Plan solaire EDF : historique

Le Plan solaire EDF a été lancé en 2017. Ce projet, qui vise à accélérer la transition énergétique en France, est encadré par la filière EDF Renouvelables du groupe. EDF est aujourd’hui le premier producteur d’énergies renouvelables en Europe, avec plus de 20 gigawatts (GW) d’éolien, d’hydraulique et de photovoltaïque. Néanmoins, la France ne se hisse pas dans le top 3 des plus grands producteurs d’énergie solaire européens, malgré son potentiel.

Le 11 décembre 2017, EDF a annoncé le lancement de son Plan solaire. Cette annonce a eu lieu à la suite d’une demande du gouvernement, à l’occasion du Climate Finance Day, la veille du One Planet Summit. Ce sommet international a été organisé à la demande du président Emmanuel Macron pour que le monde de la finance se penche sur des questions liées au réchauffement climatique. Le groupe a donc choisi de démarrer ce projet d’envergure en réponse à l’incitation du ministère de la Transition énergétique à développer les énergies renouvelables, dans le but de varier le mix énergétique français.

Avec son Plan solaire, EDF compte déployer 30 gigawatts d’énergie solaire entre 2020 et 2035. En 2017, on comptait seulement 8 gigawatts d’énergie solaire, alors que l’énergie nucléaire représentait 63,2 gigawatts. Ce projet pourrait permettre d’équilibrer le mix électrique français en multipliant l’usage des énergies renouvelables. En effet, actuellement, le parc nucléaire représente 75 % du mix énergétique national. De plus, la France aurait un fort potentiel pour l’énergie solaire. Il s’agirait du cinquième gisement solaire le plus important en Europe. L’Ademe (l’Agence de la transition écologique) estime ce gisement à plus de 400 GWc (gigawatts crête) au total. Le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) estime, quand à lui, le gisement mobilisable à 585 GWc.

EDF assure que son Plan solaire sera mis en place « en complément de ses autres activités de développement des énergies renouvelables en France et à l’international ».

Les objectifs du Plan solaire d’EDF

Avec son Plan solaire, EDF s’est fixé plusieurs objectifs :

  • accélérer la transition énergétique : selon le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, « il n’y aura pas de transition énergétique si on ne fait pas beaucoup de photovoltaïque » ;
  • développer l’énergie solaire en France en multipliant par 4 la production d’énergie solaire d’ici 2035, grâce à un parc photovoltaïque d’une puissance de 30 gigawatts ;
  • devenir le leader du photovoltaïque dans le pays en atteignant 30 % de parts de marché en France d’ici 2035 ;
  • faire partie des leaders mondiaux du solaire.

D’après Jean-Bernard Lévy : « Ce Plan Solaire est d’une ampleur sans équivalent et marque un véritable tournant dans le développement d’EDF dans le domaine de l’énergie solaire. Il concrétise l’accélération de notre ambition affichée dans la stratégie CAP 2030 du Groupe, lancée en 2015, qui vise à doubler les capacités renouvelables installées du Groupe à l’horizon 2030. Aujourd’hui, se dessine pour EDF une nouvelle frontière pour les quinze prochaines années. » Le directeur exécutif en charge de la direction financière d’EDF, Xavier Girre, précisait également que l’ambition d’EDF était « d’accroître les investissements dans les renouvelables à hauteur de 3 milliards d’euros bruts par an. Cette accélération, notamment dans le solaire et dans les technologies de stockage, est essentielle dans notre mix électrique d’aujourd’hui et de demain ».

De plus, ce développement de l’énergie photovoltaïque dans l’ensemble du pays doit permettre de créer de l’emploi, notamment lors de la construction des nouvelles installations.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Les moyens mis en œuvre par EDF

Déployer en quelques années 30 gigawatts est un pari à relever pour EDF. Pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre du Plan solaire, le groupe met en oeuvre un certain nombre de moyens :

  • mobiliser un budget de 25 milliards d’euros sur une quinzaine d’années : notamment grâce à des partenaires et investisseurs ;
  • identifier et exploiter les terrains appartenant au groupe : les terrains situés près des centrales nucléaires, les friches industrielles pouvant être reconverties, les sites hydrauliques pouvant être utilisés pour des installations photovoltaïques flottantes, ou les sites de démantèlement, par exemple. Afin de favoriser le développement du photovoltaïque, EDF souhaite faire augmenter le nombre de grandes installations photovoltaïques, tout en gardant les dispositifs déjà existants ;
  • identifier les surfaces pouvant accueillir des installations photovoltaïques en collaborant avec les pouvoirs publics : les réserves foncières d’EDF ne peuvent pas suffire pour atteindre les objectifs du Plan solaire. En effet, 25 à 30 000 hectares sont nécessaires afin de déployer les installations requises, l’équivalent de 40 000 terrains de football. Jean-Bernard Lévy estime que « la disponibilité du foncier est le principal frein au développement de la filière » ;
  • lancer des appels d’offres pour de grandes fermes solaires : EDF a demandé au gouvernement de lancer des appels d’offres afin que de grandes fermes solaires voient le jour ;
  • installer des centrales solaires très performantes : en privilégiant notamment les centrales solaires au sol. Ce type de centrale permet de profiter d’une production de 100 mégawatts, par rapport aux 12 mégawatts produits en moyenne par les centrales solaires classiques ;
  • développer l’autoconsommation : ce système permet aux consommateurs de produire leur propre électricité grâce à l’énergie solaire produite par des panneaux photovoltaïques. Les panneaux solaires peuvent être installés sur la toiture d’une habitation ou au sol et permettent de produire l’électricité nécessaire au foyer. En cas de surplus, le particulier peut également revendre son électricité à EDF. La filiale EDF ENR est en charge de guider les clients dans leur projet d’autoconsommation ;
  • mettre à disposition les ressources internes du groupe sur le sujet.

Une nouvelle centrale solaire flottante pour 2022

Le 3 février 2021, EDF Renouvelables a lancé les travaux de sa nouvelle centrale solaire flottante. Située dans la commune de Lazer dans les Hautes-Alpes, la centrale sera rattachée à un barrage hydroélectrique déjà installé et géré par EDF. Elle devrait être opérationnelle en 2022. Il s’agit de la première centrale solaire flottante pour EDF et de la seconde en France. La première, la centrale solaire flottante de Piolenc, a été lancée en 2019.

Faire des économies d’énergie avec l’énergie solaire ou un nouveau fournisseur

EDF encourage ses clients à installer des panneaux solaires chez eux afin de développer le photovoltaïque. Ainsi, il est possible de produire et de consommer sa propre électricité issue d’une source d’énergie renouvelable. L’autoconsommation permet de réaliser des économies importantes sur ses factures d’électricité. Des aides existent pour alléger les coûts liés à l’installation de ces panneaux.

Toutefois, pour faire baisser le montant de ses factures, il n’est pas nécessaire d’installer des panneaux solaires chez soi. En effet, il est également possible de changer de fournisseur d’énergie afin de profiter des tarifs avantageux des fournisseurs concurrents d’EDF.

Le Plan solaire EDF et l’autoconsommation

La filiale EDF ENR du groupe encadre l’autoconsommation solaire en France. Grâce à cela, les particuliers peuvent installer des panneaux solaires chez eux et produire leur propre électricité, provenant d’une source d’énergie renouvelable afin de couvrir leur besoin en énergie. Les conseillers solaires d’EDF ENR sont disponibles pour accompagner les consommateurs dans leur projet d’autoconsommation. Un bilan solaire est réalisé afin d’identifier les besoins du foyer, les conseillers accompagnent ensuite le client dans le choix des équipements, les diverses démarches administratives et les demandes d’aides financières dont il est possible de bénéficier.

EDF ENR en quelques chiffres :

  • 99 M € de chiffre d’affaires pour l’activité photovoltaïque du groupe ;
  • plus de 37 000 installations chez des particuliers ;
  • plus de 2 000 installations chez des professionnels et les collectivités locales ;
  • plus de 2 000 centrales solaires gérées à distance ;
  • 160 partenaires qualifiés et agréés sur tout le territoire.

L’autoconsommation permet de réaliser des économies sur ses factures d’électricité. En effet, si l’énergie solaire ne suffit pas pour couvrir les besoins en électricité du consommateur, l’électricité restante provient du réseau Enedis (ex-ERDF). Toutefois, choisir l’autoconsommation peut permettre de faire baisser sa facture de 70 %. De plus, si vos panneaux solaires produisent plus d’électricité que nécessaire pour couvrir les besoins de votre foyer, vous pouvez revendre ce surplus d’électricité à EDF.

En plus de faire baisser le montant de ses factures, ce système permet de consommer une électricité décarbonée afin de faire un geste pour l’environnement.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Bénéficier d’aides financières pour l’installation de ses panneaux solaires

Certains dispositifs financiers permettent aux consommateurs de profiter d’aides afin d’installer des panneaux photovoltaïques. Des aides sont donc disponibles pour les particuliers et les professionnels afin d’encourager l’autoconsommation :

  • la prime à l’investissement (ou prime à l’autoconsommation photovoltaïque) : elle concerne les consommateurs optant pour l’autoconsommation avec vente de surplus, et est valable pour les particuliers et professionnels, les résidences principales et secondaires, sans conditions de revenus. Cette prime est versée par EDF OA (Obligation d’Achat) pendant 5 ans. Il est tout de même important de noter que les panneaux solaires installés au sol ne sont pas éligibles ;
  • la TVA à taux réduit : lorsque la puissance de l’installation photovoltaïque est inférieure à 3 kWc, la TVA est de 10 % sur le prix d’achat. A l’origine la TVA est de 20 % ;
  • les aides des collectivités locales : dans certains cas, les collectivités locales peuvent accorder des aides financières pour l’installation de panneaux photovoltaïques. Il est donc conseillé de se rapprocher de sa mairie, de son Conseil général ou de son Conseil régional ;
  • les aides de l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat) : une aide peut être accordée à certains propriétaires pour leur projet d’installation de panneaux solaires, sous certaines conditions. Elle est notamment soumise à un plafond de ressources.

Réaliser des économies en changeant de fournisseur d’énergie

L’autoconsommation peut permettre de réaliser des économies importantes sur ses factures d’électricité. Toutefois, l’installation de panneaux solaires nécessitent un investissement financier important. Il est possible de rentabiliser cet investissement grâce à la revente de surplus d’électricité à EDF. Mais si vous ne souhaitez pas vous lancer dans l’autoconsommation, vous pouvez tout de même réduire facilement et dès maintenant le montant de vos factures. En effet, en choisissant l’offre d’un fournisseur alternatif, il est possible de payer son électricité moins chère qu’avec le fournisseur historique EDF.

Depuis 2007, le marché de l’énergie s’est ouvert à la concurrence et de nombreux fournisseurs, concurrents des fournisseurs historiques, EDF et Engie, ont commencé à commercialiser leurs offres à prix compétitifs. En appliquant des remises sur le prix du kWh et/ou sur l’abonnement par rapport aux tarifs réglementés, ils permettent aux consommateurs de faire baisser les factures d’électricité.

Changer de fournisseur est une démarche totalement gratuite, simple et rapide. Cependant, les offres sont nombreuses et il peut être difficile de faire un choix. Les conseillers Choisir.com sont disponibles gratuitement par téléphone pour vous accompagner et vous aider à sélectionner l’offre la plus adaptée à vos besoins. Notre comparateur en ligne peut également vous permettre de trouver les offres convenant à votre profil de consommation.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous le prix du kWh des offres d’électricité compétitives en 2021 et la réduction appliquée par rapport au tarif réglementé de l’électricité :

Fournisseurs alternatifs – réduction par rapport au Tarif Bleu d’EDF et prix du kWh (juin 2021)

FournisseurNom de l’offreRemise en % sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé (Tarif Bleu d’EDF)Prix du kWh TTC en € (pour une puissance de compteur de 6 kVA)
Mint EnergieOffre Online & Green13 % de réduction0,1373 €
VattenfallOffre Électricité Eco10 % de réduction0,1462 €
Happ-e by Engie (la 1re année)Offre Electricité10 % de réduction0,1463 €
TotalEnergiesOffre Online10 % de réduction0,1463 €

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h