Hausse du tarif bleu : quel impact pour la facture des ménages ?

Comme annoncé par voie de presse « La CRE a proposé aux ministres de l’Énergie et de l’Économie une évolution des tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE) de 1,6% TTC pour les tarifs bleus résidentiels. Cette hausse représente 15€ / an en moyenne sur la facture d’un client résidentiel.»

Bien entendu, ce chiffre de 15 € est à prendre avec du recul. En effet, il ne représente pas la réalité de la hausse chez chacun des ménages. Cela dépend des habitudes de consommation de votre foyer.

Si cette hausse pénalisera les Français, elle n’a pas encore été validée par le gouvernement. Ce sont Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique et Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie qui seront les derniers décisionnaires.

Pourquoi une hausse ?

D’après la CRE, trois grandes raisons permettent de motiver une hausse des TRV :

  • L’épidémie de Covid-19 qui a retardé la maintenance du parc nucléaire français. La France est donc obligée de faire appel aux importations d’électricité ou de gaz naturel pour faire fonctionner les centrales à gaz ;
  • Le dépassement du plafond de l’Accès Régulé à l’Energie Nucléaire Historique (ARENH). Dans le cadre de la loi NOME, EDF est obligé de vendre jusqu’à 100 TWh, d’électricité nucléaire à ses concurrents à un tarif préférentiel. Lorsque le seuil de 100 TWh est dépassé, les fournisseurs ne reçoivent qu’une partie de leur demande. Ils doivent alors se fournir sur les marchés de gros où les prix restent souvent moins compétitifs. Cela fait grimper le prix de l’électricité ;
  • Une recrudescence des impayés qui a pu générer des difficultés de trésorerie pour EDF.

Pour éviter une hausse trop importante des tarifs, la CRE a amoindri l’impact de la composante « impayés ». Comme elle le souligne dans son dossier de presse « Afin de limiter l’impact du mouvement tarifaire sur les consommateurs, elle a décidé de n’intégrer dès à présent dans les TRVE que 50% des coûts liés aux impayés pour 2021. »

Tarif Bleu d’EDF : comment se prémunir des hausses ?

La hausse du Tarif Bleu d’EDF concerne 70% des ménages encore clients du tarif réglementé. Elle fera aussi varier à la hausse les foyers ayant souscrit à une offre à tarifs indexés sur les TRV.

Afin d’éviter de pâtir de la hausse, le mieux demeure de se tourner vers une nouvelle offre d’électricité. En optant pour un fournisseur d’énergie moins cher, vous faites baisser le montant de votre facture.

Pour vous prémunir des augmentations à venir, vous pouvez souscrire une offre à prix fixe. Le prix du kWh restera stable sur toute la durée du contrat. C’est bon à savoir quand on sait que selon l’Insee, les prix de l’électricité ont augmenté de 50% en dix ans.

Le changement d’offre est gratuit et sans engagement. Il vous suffit de souscrire une nouvelle offre chez le fournisseur de votre choix. Il s’occupera alors de résilier votre ancien contrat auprès de votre ancien opérateur. Il se mettra également en cheville avec Enedis pour assurer la continuité d’alimentation en électricité. Ainsi, vous ne ferez ni face à des frais de résiliation ni à une coupure de courant. La bascule se fera automatiquement et à distance.

Pour trouver l’offre au meilleur rapport qualité / prix, n’hésitez pas à utiliser un comparateur d’électricité. Gratuit, cet outil vous permettra d’estimer votre consommation d’énergie et de déterminer quel est le contrat le moins cher.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies
vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h