Les différents types de chaudières électriques

Comme son nom l’indique, une chaudière électrique va produire de la chaleur grâce à l’électricité, et non à l’aide d’un combustible comme le fioul ou le charbon. Plus spécifiquement, elle permet de chauffer de l’eau, qui va ensuite circuler dans des émetteurs de chaleur comme des radiateurs ou un plancher chauffant. Il existe différents types de chaudières électriques accessibles aux particuliers, que nous allons maintenant passer en revue.

La chaudière électrique classique

Les chaudières électriques dites classiques fonctionnent à l’aide d’une résistance électrique. Cette résistance est immergée dans l’eau du circuit de chauffage, qu’elle va chauffer. Cette eau sera ensuite diffusée dans les émetteurs de chaleur afin de chauffer votre logement.

Bon à savoir

Bien entretenir sa chaudière électrique est essentiel. Une résistance entartrée entraînerait une baisse des performances de votre chaudière. Nous reviendrons plus bas dans cet article sur l’entretien obligatoire pour les chaudières électriques.

En termes de budget, prévoyez entre 800 et 4 500 euros pour l’achat d’une chaudière électrique. Ce qui en fait un système de chauffage peu coûteux à l’achat. Attention, la chaudière électrique classique est énergivore et peu écologique. A l’usage, elle vous coûtera donc bien plus cher qu’un système de chauffage peut-être plus coûteux à l’achat mais moins énergivore. D’autres types de chaudières électriques affichent notamment de bien meilleures performances.

La chaudière électrique basse température

Les chaudières électriques basse température fonctionnent également à l’aide d’une résistance. Elles requièrent cependant 15 % d’énergie en moins qu’une chaudière électrique classique pour fonctionner et chauffer votre logement, à température égale. Elles permettent également de prolonger la durée de vie de la résistance et requièrent moins d’entretien.

Les chaudières électriques basse température sont plus chères à l’achat que les chaudières électriques classiques. Prévoyez ainsi entre 4 000 et 10 000 euros.

La chaudière électrique ionique

Les chaudières électriques ioniques ne fonctionnent pas à l’aide d’une résistance. L’eau du circuit de chauffage est chauffée par friction d’ions. Les chaudières électriques ioniques sont parfois également appelées chaudières à électrolyse ou chaudières par ionisation.

Les chaudières électriques ioniques affichent de bien meilleures performances que les chaudières électriques classiques ou les chaudières électriques basse température. Elles sont néanmoins bien plus chères à l’achat, puisque leur prix varie entre 10 000 et 16 000 euros. Cela en fait donc un système de chauffage au coût très élevé. Les chaudières électriques ioniques ne sont cependant pas éligibles aux aides de l’Etat.

La chaudière électrique à induction

Il existe également des chaudières électriques à induction. Elles fonctionnent de la même façon que les plaques de cuisson à induction, c’est-à-dire à l’aide d’un électroaimant. Cet électroaimant va produire de la chaleur lorsqu’il sera mis en contact avec du métal.

Les chaudières électriques à induction sont tout aussi coûteuses que les chaudières électriques ioniques. Leurs prix affichent entre 10 000 et 16 000 €. Les chaudières électriques à induction ne requièrent que très peu d’entretien car elles ne possèdent pas de résistance, à l’inverse des chaudières électriques classiques.

Le prix des différents types de chaudières électriques

Type de chaudière électriqueFourchette de prix constatée (en €)
Chaudière électrique classique800 à 4 500 €
Chaudière électrique basse température4 000 à 10 000 €
Chaudière électrique ionique10 000 à 16 000 €
Chaudière électrique à induction10 000 à 16 000 €

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Les chaudières murales et les chaudières au sol

Toutes les chaudières électriques peuvent se placer au mur ou au sol.

Auparavant, les chaudières électriques murales affichaient des performances bien inférieures à celles des chaudières électriques au sol. Suite aux progrès technologiques, ce constat n’est plus vrai aujourd’hui. Les chaudières au sol et les chaudières murales se distinguent essentiellement par deux points :

  • leur prix : les chaudières murales sont généralement plus chères que les chaudières au sol ;
  • la place qu’elles occupent : une chaudière électrique au sol occupera bien plus de place qu’une chaudière électrique murale.

Si vos besoins en eau chaude sont très importants, privilégiez une chaudière électrique au sol. Elles peuvent ainsi être équipées de réservoirs d’eau de plus grande taille.

Dans le cas contraire, privilégiez une chaudière électrique murale, et ne bénéficiant pas d’un trop grand réservoir. En effet, plus le réservoir sera grand, et plus il prendra du temps à chauffer et sera gourmand en énergie.

