Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Les prix du gaz pourraient baisser en 2023 selon Goldman Sachs

Les prix du gaz sur les marchés de gros sont très élevés. Sur les contrats de 2023, le prix du MWh de gaz se situait aux alentours de 235 €, le 15 septembre dernier contre environ 85 € l’an passé. Mais, selon les analystes de la banque Goldman Sachs, le prix du gaz naturel devrait baisser dans les mois à venir. Explications.

Baisse du prix du gaz

Un niveau de stockage important

La guerre en Ukraine a rebattu les cartes de l’approvisionnement en gaz de l’Union européenne. Le géant de l’Est, qu’est la Russie, constituait en effet 40 % de notre alimentation en gaz. Suite aux baisses de livraison par Gazprom, les pays de l’UE se sont organisés pour diversifier leur source d’approvisionnement et constituer des stocks.

En France, par exemple, les stocks sont remplis à plus de 90% et devraient atteindre 100 % d’ici le mois de novembre. De ce fait, selon les experts de Goldman Sachs, les problématiques d’alimentation ont été « résolues avec succès ».

Une invitation à la sobriété énergétique

Au remplissage des stocks, s’ajoute la volonté de l’Union européenne de baisser la consommation de gaz sur le Vieux Continent. Pour s’affranchir du gaz russe, la Commission européenne a décidé de réduire de 15 % sa consommation de gaz naturel.

Les citoyens semblent avoir d’ailleurs pris le pas de la sobriété énergétique. En France, d’après Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie, la consommation de gaz des particuliers a diminué « d’environ 4 à 5 % » depuis la guerre en Ukraine.

Une réduction de la consommation conjuguée à une baisse des prix sur les marchés de gros entraînera mécaniquement une diminution de la facture des ménages.

Une baisse des prix de l’électricité à prévoir ?

Si les prix du gaz partent à la baisse, les prix de l’électricité devraient suivre la même tendance. En effet, le gaz permet de produire une partie de l’électricité consommée par les Européens. Selon le think tank Ember, spécialisé dans l’énergie et le climat, le gaz naturel représente environ 19,7 % de la production d’électricité de l’Union européenne. Des coûts de production moins élevés permettraient de réduire le prix de l’électricité pour le consommateur.

Toutefois, il convient de rester prudent quant à la possible baisse des tarifs à venir. En effet, l’Union européenne dépend des pays producteurs de gaz. Les prix du gaz sont fortement influencés par des enjeux géopolitiques qui sont bien souvent impossibles à anticiper. Reste à savoir ce que nous réserve l’avenir…

Bon à savoir

Malgré les prévisions de Goldman Sachs, le gouvernement français a fait savoir que les tarifs réglementés de vente de l’électricité et du gaz augmenteront de 15 % l’an prochain. Pour se préparer à l’échéance, les ménages ont tout intérêt à se pencher dès aujourd’hui sur leurs contrats de gaz et d’électricité. Pour trouver la meilleure offre d’énergie, ils peuvent utiliser un comparateur. En quelques clics, ils pourront départager les différents fournisseurs.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation