Production et consommation d’électricité

Aujourd’hui, le mix énergétique de la France repose avant tout sur l’énergie nucléaire. En effet, la production d’électricité de l’Hexagone se structure ainsi :

  • 70,6 %, de l’électricité des issues des centrales nucléaires ;
  • 21,5 %, des énergies renouvelables, on parle alors d’électricité verte ;
  • 7,9 %, des énergies fossiles (gaz, charbon ou fioul).

Ce mix énergétique permet de répondre en continu à la demande française. En effet, il faut savoir que l’électricité ne se stocke pas. Il faut donc faire coïncider production et consommation.

Lorsque la demande supère la production, l’équilibre du réseau électrique est mis à mal. On risque alors le black-out, un phénomène de panne généralisé. Or environ 33% des Français sont chauffés à l’électricité. Lors des vagues de froid, ces ménages ont tendance à pousser le chauffage. Cela entraine un pic de consommation, donc un déséquilibre. Et lorsque les centrales nucléaires font défaut, le déséquilibre est encore plus grand.

Le difficile équilibrage du réseau

Pour procéder au rééquilibrage, RTE, le gestionnaire de transport d’électricité en France, dispose de plusieurs leviers :

  • Importer de l’électricité des pays voisins. Cette solution permet de faire augmenter l’offre en électricité donc de répondre à la consommation. Simplement, elle coûte cher et engendre des émissions de CO2 importantes puisque la majorité des importations proviennent de centrales thermiques à gaz ou à charbon ;
  • Procéder à de l’effacement de consommation. Demander aux industries de passer sur des groupes électrogènes ou de ralentir leur activité pour faire baisser la demande en électricité. En échange, ces dernières reçoivent des avantages financiers ;
  • Procéder à des délestages, c’est à dire des coupures de courant ponctuelles. Cette solution est utilisée en dernier recours.

A noter 

RTE prévient les usagers en cas de coupure d’électricité. Pour vous tenir au courant de potentiels délestages, pensez à vous inscrire sur la plateforme ecowatt de RTE.

L’effacement des particuliers, c’est possible ?

L’effacement résidentiel existe et pourrait être une solution pour lutter contre les délestages. Il consiste à éteindre simultanément et ponctuellement les chauffages électriques de milliers de foyers en France. Ce faisant, on fait baisser la demande nationale en électricité.

L’opérateur d’effacement le plus connu pour les foyers reste Voltalis. Cette entreprise relie gratuitement un boitier aux radiateurs électriques des ménages. Lorsqu’intervient une pointe de consommation, le boîtier Voltalis reçoit une notification de RTE. Il se charge alors de couper les radiateurs pendant 30 minutes maximum.

C’est un moyen pour une famille de faire des économies d’énergie En effet, mis bout-à-bout ces petits délestages permettent de réduire jusqu’à 15% la facture d’électricité. Coté confort, rien ne change. La coupure reste trop temporaire pour générer une perte de température, selon l’entreprise.

Bon à savoir 

Et pour faire baisser davantage la facture d’électricité, le mieux reste parfois de changer de fournisseur d’énergie. N’hésitez pas à comparer les offres avec le comparateur d’électricité de Choisir.com pour trouver le contrat d’électricité le moins cher.