Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Électricité : La France a fait appel à l’aide de ses voisins

Un pic de consommation dépassant les 82 gigawatts (GW) était prévu dans la soirée du lundi 12 décembre dernier. Pour pouvoir y faire face, RTE, le gestionnaire du réseau de transport électrique, a dû solliciter l’aide des voisins de la France. Choisir.com revient sur ces mécanismes de « secours mutuel » qui ont permis d’augmenter les importations en électricité depuis la Belgique et l’Italie et d’obtenir également le concours de l’Angleterre.

Français aide pays voisins

Le mécanisme de « secours mutuel » activé le lundi 12 décembre 2022 matin

Les mécanismes de « secours mutuel » sont nés des accords récents que la France a réussi à mettre en place avec ses voisins européens. L’objectif d’entraide énergétique, en cette période marquée par un hiver de plus en plus froid et une crise énergétique qui impacte le quotidien de millions de familles, est évident. Ces mécanismes visent donc à permettre à un pays européen de disposer du soutien énergétique de ses voisins face à une consommation qui peut être plus élevée qu’attendu.

Alors que la consommation électrique commence justement à baisser de manière sensible en France depuis le début du mois, RTE a dû avoir recours à ces mécanismes le 12 décembre. En prévision d’un pic de consommation prévu pour le soir à plus de 82 gigawatts (GW), une porte-parole de RTE a confirmé que la France a bien sollicité l’aide de ses voisins. Celle-ci s’est déclenchée le lundi 12 décembre matin.

L’aide de l’Angleterre, de la Belgique et de l’Italie

L’aide qui a été fournie à la France le lundi 12 décembre matin de la part de plusieurs de ses voisins a pris différentes formes :

  • d’abord, l’Angleterre a accepté la demande de RTE de réduire les exportations françaises d’électricité à 600 MW entre 9 heures et 10 heures. Cela représente la moitié des exportations qui devaient normalement partir de l’autre côté de la Manche. L’information a été confirmée par le quotidien anglais The Telegraph ;
  • ensuite, sur le même créneau horaire, l’aide est venue de Belgique et d’Italie. Plus spécifiquement d’Elia et de Terna, les opérateurs de réseaux de transport d’électricité de ces deux pays. À la demande du Réseau de transport de l’électricité français, c’est environ 300 MW de plus que ce qui était initialement prévu qui a été fourni à notre pays.

Une porte-parole de RTE n’a pas tardé à s’exprimer à propos de ces mécanismes qui ont été enclenchés le 12 décembre dernier : « Ce sont des mécanismes qu’on utilise en dehors du marché, mais avant de devoir recourir à des moyens de sauvegarde de type interruptibilité, baisse de tension et même un signal Ecowatt orange. »

Ecowatt est une plateforme mise en place par RTE depuis plusieurs mois qui se veut être une « météo de l’électricité ». Elle vise à avertir ses utilisateurs des risques de tension sur le réseau électrique. D’ailleurs, l’application, gratuite, est de plus en plus téléchargée. Depuis début décembre 2022, Enedis a également lancé un site qui permet de savoir si des coupures sont prévues dans votre secteur sur la journée. Des outils bien utiles si, par la suite, la France se retrouve de nouveau dans l’obligation de faire appel à l’aide de ses voisins.

Toutefois, soulignons malgré tout que RTE n’a pas eu besoin, le mardi 13 décembre, de recourir à ce même dispositif d’aide. D’ailleurs, depuis le week-end du 10 décembre, la production électrique d’EDF est repassée au-dessus des 40 GW. Une première depuis 9 mois. Une bonne nouvelle pour des millions de foyers et d’entreprises tandis que la menace de coupures de courant et de délestage cet hiver pèse au-dessus de la France ?

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation