Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Comment passer de triphasé à monophasé ?

En matière d’alimentation en électricité, les particuliers peuvent bénéficier d’un courant monophasé en 230 Volts ou d’un courant triphasé en 400 Volts. Si vos besoins en électricité ont évolué et que vous souhaitez passer de triphasé à monophasé, vous devrez procéder à quelques travaux sur votre installation électrique intérieure et demander le remplacement de votre compteur triphasé par un compteur monophasé. Vous devrez également modifier votre contrat d’électricité. Retrouvez dans les lignes qui suivent toutes les informations utiles pour mener à bien le passage du triphasé au monophasé.

Passer de triphasé à monophasé

Pourquoi passer de triphasé à monophasé ?

Il y a encore quelques décennies, les logements étaient bien plus gourmands en énergie qu’aujourd’hui. C’était notamment le cas des grandes maisons à la campagne, souvent mal isolées et équipées d’appareils électriques très énergivores qui nécessitaient une alimentation électrique en triphasé. Pour ces dernières, les besoins en électricité ayant évolué grâce aux progrès techniques et à l’isolation des logements, il peut être opportun de passer à une alimentation en monophasé à l’occasion, par exemple, d’une rénovation.

De manière générale, la plupart des logements à usage strict d’habitation sont aujourd’hui équipés d’un réseau électrique en monophasé, un type d’installation qui suffit amplement aux besoins en électricité de l’immense majorité des particuliers. De nos jours, le triphasé s’adresse surtout aux professionnels et artisans. Néanmoins, dans certaines situations, il est ou il a pu être nécessaire pour une habitation de bénéficier d’une installation électrique alimentée en triphasé, notamment dans les cas suivants :

  • lorsque le logement est très gourmand en énergie : on considère qu’avec une puissance au compteur supérieure à 18 kVA, une seule phase ne suffit plus pour supporter l’intensité élevée du courant sans risquer un échauffement des fils ;
  • lorsque le logement est doté d’équipements fonctionnant en 400 Volts : certains fours, machines à laver ou pompes à chaleur particulièrement puissants et outillages professionnels utilisés par des particuliers (four à céramique, outil de coupe du bois, etc.) ;
  • lorsque le logement est trop éloigné du point de raccordement au réseau : pour éviter les déperditions d’énergies qui sont moindres avec du courant triphasé qu’avec du monophasé grâce au voltage plus élevé.

Or, au fil du temps, les besoins d’un logement peuvent évoluer au gré des changements d’occupants ou du renouvellement de certains appareils électriques. L’amélioration des performances thermiques du logement a pu également permettre d’installer un système de chauffage moins énergivore. De manière générale, les progrès techniques ont également rendu de plus en plus rares les appareils fonctionnant en 400 Volts.

Pour ces raisons, une installation en triphasé peut finir par s’avérer obsolète ou disproportionnée pour les besoins d’un logement, d’autant plus qu’elle ne permet que difficilement l’utilisation d’appareils fonctionnant en 230 Volts. Des adaptateurs existent et il est théoriquement possible de les alimenter avec du triphasé, mais les différences de potentiel entre les phases peuvent nuire à leur bon fonctionnement.

De manière générale, on estime qu’il y a deux principaux avantages à passer du triphasé au monophasé :

  1. faire des économies sur sa facture d’électricité en permettant éventuellement de souscrire une puissance moindre au compteur et de faire baisser le prix de son abonnement ;
  2. éviter les risques de déséquilibrage de phases qui peuvent subvenir en triphasé et entraîner la disjonction des dispositifs de protection placés dans le tableau électrique.

Si vous n’avez plus l’usage d’appareil fonctionnant exclusivement en triphasé, ou si la puissance au compteur dont vous avez besoin est inférieure ou égale à 18 kVA au compteur, il est donc vivement recommandé de passer en monophasé.

Comment savoir si mon installation est en triphasé ?

C’est très simple, il vous suffit d’ouvrir le tableau électrique de répartition et de regarder combien de fils l’alimentent en électricité depuis votre disjoncteur principal d’abonné :

  • s’il y a deux fils (un fil rouge, la phase, et un fil bleu, le neutre) votre installation fonctionne en monophasé ;
  • s’il y a quatre fils (trois fils rouges, les phases, et un fil bleu, le neutre) votre installation fonctionne en triphasé.

Notez aussi que les appareils fonctionnant en triphasé sont facilement reconnaissables car ils sont équipés d’une grosse prise électrique mâle dotée de 4 broches (trois phases et un neutre). Ces derniers peuvent parfois fonctionner avec du 230 Volts monophasé, mais sans pouvoir atteindre leur pleine puissance.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Quelles sont les principales étapes pour passer du triphasé au monophasé ?

Passer du triphasé au monophasé est une opération qui peut s’avérer judicieuse pour faire correspondre votre installation à vos besoins actuels en électricité et faire baisser le montant de vos factures dans la plupart des cas. Elle peut néanmoins s’avérer relativement complexe et coûteuse et implique notamment les étapes suivantes :

  1. le remplacement de tous les appareils électriques de votre logement fonctionnant uniquement en triphasé par des appareils fonctionnant en monophasé. Certains gros lave-linge ou certains fours prévus pour fonctionner en triphasé ne peuvent atteindre leur pleine puissance en monophasé ;
  2. la réalisation des travaux nécessaires sur votre installation électrique intérieure pour qu’elle fonctionne avec un voltage inférieur, ce qui peut impliquer de remplacer tout ou partie du câblage et des connexions ;
  3. le remplacement du compteur électrique et éventuellement celui du disjoncteur d’abonné ;
  4. la modification de votre abonnement d’électricité.

La première chose à faire avant de se lancer dans les travaux et les démarches pour passer du triphasé au monophasé est donc de faire vérifier au préalable par un électricien la faisabilité de cette opération, son coût total et ce qu’elle implique pour votre installation intérieure électrique et pour les appareils qui y sont branchés.

Selon les cas, quelques travaux et le remplacement du compteur peuvent suffire ou au contraire, il faudra envisager la réfection totale de l’installation.

Quelle conséquence du passage au monophasé pour votre installation électrique ?

En passant de triphasé à monophasé, le voltage du courant qui circule dans votre installation change. Il faut donc s’assurer que votre installation électrique, qui était à l’origine prévue pour fonctionner avec du courant de 400 Volts distribué dans 3 phases distinctes, puisse fonctionner avec du 230 Volts circulant dans une seule phase.

Dans les faits, il y a souvent de nombreux travaux à prévoir, le plus simple étant parfois de refaire toute l’installation en partant du disjoncteur principal. Dans tous les cas, prenez conseil auprès d’un électricien pour savoir dans quoi vous vous lancez avant d’entamer les démarches pour remplacer votre compteur auprès de votre fournisseur.

En fonction de l’ancienneté de votre installation électrique intérieure, retrouvez ci-dessous les principales modifications qu’elle devra subir pour supporter le passage de triphasé à monophasé :

  • le remplacement des câbles qui relient le disjoncteur principal d’abonné au tableau électrique de répartition ;
  • le remplacement des composants du tableau électrique ;
  • la modification de tout ou partie du câblage des circuits électriques ;
  • le remplacement de certains appareils récepteurs (interrupteurs, ampoules, etc.).

Pour procéder par ordre, il est souvent recommandé de réaliser les travaux nécessaires sur l’installation électrique avant de remplacer le compteur électrique. De cette manière, l’électricité pourra immédiatement être mise en service après le passage du technicien du gestionnaire du réseau et le remplacement du compteur.

Modifier une installation électrique intérieure dans le cadre d’un passage de triphasé à monophasé peut avoir un coût important, jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Pour éviter les mauvaises surprises, demandez un devis à plusieurs électriciens avant d’enclencher les démarches pour remplacer votre compteur électrique.

Retrouvez à titre indicatif dans le tableau ci-dessous le prix moyen des travaux d’électricité les plus courants :

Type de travauxCoût en € TTC (matériel et main-d’œuvre compris)
Remplacement d’une prise ou d’un interrupteurDe 50 à 120 € TTC
Remplacement d’un disjoncteurDe 30 à 250 € TTC
Remplacement du tableau électriqueDe 700 à 1 500 € TTC
Rénovation ou création de l’installation électrique d’une pièceDe 80 à 120 € TTC/m²
Rénovation totale de l’installation électriqueDe 120 à 200 € TTC/m²
Tarifs des principaux travaux d’électricité

Comment trouver un électricien qualifié ?

Trouver un artisan qualifié et fiable n’est pas toujours chose aisée. Pour trouver un professionnel de confiance, faites fonctionner le bouche-à-oreille ou utilisez l’annuaire d’un organisme de qualification comme celui de QualifElec, l’organisme de référence pour le secteur de l’électricité créé en 1955 sous l’impulsion des pouvoirs publics.

N’hésitez pas à demander plusieurs devis et vérifiez toujours avant de vous engager que le professionnel retenu dispose bien d’une assurance décennale. Cette garantie professionnelle obligatoire vous couvre en cas de défauts constatés après les travaux.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?

Quelle procédure suivre pour changer de compteur ?

Ce n’est qu’après avoir pris la mesure exacte de ce qu’entraîne pour votre installation électrique intérieure le passage du triphasé au monophasé et fait réaliser les travaux nécessaires que vous pourrez enclencher sereinement les démarches pour remplacer votre compteur.

Le passage de triphasé à monophasé nécessite de modifier tout ou partie de votre installation, mais aussi de remplacer le compteur. Il existe en effet des compteurs électriques triphasés et des compteurs électriques monophasés. C’est toujours le cas avec les nouveaux compteurs communicants Linky qui existent donc en deux versions :

  • monophasé : pour une puissance au compteur allant de 3 à 18 kVA ;
  • triphasé : pour une puissance au compteur allant de 9 à 36 kVA.

Pour passer d’un compteur électrique triphasé à un compteur monophasé, vous devez vous adresser à votre fournisseur d’électricité. C’est ce dernier qui transmettra ensuite votre demande à Enedis ou à l’Entreprise locale de distribution (ELD) concernée.

Un technicien passera dans un délai d’une dizaine de jours pour procéder au remplacement du compteur et, si nécessaire, à celui du disjoncteur d’abonné.

Deux cas de figure peuvent alors se présenter :

  1. votre disjoncteur principal d’abonné est compatible avec un branchement en monophasé : le technicien le raccorde à votre nouveau compteur sans le remplacer ;
  2. votre disjoncteur principal d’abonné n’est pas compatible avec un branchement en monophasé : le technicien procède également au remplacement du disjoncteur.

Notez que désormais, dès qu’un ancien compteur est remplacé, pour permettre en ce qui nous concerne le passage du triphasé au monophasé, il l’est systématiquement par un compteur communicant Linky. Vous ne pouvez pas vous y opposer.

Une fois l’intervention terminée, un électricien devra à nouveau intervenir chez vous à votre demande pour brancher le disjoncteur d’abonné à votre tableau électrique.

Puis-je changer moi-même mon compteur électrique ?

Absolument pas, ni vous, ni même un électricien professionnel n’avez le droit de toucher au compteur électrique. Tout ce qui le concerne, remplacement compris, est du ressort exclusif du gestionnaire du réseau. Seuls ses techniciens ou ses sous-traitants sont habilités à intervenir sur le réseau public de distribution dont le compteur électrique fait partie, même s’il est situé à l’intérieur de votre propriété ou de votre logement.

Combien coûte le passage d’un compteur triphasé à un compteur monophasé ?

Le remplacement du compteur électrique dans le cadre d’un passage de triphasé à monophasé est toujours facturé au même tarif par Enedis, quels que soient votre fournisseur et votre situation géographique, à savoir (à compter du 1er août 2021) :

  • 160,50 € TTC pour une intervention sous 10 jours ouvrés ;
  • 198,85 € TTC pour une intervention expresse sous 5 jours ouvrés.

La prestation complète englobe :

  • la dépose de l’ancien compteur ;
  • la pose du nouveau compteur ;
  • le remplacement et/ou le réglage du disjoncteur ;
  • la programmation du compteur ;
  • le relevé des index de consommation sur l’ancien et le nouveau compteur.

Le remplacement du compteur prend en général une heure ou deux au technicien. Pendant ce laps de temps, l’électricité devra être coupée à votre domicile.

Notez que même si cette intervention est réalisée par le gestionnaire du réseau public d’électricité, c’est votre fournisseur d’énergie qui demeure votre premier interlocuteur. C’est notamment lui qui est chargé de vous facturer les frais de remplacement du compteur qui seront ensuite rétrocédés au gestionnaire (Enedis ou l’ELD concernée).

Quelle conséquence pour mon contrat d’approvisionnement en électricité ?

Lorsque vous passez du triphasé au monophasé, il n’est pas forcément nécessaire de changer de contrat d’électricité. En revanche, vous devrez probablement modifier la puissance souscrite. Ce seuil, exprimé en kVA, détermine la « quantité » maximale d’électricité que vous pouvez consommer simultanément. Or, plus cette puissance est élevée, plus vous payerez cher votre abonnement (la part fixe de votre facture). Vous avez donc tout intérêt à la faire correspondre à vos besoins réels en électricité.

En fonction du voltage du courant qui circule dans votre installation, 230 ou 400 Volts, la puissance que vous pouvez souscrire au compteur varie entre :

  • 3 kVA et 18 kVA compris pour du monophasé ;
  • 9 kVA et 36 kVA compris pour du triphasé.

Aujourd’hui, pour la majorité des foyers, une puissance de 6 kVA suffit amplement. Les puissances supérieures sont réservées aux gros consommateurs d’électricité ou aux installations en triphasé qui ont besoin d’être alimentées par un courant d’une puissance minimale de 9 kVA (3 kVA par phase). En passant au monophasé, il est donc très probable que vous puissiez souscrire une puissance inférieure à celle dont vous aviez besoin en triphasé et ainsi faire baisser mécaniquement votre facture d’électricité.

Retrouvez ci-dessous à titre indicatif le tarif réglementé de l’abonnement mensuel d’électricité en fonction de la puissance souscrite au compteur (tarif Base, à compter du 1er février 2022) :

Puissance souscrite au compteur (en kVA)Tarif de l’abonnement mensuel (en € TTC)
3 kVA8,62 € TTC
6 kVA11,34 € TTC
9 kVA14,16 € TTC
12 kVA17,00 € TTC
15 kVA19,69 € TTC
18 kVA22,47 € TTC
24 kVA28,28 € TTC
30 kVA33,92 € TTC
36 kVA39,69 € TTC
Tarif réglementé de l’abonnement mensuel d’électricité

Pour rappel, il n’est désormais plus possible de souscrire une puissance au compteur supérieure à 15 kVA pour une habitation individuelle.

Avec les nouveaux compteurs communicants Linky, la modification de la puissance souscrite au compteur ne nécessite plus le déplacement d’un technicien. Vous pouvez en faire la demande à tout moment à votre fournisseur. La programmation à distance du compteur Linky est facturée par Enedis 3,76 € TTC (tarif à compter du 1er août 2021).

Dès la première facture d’électricité qui suit l’intervention, le tarif de l’abonnement est rectifié en fonction de votre nouvelle puissance.

Profitez du passage au monophasé pour changer de fournisseur !

Rien ne vous empêche de profiter du passage du triphasé au monophasé pour changer de fournisseur d’électricité. Vous n’avez même pas besoin de résilier votre ancien contrat, votre nouveau fournisseur s’en chargera pour vous. En changeant d’offre, vous pouvez profiter d’un tarif du kWh jusqu’à 10 % inférieur au tarif réglementé encore pratiqué par le fournisseur historique d’électricité en France.

Pour trouver l’offre qui correspond à vos besoins en électricité et faire une estimation de la puissance au compteur nécessaire, utilisez notre comparateur des fournisseurs d’électricité en ligne. En quelques clics, il sélectionne pour vous les meilleures offres du moment et calcule le montant des économies qu’elles pourraient vous faire réaliser.

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?