Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Électricité : le réseau sous tension cet hiver

Selon RTE, la sécurité de l’approvisionnement de la France en électricité « reste sous vigilance particulière ». Le Covid-19 a, en effet, eu des répercussions sur la production d’électricité d’origine nucléaire. En cas de vague de froid, le réseau d’électricité pourra donc être particulièrement tendu. Risque-t-on des coupures de courant ? Choisir.com fait le point.

Réseau électrique enneigé

L’hiver : une consommation d’électricité dopée par le chauffage

Lors de l’hiver, la consommation d’électricité augmente. Elle est notamment dopée par le recours au chauffage électrique dans les logements et dans les bureaux.

Or l’électricité ne se stocke pas. Il faut la consommer au moment de la production. Lorsque la demande part à la hausse, si la production ne peut pas suivre, le réseau électrique national entre en tension. Si la tension est trop forte, c’est le black-out, la panne généralisée.

Covid-19 et maintenance du parc nucléaire français

En France, le mix énergétique repose à 70 % par l’énergie nucléaire. Cela signifie que notre production d’électricité est à 70 % assurée par le nucléaire.

Malheureusement, l’épidémie de Covid-19 et les confinements, ont chamboulé le calendrier de maintenance des centrales nucléaires. Certaines opérations de maintenance qui s’effectuent en général l’été interviendront pendant l’hiver. Elles impliquent la mise à l’arrêt des réacteurs.

« Ces arrêts s’ajoutent à ceux liés aux visites décennales prévues de longue date », explique RTE, le gestionnaire de transport d’électricité. Résultat ? Sur 56 réacteurs, entre 5 et 15 centrales ne pourront pas tourner cet hiver.

Avec une consommation qui augmente et une production limitée, le réseau pourrait entrer en tension. Il sera donc soumis à une « vigilance particulière ».

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Pas de risque de coupures de courant

Toutefois, qui dit tension ne dit pas forcément coupures. A priori, même en cas de vague de froid, il n’y aura pas de risque de black-out en France. RTE dispose de divers leviers pour équilibrer la demande et l’offre. Il peut importer de l’électricité venue des pays voisins ou procéder à de l’effacement de consommation.

L’effacement de consommation consiste à demander aux industries d’arrêter de soutirer de l’électricité au réseau. Pour y parvenir soit l’industrie :

  • ralentit son activité ;
  • produit de l’électricité de manière autonome ponctuellement grâce à un groupe électrogène.

En échange du service rendu à RTE, les sites industriels bénéficient de contreparties financières.

Enfin, en dernier recours, RTE peut procéder à des délestages, des coupures de courant ponctuelles. Cette situation n’aura, a priori, pas lieu, cet hiver.

Bon à savoir

L’effacement pour les particuliers existe. Il est proposé par Voltalis. En cas de pic de consommation sur le réseau, le boîtier Voltalis coupe pendant quelques minutes les radiateurs électriques chez vous. À la clé ? Jusqu’à 15 % d’économies d’énergie. L’arrêt est trop court pour faire perdre à votre pièce quelques degrés. Le confort n’est pas impacté.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation