Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Focus sur le Gaz de pétrole liquéfié (GPL)

Le gaz de pétrole liquéfié est plus connu sous le nom de GPL. Il s’agit, comme son nom l’indique, d’un mélange de gaz stockés après avoir été transformés et liquéfiés, donc rendus à l’état liquide. Ces gaz sont le propane et le butane. Le GPL peut être utilisé à différentes fins, qu’elles soient domestiques ou industrielles. Il possède plusieurs avantages, notamment celui d’être stocké et transporté facilement. Son impact écologique réduit est également un réel atout. Il est fort probable que vous ayez déjà utilisé du GPL ou même que vous en ayez chez vous. Choisir.com vous en dit plus !

Gaz de pétrole liquéfié, GPL

Définition et composition

Le gaz de pétrole liquéfié est plus connu sous le nom de GPL. Il s’agit d’un gaz transformé et rendu liquide. Il peut s’agir de propane ou de butane, issus du traitement du gaz naturel et du raffinage du pétrole.

Qu’est-ce que le GPL ?

Selon l’Ademe, l’Agence de la transition écologique, le gaz de pétrole liquéfié (GPL) est « un mélange de propane et de butane ». Ces derniers sont des gaz composés d’atomes de carbone et d’hydrogène : 4 atomes de carbone et de 10 atomes d’hydrogène pour le butane ; 3 atomes de carbone et de 8 atomes d’hydrogène pour le propane.

Ces GPL ont l’avantage d’être facilement stockables et transportables. Ils peuvent être conditionnés en bouteille ou en citerne, utilisés en appoint ou pour alimenter votre intérieur (chauffage ou production d’eau chaude sanitaire, par exemple). Ils sont également utilisés dans l’industrie ou même comme carburant.

Les caractéristiques du GPL

Les GPL possèdent plusieurs caractéristiques, notamment des caractéristiques physico-chimiques. En effet, le gaz butane et le gaz propane ne sont ni toxiques, ni corrosifs (bien qu’ils puissent dissoudre le caoutchouc, la graisse et l’huile). Il s’agit de produits fluides, autant à l’état gazeux qu’à l’état liquide. Ces deux gaz sont également inodores et incolores lorsqu’ils sont purs, à l’état naturel. Un additif d’odeur est souvent ajouté pour permettre de détecter les fuites de gaz.

L’autre avantage des GPL est qu’il est difficile de les faire brûler. En effet, il faut pour cela que leur teneur dans l’air se situe entre 2 et 10 %. Cela représente une fourchette beaucoup moins large que pour d’autres gaz. Un moyen supplémentaire de garantir la sécurité des utilisateurs.

La liquéfaction du gaz

Le propane et le butane se trouvent naturellement sous forme gazeuse. Mais, ils peuvent être liquéfiés pour devenir du GPL. Un changement d’état simple pour ces deux gaz qui permet de les conditionner, les manipuler et les stocker très facilement. Car, en effet :

  • 1 litre de butane liquide libère 239 litres de gaz (15 °C – 1 bar) ;
  • 1 litre de propane liquide libère 278 litres de gaz (15 °C – 1 bar).

Il est donc bien plus avantageux de les transporter et de les stocker sous forme liquide.

Pour obtenir ces gaz à l’état liquide, la température est l’élément-clé puisqu’elle permet les changements d’état. La température à laquelle les gaz passent d’un état à un autre varie entre le propane et le butane :

  • 0 °C pour le butane ;
  • environ -44 °C pour le propane.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

La provenance des GPL

Environ 60 % des gaz de pétrole liquéfiés proviennent du traitement du gaz naturel, le reste, 40 %, est issu du raffinage du pétrole. Les GPL sont extraits lors des différentes étapes du traitement et de la fabrication de ces carburants. Il s’agit donc d’un sous-produit naturel.

Les trois plus gros pays producteurs de GPL sont : les États-Unis, l’Arabie saoudite et la Chine, qui produisent 37 % du total des GPL dans le monde. Il s’agit également des trois plus gros consommateurs de ce produit.

Le stockage du GPL

Le GPL peut être conditionné de différentes manières : bouteilles, citernes ou même injecté dans un réseau, permettant l’alimentation d’un quartier par exemple.

Les bouteilles

Ces dernières pèsent, en règle générale, entre 5 et 35 kg. Elles sont de plus en plus fines et de plus en plus faciles à transporter pour le consommateur. Ces bouteilles et leurs spécificités diffèrent selon le gaz qui y est stocké. Attention au stockage de ces bouteilles : le propane doit être utilisé et stocké à l’extérieur. Au contraire, le butane doit être préféré pour un usage intérieur. Ce dernier doit également être stocké dans votre habitation, ou bien il pourrait perdre en efficacité.

Les citernes

Deux types de citernes existent pour stocker du propane : aériennes ou enterrées. La première est une solution simple et économique. Il suffit de trouver où vous voulez installer la citerne, qui est généralement posée et scellée sur une dalle en béton. Les citernes enterrées, elles, se trouvent sous la terre, dans une fosse et généralement installées sur une dalle de béton. Il s’agit de la solution la plus esthétique et de la moins encombrante. Néanmoins, un entretien régulier de la citerne est nécessaire, de la part des propriétaires, pour des raisons de sécurité.

Les réseaux de GPL

Lorsqu’un raccordement au gaz de ville n’est pas envisageable, il est possible de se raccorder à un réseau de GPL, notamment le propane. Le gaz est alors distribué par des canalisations souterraines, alimentées via une ou plusieurs citernes communes. Chaque utilisateur dispose d’un compteur individuel, mais les coûts et charges sont partagés.

À noter

Cette solution est soumise aux mêmes règles que la distribution du gaz de ville. Les réseaux doivent ainsi se plier aux règles de l’arrêté du 13 juillet 2000 et obtenir une attestation de conformité.

Les différentes utilisations pour le GPL

Le gaz de pétrole liquéfié peut avoir plusieurs utilisations : domestiques, industrielles, pour les transports. Il est donc souvent utilisé.

Utilisation domestique

Le GPL peut être amené chez vous via des bouteilles ou dans une cuve. Il est possible de l’utiliser pour la cuisson, le chauffage ou encore pour la production d’eau chaude sanitaire. Selon une étude menée par Voltalis, 1 % des Français utilisent le GPL comme mode de chauffage contre 39 % pour le gaz naturel, 35 % pour l’électricité, 12 % pour le fioul, 5 % pour le bois, 4 % pour le chauffage urbain et 4 % avec des énergies alternatives. Pour la cuisson et la production d’eau chaude, les chiffres ne sont pas connus.

On peut utiliser le GPL mis en bouteille de gaz ou en installant une citerne GPL à son domicile. La cuve doit être placée à :

  • 3 mètres d’un logement et de la voie publique si elle se trouve hors-sol ;
  • 1,5 mètre si vous décidez de l’enterrer.

C’est ce que stipulent les arrêtés du 2 août 1977 et du 30 juillet 1979. L’installation de la citerne se fait suite à la souscription d’un contrat de propane ou butane auprès d’un fournisseur. Il existe aujourd’hui 4 fournisseurs nationaux : Vitogaz, Primagaz, Butagaz et Antargaz, C’est le fournisseur qui se chargera de la pose et du remplissage de la cuve.

Utilisation dans l’industrie

Plusieurs secteurs industriels se servent du GPL : métallurgie, pétrochimie, industrie textile ou du papier par exemple. Plus concrètement, ce gaz liquide peut être utilisé pour l’émaillage de verre, des poteries ou de la porcelaine par exemple, notamment grâce à ses propriétés oxydantes.

Utilisation en agriculture

Bien que cela puisse paraître surprenant, le GPL est également utilisé en agriculture, notamment pour alimenter des désherbeurs thermiques. Une bonne alternative qui permet de ne pas utiliser de produits chimiques.

Son utilisation en tant que carburant

Le GPL peut également être utilisé pour le transport, comme un carburant. Il prend alors le nom de GPL-c. Celui-ci est plus écologique que les autres carburants, comme l’essence et le diesel. Aucune particule fine n’est produite par un véhicule fonctionnant au GPL-c, qui produit par ailleurs 15 % de CO2 en moins qu’un véhicule essence. Ce carburant est aujourd’hui proposé dans plusieurs stations-service en France, sans différence d’utilisation.

En plus d’être un carburant économique, vous pouvez bénéficier d’une prime à la conversion pour l’achat d’un véhicule fonctionnant au GPL. En 2021, cette prime pouvait aller jusqu’à 2 000 €. Reste que les constructeurs automobiles sont encore peu nombreux à proposer cette alternative sur leurs véhicules. Dacia (une marque de Renault), Renault ou Fiat proposent des modèles GPL en France.

Bon à savoir

Vous ne pouvez pas remplir votre bouteille de GPL à la pompe, pour ensuite l’utiliser chez vous. Il s’agit d’une pratique interdite par la loi.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Quel prix pour le GPL ?

Le prix du GPL va dépendre de plusieurs éléments et notamment de son utilisation (citerne ou bouteille). Voyons cela ensemble.

Le prix du GPL en citerne

Concernant le GPL utilisé à la maison, le mode de stockage est à prendre en compte. Ainsi, pour du gaz en citerne, tout dépendra du fournisseur. En moyenne, le prix de la tonne de GPL est 1 822 € en janvier 2022.

Sur son site internet, le médiateur national de l’énergie propose un tableau présentant les différentes offres. Localisation, durée d’engagement, volume… plusieurs éléments sont intégrés pour établir les tarifs des fournisseurs.

À noter

Certains contrats engagent sur la durée. Il convient donc de bien réfléchir, d’autant que vous pouvez être soumis à des frais de résiliation, souvent élevés. La plupart du temps, vous pouvez négocier avec le fournisseur de propane les conditions de l’offre (paiement, volume, condition de résiliation, etc). Certains courtiers sont spécialisés dans la négociation des offres de GPL.

Les prix des bouteilles de gaz

Pour les bouteilles, de propane ou de butane il faut également prendre en compte plusieurs informations, notamment le lieu d’achat ou encore la taille de la bouteille. Ces dernières peuvent être acquises dans différents points de vente : les stations-service, les supermarchés, les magasins de bricolage ou directement auprès des fournisseurs.

Selon le fournisseur TotalEnergies, pour une bouteille de 10 kg à 13 kg, le « prix oscille entre 25 € et 30 € l’unité ». Au prix du gaz, il faudra ajouter le prix de la consigne.

Comparatif prix des bouteilles de gaz 10-13 kg en janvier 2022

Type de gazMarqueQuantité de gaz en kgPrix recharge en € TTCPrix consigne en € TTC
PropaneButagaz13 kg37,95 €9 €
Clairgaz11 kg22,90 €5 €
Antargaz13 kg36,90 €10 €
ButaneButagaz13 kg37,95 €9 €
Clairgaz13 kg24,90 €5 €
Antargaz10 kg30,30 €10 €

La majorité de ces bouteilles sont consignées et doivent donc être ramenées là où elles ont été achetées.

Un prix plus bas à la pompe

Le GPL peut être utilisé comme carburant. Et, il présente un prix à la pompe avantageux. Pour le carburant GPL-c, le prix moyen d’un litre est de 0,91 € (janvier 2022). Un prix assez stable et bien plus bas que les autres carburants, qui ont connu une forte hausse en 2021. A titre de comparaison le litre de sans-plomb 95 est porté à 1,6595 € le vendredi 14 janvier 2022.

Alors pourquoi n’est-il pas plus utilisé ? Car il fait peur ! En effet, les risques d’explosion ont pu freiner les consommateurs. Les véhicules utilisant ce combustible doivent être obligatoirement équipés de dispositifs anti-explosion. De plus, l’installation du kit de carburation GPL doit être régulièrement vérifiée et homologuée, tous les huit ans.

D’un point de vue écologique

Le plus gros avantage du GPL est qu’il s’agit d’un produit peu polluant, comparé à d’autres combustibles. Il émettrait même 20 % de CO2 en moins que le fioul. Et c’est justement ce CO2 qui a un impact négatif sur l’environnement, puisqu’il est le principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique.

Rouler plus vert

C’est notamment son utilisation en tant que carburant qui est régulièrement mise en avant. Selon le constructeur Dacia : « Quand il fonctionne en mode GPL, un véhicule émet environ 11 % de CO2 de moins qu’en fonctionnement essence ». D’autre part, le GPL carburant ne rejette pratiquement pas de particules fines, contrairement aux carburants traditionnels comme le diesel et l’essence.

C’est pourquoi, il est possible pour les propriétaires de ces véhicules d’obtenir une vignette Crit’Air 1.

Une partie issue de biogaz

Autre bonne nouvelle pour l’environnement : le propane et le butane sont de plus en plus d’origine renouvelable. Ils sont ainsi appelés biobutane et biopropane, soit BioGPL. Ces derniers peuvent provenir de la fermentation de matières organiques ou de la valorisation des déchets. Ils sont définis par la norme ISO 20675:2018.

Ces biogaz ne présentent pas de différence avec le propane et le butane classique dans leur conditionnement ou utilisation. Ils permettent « seulement » une réduction des émissions de CO2.

Avantages et inconvénients du GPL

Récapitulons les avantages et les inconvénients de ce gaz.

AvantagesInconvénients
Usage domestique
Disponible partout en France contrairement au gaz naturel.– Nécessité d’installer une cuve à fioul ou d’acheter des bouteilles de gaz ;
– l’installation de la citerne doit respecter des dispositions légales ;
– l’installation de la cuve est faite par le fournisseur (peu de choix dans le prestataire de pose de la citerne).
Usage carburant
– Peu cher ;
– plus écologique que les carburants classiques.
– Risque d’explosion ;
– pas toujours disponible en station service.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?