Choisir.com - Comparez, économisez.

La Smartflower d’EDF : autopsie d’un échec

Inventée par une start-up autrichienne et commercialisée en France par EDF Énergies nouvelles réparties (EDF ENR) dans le cadre de son offre « Mon Soleil & Moi », la Smartflower est une petite centrale photovoltaïque dont le principe de fonctionnement permet de suivre la course du soleil. Malgré un rendement supérieur à celui de panneaux photovoltaïques habituels, EDF a définitivement cessé de commercialiser la Smartflower en novembre 2017 après en avoir vendu près de 300 spécimens aux quatre coins de l’Hexagone. Choisir.com lève le voile sur les raisons de cet échec commercial alors que la Smartflower avait pourtant tout pour plaire.

Smartflower d’EDF

La Smartflower : une innovation révolutionnaire ?

Conçue par la société autrichienne Smartflower Energy Technology et distribuée en France jusqu’à fin 2017 par EDF ENR, la Smartflower déploie ce qui se fait de mieux en termes de production d’électricité photovoltaïque. Pour une surface équivalente, elle affiche notamment un rendement près de 1,5 fois supérieur à celui d’un panneau solaire classique grâce au recours à des technologies de pointe.

Principe de fonctionnement de la Smartflower

La Smartflower est un générateur d’électricité photovoltaïque mobile dont le design et le fonctionnement s’inspirent du tournesol. Elle déploie des pétales couverts de cellules photovoltaïques dès l’apparition des premiers rayons du soleil, puis pivote lentement autour de sa tige pour suivre minute par minute la course de l’astre afin d’optimiser la production d’électricité du matin au soir.

Cette capacité originale à orienter ses cellules photovoltaïques lui permet d’offrir un meilleur rendement que des panneaux solaires classiques, 40 % de plus en moyenne. La Smartflower s’installe à même le sol, dans un jardin par exemple, mais nécessite d’être posée sur une dalle en béton capable de supporter son poids. Elle peut ensuite être reliée à l’installation électrique de son propriétaire.

L’électricité produite par la Smartflower peut être, au choix :

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

calculez vos économies

Caractéristiques techniques de la Smartflower

La Smartflower est équipée de 12 pétales rétractables qui représentent une surface totale de 18 m2 pour 4,8 m de diamètre, quel que soit le modèle. Ces pétales sont équipés de cellules photovoltaïques monocristallines affichant un meilleur rendement que les cellules polycristallines. Un tracker biaxial associé à des données satellitaires permet aux pétales d’offrir la meilleure orientation possible aux rayons du soleil. Selon le modèle, la hauteur totale de la Smartflower est de 4,83 ou 5,80 mètres.

Pour gagner encore en productivité, la Smartflower est équipée d’un système autonettoyant qui lui permet de gagner près de 5 % de rendement supplémentaire par rapport à des panneaux photovoltaïques classiques. Elle dispose également d’un système de ventilation qui rafraîchit les cellules photovoltaïques permettant d’améliorer encore la production d’électricité.

Solidement plantée dans le sol grâce à des fondations en béton, la Smartflower et ses 750 kg pour la version la moins lourde, est un dispositif relativement robuste qui résiste bien aux intempéries. Néanmoins, au-delà de 53 km/h de vent, les pétales se mettent automatiquement en position horizontale pour diminuer leur portance. Lorsque les rafales dépassent les 63 km/h, les pétales se replient totalement pour éviter tout dommage.

Selon les modèles, la puissance nominale d’une Smartflower varie de 2,13 kWc à 3,2 kWc pour une production moyenne comprise entre 3 500 kWh et 6 400 kWh par an, un ordre de grandeur qui équivaut à peu près à la consommation moyenne annuelle d’un foyer français en électricité, soit 4 535 kWh en 2020 selon les chiffres publiés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Commercialisée par EDF ENR entre 15 000 et 23 000 euros, hors installation, la Smartflower était alors disponible en 4 versions :

  • Smartflower Pop : un modèle d’entrée de gamme avec un design coloré personnalisable ;
  • Smartflower Pop+ : un modèle plus puissant et intégrant une batterie de stockage ;
  • Smartflower Pop-e : un modèle exclusivement dédié au rechargement des véhicules électriques ;
  • Smartflower SF32 : un modèle facilement déplaçable et utilisable sans raccordement au réseau.

Qu’est que le kWc ou kilowatt-crête ?

Le kilowatt-crête, abrégé en kWc, est une unité qui mesure la puissance nominale d’une installation photovoltaïque. Elle indique le nombre de kilowatt d’électricité qu’un panneau solaire peut fournir en une heure dans le cadre d’une utilisation optimale, c’est-à-dire par temps dégagé, en milieu de journée et avec une inclinaison idéale par rapport au soleil.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la Smartflower ?

Malgré une technologie innovante et un design audacieux, la Smartflower n’a pas réussi à prendre racine. Après avoir suscité beaucoup d’attente et bénéficié d’une certaine aura médiatique, elle n’est plus vendue en France depuis novembre 2017. Pour tenter de comprendre les raisons de cet échec commercial, retrouvez ci-dessous la liste des avantages et des inconvénients de la Smartflower.

Les avantages de la Smartflower

Lors de son lancement en France en 2015, la Smartflower semblait sortir tout droit d’un livre de science-fiction. Pour autant, si elle a été choisie à l’époque par EDF ENR pour donner un coup d’accélérateur à l’autoconsommation, c’est parce qu’elle affichait des arguments bien réels.

  • Un design révolutionnaire : avec ses grands pétales qui se déploient au petit matin et suivent la course du soleil toute la journée, la Smartflower propose un design qui a davantage d’allure que les panneaux solaires classiques, plaqués en surimposition sur une toiture ou installés à même le sol.
  • Un rendement exceptionnel : en combinant l’utilisation de cellules photovoltaïques monocristallines avec un système qui permet de les orienter de façon optimale tout au long de la journée, une Smartflower produit, à surface égale, 40 % d’électricité de plus qu’un panneau photovoltaïque classique.
  • Un entretien très facile : une fois vissée avec ses 6 points d’ancrage sur un socle en béton, la Smartflower ne demande plus aucun entretien. Son système autonettoyant se charge de chasser régulièrement les impuretés des pétales pour conserver un rendement identique saison après saison sans aucune perte de performance.

Les inconvénients de la Smartflower

Si la Smartflower n’a pas réussi à confirmer les attentes qu’EDF et de nombreux observateurs avaient placées en elle, c’est essentiellement pour des raisons purement économiques, mais pas uniquement. Son mécanisme révolutionnaire était peut-être aussi un peu trop en avance sur son temps.

  • Un coût trop élevé : c’est le principal défaut de la Smartflower. À puissance comparable et malgré un meilleur rendement, son prix est presque deux fois supérieur à celui de panneaux solaires photovoltaïques classiques et empêche tout retour sur investissement avant au moins 30 ans d’utilisation, ce qui correspond plus ou moins à son espérance de vie (estimée à 25 ans pour des performances à 80 %).
  • Une technologie peu adaptée aux régions venteuses : passé 53 km/h de vent, les pétales de la Smartflower se mettent en position horizontale et leur production baisse considérablement. 10 km de plus et c’est toute la fleur qui se replie sur elle-même, cessant la production d’électricité, ce qui exclut toute utilisation dans de nombreuses régions.
  • Un système vulnérable aux pannes : le mouvement quotidien des pétales est mis en œuvre grâce à une technologie complexe. En cas d’avarie, même mineure (les retours d’utilisateurs montrent qu’elles sont malheureusement relativement fréquentes), la production d’électricité peut s’arrêter subitement, et ce jusqu’au passage d’un réparateur.
  • Un produit qui n’est plus commercialisé : au-delà du fait qu’il est désormais impossible d’acquérir une Smartflower de première main depuis que la société qui les fabriquait a fait faillite, ses pièces de rechange deviennent aussi quasiment introuvables, tout comme les techniciens sachant les remplacer, un handicap de poids pour une machine si fragile.

Smartflower, route solaire, arbre à vent : pourquoi tant d’échecs ?

Si les énergies renouvelables ont le vent en poupe et représentent une alternative incontournable aux énergies carbonées ou au nucléaire, de nombreuses innovations récentes, comme l’élégant arbre à vent ou la futuriste route solaire portée par Ségolène Royal pendant le quinquennat de François Hollande, ont connu de cuisants revers.

En cause, presque toujours, la rentabilité incertaine et la complexité technique de ces inventions qui éprouvent de grandes difficultés à dépasser le stade de l’expérimentation. En pratique, il s’avère pour le moment très difficile de faire mieux et surtout moins cher que les systèmes existants (solaire, éolien, hydraulique, géothermique, etc.).

« Mon Soleil & moi », l’offre d’EDF dédiée à l’autoconsommation

La Smartflower était commercialisée en France par EDF ENR dans le cadre de son offre « Mon Soleil & Moi », une solution globale destinée aux particuliers et aux professionnels souhaitant produire et consommer leur propre énergie d’origine photovoltaïque. Jusqu’à fin 2017, les bénéficiaires de cette offre pouvaient choisir entre une Smartflower ou des panneaux photovoltaïques classiques.

L’installation pouvait ensuite être raccordée au réseau public d’électricité via un compteur Linky pour permettre la revente du surplus de production à EDF. Néanmoins, depuis l’application de l’arrêté modificatif du 26 juin 2015, EDF n’est plus tenu de racheter l’électricité produite par des installations non intégrées au bâti ; une décision qui a aussi contribué à l’abandon de la Smartflower.

Autoconsommation : pourquoi est-il préférable d’être raccordé au réseau ?

Produire et consommer sa propre électricité d’origine solaire en totale autonomie demeure difficilement rentable. En effet, les panneaux photovoltaïques produisent surtout entre midi et 16 h, soit le moment de la journée ou nous avons généralement le moins besoin d’électricité.

À moins de stocker votre production pour l’utiliser plus tard dans des batteries au coût financier et environnemental encore largement prohibitif, vos panneaux produisent donc le plus souvent à perte, d’où la nécessité d’être raccordé au réseau afin de pouvoir revendre votre surplus et pouvoir également acheter de l’électricité lorsque vos panneaux sont à l’arrêt.

« Mon Soleil & Moi » : une offre clé en main

Si la Smartflower a disparu de la gamme d’EDF ENR, l’offre « Mon Soleil & Moi » existe toujours. Elle propose désormais uniquement l’installation de panneaux solaires photovoltaïques classiques. Quatre options sont proposées aux particuliers, à savoir :

  • des panneaux photovoltaïques installés en surimposition sur un toit ;
  • des panneaux photovoltaïques installés en surimposition sur un toit-terrasse ;
  • des panneaux photovoltaïques posés à même le sol dans votre jardin ;
  • un kit solaire à monter soi-même pour les maisons autonomes.

Et pour les professionnels :

  • des ombrières photovoltaïques pour couvrir les parkings ;
  • des panneaux photovoltaïques à poser sur des hangars ou n’importe quels bâtiments d’entreprise.

L’offre « Mon Soleil & Moi » d’EDF ENR comprend notamment :

  1. une étude personnalisée : un technicien se déplace chez vous pour étudier votre situation et vous proposer une offre adaptée à vos besoins en définissant avec vous la quantité de panneaux solaires nécessaires et le lieu de leur installation (intégrée au bâti ou à même le sol) ;
  2. la prise en charge des démarches administrative : EDF ENR s’occupe ensuite de toutes les démarches administratives relatives à l’installation et à la mise en service de vos panneaux : permis de construire, demande de financement et demande raccordement ;
  3. l’installation et la mise en service : EDF ENR procède ensuite à l’acheminement des panneaux photovoltaïque chez vous, à leur installation et à leur mise en service. Votre installation est garantie 25 ans. En cas de pertes de performance, EDF ENR intervient sans frais.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

calculez vos économies

EDF Obligation d’achat, votre interlocuteur privilégié pour revendre votre électricité

Si vous choisissez d’installer des panneaux solaires sur le toit de votre maison, vous avez la possibilité de revendre votre électricité sur le réseau en souscrivant un contrat auprès d’EDF Obligation d’Achat (EDF OA), un dispositif qui oblige le fournisseur d’électricité historique à racheter l’électricité produite par de petites installations domestiques d’une puissance nominale inférieure à 100 kWc.

Le tarif de rachat du kWh photovoltaïque est fixé par arrêté gouvernemental. Il dépend de la puissance totale de l’installation et du mode de production, à savoir :

  • soit en autoconsommation avec revente du surplus ;
  • soit avec la revente de la totalité de la production.

Les tarifs affichés ci-dessous ont été fixés pour les contrats souscrits entre le 1er janvier 2021 et le 31 mars 2021.

Puissance installée
(en kWc)
Tarif du rachat par EDF OA
du surplus de production
Tarif du rachat par EDF OA
en vente totale
⩽ 3 kWc0,10 €0,1793 €
⩽ 9 kWc0,1524 €
⩽ 36 kWc0,06 €0,1123 €
⩽ 100 kWc0,0976 €

Pour souscrire un contrat avec EDF OA et revendre tout ou partie de votre production, il vous suffit de vous créer un compte sur le site dédié du fournisseur d’électricité. Le contrat est d’une durée réglementaire de 20 ans pendant laquelle le prix de revente du kWh reste fixe. À son échéance, vous devrez souscrire un nouveau contrat avec EDF qui appliquera les tarifs qui auront cours alors.

Il existe des alternatives à EDF OA pour revendre votre électricité. Certains fournisseurs indépendants, comme TotalEnergies, ekWateur ou Enercoop, ont aussi été autorisés à racheter de l’électricité aux particuliers, mais leurs conditions ne sont pas aussi favorables que celles d’EDF OA. Aucun ne propose par exemple de contrat garantissant un tarif de revente fixe pendant 20 ans.

Vous avez souscrit un contrat d’Obligation d’Achat pour une Smartflower : pouvez-vous toujours revendre votre surplus de production à EDF ?

Depuis le 29 mai 2016, EDF n’est plus tenu de racheter l’électricité produite par des installations non intégrées au bâti, c’est-à-dire posées à même le sol comme c’est le cas pour une Smartflower. En revanche, les contrats EDF OA étant valables pour une durée de 20 ans, vous pouvez toujours continuer à revendre l’électricité produite par votre Smartflower jusqu’à échéance de votre contrat au tarif qui prévalait au moment de sa signature.

Comment bénéficier chez vous d’une électricité verte sans Smartflower ni panneaux photovoltaïques ?

Vous habitez dans un appartement ? Votre maison ne permet pas l’installation de panneaux solaires ? L’investissement de départ vous semble trop important au regard des économies espérées ? Sachez que vous pouvez néanmoins participer à la transition énergétique à votre manière en changeant de fournisseur sans frais pour souscrire une nouvelle offre d’électricité d’origine renouvelable.

Depuis l’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie pour les particuliers, de nombreux fournisseurs alternatifs sont apparus aux côtés d’EDF et d’Engie (ex-GDF). Ces derniers proposent notamment des offres d’électricité verte à des tarifs souvent inférieurs à ceux du Tarif Bleu d’EDF, l’offre d’électricité la plus souscrite en France mais aussi l’une des plus chères.

Retrouvez ci-dessous une sélection non exhaustive d’offres d’électricité verte (tarifs valables pour une puissance souscrite au compteur de 6 kVA, au tarif de base, à compter du 1er février 2021) :

FournisseurOffreDescriptifTarif de l’abonnement
(en € TTC)
Différence du tarif de l’abonnement
par rapport au tarif réglementé
Tarif du kWh
(en € TTC)
Différence du tarif du kWh
par rapport au tarif réglementé
EDFTarif Bleu– L’offre aux tarifs réglementés d’EDF.
– Électricité d’origine conventionnelle.
10,60 €0,1582 €
Mint Énergie100 % Online Green– Électricité verte d’origine française.
– Offre à prix indexé.
– Service client en ligne uniquement.
10,60 €0 %0,1375 €– 13,08 %
VattenfallÉlectricité Eco Green– Électricité d’origine 100 % renouvelable.
– Offre à prix indexé.
11,66 €+ 10 %0,1499 €– 5,25 %
TotalEnergiesÉlectricité Verte– Électricité d’origine éolienne et solaire.
– Offre à prix indexé.
10,60 €0 %0,1558 €– 1,52 %
Plüm ÉnergieÉlectricité– Électricité d’origine 100 % verte.
– Des bonus pour chaque kWh économisé.
10,66 €0 %0,1558 €– 1,52 %

Pour trouver l’offre qui correspond à vos besoins et calculer les économies que vous pourriez réaliser en quittant EDF pour un fournisseur alternatif d’électricité, utilisez notre comparateur d’électricité en ligne gratuit. En se basant sur une estimation de votre consommation, il analyse en temps réel toutes les offres disponibles sur le marché pour vous proposer celle qui vous convient le mieux.

Autres questions fréquentes sur le sujet :

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation