Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Les aides à l’installation de panneaux solaires

À l’heure de la transition énergétique, l’énergie solaire fait partie des nouvelles énergies plébiscitées. Facilement accessible, elle permet, la production d’eau chaude, mais aussi de chauffage pour la maison grâce à l’installation de panneaux solaires. Si ce type de technologie continue de représenter un investissement important, de nombreuses aides ont été mises en place pour accompagner les ménages désireux d’utiliser le soleil comme source d’énergie.

aides à l’installation de panneaux solaires

À chaque énergie son panneau solaire

Que ce soit pour produire de l’électricité ou de la chaleur, vous n’aurez pas à installer le même type de panneau solaire.

Le panneau solaire thermique

Également dénommés capteurs solaires thermiques, les panneaux solaires thermiques utilisent l’énergie du soleil pour produire de l’eau chaude sanitaire et/ou chauffer un logement. Pour être plus précis, ce type de panneau capte les rayons du soleil avec comme objectif de les convertir en chaleur. Cette chaleur est ensuite transmise à un fluide caloporteur qui, transporté vers un échangeur, servira :

  • à chauffer de l’eau sanitaire produite par un chauffe-eau solaire individuel ou CESI optimisé équipé d’un panneau solaire de 2 m² et d’un ballon d’eau chaude de 110 à 200 litres ;
  • à alimenter une installation de chauffage hydraulique (radiateur à eau, chauffage au sol). On parle alors de Système solaire combiné ou SSC. Ce système combiné a par ailleurs la capacité de produire de l’eau chaude sanitaire.

Le panneau solaire thermique comme complément uniquement

Que ce soit pour produire de l’eau chaude sanitaire ou chauffer la maison, une installation de panneaux solaires thermiques ne peut se suffire à elle-même. Il est, en effet rare, tout du moins dans un pays comme la France que l’énergie solaire puisse à elle seule subvenir au besoin en production d’eau chaude et encore moins en chauffage d’un logement. Il est donc essentiel de l’associer avec un autre système de chauffage comme un poêle à granulés, une pompe à chaleur

Le panneau solaire photovoltaïque

Le panneau solaire photovoltaïque sert quant à lui à la production d’électricité. Pour comprendre un peu mieux son fonctionnement, il faut savoir que les rayons du soleil comportent des photons (particules élémentaires qui composent la lumière). Ces derniers vont transmettre leur énergie aux électrons contenus dans les matériaux semi-conducteurs comme le silicium. Les électrons vont alors se mettre et ainsi générer un courant électrique. Ce courant va être canalisé dans les fils électriques contenus dans les panneaux photovoltaïques. Un onduleur, un dispositif électronique de puissance capable de produire des tensions et des courants alternatifs, transforme ensuite ce courant continu en courant alternatif 230 volts.
Le schéma ci-dessous décrit le principe du photovoltaïque :

visuel d'exemple de cellule photovoltaïque (au silicium cristallin)
Source : ADEME

Panneau solaire aérovoltaïque : le 2 en 1

Ce type d’installation permet de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur. Comment ? La face du panneau exposée aux rayons du soleil produit de l’électricité. Cette production d’électricité générant de la chaleur (environ 3 fois plus que d’électricité), celle-ci est récupérée par l’autre face du panneau par un système ventilé qui récupère l’air chauffé avant de l’insuffler dans la maison via une VMC. En été, ce système est même capable de récupérer l’air frais de la nuit pour l’envoyer ensuite dans la maison.

Pourquoi faire installer des panneaux solaires chez soi ?

Le soleil étant une énergie gratuite, il semble évident que l’utiliser pour produire électricité ou chaleur permettra de réaliser quelques économies. Il existe pour autant d’autres avantages à faire installer chez soi des capteurs solaires qu’ils soient thermiques, photovoltaïques ou aérovoltaïques :

  • produire une énergie propre : utiliser une source d’énergie inépuisable comme le soleil pour sa production de chaleur ou d’électricité est un grand geste fait en faveur de l’environnement. L’énergie solaire ne rejette, qui plus est, pas de CO2, ce qui est, une fois de plus, très bon pour la planète ;
  • l’énergie solaire est accessible partout et permet l’alimentation en chauffage et en électricité de zones parfois reculées ;
  • pas de combustible à acheter, des risques de panne quasi nuls, une usure très limitée du fait que les panneaux soient fixes, les frais de fonctionnement des panneaux solaires sont limités ;
  • d’une durée de vie de 25 à 30 ans et rentable au bout de 15 ans, ce type d’installation est un véritable investissement qui peut vous faire gagner de l’argent si vous décidez de revendre une partie ou même la totalité de votre production d’électricité.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Combien coûte l’installation de panneaux solaires ?

Comme toute chose, les panneaux solaires ont un prix. Ce dernier varie en fonction du type de panneau solaire installé.

Le prix d’une installation solaire photovoltaïque

Le coût de ces panneaux est fonction de leur puissance. Ainsi vous ne paierez pas le même prix que vous optiez pour 3 kWc, 6 kWc ou encore 9 kWc. Le kilowatt-crête (kWc) étant l’unité de puissance des panneaux solaires photovoltaïques. Pour vous donner un ordre d’idée, le coût d’installation de panneaux solaires photovoltaïques oscille entre 8 000 € TTC pour des panneaux en surimposition (juste posés sur le bâtiment) d’une puissance de 3 kWc qui permettront de produire entre 2 700 et 4 200 kWh par an et 20 000 € TTC pour des panneaux de 9 kWc intégrés au bâti. Ce tarif comprend bien sûr l’achat et l’installation des panneaux photovoltaïques, de l’onduleur, des batteries solaires…

Des frais de raccordement à prévoir

Si vous voulez pouvoir revendre tout ou partie de votre production d’électricité, un raccordement est nécessaire. Le prix de cette intervention est gratuit pour une installation en autoconsommation avec injection. S’il s’agit d’une installation avec vente totale, le coût, plus élevé est situé entre 720 et 1 209 € (tarif en vigueur en janvier 2020).

Le prix d’une installation solaire thermique

Si à lui seul un panneau solaire thermique vaut entre 400 et 700 € TTC pour 2 m², qui est la taille minimale pour des panneaux solaires, il faut bien avoir à l’idée qu’il faut également inclure dans l’investissement le matériel pour chauffer l’eau chaude sanitaire ou la maison.

Le tarif moyen d’un chauffe-eau solaire

Un système simple avec 3 à 5 m² de panneaux solaires et un ballon d’eau chaude individuel de 200 à 300 litres correspondant aux besoins d’environ 5 personnes vous sera facturé entre 4 000 et 8 000 € TTC, installation comprise.

Le tarif moyen d’un système solaire combiné

Permettant de produire eau chaude sanitaire et chauffage, ce système est forcément plus onéreux. Comptez donc entre 14 000 et 18 000 € TTC.

Le tarif moyen d’un système aérovoltaïque

Le tarif moyen de ce type d’installation est en moyenne compris entre 13 000 € et 17 000 € TTC pour une puissance de 3 kWc et d’environ 22 000 € TTC pour 6 kWc.

Les aides au financement de panneaux photovoltaïques

Vous envisagez d’installer des panneaux photovoltaïques pour produire de l’électricité ? Voici les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

La prime à l’autoconsommation

Si vous souhaitez produire de l’électricité pour votre propre consommation, vous pouvez obtenir la prime à l’autoconsommation photovoltaïque avec vente de surplus accordée par l’État depuis 2017 aux particuliers et professionnels. Versée sur les 5 premières années de fonctionnement, cette prime est dégressive et varie en fonction de la puissance de l’installation. Elle est versée par EDF Obligation d’Achat avec vos revenus issus de la vente de votre surplus de production.

Son montant

Son montant changeant tous les trimestres, l’aide à laquelle vous pourrez prétendre est fixée le jour où la demande de raccordement est transmise au gestionnaire de réseau, Enedis, dans la grande majorité des cas. Voici les montants auxquels vous pouviez avoir droit au 4e trimestre 2020.

Prime à l’autoconsommation
(en euros par kWc)
en vigueur au 1er trimestre 2021
Puissance de l’installationMontant de la prime pour une installation
Inférieure ou égale à 3 kWc380 €/kWc
Entre 3 et 9 kWc280 €/kWc
Entre 9 et 36 kWc160 €/kWc
Entre 36 et 100 kWc80 €/kWc
Source : Ministère de l’Économie

Les conditions d’éligibilité

Les règles d’obtention de cette aide sont fixées par l’arrêté du 9 mai 2017 qui prévoit notamment que :

  • les panneaux solaires soient installés sur une toiture ou à défaut structure support comme un abri solaire. Les panneaux photovoltaïques installés au sol ne sont donc pas éligibles ;
  • seules les installations d’une puissance inférieure à 100 kWc peuvent en bénéficier ;
  • l’installation doit être réalisée par un professionnel qualifié RGE.

La TVA réduite

L’installation d’un système solaire photovoltaïque d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc est soumise à une TVA réduite à 10 %.

Les aides financières réservées au solaire thermique

Vous vous orientez plutôt vers un projet d’installation de panneaux solaires thermiques. Voici les aides qui vous sont réservées.

MaPrimeRénov’

Ce dispositif qui remplace désormais le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est depuis le 1er janvier 2021 accessible à tous les ménages, quel que soit le montant de leur revenu. Il prévoit une aide pour financer l’installation d’un chauffage solaire. Son montant varie en fonction de la catégorie de revenus à laquelle vous appartenez. Le dispositif MaPrimeRénov’ prévoit ainsi 4 niveaux de revenus identifiés par des couleurs :

  • MaPrimeRénov’ Bleu pour les revenus très modestes ;
  • MaPrimeRénov’ Jaune pour les revenus modestes ;
  • MaPrimeRénov’ Violet pour les revenus moyens ;
  • MaPrimeRénov’ Rose pour les revenus élevés.

Des catégories en fonction de vos revenus

Vous trouverez ci-dessous la répartition des catégories en fonction de vos revenus et de votre secteur d’habitation. Les données sont issues du guide MaPrimeRénov’.

Nombre de personnes au foyerRevenu fiscal de référence (RFR)
MaPrimeRénov’ BleuMaPrimeRénov’ JauneMaPrimeRénov’ VioletMaPrimeRénov’ Rose
1Jusqu’à 14 879 €Jusqu’à 19 074 €Jusqu’à 29 148 €> 29 148 €
2Jusqu’à 21 760 €Jusqu’à 27 896 €Jusqu’à 42 848 €> 42 848 €
3Jusqu’à 26 170 €Jusqu’à 33 547 €Jusqu’à 51 592 €> 51 592 €
4Jusqu’à 30 572 €Jusqu’à 39 192 €Jusqu’à 60 336 €> 60 336 €
5Jusqu’à 34 993 €Jusqu’à 44 860 €Jusqu’à 69 081 €> 69 081 €
Par personne supplémentaire+ 4 412 €+ 5 651 €+ 8 744 €
Plafonds de ressources en Province
Nombre de personnes au foyerRevenu fiscal de référence (RFR)
MaPrimeRénov’ BleuMaPrimeRénov’ JauneMaPrimeRénov’ VioletMaPrimeRénov’ Rose
1Jusqu’à 20 583 €Jusqu’à 25 068 €Jusqu’à 38 184 €> 38 184 €
2Jusqu’à 30 225 €Jusqu’à 36 792 €Jusqu’à 56 130 €> 56 130 €
3Jusqu’à 36 297 €Jusqu’à 44 188 €Jusqu’à 67 585 €> 67 585 €
4Jusqu’à 42 381 €Jusqu’à 51 597 €Jusqu’à 79 041 €> 79 041 €
5Jusqu’à 48 488 €Jusqu’à 59 026 €Jusqu’à 90 496 €> 90 496 €
Par personne supplémentaire+ 6 096 €+ 7 422 €+ 11 455 €
Plafonds de ressources en Île-de-France

Le montant de MaPrimeRénov’ pour l’installation d’un chauffage solaire

Le tableau si dessous évoque la répartition des aides en fonction de la catégorie à laquelle vous appartenez :

ÉquipementMaPrimeRénov’ BleuMaPrimeRénov’ JauneMaPrimeRénov’ VioletMaPrimeRénov’ Rose
Chauffage solaire8 000 €6 500 €4 000 €0 €
Source : Guide MaPrimeRénov’

Les aides liées aux Certificats économies d’énergie (CEE)

Bonne nouvelle, ces aides, plus connues sous le nom de primes énergies et financées par les entreprises « pollueuses » sont cumulables avec MaPrimeRénov’. Si vous pouvez prétendre à cette dernière, alors vous pourrez obtenir une aide majorée délivrée dans le cadre des CEE. Comme pour MaPrimeRénov’, elle varie en fonction de vos revenus :

MaPrimeRénov’ BleuMaPrimeRénov’ JauneMaPrimeRénov’ VioletMaPrimeRénov’ Rose
Montant CEE4 364 €4 364 €2 727 €2 727 €
Source : Guide MaPrimeRénov’

La TVA à 5,5 %

L’installation d’un chauffage solaire est soumise à un taux de TVA toujours réduit de 5,5 %.

L’éco-prêt à taux zéro (ECO-PTZ)

L’installation de panneaux solaires thermiques est éligible à un éco-prêt à taux zéro d’un montant de 10 000 €. Si ces travaux sont couplés avec d’autres travaux de rénovation énergétique le montant est majoré. Vous pouvez ainsi emprunter 20 000 € si vous réalisez en même 2 types de travaux et 30 000 € pour trois et plus.

Les aides allouées pour l’installation de panneaux aérovoltaïques

Ce type de panneau étant un mixte du solaire thermique et du solaire photovoltaïque, il peut prétendre aux différentes aides promises à chacune de ces technologies : éco-PTZ, prime autoconsommation, TVA 5,5 %…

Les aides ouvertes à toutes les technologies de panneaux solaires

Si certaines aides sont conditionnées au type de panneau solaire que vous faites installer, d’autres peuvent vous être accordées, quelle que soit la technologie pour laquelle vous optez.

Les subventions de l’Anah

Œuvrant pour donner la possibilité aux ménages les plus modestes d’entreprendre des travaux de rénovation énergétiques dans leur logement, l’Agence nationale de l’habitat octroie des subventions aux propriétaires envisageant de mettre en place une installation à usage domestique fonctionnant grâce à une énergie renouvelable ou nouvelle comme le photovoltaïque.

Les conditions à remplir

  • Les revenus du ménage ne doivent pas dépasser le barème fixé par l’Anah.
  • Le montant du projet ne doit pas excéder 20 000 €.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE.
  • La demande de subvention doit être faite avant le début des travaux.
  • Le logement doit être construit depuis plus de 15 ans.
  • Un opérateur-conseil spécialisé nommé par Anah doit vous accompagner dans votre projet.

Le montant de la subvention

En fonction du niveau de revenus du ménage, l’éco-subvention accordée par l’Anah peut atteindre 35 % ou 50 % du montant des travaux engagés par un propriétaire occupant. Un propriétaire bailleur peut, quant à lui, prétendre à une aide correspondant à 25 % ou 35 % du montant des travaux.
Dans le cadre du programme « Habiter mieux » ou l’Aide de solidarité écologique (ASE), cette subvention peut être majorée de 3 000 € pour les propriétaires occupants ou de 2 000 € pour les propriétaires bailleurs si les travaux améliorent la performance énergétique du logement d’au moins 25 %.

Les aides des collectivités locales

Invitées, elles aussi, à favoriser sur leur territoire l’accès à des installations utilisant des énergies renouvelables, il est possible que votre région, votre communauté de commune, votre département proposent des subventions et/ou des aides. N’hésitez pas à vous renseigner notamment auprès de ces organismes ou encore de l’ADEME (Agence de la transition écologique) de votre département qui répertorie toutes les aides existant localement.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Générer des revenus grâce aux panneaux solaires

Saviez-vous que vous pouviez aussi revendre une partie voire la totalité de votre production d’électricité ? La revente de votre production est ainsi un autre moyen de vous aider à financer votre installation. À terme, vous pourriez même gagner de l’argent.

Autoconsommation et vente du surplus

Si vous produisez plus d’électricité que vous n’en consommez, vous pouvez revendre le surplus. Vous signez alors un contrat de revente avec EDF Obligation d’Achat (EDF OA) qui fixe le tarif de revente pour une durée garantie de 20 ans.
Le schéma ci-dessous illustre le principe :

principe de l'autoconsommation et revente du surplus illustré
Source : ADEME

Le tarif de vente évolue en fonction de la puissance de votre installation.
Ci-dessous les montants en vigueur au 1er trimestre 2021 :

Puissance de l’installation
(en kWc)
Tarif d’achat
(en €/kWh)
Inférieure ou égale à 3 kWc0,10 €/kWh
Inférieure ou égale à 9 kWc
Inférieure ou égale à 36 kWc0,06 €/kWh
Inférieure ou égale à 100 kWc

La vente totale de votre production

Si vous n’avez pas l’intention de consommer l’électricité produite par vos panneaux solaires, vous avez la possibilité de revendre toute votre production. Vous signez là encore un contrat d’une durée de 20 ans avec EDF Obligation d’Achat.
Le schéma ci-dessous présente le circuit de vente totale :

principe de la revente totale d'électricité illustré
Source : ADEME

Le tarif d’achat est en revanche différent. Voici les montants relevés au 1er trimestre de 2021 :

Puissance de l’installation
(en kWc)
Tarif d’achat
(en €/kWh)
Inférieure ou égale à 3 kWc0,1793 €/kWh
Inférieure ou égale à 9 kWc0,1524 €/kWh
Inférieure ou égale à 36 kWc0,1123 €/kWh
Inférieure ou égale à 100 kWc0,0976 €/kWh

L’imposition de la vente de votre production

Vous êtes imposable dans la catégorie « Bénéfices industriels et commerciaux » (BIC) sur le produit de la vente de votre production d’électricité si votre installation à une puissance supérieure à 3 kWc. Néanmoins, le montant déclaré bénéficie d’un abattement de 71 %. Finalement, vous ne serez imposé que sur 29 % de vos ventes.

Gagner encore plus en économisant sur vos factures d’énergie

Vous l’aurez compris, faire usage de l’énergie solaire pour produire sa propre électricité ou bien chauffer sa maison ou son eau chaude sanitaire est un acte écologique fort.
Mais saviez-vous que vous pourriez aussi faire un geste pour la planète et pour votre portefeuille en changeant par exemple de fournisseur d’électricité ?
Depuis 2007, vous avez en effet la possibilité de choisir librement votre fournisseur d’énergie. En faisant jouer la concurrence, vous pouvez bénéficier de contrats plus avantageux offrant des réductions sur le prix du kWh et/ou de l’abonnement.
Les fournisseurs d’électricité sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à proposer des offres d’électricité « verte ». C’est-à-dire que ces fournisseurs garantissent qu’une quantité d’électricité d’origine renouvelable, plus ou moins importante selon les contrats, est injectée sur le réseau de distribution. Pour cela, ils doivent être inscrits au registre national des Garanties d’Origine (GO). Certains fournisseurs vont même plus loin en s’engageant, en plus des Garanties d’Origine, à se fournir en électricité verte à partir de leurs propres sites de production ou à acheter directement de l’électricité verte à des producteurs locaux.
Et si les démarches administratives vous inquiètent, sachez que changer de fournisseur d’énergie est une démarche simple, rapide et gratuite. Il suffit de comparer les offres et d’opter pour celle qui convient le mieux à votre mode de consommation. À ce propos, n’hésitez d’ailleurs pas à consulter notre comparateur d’électricité.
Une fois votre choix déterminé, votre nouveau fournisseur se charge ensuite de résilier votre ancien contrat sans que vous ayez à vivre de coupure de courant ou de gaz. Sans engagement, ces contrats peuvent être résiliés à tout moment. Vous pouvez donc, à tout instant, souscrire à nouveau un contrat auprès de votre ancien fournisseur ou d’un autre fournisseur alternatif.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?