Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Bouclier tarifaire : une prolongation pour continuer de protéger les ménages en 2023

Les prix de l’électricité et du gaz n’en finissent plus de grimper sur les marchés. Sans le bouclier tarifaire, la Commission de régulation de l’énergie (CRE), le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz d’Engie aurait subi une hausse de 105,10 % TTC par rapport au niveau en vigueur fixé au 1er octobre 2021. Pour éviter de laisser la facture énergétique des Français « dérailler », les autorités publiques ont décidé de prolonger le bouclier tarifaire. Choisir.com fait le point.

Bouclier tarifaire 2023

Prix de l’électricité et du gaz : des pics de hausse historiques

Du fait de la reprise économique post-Covid, les prix du gaz ont fortement augmenté depuis l’année 2021 sur les marchés. Cette hausse des prix du gaz s’est traduite par une augmentation des prix de l’électricité. Le cours du MWh d’électricité est corrélé à celui du gaz naturel. Pour quelle raison ? En effet, le gaz naturel intervient dans la production d’électricité. Dans l’Union européenne, par exemple, le gaz représente 19,7 % de notre mix électrique selon le rapport Ember 2020.

Cette envolée des cours du gaz s’est poursuivie du fait de la guerre en Ukraine. En effet, la Russie a limité ses exportations de gaz vers l’Europe. Les pays membres de l’Union européenne ont dû se tourner vers d’autres producteurs, ce qui a provoqué une hausse du MWh de gaz. En cascade, cela a affecté les prix de l’électricité.

Fin août 2022, d’après Les Échos, le MWh de gaz s’échangeait à 320 euros, contre 15 euros l’an dernier. De la même manière, le prix du MWh d’électricité a passé la barre des 1 000 € contre 85 € l’an dernier.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?

Bouclier tarifaire : une hausse contenue en 2023

Face à la crise, le gouvernement français cherche des solutions. Élisabeth Borne, Première ministre, refuse de « laisser les prix de l’énergie exploser » pour les consommateurs français. De ce fait, l’exécutif a décidé de prolonger le bouclier tarifaire. Ce dernier gelait les TRV du gaz jusqu’au 31 décembre 2022 et les TRV de l’électricité jusqu’au 1er février 2023.

Pour l’instant, il ne s’est pas prononcé sur les modalités de ce nouveau bouclier tarifaire. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie promet une « hausse contenue ». De son côté, Gabriel Attal, ministre délégué en charge des Comptes publics a fait savoir qu’il allait devoir trouver une solution alliant le maintien bouclier tarifaire et l’équilibre du budget de l’État. « Je suis en train de préparer le budget et mon état d’esprit est de dire qu’il ne faut laisser dérailler ni la facture des Français ni nos finances publiques. En 2023, si l’on ne faisait rien, la facture d’électricité augmenterait de 100 %, soit 120 €/mois. Nous bloquerons, là aussi, à un certain niveau d’augmentation », a-t-il expliqué.

Protéger les ménages précaires : un élargissement du chèque énergie

Outre le bouclier tarifaire, le gouvernement annonce également vouloir protéger les ménages modestes. C’est ce qu’a expliqué Élisabeth Borne : « Nous prendrons des dispositions spécifiques pour accompagner les plus fragiles. » Ces mesures n’ont pas été encore précisées.

Toutefois, on peut penser que le chèque énergie pourrait être étendu à davantage de bénéficiaires. Cette aide concerne aujourd’hui environ 6 millions de ménages. La question a été soulevée par Bruno le Maire. « Est-ce que les parlementaires décideront qu’il faut que ça touche plus de 6 millions de personnes, qu’il faut aller un peu au-delà ? Ça fera partie de la discussion avec les parlementaires au moment de l’examen du budget » a demandé le locataire de Bercy.

Certains fournisseurs d’énergie ont décidé également de s’engager pour le pouvoir d’achat. C’est par exemple le cas d’Engie, le fournisseur historique de gaz. Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie, a annoncé une « remise de 100 euros en moyenne » pour les clients bénéficiaires du chèque énergie en novembre 2022.

Bon à savoir

Les prix de l’électricité et du gaz sur les marchés sont très volatils. Pour préserver votre budget énergie, le mieux reste de comparer les fournisseurs à l’aide d’un comparateur. Vous pourrez ainsi trouver l’offre la moins chère.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation