Qui sont les ménages concernés par l’interdiction des chaudières au fioul ?

Pas de panique, si votre chaudière au fioul est encore en bon état de marche au 1er janvier 2022, vous ne serez pas dans l’obligation de la remplacer. L’interdiction porte uniquement sur :

  • l’installation d’une chaudière au fioul dans un logement neuf ;
  • l’installation d’une chaudière au fioul dans un logement existant, par exemple dans le cadre du remplacement d’une chaudière en fin de vie.

Bon à savoir

L’installation de chaudières à charbon dans des bâtiments neufs et existant sera également interdite à partir du 1er janvier 2022.

Interdiction des chaudières au fioul : vers une accélération de la transition énergétique française

L’interdiction des chaudières au fioul à partir de janvier 2022 a un objectif clair : lutter contre le réchauffement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre françaises.

Une décision qui découle directement des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat

Pour bien comprendre cette décision, il faut d’abord revenir à sa genèse : la Convention Citoyenne pour le Climat.

Si vous ne suivez pas l’actualité climatique, voici un petit rappel. En octobre 2019, 150 citoyens ont été tirés au sort pour le gouvernement français. Ils se sont ensuite régulièrement réunis, jusqu’en juin 2020. A quelle fin ? Elaborer un ensemble de propositions permettant d’atteindre l’objectif climatique français. Cet objectif est le suivant : « atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990) dans un esprit de justice sociale. ».

149 propositions ont été élaborées par les citoyens de la Convention Citoyenne pour le Climat. Parmi ces 149 propositions, 146 ont été retenues par le gouvernement français. On y trouve notamment l’interdiction d’installer une chaudière au fioul dans un logement neuf à partir de 2022, ainsi que l’interdiction d’en installer une en remplacement d’un autre système de chauffage dans un logement préalablement construit.

Le fioul, un produit fossile extrêmement polluant

Mais pourquoi cette interdiction ? La réponse est très simple. Le fioul est une énergie extrêmement polluante, car il s’agit d’un combustible issu du pétrole. Il s’agit donc d’une énergie fossile. La combustion du fioul entraîne notamment l’émission de dioxyde de carbone, de soufre et d’oxyde d’azote.

Selon la base carbone de l’Agence de la Transition Ecologique (ADEME), le contenu en dioxyde de carbone à la production d’un kilowattheure d’électricité générée grâce au fioul s’élève à 730 grammes. Cela en fait la source d’électricité la plus polluante après le charbon (1060 grammes de dioxyde de carbone par kilowattheure). A titre comparatif, la production d’un kilowattheure d’électricité grâce à la géothermie entraîne l’émission de 45 grammes de CO2. Pour le nucléaire, il s’élève à 6 grammes.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Par quel système de chauffage remplacer sa chaudière au fioul ?

Si vous êtes dans l’obligation de remplacer votre chaudière au fioul, privilégiez l’installation d’un système de chauffage à haute performance énergétique. S’ils sont souvent plus chers à l’achat, ils vous permettent néanmoins de réaliser des économies d’énergie. A moyen et long terme, leur installation est donc rentable, car ils vous permettent également de réaliser des économies !

Quand on pense écologie, on pense bien souvent aux énergies renouvelables. A juste titre ! La production et la consommation d’énergies renouvelables entrainent en effet l’émission de peu de gaz à effet de serre. Elles sont donc bien moins polluantes que les énergies fossiles comme le fioul ou le charbon, et donc bien meilleures pour la planète.

Alors, quels sont les systèmes de chauffage qui fonctionnent à l’aide d’énergies renouvelables ? On peut penser :

  • au bois énergie, qui utilise la biomasse pour générer de la chaleur. Il s’agit de l’énergie renouvelable la plus utilisée en France par les particuliers. Très concrètement, elle repose sur l’utilisation de dispositifs comme les chaudières à granulés – également appelées chaudières biomasse – ou d’inserts à pellets.
  • aux pompes à chaleur aérothermiques, qui sont actuellement les pompes à chaleur les plus répandues en France. Elles utilisent les calories contenues dans l’air pour générer de la chaleur, ou du frais. C’est ce que l’on appelle le chauffage par aérothermie. ;
  • aux pompes à chaleur géothermiques, plus rares en France, et plus onéreuses ;
  • au chauffage solaire, reposant sur l’utilisation de panneaux solaires thermiques.

Les chaudières à gaz à haute performance énergétique sont également considérées comme des systèmes de chauffage respectueux de la planète. Leur rendement est en effet supérieur à 100 %. Elles consomment donc peu d’énergie. Leur utilisation est donc bien moins polluante que celle d’autres chaudières à gaz. Il s’agit par exemple des chaudières à gaz à condensation, des chaudières à gaz à micro-génération, ou encore des chaudières à gaz pulsatoire. Les chaudières à gaz hybride permettent de combiner l’utilisation du gaz et d’une source d’énergie renouvelable comme une pompe à chaleur.

Bon à savoir

Pour réduire l’impact de votre consommation d’énergie, pensez à souscrire à des offres d’énergie vertes. Ces offres vous permettent de vous assurer que l’équivalent d’une partie ou de la totalité de votre consommation d’énergie est réinjecté sur le réseau de distribution d’électricité et/ou de gaz sous forme d’énergie issue de sources renouvelables. Pour le gaz, il s’agit de gaz vert, également appelé biogaz ou biométhane. Pour l’électricité, il s’agit d’électricité issue de l’énergie éolienne, de l’énergie solaire, de la biomasse, de l’énergie hydraulique, ou de la géothermie. Pour choisir votre offre de fourniture d’énergie verte, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur des fournisseurs d’électricité et de gaz.

Quelles sont les aides disponibles pour remplacer sa chaudière au fioul ?

Si vous devez remplacer votre chaudière au fioul ou équiper un logement neuf d’un système de chauffage, vous pouvez bénéficier de nombreuses aides. Afin d’accélérer la transition énergétique et la lutte contre le dérèglement climatique, le gouvernement français accorde en effet de nombreuses aides financières à l’installation de systèmes de chauffage à haute performance énergétique.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide financière mise en place par l’Etat français en janvier 2020. Elle permet aux foyers français de réaliser des économies d’énergie, notamment grâce à l’installation de systèmes de chauffage plus performants énergétiquement.

MaPrimeRénov’ est accordée sans conditions de ressources à tous les propriétaires. Son montant varie en fonction de leur revenu fiscal de référence. On distingue alors 4 catégories de PrimeRénov’ : Bleu,Jaune, Violet et Rose.

Bon à savoir

Vous trouverez les plafonds de revenus délimitant les différentes catégories dans notre article dédié à MaPrimeRénov’.

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous quelques exemples de systèmes de chauffage éligibles à MaPrimeRénov’.

Travaux ou dépensesMontant de MaPrimeRénov’ Bleu
(ménages les plus modestes)
Montant de MaPrimeRenov’ JauneMontant de MaPrimeRenov’ VioletMontant de MaPrimeRenov’ Rose
(ménages les plus aisés)
Installation d’une chaudière à granulées10 000 €8 000 €4 000 €/
Installation d’une pompe à chaleur géothermique ou aérothermique10 000 €8 000 €4 000 €/
Installation d’une chaudière à bûches8 000 €6 500 €3 000 €/
Installation d’un poêle à granulés3 000 €3 000 €1 500 €/
Installation d’un poêle à bûches2 500 €2 000 €1 000 €/
Installation d’une chaudière à gaz très haute performance1 200 €800 €//
Montant de MaPrimeRénov’

Certificats d’Economie d’Energie

Le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie aide également les ménages à financer le remplacement de leur chaudière au fioul. Tout comme MaPrimeRénov’, il leur permet en effet de financer l’installation d’un système de chauffage à haute performance écologique via l’attribution d’une prime CEE. Tout comme MaPrimeRénov’, son montant varie en fonction du revenu fiscal de référence du foyer.

Travaux ou dépensesPrime CEE
(bénéficiaires MaPrimeRénov’ Bleu)
Prime CEE
(bénéficiaires MaPrimeRénov’ Jaune)
Primee CEE
(bénéficiaires MaPrimeRénov’ Violet)
Prime CEE
(bénéficiaires MaPrimeRénov’ Rose)
Installation d’une chaudière à granulés4 364 €4 364 €2 727 €2 727 €
Installation d’une pompe à chaleur géothermiques ou solarothermique4 364 €4 364 €2 727 €2 727 €
Installation d’une chaudière à bûches4 364 €4 364 €2 727 €2 727 €
Installation d’un poêle à granulés873 €873 €545 €545 €
Installation d’un poêle à bûches873 €873 €545 €545 €
Installation d’une chaudière à gaz très haute performance1 200 €1 309 €655 €655 €
Montant de la prime CEE

Bon à savoir

Grâce à ces aides, 150 000 chaudières au fioul sont remplacées chaque année, d’après le Médiateur de l’Energie.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation