Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

RTE : des investissements massifs pour moderniser le réseau

Transporteur d'électricité, RTE envisage d’augmenter fortement ses investissements pour moderniser le réseau de lignes à haute tension. À l’heure actuelle, il investit déjà 1,7 milliard d'euros par an sur le réseau. Il ambitionne de doubler ce montant annuel à horizon 2030. Quels sont les grands chantiers qui attendent RTE ?

RTE moderniser réseau électricité

Un parc vieillissant

Si RTE souhaite engager des investissements massifs, c’est avant tout parce que les infrastructures de transport d’électricité sont vieillissantes. C’est ce que met en avant Xavier Piechaczyk, Président du Directoire de RTE. Selon lui, « le réseau 400 000 volts français a été conçu au moment où on a fait le parc nucléaire, aujourd’hui c’est un réseau qui va avoir une cinquantaine d’années. Donc on va commencer à le renouveler dans les années qui viennent ».

D’autant plus que les usages changent. La société fait face à un phénomène « d’électrification ». Dans de nombreux cas, l’électricité vient remplacer en partie l’usage de combustible fossile. L’exemple le plus concret est peut-être celui de la voiture électrique. Alors qu’en 2021, on comptait seulement 600 000 véhicules électriques en circulation dans l’Hexagone, ce chiffre pourrait grimper à 16 millions en 2035.

L’électrification des usages entraînera mécaniquement une hausse de la consommation nationale. D’après RTE, pour répondre aux besoins des consommateurs professionnels et particuliers, la France devra produire 35 % d’électricité de plus à horizon 2050.

Accompagner le développement des énergies renouvelables

La manière de produire de l’électricité évolue également. Pour assurer sa transition énergétique, la France construit de plus en plus d’infrastructures basées sur les énergies renouvelables. Ces nouveaux centres de production amènent à repenser le maillage du transport.

« Lorsqu’on aura construit plusieurs parcs (éoliens) en mer, au Nord et à l’Ouest de la France, il faudra ramener toute cette énergie vers les métropoles et vers l’Est » explique Xavier Piechaczyk. À l’heure actuelle, l’éolien offshore n’en est qu’à ses prémices. Mais, il se développera dans les années à venir. Comme le rappelle l’association France énergie éolienne (FEE), l’ambition de l’Hexagone est « d’atteindre 23 % d’électricité d’origine éolienne en France à l’horizon 2030 selon la répartition suivante : un minimum de 37 GW d’éolien terrestre, 10 GW d’éolien en mer ».

Investissements de RTE : quel impact sur la facture des ménages ?

À l’heure actuelle, RTE investit chaque année 1,7 milliard d’euros par an environ pour moderniser le réseau. Il allouera progressivement plus de budget, à savoir 2 milliards en 2024, puis 3 milliards chaque année dès 2030 pour atteindre 4 milliards d’investissements annuels entre 2035 et 2050.

Les recettes de RTE proviennent du Tarif d’utilisation du réseau public de transport d’électricité (TURPE). Il s’agit de la part acheminement payée par les usagers des réseaux d’électricité. Les ménages ne financent pas directement le TURPE de RTE. La part acheminement payée par les particuliers est destinée à financer les activités :

  • d’Enedis, le distributeur national. Présent sur 95 % du territoire, il gère les lignes à moyenne et basse tensions ;
  • les entreprises locales de distribution (ELD). Des distributeurs locaux présents sur 5 % du territoire.

Ces acteurs se chargent ensuite de rémunérer RTE. En 2021, ils ont été à l’origine 73,3 % des recettes du transporteur. Selon l’AFP, « la somme consacrée au transport du courant représente environ 10 % de la facture d’électricité, une part qui doit rester stable à l’avenir pour le consommateur, promet RTE ».

Bon à savoir

À moyen terme, le montant de la facture d’électricité pourrait augmenter pour de nombreux Français. Les tarifs réglementés de l’électricité pourraient subir une hausse de 8 % dès le mois de février 2023 d’après la Commission de régulation de l’énergie (CRE), suite à la levée du bouclier tarifaire. Pour anticiper cette hausse, les ménages peuvent choisir une offre prix fixe. Afin de trouver le fournisseur le moins cher, ils peuvent utiliser un comparateur d’énergie.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation