Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Tout savoir sur l’entretien d’une climatisation

Indispensable pour rafraichir votre intérieur durant les épisodes de chaleur qui surviennent l’été, la climatisation est devenue, au fil des ans, un appareil primordial pour votre confort thermique. Si vous avez opté pour une climatisation réversible, vous profitez en plus du chauffage durant l’hiver. Pour conserver toutes les performances de votre climatiseur, il est nécessaire de procéder à un entretien régulier. Dans cet article, nous allons expliquer quel est l’intérêt d’entretenir votre climatisation, comment procéder et pourquoi opter pour un contrat d’entretien proposé par un artisan qualifié.

Entretien climatisation nettoyage

Les différents organes d’un climatiseur

Avant de démonter votre climatisation pour la nettoyer et procéder à un entretien basique, il est important de connaître les différents organes qui la composent.

Des éléments similaires à tous les appareils

La plupart des climatisations sont pourvues d’une unité intérieure et d’un groupe extérieur, c’est ce que l’on appelle les climatiseurs splits (monosplit lorsque le groupe extérieur est relié à une seule unité intérieure, multisplit lorsqu’il alimente plusieurs modules intérieurs).

Vous pouvez aussi vous équiper d’un climatiseur monobloc, fixe ou mobile, constitué d’un seul groupe placé au sein du logement. Les modèles les plus abordables sont les monoblocs mobiles, souvent encombrants et énergivores. Les clims monoblocs fixes sont, quant à elles, plus chères à l’achat (autour de 1 000 euros, alors qu’une version mobile coûte moitié moins).

Quel que soit votre choix, tous ces climatiseurs disposent généralement des mêmes organes qui assurent leur fonctionnement :

  • un évaporateur qui puise l’air extérieur afin de récupérer les calories (chaleur de l’air) ;
  • un compresseur conçu pour augmenter la température du fluide frigorigène qui circule à travers le circuit de refroidissement ou de chauffage. Sous l’effet de la chaleur, ce fluide devient gazeux ;
  • un condenseur afin de liquéfier le gaz en abaissant sa température ;
  • un bac à condensats pour récupérer les gouttelettes d’eau dues à la condensation lors du passage du gaz à l’état liquide ;
  • un détendeur qui fait chuter la pression du gaz et réduit la température du fluide frigorigène ;
  • un échangeur thermique, indispensable pour assurer le transfert de calories entre les fluides (froid et chaud) sans que ces derniers ne se mélangent ;
  • un ventilateur (ou turbine de soufflage) pour diffuser l’air froid ou chaud en le faisant passer par les ailettes du volet de soufflage situé sur l’unité intérieure.

Les climatiseurs sont également équipés :

  • de filtres à air qui retiennent les poussières provenant de l’air intérieur ;
  • de filtres à charbon actif installés pour absorber les mauvaises odeurs, ces derniers ne sont pas présents sur tous les climatiseurs ;
  • d’un fluide frigorigène qui circule à travers le circuit.

Les éléments que vous pouvez nettoyer vous-même

Avant de sortir votre tournevis, sachez qu’il y a des éléments auxquels vous ne pouvez pas toucher, comme le circuit du fluide frigorigène. Il est en effet préférable de confier certaines tâches à un professionnel agréé. Il peut s’agir d’un ou une :

  • frigoriste ;
  • climaticien.ne ;
  • plombier.ère-chauffagiste ;
  • électricien.ne.

Voici quels éléments vous pouvez nettoyer vous-même lors de l’entretien courant de votre climatisation :

  • les filtres à air ;
  • le filtre à charbon actif ;
  • le bac à condensats ;
  • les ailettes du volet de soufflage ;
  • la turbine de soufflage (ventilateur) ;
  • les grilles du ventilateur présent sur l’unité extérieure.

De plus, vous pouvez dépoussiérer deux à trois fois par semaine la surface externe du module intérieur.

Les parties qui ont besoin d’un entretien réalisé par un professionnel

Tout d’abord, sachez que si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’entretien courant du climatiseur, c’est-à-dire le nettoyage des filtres ou la vidange du bac à condensats, il est préférable de faire appel à un professionnel. Ce dernier, ayant l’habitude d’entretenir les climatisions, effectuera la tâche rapidement et vérifiera par la même occasion l’état de chaque élément.

De manière générale, le remplacement du fluide frigorigène est un travail qui doit être réalisé par une entreprise agréée. Nous expliquerons dans les prochains chapitres comment trouver un professionnel et comment se déroule la procédure d’entretien.

Qu’en est-il pour une climatisation gainable ?

La climatisation gainable est pourvue de gaines qui passent dans les combles afin d’acheminer la fraicheur ou la chaleur vers différentes pièces de la maison.

L’entretien de la climatisation gainable est aussi important que celui de tout autre modèle de climatiseur. Pour ce type d’installation, les gaines vont, elles aussi, devoir être dépoussiérées. Le principe est le même que le ramonage d’une cheminée, mieux vaut donc confier cette tâche à un professionnel qui pourra effectuer un entretien tous les ans.

De votre côté, vous pouvez facilement nettoyer les bouches d’aération arrivant dans vos différentes pièces. Cet entretien, à faire environ une fois par mois consiste à enlever, à l’aide d’un chiffon humide, la poussière qui s’accumule sur les grilles des bouches de ventilation de la climatisation.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Pourquoi et quand entretenir votre climatisation ?

Entretenir chaque partie de votre appareil présente de nombreux intérêts. Faisons le point.

Conserver les performances de votre appareil

Que vous ayez un climatiseur monobloc ou split (réversible ou non), cet appareil de refroidissement et de chauffage (dans le cas de la clim réversible) a besoin d’être entretenu régulièrement afin d’optimiser ses performances.

En brassant l’air, votre climatiseur s’encrasse. Les filtres, qui assurent leur rôle, retiennent les microparticules de poussières et autres éléments contenus dans l’air ambiant. Au fil des utilisations, ces microparticules retenues par les filtres se retrouvent en trop grande quantité, votre appareil n’est alors plus aussi efficace qu’avant.

Un entretien régulier permet de débarrasser les filtres des saletés qui les encrassent, et donc de conserver les bonnes performances de votre climatisation.

Maîtriser votre budget énergétique

Un entretien régulier de votre climatiseur a également un intérêt économique. Comme nous l’avons évoqué dans le point précédent, un appareil encrassé va être moins performant qu’un modèle ayant bénéficié d’un bon entretien. Pour compenser cette perte d’efficacité, vous pouvez avoir tendance à augmenter la puissance de la climatisation, ce qui se répercute immédiatement sur votre facture d’énergie.

L’entretien de la climatisation a donc un intérêt économique et vous permettra de maîtriser la consommation électrique du climatiseur ou sa consommation en gaz, ainsi que vos factures d’énergie.

Pour aller plus loin et profiter d’une énergie moins chère, vous pouvez également changer d’offre et/ou de fournisseur. Le comparateur d’offres d’énergie Choisir.com vous permet de vérifier quel fournisseur de gaz ou d’électricité propose les tarifs les plus bas. N’hésitez pas à l’utiliser pour réduire vos dépenses.

Assurer un bon état de marche

L’entretien de la climatisation est une démarche qui permet de préserver la longévité des organes de votre appareil. En effet, lorsque les éléments internes d’un climatiseur sont trop sollicités, ils surchauffent rapidement et, avec le temps, peuvent tomber en panne. La réparation ou le remplacement peut alors devenir onéreux, quand il ne s’agit pas de changer le groupe dans son intégralité.

Avec un entretien réalisé de manière régulière, vous garantissez le bon fonctionnement de votre appareil, pour le garder et l’utiliser plus longtemps.

Préserver la santé des occupants

Lorsqu’il est en marche, le climatiseur brasse de grandes quantités d’air. Nous l’avons vu, les microparticules se déposent sur les filtres et les encrassent. Cet encrassement peut rapidement devenir un véritable nid à microbes, à bactéries, mais aussi à moisissures (spores microscopiques) qui seront ensuite expulsés dans l’air ambiant. Sans surprise, cela est nocif pour la santé et peut créer :

  • des allergies ;
  • des gênes respiratoires ;
  • de l’asthme et autres maladies respiratoires, dans les pires cas.

En procédant au nettoyage du climatiseur, vous vous assurez de garder un air sain dans votre logement, pour votre santé et celle de vos proches.

À quelle fréquence entretenir votre clim ?

La fréquence d’entretien d’une climatisation varie selon l’utilisation que vous en faites. Si votre appareil est allumé tous les jours (pour avoir du chauffage ou refroidir votre intérieur), un entretien de base toutes les trois semaines est alors recommandé. Cet entretien régulier consiste seulement à :

  • nettoyer les filtres ;
  • vider le bac à condensats ;
  • dépoussiérer les ailettes de votre unité intérieure, ce qui peut même être fait tous les jours ;
  • débarrasser l’unité extérieure des feuilles et autres débris (pour une clim monosplit ou multisplit).

Bon à savoir

Sur certains modèles de climatiseurs, un témoin lumineux indique lorsque les filtres ont besoin d’être nettoyés. C’est un bon repère pour savoir qu’il est temps d’entretenir votre climatisation !

Quand nettoyer la climatisation ?

Printemps, été, automne, hiver, il n’y a pas de période favorite pour nettoyer votre climatiseur. Un rituel toutes les trois semaines peut être instauré dès l’achat de votre appareil.

L’entretien du climatiseur prenant peu de temps, vous pourrez le rallumer une fois la tâche terminée.

En hiver, il est judicieux d’attendre le moment où vous pouvez vous passer du climatiseur réversible qui vous sert de chauffage.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

L’obligation de faire entretenir la climatisation

L’entretien de la climatisation est obligatoire dès lors que l’appareil contient plus de 2 kilogrammes de fluide frigorigène. Dans ce cas-là, il est obligatoire de faire intervenir un technicien une fois par an afin de vérifier l’étanchéité de l’appareil. Ce dernier vous délivrera un document prouvant qu’il est intervenu sur votre installation.

Pour les appareils contenant plus de 3 kg de fluide frigorifique, l’entretien est également obligatoire et se traduit par un contrôle complet de tous les éléments.

Voici un tableau récapitulatif :

Quantité de fluide frigorigène (en kg)Obligation de l’entretien de la climatisationContrôles effectuésPeine encourue en cas d’absence d’entretien (en euros)
Moins de 2 kgNon
Plus de 2 kgOuiVérification de l’étanchéitéJusqu’à 1 500 euros d’amende
Plus de 3 kgOuiContrôle de l’équipement et de tous ses organes450 euros d’amende minimum

Il est important de noter que ces types d’appareils sont généralement dédiés aux bâtiments ayant une grande surface, ils sont souvent installés dans les locaux professionnels ou industriels. Pour la plupart des climatiseurs réversibles ou classiques, destinés aux logements de taille standard (environ 100 m²), la quantité de fluide est inférieure à 2 kg. L’entretien n’est donc pas obligatoire pour ces appareils.

Pour savoir si votre climatiseur est soumis à une obligation d’entretien, vérifiez simplement son carnet d’utilisation. Le type de gaz et la quantité nécessaire au fonctionnement sont généralement précisés dans les manuels d’utilisation qui accompagnent les appareils.

Par ailleurs, un entretien bisannuel (tous les deux ans) est obligatoire pour tous les appareils thermodynamiques, dont les climatiseurs, ayant une puissance comprise entre 4 kW et 70 kW. Cette obligation a été instaurée par le décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020 modifiant l’article R224-44-3 du Code de l’Environnement. Pour exemple, un climatiseur de 4 500 W est concerné, alors qu’un modèle de 2 500 W ne l’est pas.

Comment entretenir une climatisation split ?

Après avoir découvert quels organes composent une climatisation et quels sont les éléments que vous pouvez nettoyer vous-même, passons aux étapes d’entretien.

Les accessoires essentiels pour entretenir votre clim

Avant de commencer, vous devez préparer votre matériel pour rendre le travail plus simple. Il vous faut :

  • des gants ;
  • un grand récipient tel qu’une bassine ou un seau ;
  • de l’eau savonneuse ;
  • une éponge propre ;
  • une brosse à poils durs ;
  • un aspirateur ;
  • des chiffons propres et secs ;
  • un produit détergent doux (vous pouvez choisir du vinaigre blanc qui est à la fois écologique et économique. Si l’odeur vous incommode, vous pourrez diluer le vinaigre dans un peu d’eau et ajouter des écorces d’agrumes (citron, orange…) ou encore quelques feuilles de menthe fraichement cueillie pour parfumer légèrement le mélange).

Étape 1 : éteindre l’appareil

Bien que cela paraisse évident, il est utile de préciser que l’entretien d’une climatisation doit être réalisé sur un appareil éteint. Munissez-vous donc de la télécommande puis éteignez votre appareil, les volets de soufflages doivent alors se fermer.

Pour une sécurité optimale, vous pouvez débrancher la prise si elle est accessible ou couper le courant de la pièce depuis votre tableau électrique. Assurez-vous toutefois d’avoir assez de lumière pour voir ce que vous faites !

Étape 2 : nettoyer les filtres à air de l’unité intérieure

Nous l’avons évoqué précédemment, les filtres ont pour rôle de retenir les poussières et autres spores présentes dans l’air traité par votre climatiseur. Pour qu’ils continuent de filtrer efficacement ces saletés qui peuvent nuire à la santé des occupants du logement, il est important de procéder à un nettoyage environ toutes les trois semaines.

Méthode pour nettoyer les filtres à air

Les filtres sont situés derrière la façade du module intérieur de votre climatisation. Sur certains appareils, des « filtres mécaniques écran » servant à filtrer les grosses particules sont placés devant des filtres ayant pour rôle de retenir les particules fines. Il faut donc tous les enlever pour procéder au nettoyage.

Pour les enlever, rien de plus simple :

  1. Déclipsez les parties gauche et droite du volet qui compose la façade de votre climatiseur ;
  2. Retirez délicatement les filtres (aidez-vous de la notice d’utilisation pour savoir comment faire, le mode de retrait pouvant différer d’un modèle à un autre) ;
  3. Commencez par aspirer la poussière présente à la surface des filtres ;
  4. Une fois la poussière enlevée, trempez les filtres dans l’eau savonneuse puis frottez-les avec l’éponge ;
  5. Ajoutez quelques gouttes de détergent doux pour éliminer les dernières bactéries en frottant délicatement ;
  6. Rincez les filtres sous l’eau claire, tiède de préférence (de l’eau trop chaude pourrait déformer le voile délicat) ;
  7. Laissez sécher les filtres à l’air libre ou utilisez un chiffon ;
  8. Remettez les filtres propres et secs dans leur emplacement puis refermez le volet de l’unité.

Quand changer les filtres à air ?

Au bout de quelques années, et cela malgré un entretien régulier, les filtres à air peuvent perdre en efficacité. Il convient alors de les changer pour des modèles neufs tous les ans. Ces filtres coûtent entre 10 et 30 euros, un prix relativement bas qui permet un renouvellement fréquent.

Les différentes classes de filtres à air

La norme ISO 16890 est une norme mondiale qui classifie les filtres de traitement de l’air de moyenne et de haute efficacité. Elle remplace depuis 2018 la norme européenne EN 779-2012 (annulée depuis la nouvelle norme) qui ne prenait pas en compte les particules dont la taille était inférieure à 4 μm (micromètres).

La classification des filtres de climatisation est définie comme telle :

  • G1 à G4 sont les filtres qui retiennent les grosses particules en suspension dans l’air ;
  • M5 et M6 retiennent à la fois les grosses et les moyennes particules ;
  • F7 à F9 sont quant à eux efficaces sur les particules grosses, moyennes, mais aussi sur les particules fines (particulièrement polluantes et nocives pour la santé).

Lors du changement de filtre, il est donc préférable de vous tourner vers un modèle qui retient les particules fines.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Étape 3 : nettoyer les filtres de charbon actif

Ces filtres sont noirs et se trouvent généralement à l’arrière des filtres à air, clipsés à l’aide de petites pinces.
Le charbon actif a pour rôle de purifier l’air et de retenir les mauvaises odeurs. Il est donc utile de procéder à un entretien régulier, mais aussi de changer le ou les filtres environ une fois par an.
Le prix des filtres à charbon se situe entre 5 et 15 euros.

Vous pouvez réaliser facilement le changement vous-même, en enlevant l’ancien filtre et en disposant le nouveau dans l’emplacement prévu.

Si vous avez changé votre filtre il y a moins d’un an, un nettoyage peut alors suffire :

  1. Retirez le filtre à charbon de son emplacement ;
  2. Récupérez la partie filtrante en mousse qui se trouve dans l’encadrement ;
  3. Lavez le filtre dans de l’eau tiède sans ajouter de savon ;
  4. Rincez délicatement ;
  5. Séchez le filtre en le passant dans votre four à 100 °C durant environ 10 minutes. Cette étape permettra de réactiver le charbon ;
  6. Repositionnez le filtre.

Bon à savoir

Il existe différents types de filtres installés sur les climatiseurs, ceux à air et à charbon actif étant les plus courants. Certains fabricants ajoutent également un filtre électrostatique recouvert d’un germicide qui permet de lutter contre les acariens, mais aussi contre certaines bactéries et virus aéroportés. Ce système convient idéalement pour les personnes souffrant d’allergies ou dont les voies respiratoires sont fragiles, comme les bébés.
Pour les appareils dotés de ce type de filtre, il est conseillé de le remplacer par un neuf tous les trois mois environ.

Étape 4 : nettoyer le bac à condensats

Vous avez remarqué une fuite d’eau au niveau de votre climatisation ? Cela peut venir du bac à condensats qui est trop plein en raison d’un mauvais écoulement du liquide. Rappelons que les condensats sont de micro-gouttelettes d’eau et non du fluide frigorigène qui a un aspect gras.

Un bouchon peut se former à cause d’une accumulation des poussières qui se mélangent à l’eau de condensation. Dès que l’écoulement normal ne peut plus s’effectuer, l’eau s’accumule et déborde, comme cela peut arriver dans une douche ou un évier. Ce désagrément arrive souvent lorsqu’aucun entretien basique (nettoyage de filtres, etc.) n’est réalisé.

Pour laver le bac à condensat situé dans la partie basse de l’unité intérieure (que vous aurez préalablement éteinte et débranchée), il faut :

  1. Dévisser le capot et le déclipser ;
  2. Repérer le bac à condensats (aidez-vous de la notice d’utilisation de votre appareil pour savoir à quoi il ressemble et où il se situe) ;
  3. Écoper l’eau éventuelle qui stagne dans le bac (munissez-vous d’un masque si l’odeur devient gênante) ;
  4. Débrancher le tuyau d’évacuation en le dirigeant vers un seau pour récupérer l’eau. Patientez jusqu’à ce que l’eau ait terminé de couler ;
  5. Enlever le bac à condensats (qui peut être vissé ou simplement clipsé selon le modèle, une fois encore la notice de l’appareil vous aidera dans cette tâche) ;
  6. Nettoyer le bac à l’aide d’une éponge savonneuse pour ôter toutes les saletés ;
  7. Le rincer et l’essuyer ;
  8. Remettre le bac à condensats en place et refermer le capot de l’unité intérieure.

Si vous avez démonté le bac à condensats suite à une fuite et si cette dernière persiste, contactez sans tarder un installateur ou un frigoriste agréé. Sans intervention rapide, la fuite pourrait causer un important dégât des eaux dans votre logement.

Étape 5 : nettoyer la turbine de soufflage

Composée d’ailettes, la turbine de soufflage est le ventilateur qui envoie l’air dans la pièce. Elle se trouve généralement au-dessus du volet de soufflage. La nettoyer consiste à enlever la poussière qui s’accumule sur les ailettes. L’entretien peut nécessiter de retirer la turbine de soufflage du climatiseur ; cependant, vous pouvez aussi la laisser en place et procéder à un nettoyage minutieux à l’aide d’un pinceau. Voici comment faire (l’appareil est débranché et le courant coupé) :

  1. Retirez la façade du climatiseur puis les filtres pour accéder au ventilateur (turbine de soufflage) ;
  2. À l’aide d’une lampe de poche, vérifiez l’état de saleté de la turbine ;
  3. Si la turbine de soufflage est peu encrassée, vous pouvez utiliser un pinceau à poils longs et doux afin de déloger la poussière qui se trouve sur toutes les ailettes (l’opération peut sembler longue). Utilisez ensuite un aspirateur muni d’une brosse (un suceur avec brosse intégrée, dans l’idéal), puis aspirez la poussière ;
  4. Dans le cas où la turbine est extrêmement encrassée, il va falloir la retirer, en démonter toutes les fixations qui la retiennent ;
  5. Une fois démontée, nettoyez la turbine avec un produit désinfectant dilué dans l’eau ;
  6. Laissez-la sécher en totalité avant de la replacer ;
  7. Une fois l’une ou l’autre opération accomplies, remettez chaque élément à sa place.

Si le démontage vous effraie, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui réalisera l’entretien du climatiseur.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Étape 6 : nettoyer la surface du groupe extérieur

Le groupe extérieur de votre climatiseur mérite lui-aussi un entretien régulier. Soumis aux intempéries (vents transportant des feuilles, pluie, éclaboussures, etc.), sa surface peut vite se salir. Vous devez donc dégager la grille en façade de toutes les saletés qui l’encombrent.

Dans un second temps, à l’aide d’une brosse à poils durs, enlevez toutes les saletés qui se sont accumulées au dos du module extérieur. De nombreux éléments peuvent venir s’y déposer, comme des feuilles, de la poussière, des insectes morts ou encore du pollen.

Étape 7 : inspecter les conduits de l’unité extérieure

À l’arrière de votre module extérieur, vous allez découvrir des tuyaux qui sont une partie du circuit de refroidissement où circule le liquide frigorigène.

Pour vérifier que tout est normal, passez votre doigt ou du papier absorbant propre sur les extrémités des conduits reliés au dos du module. Si de la graisse se dépose sur vos doigts ou sur le papier, il sera alors utile, et vivement conseillé, d’appeler un réparateur. En effet, la présence de graisse sur les conduits n’est pas normale et indique souvent une fuite du fluide frigorigène.
Le professionnel devra alors réparer la fuite et ajouter du gaz dans votre climatiseur.

Pas touche au fluide frigorigène !

Lors de l’entretien de votre climatisation, il est fortement déconseillé de manipuler le circuit où passe le fluide frigorigène. En effet, ce fluide doit être manié avec précaution, seuls les professionnels sont formés pour son remplacement ou tout autre manipulation. Si vous constatez une fuite de fluide ou autre, contactez un professionnel qui sera habilité et équipé pour vous dépanner.

Comment entretenir un climatiseur monobloc ?

Quel que soit le type de climatiseur en votre possession, split ou monobloc, la poussière est un ennemi discret qui s’installe jour après jour. Cela peut causer de nombreux désagrément, allant de petites allergies à une panne de la climatisation, en passant par une surconsommation électrique.

Pour rappel, le climatiseur monobloc se compose d’une seule unité intérieure. Il a lui aussi besoin d’un entretien régulier pour fonctionner correctement.

Dépoussiérer les filtres

Pour atteindre les filtres et autres éléments sur un climatiseur monobloc fixe, vous allez devoir ouvrir le climatiseur. Le capot peut être simplement clipsé ou vissé, selon le modèle. La manœuvre est similaire à celle décrite précédemment pour une climatisation split.

Sur un climatiseur monobloc mobile, les filtres peuvent se trouver à l’arrière de l’appareil. Ils sont facilement reconnaissables, car des grilles viennent généralement les recouvrir.

Le dépoussiérage s’effectue là aussi en utilisant un aspirateur puis en lavant les filtres dans de l’eau tiède et savonneuse. Si le climatiseur est pourvu d’un filtre à charbon, ce dernier ne doit pas être lavé avec du savon, mais seulement avec de l’eau claire.

Vider le bac à condensats

Là encore, pour un climatiseur monobloc fixe, la procédure est similaire à celle pratiquée sur une version split.

Si vous possédez une clim monobloc mobile, vous trouverez certainement un petit bouchon sous les filtres, à l’arrière de l’appareil. Il suffit de l’ouvrir puis de récupérer l’eau qui s’écoule avec un récipient.

Dépoussiérer la gaine

La gaine des climatisations mobiles peut être dirigée vers une bouche d’évacuation prévue à cet effet ou orientée vers une fenêtre qui reste semi-ouverte (il existe des accessoires de colmatage pour éviter les déperditions thermiques, mais elles ne sont pas d’une grande efficacité).

Pour une gaine connectée à une bouche, pensez à dépoussiérer la grille d’aération régulièrement. Pour cela, utilisez un chiffon humide.

Une gaine placée dans l’ouverture d’une fenêtre pourra quant à elle être dépoussiérée à l’aide d’un chiffon sec passé à la surface et sur l’ouverture.

Conseils pour ranger votre climatiseur mobile

Lorsque vous ne l’utilisez pas, votre climatiseur mobile peut vite se montrer encombrant, en particulier durant l’hiver si la clim n’est pas réversible. Souvent, la climatisation mobile est remisée au garage, à la cave ou dans une pièce inutilisée.

Pour un rangement dans les règles de l’art, nous vous suggérons de ne pas coucher l’appareil (il faut le garder à la verticale, comme lorsque vous l’utilisez), ceci afin de préserver le circuit de refroidissement et le fluide qui circule à l’intérieur.

De plus, nous vous suggérons de couvrir votre climatiseur lorsque vous ne l’utilisez pas. Ainsi, les poussières ne s’accumuleront pas à sa surface.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Comment nettoyer une climatisation solaire ?

La climatisation solaire nécessite elle aussi un entretien régulier afin de préserver ses performances.

Nettoyer le climatiseur solaire

La climatisation solaire photovoltaïque dispose d’unités similaires à celles d’un climatiseur split. Le mode d’entretien est donc le même que pour les versions splits. Ainsi, vous devrez nettoyer :

  • les filtres ;
  • le bac à condensats ;
  • la turbine de soufflage ;
  • le ventilateur du groupe extérieur.

Pour ce type de climatiseur, un nettoyage des panneaux solaires est également requis. Nous allons expliquer la méthode dans le point suivant.

Lorsqu’il s’agit d’une unité extérieure imposante (climatisation solaire DEC, par exemple), il est préférable de confier l’entretien à un expert en la matière. Vous avez toutefois la possibilité de dépoussiérer et nettoyer régulièrement les grilles de soufflage.

L’entretien des panneaux photovoltaïques

Généralement placés sur le toit ou à proximité de l’unité extérieure du climatiseur solaire, les panneaux photovoltaïques ont pour rôle de capter les rayons solaires afin d’alimenter en énergie la climatisation.

Ils sont soumis aux intempéries et à diverses saletés, comme :

  • les feuilles mortes des arbres voisins ;
  • les déjections des oiseaux ;
  • la poussière, etc.

Les poussières et autres saletés partent souvent avec la pluie. Cependant, certains débris restent collés aux cellules.

Il est conseillé de nettoyer les panneaux solaires environ deux fois par an pour qu’ils restent efficaces, mais aussi pour que leur surface ne s’abîme pas. Leur rendement sera également préservé.

Pour le nettoyage, il est nécessaire que les panneaux photovoltaïques ne fonctionnent pas. Vous aurez besoin :

  • d’eau déminéralisée afin d’éviter les traces calcaires sur les cellules ;
  • d’une raclette ou d’une brosse à poils très doux ;
  • d’un manche télescopique.

Une fois le matériel réuni, voici comment procéder :

  1. Arrosez le toit et les panneaux solaires avec l’eau déminéralisée afin de mouiller la surface ;
  2. Passez ensuite la raclette ou la brosse disposée à l’extrémité du manche télescopique ;
  3. Frottez délicatement puis rincez.

Mesures de précaution pour le nettoyage des panneaux solaires

Attention, l’utilisation d’un jet à haute pression est formellement déconseillée lorsque vous nettoyez des panneaux solaires. En effet, la puissance du jet peut endommager définitivement les cellules photovoltaïques.
Par ailleurs, assurez-vous que l’eau utilisée ne soit pas trop froide. Le contact de l’eau froide sur les panneaux solaires chauds pourrait en effet causer un choc thermique irréversible.
Enfin, ne marchez pas sur les panneaux solaires qui ne sont pas conçus pour supporter de lourdes charges. Vous risqueriez aussi de glisser et de vous blesser.

Nettoyer une climatisation au gaz

Moins répandue qu’un climatiseur électrique, la climatisation au gaz est alimentée au gaz naturel et fonctionne comme une pompe à chaleur réversible air-air. Le principal avantage de la clim au gaz, en plus d’être économique, est qu’elle peut servir de système de refroidissement, de chauffage, mais aussi de production d’eau chaude sanitaire.

Employée de manière plus fréquente qu’un climatiseur électrique (car utilisée pour l’eau chaude sanitaire), la climatisation au gaz demande un entretien régulier. Les étapes de nettoyage sont les mêmes que celles citées précédemment, ce type de climatiseur étant lui aussi muni de filtres ou encore d’un ventilateur. Il faut ainsi :

  • nettoyer les filtres ;
  • vider le bac à condensats ;
  • dépoussiérer la turbine de soufflage ;
  • désencombrer l’unité extérieure.

Il existe deux types de climatisations au gaz, celle à adsorption et celle à compression. Le modèle à compression est doté d’un moteur alimenté au gaz et fonctionne comme une climatisation électrique.

Le climatiseur au gaz à adsorption est quant à lui équipé d’un brûleur au gaz qui permet de créer la réaction thermochimique dans le circuit frigorifique. Cette réaction est essentielle pour que le phénomène d’adsorption et de désorption (c’est-à-dire l’échange thermique) se produise. Pour vérifier le brûleur au gaz, il est nécessaire de faire intervenir un professionnel tous les ans.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Confier l’entretien de la climatisation à un professionnel

Dans de nombreuses circonstances, il est préférable de faire appel à un pro pour l’entretien de votre climatisation. Explications.

Pourquoi faire appel aux services d’un pro ?

Un professionnel, qui peut être un frigoriste, un climaticien ou même un électricien, est formé et habilité à entretenir les climatisations domestiques. C’est donc la personne qu’il vous faut lorsque :

  • vous ne vous sentez pas capable de réaliser l’entretien courant vous-même ;
  • le climatiseur fuit ;
  • le climatiseur fait un bruit inhabituel ;
  • malgré un entretien courant, la climatisation ne fonctionne plus aussi efficacement qu’avant ;
  • vos factures d’électricité ont grimpé et vous pensez que ça vient de la clim que vous avez l’habitude d’entretenir ;
  • votre appareil ne s’allume plus, etc.

Par ailleurs, vous devez obligatoirement faire appel à une entreprise qualifiée dans les cas suivants :

  • votre climatiseur a une puissance comprise entre 4 kW et 70 kW ;
  • votre appareil contient 2 kg ou plus de fluide frigorigène ;
  • votre climatisation fonctionne avec 3 kg ou plus de fluide frigorigène.

Comment trouver un professionnel de l’entretien pour la climatisation ?

Les frigoristes et climaticiens sont habilités aux tâches d’entretien des climatiseurs. Si vous n’en trouvez pas près de chez vous, vous avez la possibilité de contacter un électricien ou un plombier. Cependant, pour un travail effectué correctement, il est préférable de vous tourner vers des artisans ayant reçus une formation pour réparer ou entretenir les climatiseurs.

De manière à vous repérer facilement et faire le tri dans tous les artisans disponibles sur votre secteur, sachez qu’il existe des certifications délivrées aux professionnels habilités à réparer ou entretenir les climatisations.

Voici une liste des qualifications délivrées selon les compétences de l’artisan :

  • certifications Qualifelec Th1, TH2 et TH3 : le professionnel peut garantir la qualité de l’étude et la mise en place des installations individuelles de chauffage et de climatisation ;
  • certifications Qualibat 5412, 5413, 5414, 5421, 5422, 5522 et 5523 confirment les compétences techniques du professionnel ;
  • certification Qualiclima : elle est réservée aux « installations en conditionnement de l’air, traitement de l’air, climatisation, pompes à chaleur, ventilation… » (source : QualiClimaFroid). Seules les entreprises spécialisées dans l’installation des climatisations en sont pourvues.

Par ailleurs, le décret du 7 mai 2007 a instauré une attestation de capacité dédiées aux techniciens qui sont chargés de la manipulation des fluides frigorigènes. Cette attestation est remise par l’organisme SOCOTEC Certification France et a une durée de cinq ans. En d’autres termes, le professionnel recevant cette attestation doit en faire la demande tous les cinq ans, ce qui l’oblige à se tenir informé des nouvelles réglementations ou encore des dernières techniques.

Comment se déroule l’entretien de la clim ?

Lors de sa visite, le professionnel va effectuer divers contrôles sur votre climatisation. Il va vérifier :

  • l’étanchéité de l’installation, c’est-à-dire s’assurer que le fluide frigorigène ne fuit pas ;
  • les connexions électriques ;
  • les différents filtres ;
  • le bac de condensats ;
  • la pression du gaz à l’intérieur du circuit ;
  • les températures (froid pour une climatisation classique ou froid et chaud pour un système réversible) ;
  • le rendement de votre appareil.

Si vous l’appelez pour une fuite de fluide frigorigène, il va tout d’abord réparer la cause de la fuite puis ajouter du fluide afin d’atteindre le niveau préconisé par le constructeur.

Quel prix pour l’entretien d’une climatisation ?

L’entretien d’une climatisation split par un professionnel coûte en moyenne 100 à 300 euros par an. Pour trouver le meilleur tarif, il est utile de faire réaliser plusieurs devis par différents artisans.

Si vous êtes équipé d’un climatiseur monobloc mobile, la maintenance annuelle peut aller de 90 à 150 euros.

Ces prix peuvent être revus à la hausse lorsque une pièce est défaillante, s’il faut remplacer les filtres, ajouter du fluide frigorigène, etc.

L’intérêt de souscrire un contrat d’entretien pour le climatiseur

Faire appel à un professionnel pour l’entretien de votre climatisation vous permettra d’optimiser les performances de votre appareil. Pour être sûr de réaliser un entretien au moins une fois par an, il existe des contrats d’entretien pour la climatisation. Grâce à ce type de contrat, vous êtes sûr de ne pas oublier de nettoyer vos filtres ou de déboucher le bac à condensats !

Il faut compter entre 100 et 200 euros par an environ pour un contrat d’entretien avec un frigoriste. Des coûts supplémentaires peuvent s’appliquer en cas de panne. Là encore, comparer différents devis vous permettra de trouver l’offre la plus intéressante.

L’entretien de la climatisation dans le cadre d’une location

Lorsqu’un climatiseur fait partie des équipements d’un logement loué, il faut savoir que l’entretien courant revient au locataire, au même titre que l’entretien d’une chaudière, le ramonage d’une cheminée ou le changement des filtres de la hotte aspirante.
Le locataire peut nettoyer seul certaines parties, en suivant les étapes que nous avons listées. Il peut aussi confier la tâche à un professionnel, les travaux restant à sa charge. Il pourra ainsi apporter la preuve au propriétaire qu’un entretien régulier a été fait, notamment en cas de panne.
Cependant, si une panne survient et qu’elle n’a pas été causée par un manque d’entretien courant, c’est au propriétaire du logement de remplacer les éléments défectueux.

Vous savez désormais pourquoi et comment réaliser l’entretien de la climatisation. Cette tâche vous permettra non seulement de profiter d’un appareil fonctionnel, mais aussi d’éviter les surconsommations inutiles. Une fois par mois, pensez à nettoyer vos filtres et à les changer tous les ans. Si cela vous semble contraignant, rien de tel qu’un contrat d’entretien qui vous permettra de garder votre appareil dans un état de marche optimal.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?