Choisir.com - Comparez, économisez.

Nucléaire : EDF fait appel à un partenaire américain pour des réparations rapides sur ses réacteurs

Environ la moitié des réacteurs nucléaires français sont à l’arrêt. Parmi les causes, un phénomène de corrosion découvert fin 2021 dans plusieurs centrales. Des réparations doivent donc être effectuées sur les sites concernés avant que les réacteurs puissent redémarrer. Pour accélérer cette étape, EDF a fait appel à des soudeurs américains de l’entreprise Westinghouse, un partenaire de longue date de l’énergéticien français.

EDF soudeurs américains

Corrosion dans les réacteurs nucléaires français

Le phénomène de corrosion sous contrainte (CSC) détecté dans certaines centrales d’EDF correspond à de petites fissures à proximité de soudures sur des circuits en acier inoxydable. Les circuits concernés par ce problème servent à évacuer la chaleur lors de l’arrêt du réacteur (circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt, ou RRA) et à stopper la réaction nucléaire en cas d’incident (circuit d’injection de sécurité, ou RIS).

Les premières fissures ont été détectées en octobre 2021 lors d’opérations de maintenance. Les techniques de contrôle ultrasonores habituellement utilisées sur les tuyauteries en questions sont peu adaptées à la détection de ce phénomène, du fait de la nature des fissures. EDF a donc dû effectuer des contrôles bien plus invasifs :

  1. Un échantillon représentatif des réacteurs français a été choisi ;
  2. Ils ont été arrêtés ;
  3. Des portions de tuyauterie ont été découpées ;
  4. Des laboratoires se sont chargés d’examiner l’état de ces conduites.

Actuellement, seuls quatre réacteurs nucléaires français sont touchés par la corrosion sous contrainte de manière certaine :

  • Civaux 1 ;
  • Chooz B1 ;
  • Penly 1 ;
  • Chinon B3.

Le président de l’Agence de sécurité nucléaire (ASN), Bernard Doroszczuk, a d’autre part annoncé que douze réacteurs nucléaires français étaient soumis à « une expertise approfondie » du phénomène de CSC.

Réparations nécessaires dans les réacteurs d’EDF

Bien évidemment, les circuits touchés par la CSC doivent être réparés. Ces opérations vont nécessiter du temps et l’intervention de nombreux professionnels, dont des soudeurs spécialisés sur les interventions sur sites nucléaires. Or, malgré le fait que certains prestataires d’EDF ont relevé les seuils de radioactivité pour leurs salariés afin d’accélérer les réparations, le nombre de spécialistes en France est simplement insuffisant pour assurer le redémarrage d’un maximum de réacteurs nucléaires pour affronter l’hiver et ses pics de consommation d’électricité.

De plus, tous les réacteurs où des découpes de contrôle ont été réalisées nécessitent eux aussi des réparations avant de pouvoir être remis en route. Pour assurer une production d’électricité française suffisante cet hiver, EDF a fait appel à des soudeurs américains travaillant pour l’entreprise Westinghouse. Ils doivent venir renforcer les effectifs français et accélérer les opérations.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Rôle des soudeurs américains dans les centrales françaises

Ce sont donc une centaine de salariés de Westinghouse qui arrivent des États-Unis depuis début octobre 2022. Spécialisés dans les soudures de haute précision, ils sont actuellement en formation chez EDF. En effet, les soudures à réaliser sont complexes et le niveau de précision nécessaire est extrêmement élevé. La mission de ces soudeurs américains devrait durer plusieurs mois ; EDF n’a pas donné plus de précisions pour le moment.

Pourquoi EDF fait appel à des soudeurs américains ?

Cela fait plusieurs décennies que le nucléaire civil est en perte de vitesse en France, car cette énergie est perçue comme potentiellement dangereuse et inférieure aux sources d’énergie renouvelables en termes de protection de l’environnement. Une des conséquences directes de cela est que les investissements dans le nucléaire français ont été limités. Notamment, tous les départs à la retraite n’ont pas été remplacés, et une baisse générale d’effectif et de compétences a eu lieu dans la durée.

Alors que la réputation du nucléaire s’améliore en 2022, EDF ne dispose plus du personnel suffisant pour redémarrer rapidement ses centrales nucléaires suite aux problèmes de CSC (et de grève dans les centrales nucléaires françaises en octobre 2022). Le groupe s’est donc tourné vers un partenaire de longue date dont la technologie à eau pressurisée équipe presque tous les réacteurs français : Westinghouse. De plus, ses salariés disposent d’une excellente technique de soudage et de très bons outils. Espérons que ces renforts seront opérationnels rapidement et permettront de remettre en marche un maximum de réacteurs avant l’arrivée du froid. Dans le cas contraire, le France devra faire d’une grande sobriété énergétique pour traverser l’hiver sans délestages.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation