Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Mensualisation EDF : comment payer ses factures tous les mois ?

En tant que client EDF, vous avez la possibilité de choisir entre la facturation au réel et la mensualisation. Dans le premier cas, la facture est bimestrielle et se base sur les consommations réelles du foyer. Dans le second, les factures sont à régler chaque mois et leur montant est basé sur une estimation annuelle de la consommation d’énergie. Ces deux types de facturations ont leurs avantages et leurs inconvénients. Quand choisir son option pour le règlement de ses factures EDF ? Est-il possible de modifier le montant de ses mensualités ? Qu’est-ce qu’une facture de régularisation ? Retrouvez toutes les réponses à ces questions dans notre article dédié.

Mensualisation EDF échéancier

Comment fonctionne la mensualisation EDF ?

Lorsqu’un consommateur (un particulier ou une entreprise) souscrit un contrat EDF, il peut choisir entre la mensualisation et la facturation au réel pour le règlement de ses factures d’énergie. Le fournisseur historique d’électricité, EDF, se base sur plusieurs critères afin que cette estimation initiale corresponde au mieux aux consommations réelles.

Facturation au réel ou mensualisation ?

Au moment de sa souscription à une offre d’électricité et/ou de gaz naturel chez EDF, il est demandé au consommateur de choisir le rythme de facturation :

  • la mensualisation : le consommateur règle un montant identique tous les mois. L’estimation des consommations du ménage est révisée une fois par an et réajustée en fonction de l’utilisation réelle des différentes énergies. Une fois cette estimation effectuée par EDF, en fonction de différents éléments, un échéancier de 11 mois est proposé au client. Le tarif est lissé sur l’année. Une fois par an, le 12e mois du contrat, une facture de régularisation est adressée à l’abonné. Cette dernière permet d’ajuster le montant des mensualités en prenant en compte les consommations réelles du foyer. Dans certains cas, l’estimation se révèle être trop basse et un supplément doit être réglé dans un délai de 20 jours à compter de sa date d’émission. Elle peut également être trop haute. Dans ce cas, le consommateur est remboursé du trop-perçu, sous 15 jours, par son fournisseur d’énergie ;
  • la facturation au réel (bimestrielle) : le consommateur paye ses factures une fois tous les deux mois. Les montants correspondent aux consommations réelles. Ce système implique donc de fournir régulièrement à son fournisseur un relevé de compteur en procédant à une autorelève, en plus de la visite annuelle d’Enedis. L’index du compteur peut être envoyé à EDF via son espace client ou sur l’application mobile EDF & Moi. Ainsi, le fournisseur peut établir une facture en fonction de l’index de consommation. Dans le cas où le compteur communicant Linky est déjà installé dans votre logement, vos données de consommation sont envoyées automatiquement et quotidiennement au gestionnaire de réseau et au fournisseur d’énergie. Avec la facturation au réel, il n’y a pas de facture de régularisation ;
  • la mensualisation EDF « sans surprise » : vous êtes éligible à ce dispositif à condition que, le compteur Linky soit déjà installé chez vous, que le montant de vos mensualités soit supérieur à 40 € et que vous ayez renseigné votre adresse e-mail sur votre espace client EDF. La mensualisation EDF « sans surprise » permet d’éviter les factures de régularisation élevées grâce à la transmission quotidienne des données de consommation au fournisseur. Ce dernier les compare ensuite à l’estimation initiale. Dans le cas où le montant des mensualités ne semble pas adapté, EDF alerte son abonné entre le 3e et le 9e mois de l’échéancier. Vous avez alors la possibilité d’ajuster leur montant.

Même s’il est possible d’être déconcerté en choisissant la mensualisation, notamment lors de la réception de la facture de régularisation, de nombreux consommateurs choisissent cette option. En effet, elle a l’avantage de lisser le règlement des factures sur l’année. De cette manière, il est possible d’éviter d’être surpris par des consommations très importantes à certains moments de l’année, comme c’est le cas avec la facturation au réel. En effet, les consommations énergétiques étant beaucoup plus importantes en hiver lorsque le chauffage est allumé, les factures sont également plus élevées pendant cette période. De plus, les tarifs réglementés augmentent lors des périodes de froid, du fait des pics de consommation (forte demande en électricité). Avec la mensualisation, le montant des factures est régulier. Si l’estimation initiale est calculée au plus juste, la facture de régularisation ne doit pas être très élevée.

Facturation mensuelle ou bimestrielle : avantages et inconvénients

AvantagesInconvénients
Facturation mensuelle– Permet une bonne maîtrise de son budget.
– Évite d’oublier le règlement de ses factures grâce au prélèvement automatique.
– Le montant des factures ne fluctue pas selon les mois et reste identique en été et en hiver.
Le risque est de consommer plus sans s’en rendre compte et de recevoir une facture de régularisation élevée à la fin de la période de mensualisation.
Facturation bimestrielle– Le montant des factures est calculé en fonction des consommations réelles.
– Il n’y a pas de facture de régularisation.
Le montant des factures varie beaucoup selon les périodes (hiver et été). Les factures des mois les plus froids peuvent surprendre.

Mensualisation EDF : quelle consommation d’électricité et/ou de gaz ?

La mensualisation EDF n’est pas disponible pour les clients ayant souscrit un contrat avec :

  • une puissance de compteur supérieure ou égale à 36 kVA ;
  • une consommation annuelle de gaz de plus de 300 MWh (mégawattheure).

Comment est estimé le montant des mensualités EDF ?

Différents éléments permettent au fournisseur d’énergie d’établir une estimation initiale de la consommation d’un foyer en kWh (kilowattheure) :

  • le nombre d’habitants composant le foyer et les horaires auxquels ils sont présents dans le logement ;
  • les caractéristiques du logement : le type d’habitation (appartement ou maison), la surface du logement, l’isolation du toit, des murs et des fenêtres ;
  • l’usage prévu de l’électricité et/ou du gaz naturel : chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, cuisson, etc. ;
  • les appareils d’électroménager utilisés et leur puissance ;
  • les index de l’année précédente (historique de consommation), si le client occupe le logement depuis plusieurs années.

Grâce à ces informations, EDF peut estimer la consommation d’un foyer et définir le montant des mensualités du client.

Peut-on modifier le montant des mensualités EDF ?

Dans certains cas, l’estimation du fournisseur peut ne pas correspondre aux consommations réelles du foyer. Dans ce cas, le montant des mensualités ne convient pas et il peut être nécessaire de le modifier. Si vous pensez être dans ce cas, il vous est possible de changer le montant de vos mensualités une fois par an :

  • en vous connectant à votre espace client EDF en ligne : dans la rubrique « Mes factures », en suivant le lien « Consulter et gérer l’échéancier » et « Modifier l’échéancier », puis en choisissant un nouveau montant ;
  • depuis l’application mobile EDF & Moi : gratuite et téléchargeable depuis l’App Store et Google Play, elle permet aux abonnés du fournisseur historique électricité d’accéder à leur espace client EDF à n’importe quel moment sur un smartphone ou une tablette. La mensualisation peut être modifiée de la même manière qu’en se rendant sur le site Web du fournisseur. Il suffit de se rendre dans la rubrique « Mes factures », de sélectionner « Consulter et gérer l’échéancier » et de sélectionner la case « Modifier l’échéancier » ;
  • en appelant le service client EDF au 09 69 32 15 15, du lundi au samedi de 8 h à 20 h.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?

Comment choisir la mensualisation EDF ?

Il est possible de choisir la mensualisation EDF au moment de la souscription à une offre du fournisseur. Toutefois, si vous êtes déjà client EDF et que vous souhaitez changer l’option de règlement de vos factures, il vous est tout à fait possible de le faire. Ainsi, si vous avez choisi le mode de facturation bimestrielle et que vous préférez passer à la facturation mensuelle ou inversement, il vous suffit de contacter le service client EDF :

  • par téléphone : en composant le 09 69 32 15 15, des conseillers sont disponibles du lundi au samedi de 8 h à 20 h ;
  • en ligne : en vous rendant sur votre espace client EDF depuis un ordinateur ou en utilisant l’application EDF & Moi depuis un smartphone ou une tablette. Le mode de paiement peut être modifié depuis l’onglet « Mes factures ».

Comment retrouver son échéancier EDF ?

Si le consommateur choisit la mensualisation EDF, un échéancier lui est adressé afin de lui indiquer le montant de ses factures à venir. L’échéancier est envoyé au consommateur, avec sa facture de régularisation, au moment de la date d’anniversaire de son contrat EDF. Le fournisseur renouvelle alors l’échéancier de son client en prenant en compte les consommations du foyer pour l’année précédente, ainsi que les tarifs réglementés en vigueur.

L’abonnement EDF est reconduit automatiquement. Toutefois, les tarifs pouvant évoluer, le consommateur doit en être averti par le fournisseur d’énergie au moins trois mois avant la date d’anniversaire de son contrat. Si vous n’avez pas été prévenu par votre fournisseur, vous pouvez contacter le service client. Les augmentations liées à la hausse du tarif réglementé ne pourront être modifiées. En revanche, si le montant de vos mensualités a été augmenté en fonction de vos consommations réelles, il vous est possible de refuser ce nouvel échéancier. EDF adaptera alors le montant à votre demande.

Il est aussi possible de retrouver son échéancier EDF en se connectant à son espace client en ligne, dans la rubrique « Mes factures » et en suivant le lien « Consulter l’échéancier de mensualisation ».

Qu’est-ce que la facture de régularisation pour l’énergie ?

Si vous optez pour la mensualisation EDF, le règlement de la facture de régularisation est inévitable.

À quoi correspond à la facture de régularisation EDF ?

La facture de régularisation, également appelée « facture annuelle », est établie une fois par an par EDF et les autres fournisseurs d’énergie. Les clients ayant opté pour la mensualisation reçoivent tous cette facture.

En effet, le rôle de la facture de régularisation est de solder la différence (ou écart) entre la consommation estimée et réelle. Afin de connaître cette dernière, un relevé de compteur est effectué par un technicien du gestionnaire de réseau, Enedis (ex-ERDF), GRDF ou une ELD (entreprise locale de distribution). Faites attention si vos habitudes de consommation ont changé, et que vous n’avez pas encore de compteur Linky ou que le gestionnaire de réseau ne peut pas réaliser de relève annuelle (compteur électrique inaccessible). Une facture de régularisation importante pourrait alors vous surprendre. De plus, les fluctuations du prix de l’énergie impactent aussi vos factures. Avec une offre au tarif réglementé (Tarif Bleu EDF), les prix sont révisés une à deux fois par an. Les offres à prix de marché, quant à elles, peuvent évoluer chaque mois en suivant les fluctuations des prix de l’énergie sur les marchés. Les consommateurs recevant les factures de régularisation peuvent se retrouver dans une de ces deux situations :

  • les consommations ont été moins importantes que ce qui avait été estimé : EDF vous rembourse alors le trop-perçu. Si la somme due n’est pas très importante, elle est simplement déduite de votre prochaine facture. En revanche, si la somme est plus élevée, elle est remboursée par virement bancaire sous 15 jours ;
  • les consommations ont été plus importantes que ce qui avait été estimé : le consommateur doit régler le montant demandé par le fournisseur dans un délai de 20 jours.

Peut-on contester une facture de régularisation ?

Il peut arriver que le montant d’une facture de régularisation soit anormalement élevé. Dans ce cas, il est possible de contester cette facture en adressant une lettre de réclamation à son fournisseur. Les vérifications nécessaires sont alors effectuées afin de savoir d’où vient ce problème. La cause peut notamment être un détournement d’énergie, si un raccordement frauduleux par un voisin est constaté (vol d’électricité). Il peut également s’agir d’un dysfonctionnement du compteur ou d’une fuite d’électricité.

Il est également possible que le montant élevé de la facture de régularisation vienne :

  • de la consommation annuelle réelle : la facture de régularisation se base sur les consommations réelles. Si le montant des mensualités, basé sur une estimation, n’était pas suffisamment élevé, il est tout à fait possible de se retrouver avec une facture de régularisation importante. Dans ce cas, il est impossible de la contester. Le client doit alors régler le montant dû à son fournisseur ;
  • d’un problème de surconsommation : il peut alors être intéressant de vérifier ses appareils électriques et/ou fonctionnant au gaz, ainsi que l’installation électrique et/ou de gaz du logement. En effet, un dysfonctionnement pourrait entraîner une surconsommation. Celle-ci se répercute alors sur vos factures d’énergie. Dans ce cas, le fournisseur ne pourra donner suite à votre réclamation. Si vous vous trouvez dans cette situation, pensez à réparer ou à remplacer rapidement les équipements à l’origine du problème de surconsommation.

Si vous n’êtes pas satisfait de la réponse apportée par votre fournisseur suite à votre réclamation, vous pouvez saisir le Médiateur de l’énergie. Il s’agit d’une autorité indépendante chargée de résoudre les litiges entre les consommateurs et les acteurs du marché de l’énergie.

Combien de temps conserver ses factures d’énergie ?

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) recommande de conserver ses factures EDF pendant 5 ans au minimum. Une fois ce délai passé, l’abonné ne peut plus contester le montant de ses factures.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Comment payer ses mensualités EDF ?

EDF permet à ses clients de choisir entre différents moyens de paiement pour le règlement de leurs factures d’énergie.

Par quels moyens de paiement régler ses mensualisations EDF ?

Il est possible de régler ses factures d’énergie par différents modes de paiement :

  • par prélèvement automatique : il s’agit du mode de paiement privilégié par les clients. Le prélèvement automatique se fait à une date fixe choisie par l’abonné. Le fournisseur d’énergie aura besoin de votre RIB, ainsi que d’une autorisation de prélèvement. Ils peuvent être transmis depuis l’espace client EDF ;
  • carte bancaire : depuis son espace client ou en appelant le 09 70 83 33 33 ;
  • chèque : accompagné du TIP (joint à la facture d’énergie), en envoyant son courrier à l’adresse suivante :

EDF Service Clients
TSA 21941
62978 Arras CEDEX 9

  • TIP en ligne : en enregistrant ses coordonnées bancaires dans son espace client afin de payer ses factures en seulement quelques clics ;
  • en espèces : dans la limite de 1 000 €, en se rendant dans un bureau de La Poste ;
  • avec son Chèque énergie : pour les bénéficiaires de cette aide financière de l’État, il est possible de payer ses factures EDF en envoyant son chèque énergie, accompagné d’une photocopie de sa dernière facture et en renseignant sa référence client au dos du chèque, à l’adresse suivante :

EDF Chèque Energie
TSA 81401
87014 Limoges CEDEX 1

Avec EDF, le client peut modifier la date de prélèvement, son mode de paiement ou ses coordonnées bancaires :

  • depuis son espace client en ligne, dans la rubrique « Mon contrat » ;
  • par téléphone en appelant un conseiller au 09 69 32 15 15, du lundi au samedi de 8 h à 20 h ;
  • via l’application EDF & Moi : téléchargeable gratuitement sur l’App Store ou Google Play, elle permet d’accéder à toutes les rubriques de son espace client depuis un smartphone ou une tablette.

Que faire si le paiement mensuel a été rejeté ?

Dans certains cas, le paiement d’une facture peut ne pas être passé. Cela peut notamment être le cas lors d’un changement de compte bancaire. Si le compte bancaire est clôturé, le prélèvement ne peut pas être effectué. Lorsqu’un prélèvement automatique est refusé, EDF en notifie son abonné afin que celui-ci puisse prendre les dispositions nécessaires afin de régler le montant dû.

Il est important de régulariser la situation le plus rapidement possible afin de ne pas risquer la coupure d’électricité. Le client a la possibilité de régler le montant de sa facture en utilisant un autre mode de paiement. Par exemple, en envoyant un chèque par courrier postal ou par carte bancaire, depuis son espace client ou par téléphone.

Si vous souhaitez conserver le mode de paiement mensuel par prélèvement automatique, il est essentiel de mettre à jour vos coordonnées bancaires. Sinon, votre prochain paiement sera de nouveau refusé. Pour ce faire, il suffit de se connecter à son espace client , de se rendre dans la rubrique « Mes factures » et de renseigner les coordonnées du nouveau compte bancaire (IBAN).

Attention aux rejets de prélèvement fréquents

Le prélèvement automatique est suspendu après deux rejets de prélèvement consécutifs. La mensualisation EDF est alors résiliée automatiquement. L’abonné ne peut donc plus choisir la mensualisation pour le paiement de ses factures d’électricité et/ou de gaz. La facturation bimestrielle est donc appliquée.

Que faire en cas de difficultés pour payer ses mensualités ?

Si vous faites face à des difficultés et que vous ne pouvez pas payer vos factures EDF, il est important de réagir rapidement avant de subir une réduction de la puissance électrique. Auparavant, sans règlement des factures, EDF pouvait couper l’alimentation en électricité du logement. Or, depuis décembre 2021, ce n’est plus le cas avec le fournisseur historique d’électricité. Ce dernier demande alors au gestionnaire de réseau de réduire la puissance de compteur de son client. Vous ne risquez donc pas d’être privé d’électricité. Toutefois, une puissance insuffisante peut entraîner des coupures de courant régulières. Vous seriez donc contraint de faire attention à l’utilisation de vos appareils électriques les plus énergivores, afin de ne pas atteindre la puissance maximale autorisée. Si vous êtes dans cette situation, il est possible de trouver une solution ou des aides en vous adressant à :

  • son fournisseur d’énergie : si vous ne pouvez pas payer votre facture d’électricité et/ou de gaz naturel, il est important de contacter au plus vite son fournisseur afin de l’en informer. Dans le cas d’EDF, il suffit de prendre contact avec le service client, par téléphone, en ligne ou par courrier postal. Il pourra alors accepter de vous accorder un échéancier de paiement ;
  • les services sociaux de son département ou de sa commune, le Centre communal d’action sociale (CCAS) :
    • ils sont en mesure de vous renseigner concernant les différentes aides dont vous pouvez bénéficier et les démarches à effectuer pour en profiter. Une assistante sociale peut alors vous accompagner pour :
      • demander un échéancier de paiement à votre fournisseur,
      • déposer un dossier de demande au FSL (Fonds de solidarité pour le logement), si vous êtes éligible. La demande auprès du FSL peut également se faire directement, sans passer par les services sociaux. Il convient alors de s’adresser au Conseil départemental de son département. La demande de FSL permet notamment de bloquer les paiements des factures d’énergie à partir du dépôt de la demande et jusqu’à ce qu’une réponse ait été apportée ;
    • selon les budgets à disposition, les communes et le département ou les services sociaux peuvent accorder des aides financières,
  • la Caf (Caisse d’allocations familiales) ou la MSA (Mutualité sociale agricole) : si vous êtes allocataire, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide ponctuelle pour le paiement de vos factures d’énergie.

La trêve hivernale

Lors d’un non-paiement des factures d’énergie, le fournisseur peut décider d’interrompre la fourniture en gaz et/ou en électricité de son client. En revanche, une exception s’applique lors de la trêve hivernale. En effet, pendant cette période qui s’étend du 1er novembre au 31 mars, la fourniture d’énergie ne peut être coupée ou réduite, même en cas d’impayés.

Comment annuler le règlement des factures EDF par prélèvement automatique

Dans certaines situations, il est possible que le client ait besoin d’annuler le prélèvement automatique mis en place pour le paiement de ses factures EDF. Les démarches sont alors différentes selon les situations :

  • lors d’un déménagement : si le consommateur quitte son logement, une facture de régularisation lui est automatiquement adressée par EDF et les prélèvements cessent. En effet, informer son fournisseur de son déménagement entraîne la résiliation de son contrat à la date choisie. Ainsi, plus aucune facture ne sera adressée à ce consommateur pour ce logement ;
  • lors d’un changement de fournisseur d’énergie, sans changement d’adresse : le client n’a pas à se charger de résilier son ancien contrat. En effet, le nouveau fournisseur s’occupe de toutes les démarches de résiliation. Il suffit donc de souscrire un contrat chez le fournisseur de son choix. Suite à la résiliation, une facture de régularisation est adressée au client par l’ancien fournisseur et les prélèvements automatiques sont coupés ;
  • lors d’un changement du mode de paiement : ce changement peut être demandé en contactant le service client d’EDF par téléphone ou directement depuis sont son espace client en ligne. Si le consommateur ne souhaite plus payer ses factures par prélèvement automatique, il lui suffit de modifier son mode de paiement et ils seront coupés.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?

Comment résilier la mensualisation EDF ?

Choisir la facturation au réel permet d’être certain de payer ce qui est consommé et d’éviter une dernière facture trop élevée. Ainsi, le client paie tous les deux mois l’énergie qu’il consomme, en réglant une facture calculée en fonction du relevé de compteur fourni.

Le changement de la facturation mensuelle à la facturation bimestrielle se fait en contactant un conseiller EDF au 09 69 32 15 15. Lors de cet échange, il vous sera demandé :

  • un relevé de votre compteur électrique et/ou de gaz naturel ;
  • de choisir un mode de paiement pour le règlement de vos futures factures d’énergie.

Une facturation mensuelle au réel avec Linky et Gazpar

Les nouveaux compteurs communicants permettent de transmettre automatiquement vos données de consommation à votre fournisseur d’énergie et au gestionnaire de réseau. Si votre logement est équipé de Linky pour l’électricité et/ou de Gazpar pour le gaz, vous n’avez pas à procéder à l’auto-relève de vos compteurs. En effet, dans ce cas, vous pouvez profiter d’une facturation mensuelle basée sur vos consommations réelles. Linky et Gazpar sont en cours de déploiement sur toute la France. À terme, tous les foyers doivent en être équipés. Si vous souhaitez savoir quand votre ancien compteur sera remplacé, vous pouvez consulter les calendriers de déploiement mis à disposition sur les sites Internet d’Enedis (ex-ERDF) et GRDF (ex-GDF Suez).

Comment faire baisser le montant de ses mensualités ?

Si le montant de vos mensualités EDF vous paraît trop élevé, il vous est possible de le faire baisser de différentes manières. En effet, quelques astuces simples ou un changement de fournisseur peut vous permettre de réaliser des économies sur vos factures d’électricité et/ou de gaz.

Diminuer ses mensualités EDF en faisant des économies d’énergie

Une manière simple de réduire le montant de ses factures d’énergie est d’adopter quelques gestes au quotidien, comme :

  • ne pas chauffer plus que nécessaire : l’ADEME (l’Agence de la transition écologique) recommande les températures suivantes pour les différentes pièces des logements :
    • 19 à 21 °C dans les pièces à vivre,
    • 17 °C dans les chambres,
    • 22 °C dans la salle de bains lorsqu’elle est utilisée ;
  • opter pour des appareils affichant de bonnes performances énergétiques : les équipements les plus gourmands en énergie ont un impact important sur vos factures. Remplacer les appareils très anciens (chaudières, chauffage, lave-linge, réfrigérateurs, etc.) par des modèles plus récents et performants peut vous permettre de réduire facilement le montant de vos factures. Reportez-vous aux étiquettes énergie des appareils afin de choisir les équipements les moins énergivores (classe énergétique A) ;
  • fermer les volets et les rideaux la nuit : selon l’ADEME, les fenêtres sont responsables de 10 à 15 % des déperditions de chaleur d’un logement. Fermer les volets et les rideaux permet de renforcer facilement, et à moindre coût, l’isolation des fenêtres ;
  • ouvrir ou fermer les volets la journée : afin de capter la chaleur naturelle ou de rafraîchir une pièce. Cette astuce vous permettra de limiter vos consommations de chauffage ou d’éviter d’utiliser un système de climatisation ;
  • penser à l’entretien de la chaudière : il est obligatoire une fois par an et permet à cet appareil produisant de l’eau chaude de consommer moins. En effet, le tartre qui se forme naturellement dans la chaudière peut entraîner une surconsommation. De plus, cet entretien sert aussi à garantir la bonne durée de vie de l’appareil ;
  • régler la température de son chauffe-eau entre 50 et 60 °C : cette température suffit et permet de ne pas consommer plus d’électricité que nécessaire pour produire de l’eau chaude ;
  • aérer 5 à 10 minutes par jour : même s’il fait froid dehors, l’aération est essentielle pour évacuer l’humidité. En effet, l’humidité augmente la sensation de froid et pousse donc à chauffer davantage. Pensez à bien éteindre les radiateurs avant d’ouvrir les fenêtres ;
  • privilégier les programmes « Eco » : sur le lave-linge et le lave-vaisselle, par exemple, ils permettent d’économiser de l’eau et de l’électricité. Avec ce type de programme, le cycle de lavage est plus long. En revanche, l’eau n’est pas autant chauffée qu’avec un programme classique ;
  • penser à améliorer les performances énergétiques de son logement : réaliser des travaux de rénovation énergétique, comme l’amélioration de l’isolation (du toit, des murs ou des combles) ou l’installation de fenêtres double vitrage, peut réduire considérablement vos consommations d’énergie. Ces travaux ont un certain coût. Toutefois, de nombreuses aides financières sont disponibles pour vous accompagner dans ce type de projet, comme MaPrimeRénov’, les CEE, l’aide « Habiter mieux sérénité » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), l’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ), etc. Néanmoins, vous pouvez commencer à améliorer les performances de votre logement à moindres coûts, en optant pour des ampoules LED. Ces dernières consomment beaucoup moins d’électricité que les vieilles ampoules à incandescence ou que les lampes halogènes. Elles sont également plus performantes que les ampoules fluocompactes (LFC) ou basse consommation (LBC) ;
  • changer d’option tarifaire chez EDF : en fonction de votre profil de consommation, il peut être intéressant de passer en option Heures pleines / Heures creuses (HP/HC) ou en option Base. Si le temps que vous passez à la maison a augmenté à plus de 70 %, avec le télétravail ou l’arrivée d’un enfant, l’option Base peut être rentable. Si, au contraire, vous êtes moins souvent chez vous, l’option HP/HC peut être plus économique.

Réduire ses mensualités en changeant de fournisseur d’énergie

De nombreux fournisseurs d’énergie commercialisent des offres d’électricité et/ou de gaz pour les particuliers. Les offres qu’ils proposent peuvent permettre de bénéficier de prix avantageux, et ainsi de payer moins cher son électricité et/ou son gaz. N’hésitez pas à contacter nos conseillers Choisir.com pour trouver une offre adaptée à vos besoins.

Les offres des fournisseurs alternatifs

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie en 2007, de nombreux fournisseurs alternatifs ont commercialisé des offres aux tarifs compétitifs. Contrairement aux fournisseurs historiques, EDF pour l’électricité et Engie pour le gaz naturel, ils ne peuvent pas commercialiser les tarifs réglementés. Ces derniers sont fixés par l’État et la CRE (Commission de régulation de l’énergie). Les fournisseurs proposent donc des offres à prix de marché, c’est-à-dire, qu’ils déterminent eux-mêmes les tarifs. Ils se basent généralement sur les tarifs réglementés et y appliquent des réductions pour faire profiter leurs clients de prix avantageux.

Deux types d’offres sont alors disponibles :

  • les offres à prix fixe : le prix du kWh ne peut pas évoluer sur toute la durée du contrat, qui est généralement de 1 à 4 ans. Quelles que soient les fluctuations des prix de l’énergie, le tarif ne change pas. Dans un contexte de hausse des prix du gaz et de l’électricité, il peut être intéressant de souscrire ce type d’offre ;
  • les offres à prix variable : le prix du kWh peut évoluer en fonction des cours internationaux. D’un mois à l’autre, vous ne payez donc pas le même prix votre électricité et/ou gaz.

Comment changer de fournisseur d’énergie ?

Changer de fournisseur d’énergie est une démarche simple qui peut être effectuée à tout moment. En effet, il n’est pas nécessaire d’attendre un déménagement. Il suffit de souscrire une offre chez le fournisseur de votre choix. Ce dernier se charge ensuite de résilier votre ancien contrat. En souscrivant un contrat chez un fournisseur alternatif, vous pouvez choisir une offre adaptée à vos besoins et bénéficier de réductions sur les tarifs réglementés. Le changement de fournisseur est totalement gratuit et ne nécessite aucune coupure d’électricité et/ou de gaz. De plus, vous pouvez revenir chez EDF si vous le souhaitez, puisque tous les contrats d’énergie en France sont sans engagement.

Mensualiser ses factures avec Eni

Avec Eni, il est également possible de choisir entre une facturation mensuelle ou bimestrielle (tous les deux mois). Tout comme avec EDF, les clients Eni reçoivent un échéancier sur 11 mois suite à leur souscription. Ce document indique les dates de prélèvement et leur montant. Le montant des factures est établi sur une estimation de la consommation du foyer, et le 12e mois, une facture de régularisation calculée selon les consommations réelles est adressée à l’abonné.

Le règlement des mensualités peut se faire par prélèvement automatique, carte bancaire, chèque ou avec son Chèque énergie. Il est possible de changer son moyen de paiement à tout moment en contactant le service client Eni.

Mensualiser ses factures avec TotalEnergies

Le fournisseur TotalEnergies propose également la mensualisation à ses abonnés, afin qu’ils puissent lisser leurs dépenses liées à l’énergie sur l’année. Comme c’est le cas avec les autres fournisseurs, un échéancier fait figurer le montant des mensualités et les dates auxquelles elles seront prélevées sur une durée de 11 mois. Une facture de régularisation permet également de régler la différence entre l’estimation et les consommations réelles.

TotalEnergies permet à ses clients de choisir le moyen de paiement qui leur convient le mieux pour le règlement de leurs mensualités : par prélèvement automatique, carte bancaire, chèque/TIP, espèces et Chèque énergie.

Mensualiser ses factures avec Mint Energie

Mint Energie, comme tous les autres fournisseurs, offre aux consommateurs la possibilité de choisir entre un mode de facturation mensuel ou bimestriel. Comme avec EDF, TotalEnergies ou Eni, Mint Energie établi un échéancier lors de la souscription d’un client qui choisit la mensualisation. Ce dernier paye donc le même montant chaque mois, sur une durée de 11 mois. Ce montant est défini en fonction d’une estimation de la consommation. Il est donc important de prévoir la facture de régularisation, qui est adressée au client le 12e mois. Cette facture est calculée en prenant en compte la consommation réelle du foyer.

Différents moyens de paiement sont également disponibles. Ainsi, l’abonné peut choisir de régler ses factures par prélèvement automatique, chèque/TIP, Mandat Cash et avec un Chèque énergie.

Fournisseurs d’électricité : offres compétitives en 2022

Changer de fournisseur d’énergie est une démarche très simple, rapide et gratuite. Si vous souhaitez être accompagné dans votre choix et trouver l’offre qui correspond au mieux à vos habitudes de consommation, n’hésitez pas à joindre un de nos conseillers par téléphone. Consulter notre comparateur d’énergie peut également vous aider à trouver l’offre qui vous permettra de faire le plus d’économies.

Le tableau ci-dessous indique le prix du kWh d’électricité et de l’abonnement chez quelques fournisseurs alternatifs, par rapport au tarif réglementé d’EDF, pour un compteur 6 kVA en option Base :

Tarifs des offres d’électricité des principaux fournisseurs d’énergie – Mars 2022

Fournisseur d’énergieNom de l’offrePrix du kWh (en € TTC)Prix de l’abonnement mensuel (en € TTC)
EDFTarif Bleu (Tarif Réglementé)0,1740 €11,34 €
VattenfallOffre Eco New Green0,1658 €12,34 €
TotalEnergiesOffre Essentielle0,1680 €11,34 €
PlümOffre Eco-conso0,1740 €
Happ-eOffre de marché Electricité Happ-e0,1806 €
Mint EnergieOffre Smart & Green0,2562 €13,21 €
EniOffre Evo Eco0,3356 €12,40 €

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?