteur Linky est un compteur communicant – ou compteur intelligent – dont le déploiement national en France fait suite à une directive de l’Union européenne sur une harmonisation des dispositifs de comptage de l’énergie pour tous les pays membres. En France, le compteur Linky est déployé après une série de tests, sur tout le territoire dès le début de l’année 2016.

Propriété d’Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité, le compteur Linky est obligatoire dans tous les logements (objectif de pose pour 2021 : 35 millions de compteurs en France). Il a pour but de faciliter la vie des usagers grâce à ses multiples fonctionnalités :

  • la relève automatique des index de consommation (le nombre de kWh consommé) sur une période donnée. Une prestation très pratique par rapport aux compteurs classiques (électroniques ou électromécaniques) ;
  • le suivi de consommation via son espace client Enedis, sur des périodes précises choisies (mois, semaine, jour, heure), permet de connaître ses pics de consommation et d’ajuster si besoin ses comportements pour faire des économies d’énergie ; ou de changer la facturation appliquée par son fournisseur d’énergie en cas de constatation d’un type d’abonnement non adapté (changement de puissance de compteur ou d’option tarifaire : heures pleines/creuses, option base) ;
  • la réalisation à distance des démarches de son déménagement ou liées à son abonnement d’électricité : mise en service du compteur, fermeture du compteur, changement de puissance, relève de compteur, etc. Le compteur Linky utilise la technologie du Courant porteur en ligne (CPL) pour transmettre les données de manière sécurisée à Enedis ;
  • réaliser des économies d’énergie intéressantes pour son budget grâce à l’option « autoconsommation » présente sur Linky. Vous pouvez raccorder facilement un équipement de production d’énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques par exemple) au réseau Enedis, et réduire le montant de votre facture d’électricité tout en participant à une action en faveur de la transition énergétique ;
  • la détection automatique des pannes du compteur Linky. Enedis est prévenu par un signal envoyé directement par le compteur communicant. Le dépannage peut ainsi être plus rapide, et optimisé à distance.

Le compteur Linky permet-il vraiment de faire des économies d’énergie ?

L’ADEME souligne dans ses avis sur le compteur Linky datant de 2018 que le compteur communicant permet aux usagers de réaliser jusqu’à 10 % d’économies sur leur facture d’électricité annuelle, sous condition d’avoir accès au suivi de consommation accessible pour tous les ménages via le tableau de bord Enedis. Une réduction non négligeable tant le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter depuis ses 10 dernières années. De plus, grâce aux données collectées, les fournisseurs d’énergie peuvent proposer des tarifs de l’électricité adaptés au compteur Linky : les offres spéciales Linky.

Si vous souhaitez changer de fournisseur d’énergie. Choisir.com peut vous assister dans vos démarches pour souscrire un abonnement d’électricité auprès du fournisseur d’électricité de votre choix. Pour vous aider dans votre choix et trouver l’offre d’électricité la plus adaptée à votre profil de consommation, il est recommandé de faire un comparatif des offres d’électricité spéciales Linky commercialisées par les fournisseurs d’énergie.

Refus de pose du compteur Linky : y a-t-il des risques ?

Les rumeurs qui circulent sur internet, sur les forums de consommateurs, groupes Facebook, etc., sont autant de points d’argumentation qui rallient les anti-Linky. Nombreux sont les consommateurs aujourd’hui à faire entrave à Enedis pour l’installation du compteur Linky dans leur logement. Mais peut-on légalement refuser la pose du compteur Linky ?

Dans les faits, il n’est pas possible de se soustraire à cette obligation :

  • tout compteur d’électricité appartient à Enedis, l’usager ne dispose donc d’aucun droit de propriété sur le compteur Linky ;
  • un dispositif de comptage est obligatoire dès lors que l’on souscrit un abonnement chez un fournisseur d’énergie.

Si l’on suit cette logique, un usager ne peut donc empêcher légalement l’installation de Linky, s’il veut pouvoir profiter de l’électricité chez lui. Toutefois, dans le cas où le compteur d’électricité est installé sur sa propriété privée (à l’intérieur du logement, ou sur son terrain, par exemple), le consommateur peut refuser l’accès au technicien Enedis. C’est une subtilité à connaître, utilisée par de nombreux particuliers anti-Linky.

En contrepartie, tout refus d’installation de Linky peut exposer l’usager à des sanctions de la part d’Enedis ; ainsi, le gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité peut appliquer certaines sanctions (même si pour l’instant, le gestionnaire joue jusqu’en 2021, la carte de l’apaisement et de la pédagogie) :

  1. facturer toute relève du compteur Linky, alors qu’en principe la relève de compteur obligatoire (1 à 2 fois par an) est une prestation gratuite d’Enedis. À titre d’exemple, le coût d’un relevé spécial en 2020 est de 31,92 € TTC ;
  2. demander la résiliation du contrat d’électricité au fournisseur d’énergie. Enedis peut demander à votre fournisseur d’énergie de suspendre l’abonnement d’électricité en cours.

La cour d’appel de Bordeaux dont nous avons relayé l’arrêt du 17 novembre 2020 plusieurs fois dans cet article, affirme sur ce point : « Contrairement à ce qu’affirme Enedis, aucun texte […] n’impose à Enedis […] d’installer au domicile des particuliers des compteurs Linky, qui entrent certes dans la catégorie des compteurs intelligents pouvant être actionnés et interrogés à distance, mais n’en sont en réalité qu’un modèle. » Concrètement, cela indique, que s’il y a bien une directive européenne portant obligation d’installation de compteurs communicants, il n’y a pas d’obligation portant sur le modèle spécifique du compteur Linky. C’est une nuance qui pourrait faire jurisprudence par la suite.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d'électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h