Bouclier tarifaire : un lissage des prix du gaz

La facture de gaz explose. D’après le journaliste de TF1, Gilles Bouleau, elle a augmenté de 57 % depuis le début de l’année 2021. Cela représente environ 600 € supplémentaires sur la facture des ménages.

Et selon les experts, les prix du gaz pourraient continuer leur flambée. Ils devraient prendre 30 % de plus dans les mois à venir, avant de baisser au printemps 2022. Face à cela, Jean Castex a fait savoir qu’il mettrait en place un bouclier tarifaire. Un blocage des prix du gaz interviendra jusqu’à ce que les cours diminuent à nouveau vers le mois d’avril 2022. La hausse de 12,6 % du mois d’octobre sera tout de même appliquée.

Les hausses de l’hiver seront répercutées sur le prix du gaz au printemps. De cette manière, on lisse la « bosse » comme a expliqué le Premier ministre. Un moyen d’éviter une hausse trop soudaine alors même que l’hiver arrive ! Pour rappel, 42 % des ménages en France se chauffent au gaz, selon l’Ademe.

Bouclier tarifaire : une baisse d’une taxe sur l’électricité

Le tarif réglementé de l’électricité pourrait enregistrer une hausse de 10 % à 12 % en février 2022. Cette augmentation conséquente est toutefois moins importante que dans beaucoup d’autres pays d’Europe a tenu à rappeler le Premier ministre. En effet, la France consomme 70 % d’énergie nucléaire. Elle produit relativement peu d’électricité avec du gaz naturel.

Le « bouclier tarifaire de l’électricité » répondra à une logique différente du mécanisme mis en place pour le gaz. Il passera par la réduction d’une taxe sur l’électricité. « Nous allons diminuer une taxe sur l’électricité dans un amendement à la loi de finances, pour autoriser le gouvernement à baisser cette taxe, en fonction de la hausse qui sera constatée » a affirmé Jean Castex, sans préciser de quelle taxe il s’agissait.

En France, la fiscalité sur l’énergie est très importante. Pour rappel, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les taxes représentent 36 % de la facture d’électricité.

On peut penser que le Premier ministre vient d’annoncer une baisse de la Contribution au service public de l’électricité (CSPE). Cette taxe sur l’électricité est celle qui coûte le plus cher aux ménages. Son montant est de 22,5 € /MWh. Elle constitue environ 13 % de la facture à elle toute seule.

Cette probable réduction de la CSPE ne fera pas pour autant baisser la facture. Elle permettra d’endiguer la hausse à hauteur de 4 % maximum.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

La TVA sur l’électricité et le gaz passera-t-elle à 5,5 % ?

Dans l’Hexagone, la TVA est de 20 %. Elle est portée à 5,5 % pour les produits de première nécessité. Pourtant sur l’énergie, son taux reste à 20 %.

Pour le gaz et l’électricité, la TVA devrait se maintenir à 20 %. Au sujet du gaz, Jean Castex a fait savoir qu’une baisse de la TVA permettrait de limiter l’augmentation du prix du kWh à 15 % au lieu de 30 %. Selon lui, le lissage des prix reste plus efficace.

Toutefois, l’exécutif se dit prêt à envisager une réduction de la TVA en 2022 si les cours du gaz ne baissent pas au printemps.

Chèque énergie complémentaire : un financement grâce à la TVA

La hausse des prix de l’électricité a permis à l’État d’augmenter ses recettes. En effet, si le prix de fourniture monte, les recettes liées à la TVA grimpent. Cette situation a induit une rentrée supplémentaire de 600 millions d’euros pour le gouvernement.

« Cet argent, je l’ai rendu aux Français » a déclaré Jean Castex. Cette somme permettra de financer le chèque énergie complémentaire de 100 € qui sera distribué à l’hiver. Il concerne 5,8 millions de foyers en situation de précarité énergétique.

Comparez les fournisseurs pour réduire votre facture énergétique !

Malgré toutes les mesures annoncées, les dépenses en énergie des Français risquent de grimper. Pour s’en prémunir, les ménages peuvent changer d’offre de gaz et d’électricité. En optant pour le bon contrat d’énergie, on peut faire baisser la facture. Pour trouver le fournisseur d’électricité et de gaz le moins cher, vous pouvez avoir recours à un comparateur d’énergie. En quelques clics, vous pourrez déterminer le meilleur contrat de gaz et d’électricité. Le recours au comparateur est gratuit et sans engagement !

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation