Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Le raccordement à la fibre optique : comment cela se passe ?

Avec l’avancée majeure du déploiement de la fibre optique en France, de plus en plus d’usagers demandent à enclencher une procédure de raccordement à la fibre optique pour leur domicile. Il faut alors savoir que le processus de raccordement à la fibre optique va dépendre de plusieurs facteurs tels que le type de logement (maison ou appartement), la zone d’habitation ainsi que le fournisseur d’accès à internet (FAI). Les équipes de Choisir.com vous éclairent quant aux différentes étapes clés du raccordement à la fibre optique de votre domicile.

etapes-raccordement-fibre-optique-placard-mutualise-internet-mains

Qu’est-ce que la fibre optique ?

Il est nécessaire de comprendre, dans un premier temps, ce qu’est la fibre optique avant d’aborder la question du raccordement. La fibre optique est une technologie filaire permettant une grande transmission de données numériques via le réseau internet. Elle se déploie via un fil de verre ou de plastique qui conduit un signal lumineux. Elle offre également un accès au Très Haut Débit (THD) pour ses usagers et propose une vitesse plus intéressante que l’ADSL/VDSL. Elle apporte en effet jusqu’à 1 Gb/s de débits contre 70 Mb/s pour l’ADSL/VDSL. Les avantages de la fibre optique ne sont également plus à prouver :

  • connexion internet optimale ;
  • insensibilité aux perturbations électromagnétiques ;
  • connexion à plusieurs appareils ou utilisateurs ;
  • débits symétriques (débit aussi bien élevé qu’en réception qu’en émission) ;
  • etc.

Qu’en est-il du déploiement de la fibre optique en France en 2022 ?

L’ensemble du territoire français devrait être entièrement fibré d’ici à 2025 grâce au plan France Très Haut Débit. Selon l’ARCEP (L’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse), en avril 2022, on compte plus de 33 millions de foyers éligibles à la fibre optique. L’observatoire du THD, quant à lui, prévoit pour cette même année un taux de raccordement à la fibre optique de 87 %. Le déploiement de la fibre se fait par zone (Zone très dense et Zone moyennement dense), il est donc logique de ne pas avoir une éligibilité équivalente sur le tout le territoire. Pour savoir si votre zone est éligible à la fibre optique, n’hésitez pas à consulter la carte des déploiements fibre mise en place par l’ARCEP pour savoir si votre ville ou habitation est éligible à la fibre optique. Vous pourrez aussi contacter les équipes de Choisir.com pour être informé sur l’éligibilité de votre logement.

Service gratuit

Réduisez votre facture Internet

Nos experts vous aident à trouver la meilleure offre Internet et tester votre éligibilité à l’ADSL ou la fibre.

Du lundi au vendredi de 10h à 19h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Raccordement à la fibre optique : par où commencer ?

Avant de lancer une procédure de raccordement à la fibre optique dans votre logement, il est essentiel de savoir si celui-ci est éligible à la fibre optique. La démarche est très simple à réaliser, rendez-vous sur le site internet de votre opérateur, puis renseignez votre adresse postale ainsi que votre numéro de téléphone fixe actuel. Après avoir entré ces informations, vous saurez si la fibre optique est déployée dans votre ville et si votre habitation est éligible.

Bon à savoir :

Si votre logement n’est pas éligible à la fibre optique, il faudra se diriger vers une offre ADSL/VDSL ou attendre que le raccordement soit effectif dans votre rue.

Quels sont les types de raccordement à la fibre optique ?

En fonction de votre logement, de votre ville ou encore de votre opérateur, vous aurez accès à trois types de fibre : la fibre FTTH et la fibre FTTLA mais également la fibre FTTB.

Le raccordement à la fibre FTTH

La fibre FTTH (Fiber to the home) est directement raccordée du NRO (Nœud de raccordement optique) jusqu’à votre logement. Un technicien va donc intervenir à votre domicile pour relier le câble optique du point de mutualisation jusque dans votre foyer via une prise fibre optique. Il s’agit là de la technologie fibre la plus performante en termes de débit. On parle alors d’une technologie 100 % fibre.

La fibre FTTLA et son raccordement

La fibre FTTLA (Fiber to the last amplifier) rattache le réseau fibre jusqu’au dernier amplificateur. Votre logement est ainsi relié par un câble coaxial (constitué de cuivre) qui passera par les lignes téléphoniques jusqu’au NRO le plus proche de votre domicile. Cette procédure de raccordement est similaire à celle de l’ADSL.

Le cas de la fibre FTTB

La fibre FTTB (Fiber To The Building) est localisée depuis le pied de l’immeuble. Celle-ci est, de ce fait, déployée jusqu’à l’immeuble de l’abonné. Le reste de la connexion, quant à lui, se réalise par câble coaxial jusqu’au domicile.

Comment se déroule un raccordement à la fibre optique ?

Raccorder un logement à la fibre optique va nécessiter le lancement d’une procédure composée de plusieurs étapes majeures.

Première étape : l’installation du NRO

Un nœud de raccordement optique (NRO) est un local technique qui concentre les infrastructures installées par les divers FAI. C’est par ce local que la fibre optique va être amenée vers les différentes villes tout en étant en étant implanté directement depuis le réseau backbone.

Deuxième étape : la création des PMZ (Points de Mutualisation de zone)

Une fois l’installation du NRO réalisée, la fibre optique est prête à être propagée. Pour aider celle-ci à être partagée entre les différentes villes, il faudra utiliser des points de mutualisation de zone (PMZ). On les retrouve sous forme d’imposantes armoires de rue qui sont disséminées dans les différents quartiers de la ville dans le but de raccorder les logements en fibre optique. Les opérateurs internet vont ensuite venir s’y brancher et cela peut prendre un certain temps (environ 3 mois) entre le moment de son installation et la prochaine étape de raccordement. Cela s’explique par le fait que chaque FAI doit se rattacher à ce PMZ pour pouvoir proposer leurs abonnements en fibre optique. Cela évite ainsi qu’un FAI ait le monopole du marché sur les offres fibre.

Troisième étape : l’installation des PBO (Points de Branchement Optique)

La troisième étape du raccordement consiste à relier votre rue en fibre optique par le biais de petits boîtiers appelés point de branchement optique. Ces boîtiers seront disposés à l’intérieur des immeubles (Boîtier pied d’immeuble) et à l’extérieur des maisons. Pour raccorder votre rue, le point de mutualisation de zone doit être connecté à des points de branchement optique (PBO) qui peuvent être, en fonction de votre habitation, souterrains ou aériens. Un PBO permet de transporter la fibre vers plusieurs logements (entre 3 et 12 à la fois) et sur un ou plusieurs étages. Dans le cadre d’un raccordement à la fibre optique d’un bâtiment, cette étape nécessite du temps puisque pour installer les boîtiers pied d’immeuble (BPI), les FAI ont besoin au préalable de l’accord du syndic de l’immeuble. Il faut donc que cette décision soit validée par le biais d’un vote des copropriétaires lors d’une Assemblée générale. On peut également ajouter qu’un opérateur qui déploie la fibre doit attendre que ses concurrents se positionnent également sur le PBO dans le but de commercialiser, eux aussi, leurs offres fibre optique. Il faudra alors compter un délai d’un mois environ pour cette étape.

Quatrième étape : l’installation d’une PTO (prise fibre optique)

La dernière étape du raccordement à la fibre consiste à fixer une prise fibre optique (PTO) dans votre logement. La pose de celle-ci requiert l’intervention d’un technicien envoyé par le FAI chez qui vous avez souscrit une offre fibre optique. De ce fait, vous devrez prendre rendez-vous via votre espace client pour procéder à l’installation de la prise fibre optique. Votre présence sera par ailleurs indispensable et il faudra compter approximativement une demi-journée pour la réalisation de l’opération.

Bon à savoir :

La prise de rendez-vous avec un technicien n’est pas forcément obligatoire si votre logement est déjà raccordé à la fibre optique. Pour le savoir, repérez dans votre logement la présence d’une prise fibre optique (souvent placée sur le mur près de votre box internet). Une prise optique FTTH se présente sous la forme d’un petit boîtier blanc et comporte un numéro de série. Une prise fibre optique FTTLA, ressemble à une prise de forme carrée et blanche avec 3 trous circulaires.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre Internet trop cher ?

faire une simulation

Comment raccorder un appartement à la fibre optique ?

La procédure de raccordement pour un appartement va comporter plusieurs étapes distinctes.

Quelles démarches dois-je réaliser pour avoir la fibre optique ?

Si vous souhaitez avoir la fibre optique dans votre appartement, il faut tout d’abord savoir si votre immeuble est déjà raccordé pour pouvoir enclencher l’installation de la fibre dans votre logement. Si votre logement n’est pas raccordé, plusieurs cas de figure se présentent à vous :

  • si vous êtes le propriétaire de l’immeuble, la demande doit être faite directement auprès des FAI (vous trouverez toutes les informations relatives à cette démarche sur le site des FAI) ;
  • si vous êtes un des copropriétaires, la demande doit être faite au syndic de l’immeuble par lettre recommandée. La demande sera alors validée (lors d’un vote) au moment d’une Assemblée générale ;
  • si vous êtes le locataire, votre demande doit être faite par lettre recommandée auprès de votre propriétaire. Celui-ci portera la demande au syndic comme évoquée précédemment. Sachez, par ailleurs, qu’en tant que locataire vous bénéficiez du « droit à la fibre optique », votre propriétaire ne peut donc pas s’opposer à votre demande.

Le choix final du FAI revient au syndic ou au propriétaire de l’immeuble. Il est donc naturellement recommandé de choisir plusieurs FAI pour obtenir des propositions de fibrage comprenant différents critères tels que :

  • les modalités des travaux à prévoir ;
  • la date de déploiement du réseau fibre ;
  • la date de possibilité de souscriptions aux offres fibre optique pour les habitants.

Une fois l’opérateur sélectionné, une convention de déploiement est signée entre les deux parties (l’opérateur et le propriétaire/syndic). Après approbation, l’opérateur dispose d’un délai de six mois pour réaliser la totalité des travaux de raccordement à la fibre optique.

À noter :

Dans le cas d’un logement social, le bailleur social fait office de syndic. C’est donc à lui de prendre en charge les démarches de raccordement à la fibre optique.

Quels sont les délais de raccordement pour un appartement ?

Une procédure de raccordement en appartement est plus longue que pour une maison individuelle. Comme expliquée précédemment, la demande de raccordement à la fibre optique doit être validée par l’Assemblée générale du syndic par le biais d’un vote. La demande peut prendre jusqu’à plusieurs mois, car il faut prendre en compte toutes les démarches à faire en amont. Le FAI, lui, devra par ailleurs envoyer un technicien pour déterminer les opérations à venir. Celui-ci enverra son diagnostic au syndic qui aura la tâche de le valider ou non pour enclencher le début des travaux. Le délai pour raccorder la fibre optique du BPI aux parties communes d’un bâtiment est d’environs de 1 à 3 jours.

Les étapes de raccordement à la fibre optique

Le raccordement à la fibre optique ne nécessitera pas les mêmes types de travaux selon votre zone d’habitation. Cela s’explique par l’emplacement du point de mutualisation (d’où part la fibre optique) qui ne sera pas localisé au même endroit selon votre lieu de résidence. Dans les grandes agglomérations, le point de mutualisation est en bas de l’immeuble ou à l’intérieur (pour un immeuble de plus de 12 habitations). Pour une zone similaire ou une zone moyennement dense, et avec un immeuble de moins de 12 logements, le PM est situé dans la rue et pourra servir par la même occasion à d’autres habitations. Le raccordement va ensuite se faire en plusieurs étapes :

  • déterminer le point de raccordement (le plus souvent dans les parties communes de l’immeuble ou dans le sous-sol) ;
  • pose de la fibre dans la colonne montante (on parle ici de déploiement vertical) depuis les parties communes ou le sous-sol de l’immeuble jusqu’aux différents étages ;
  • installation du PBO au niveau de chaque étage ;
  • tirage de la fibre optique depuis le PBO vers la prise fibre optique du logement de l’abonné. Le technicien utilisera les fourreaux ou gaines techniques déjà en place, les plinthes ou il réalisera un trou pour y faire passer le câble.

À noter :

Les zones moins denses (ZMD) représentent une partie du territoire exclue des zones très denses. Sa faible densité en habitants et son coût de déploiement imposent une mutualisation des réseaux fibre optique sur une distance plus éloignée des logements. Le point de mutualisation se trouvera dans le domaine public et il n’y aura qu’un seul opérateur responsable de la construction et du déploiement vers les logements.

Service gratuit

Réduisez votre facture Internet

Nos experts vous aident à trouver la meilleure offre Internet et tester votre éligibilité à l’ADSL ou la fibre.

Du lundi au vendredi de 10h à 19h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Bon à savoir :

Le raccordement à la fibre optique peut être réalisé au moment du déploiement dans le bâtiment ou ultérieurement lorsque le locataire décide de souscrire à une offre fibre. Par ailleurs, l’habitant n’est pas obligé de choisir le FAI qui a réalisé les travaux. Sachez également que le décret n° 2016-1182 de 2016 impose obligatoirement de précâbler les logements neufs.

Prix du raccordement à la fibre optique en appartement

Un raccordement à la fibre optique en appartement est pris en charge par l’opérateur internet. En revanche, si vous souhaitez modifier l’emplacement de votre prise fibre optique, votre opérateur peut vous facturer cette intervention (prévoir 60 euros environ). Notez tout de même que des frais de mise en service vous seront facturés (en moyenne 50 euros).

Quelle est la procédure de raccordement pour une maison individuelle ?

Les travaux de raccordement à la fibre optique sont totalement différents de ceux réalisés en appartement.

Comment se fait le raccordement de la fibre optique ?

Pour les maisons individuelles, le point de branchement optique s’arrête dans la rue. Les travaux de raccordement de la fibre optique commenceront donc au niveau de celle-ci et l’on parle alors de déploiement horizontal. Le raccordement va ensuite suivre certaines étapes :

  • le technicien repère le PBO situé dans la rue, qui, en fonction des infrastructures déjà existantes se trouve en souterrain (voiries) ou en aérien (poteaux) ;
  • le technicien tire ensuite les fils depuis ce PBO dans le but que la fibre arrive jusqu’à chez vous ;
  • les câbles fibre situés en extérieur et intérieur sont ensuite soudés ;
  • le technicien active le point de mutualisation de zone ;
  • les jarretières optiques sont ensuite branchées à la prise terminale optique. Pour ce faire, le technicien peut utiliser un fourreau déjà présent (pour les câbles téléphoniques), les plinthes ou en passant par les murs (en y faisant un trou très discret).

Raccordement souterrain ou raccordement aérien ?

La plupart du temps, les raccordements à la fibre optique se font par voie souterraine au moyen de fondations déjà existantes. Cependant, le raccordement aérien est moins cher et plus rentable que le déploiement souterrain puisqu’il permet de recourir à une infrastructure de poteaux déjà existante. Cela évite ainsi d’avoir à creuser des trous pour enterrer des câbles au niveau des routes.

Le raccordement optique par voie souterraine

Dans le cadre d’un raccordement souterrain, le passage dans les fourreaux des câbles téléphoniques doit être disponible pour y tirer un câble fibre. Le technicien vérifie donc la disponibilité de ce passage à l’aide d’un câble rigide (ou aiguille). La localisation de ces fourreaux est le plus souvent dans le garage (proche du coffre de télécommunication) ou au niveau du point d’entrée du réseau téléphonique de votre habitation. Une fois que l’aiguille atteint votre domicile, le technicien rembobine le câble pour y acheminer la fibre. À l’aide d’une soudure, il connectera la fibre au PBO puis installera un dispositif de terminaison intérieure optique (DTIO), avant d’activer le PMZ.

Bon à savoir :

Le DTlo est une prise terminale optique pour les réseaux FTTH qui offre le raccordement de 1 à 4 fibres optiques. Il sert d’interface entre la partie externe publique (FAI) et privée (votre logement).

Le raccordement aérien

Pour un raccordement aérien, le technicien doit, dans un premier temps, récupérer le point de branchement optique situé sur un poteau. Il tire ensuite la fibre optique depuis ce poteau jusque dans votre logement. Pour cela, il devra percer un trou au-dessus de la porte d’entrée pour y faire passer le câble jusqu’à la prise fibre optique. Dans ce cas précis, la nature des travaux peut différer et peut occasionner des frais pour certains FAI.

Quel coût pour raccorder une maison individuelle à la fibre optique ?

Selon le type de branchement (aérien ou souterrain), la longueur de câble fibre à tirer et l’opérateur, les frais de raccordement ne seront pas les mêmes.

Type de branchementOrangeSFRBouygues TélécomFree
Raccordement souterrainOfferte149 €• Offert les 10 premiers mètres
• Fibrage inférieur à 50 m : 25 €
• Fibrage supérieur à 50 m : 75 €
Offerte
Raccordement aérien299 €149 €
Récapitulatif des coûts d’un raccordement à la fibre optique en fonction du FAI et du type de raccordement (en euros TTC)

Quel est le délai de raccordement pour une maison individuelle ?

Le processus de raccordement d’une maison est plus rapide que pour un appartement puisqu’il n’y a pas de demande à valider par l’Assemblée générale. Votre demande de raccordement est immédiatement prise en charge par votre opérateur. En moyenne, comptez entre 2 à 6 semaines entre votre demande et l’intervention d’un technicien. Les travaux, quant à eux, durent environ entre 2 à 4 h.

Vous êtes éligible à la fibre optique et vous souhaitez profiter d’un débit internet plus performant ? Utilisez notre comparateur d’offres internet pour vous aider à sélectionner l’offre fibre qui conviendra le mieux à vos besoins.

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre Internet trop cher ?

faire une simulation