Quels paramètres prendre en compte lors du choix de sa chaudière électrique ?

Lors du choix de votre chaudière électrique, il est essentiel de prendre en compte sa puissance de chauffe, son rendement et sa consommation d’eau chaude. Si vous optez pour une chaudière permettant de produire de l’eau chaude sanitaire (ECS), interrogez-vous également sur le système de chauffe pour lequel opter.

La puissance de chauffe

La puissance de chauffe est l’un des principaux critères à prendre en compte lors du choix d’une chaudière électrique. Elle est exprimée en kilowatts (kW).

Pour déterminer la puissance de chauffe dont vous avez besoin, vous devez prendre en compte différents paramètres :

  • la taille de votre logement. La puissance de chauffe nécessaire ne sera bien sûr pas la même pour un petit appartement et pour une grande maison. D’après Le Monde, une surface à chauffer de 100 m² requiert une chaudière dont la puissance est comprise entre 20 et 28 kW. Pour un logement de plus de 100 m², la puissance de chauffe doit être comprise entre 25 et 35 kW ;
  • la température que vous souhaitez pour votre logement ;
  • le coefficient de consommation d’énergie de votre maison, qui dépend de son isolation. Usuellement, on considère que le coefficient de consommation d’énergie d’une maison bien isolée est de 1,6. Celui d’une maison peu isolée est de 2 ;
  • l’indice de température extérieur (dit ITE) dans votre commune. A titre indicatif, cet indice est de 12 dans le Nord de la France, et de 7 dans le Sud de la France ;
  • la déperdition d’énergie, usuellement fixée à 1,3.

Pour déterminer la puissance de chauffe de votre chaudière, vous pouvez alors utiliser la formule suivante (d’après Le Monde)  :

puissance = [coefficient de consommation d’énergie x (température voulue + indice ITE) x volume à chauffer] x déperdition d’énergie

Bon à savoir

Ne surchauffez pas votre logement ! L’agence de la transition écologique (ADEME) recommande de chauffer les chambres à 17 °C, les pièces de vie comme la cuisine et le salon à 19 °C, et les salles de bain à 22 °C (lorsqu’elles sont utilisées). Chauffer davantage une pièce n’est pas sans conséquence pour votre facture d’électricité et pour la planète. Une hausse de 1 °C provoque une augmentation de 7 % de la consommation d’énergie liée au chauffage.

Le rendement

Le rendement vous donne de précieuses informations sur la performance énergétique de votre chaudière. Plus le rendement de votre chaudière est proche de 100 %, meilleures seront les performances énergétiques de votre équipement. Comme le rappelle l’ADEME dans son guide Se chauffer mieux et moins cher, le rendement correspond à l’énergie qu’un système de chauffage peut fournir par rapport à l’énergie consommée.

Le rendement est en effet le reflet des déperditions d’énergie survenant lors de l’utilisation de la chaudière. Plus il est élevé, et moins la quantité de déperditions est importante. Le rendement de votre chaudière a donc un impact direct sur votre facture d’électricité.

Bon à savoir

Le rendement d’une chaudière électrique est souvent proche de 100 %.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

La consommation électrique

Le chauffage occasionne 66 % de la consommation d’énergie d’un logement, et la production d’eau chaude sanitaire 11 % (ADEME, Se chauffer mieux et moins cher, 2019). La consommation électrique d’une chaudière est un élément essentiel à prendre en compte lors de votre choix. Elle a en effet un impact direct sur vos factures d’électricité. Plus votre chaudière sera énergivore, et plus elle vous coûtera cher au quotidien.

Bon à savoir

Les chaudières électriques basse température affichent une consommation d’électricité environ 15 % moins élevées que les chaudières électriques classiques. Elles sont donc plus économiques et plus écologiques.

L’étiquette énergie est obligatoire pour les systèmes de chauffage d’une puissance inférieure à 70 kilowatts, à l’exception des radiateurs électriques et des chaudières au bois. Au moment de comparer les différents modèles de chaudières, pensez-donc à comparer leur classe énergétique. Cette note située entre A et G représente un précieux indicateur de la performance énergétique des appareils, et donc de leur consommation d’énergie.

Bon à savoir

Nous l’avons vu, une chaudière électrique requiert de l’électricité pour fonctionner. Moins votre logement sera isolé, et plus votre chaudière électrique consommera de l’énergie pour chauffer votre intérieur. Pour réduire votre facture d’énergie, ne négligez donc pas les travaux de rénovation énergétique ! La plupart de ces travaux bénéficient d’aides de l’Etat comme MaPrimeRénov’ ou la Prime CEE.

Le système de production d’eau chaude

Nous l’avons vu, une chaudière électrique permet d’assurer la production d’eau chaude sanitaire. Cette production peut néanmoins s’effectuer de différentes façons.

Production d’eau chaude instantanée

Opter pour une chaudière à production d’eau chaude instantanée est déconseillé si vous avez d’importants besoins en eau chaude (en cas de famille nombreuse par exemple). Il s’agit en effet d’un système de production d’eau chaude peu économique, notamment car il ne permet pas de chauffer l’eau uniquement pendant les heures creuses.

La production d’eau chaude instantanée offre par ailleurs un confort d’utilisation limité. L’eau n’est en effet chauffée que lorsque cela est nécessaire. Cela peut donc prendre un certain temps.

Production d’eau chaude à micro-accumulation

Certaines chaudières électriques sont équipées d’un système de production d’eau chaude à micro-accumulation. En termes simples, cela signifie qu’un ballon de petite taille (souvent 5 litres) permet de constituer une réserve d’eau chaude.

Cette réserve offre un confort d’utilisation supérieur. Elle permet au foyer de bénéficier immédiatement d’eau chaude lorsque celle-ci est nécessaire. La petite taille de la réserve ne permet cependant pas d’en faire un système de chauffage économique. Une part considérable de l’eau chaude utilisée devra donc être chauffée à la demande. Cela implique donc qu’elle ne sera pas forcément chauffée pendant les heures creuses.

Production d’eau chaude à accumulation ou à accumulation intégrée

La production d’eau chaude à accumulation est le système de production d’eau chaude sanitaire le plus économique. C’est également celui qui offre le meilleur confort d’utilisation.

La chaudière est en effet associée à une réserve importante d’eau chaude (entre 50 et 200 litres selon les modèles). Elle vous permet donc d’obtenir immédiatement de l’eau chaude lorsque vous en avez besoin. Vous pouvez également choisir de chauffer l’eau du ballon pendant les heures creuses, ce qui fait de la production d’eau chaude à accumulation un système économique.

Dans le cas d’une chaudière à accumulation intégrée, le ballon d’eau chaude est directement intégré à la chaudière. Contrairement au ballon séparé de la chaudière à accumulation, celui-ci affiche une contenance d’environ 50 litres.

Bon à savoir

Installer une chaudière équipée d’un système de production d’eau chaude à accumulation est également plus écologique. Bénéficier immédiatement d’eau chaude vous permet en effet d’éviter de laisser couler de l’eau inutilement en attendant qu’elle chauffe. Vous évitez donc de gaspiller de l’eau.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Comment installer et entretenir sa chaudière électrique ?

Une chaudière électrique peut être installée très rapidement. Il s’agit également d’un système de chauffage nécessitant très peu d’entretien.

Comment installer une chaudière électrique ?

Une chaudière électrique peut être installé seul ou à l’aide d’un professionnel certifié.

Si vous choisissez de l’installer seul, il vous faudra :

  • effectuer le raccordement hydraulique, c’est-à-dire raccorder l’entrée et la sortie d’eau. Cette étape doit être réalisée avec soin, afin de prévenir l’apparition d’éventuelles fuites d’eau. Si la chaudière se situe dans une pièce non chauffée, assurez-vous que les matériaux utilisés pour effectuer le raccordement résistent au froid ;
  • installer une soupape de sécurité, qui vous permettra de réaliser l’entretien de la chaudière, et notamment sa vidange. L’échappement de la soupape doit être raccordé à un tuyau de vidange. Ce tuyau de vidange doit être orienté vers le bas, sans quoi vous ne serez pas en mesure de réaliser une vidange complète. La soupape de sécurité ne doit d’ailleurs pas être obstruée ;
  • effectuer le raccordement électrique, c’est-à-dire raccorder votre chaudière au réseau électrique. Attention, le circuit électrique dans lequel s’intègre votre chaudière doit posséder son propre disjoncteur. N’oubliez pas non plus de réaliser la mise à la terre de la chaudière, afin de vous protéger de tout risque d’électrocution provenant d’éventuels courant de fuite.

Bon à savoir

Une chaudière électrique ne s’installe pas n’importe où ! Installez-la uniquement dans un endroit sec et facile d’accès, de manière à pouvoir effectuer facilement la maintenance de la chaudière. Si vous installez une chaudière murale, assurez-vous également que le mur est en capacité de supporter le poids de la chaudière lorsqu’elle sera remplie d’eau.

Comment entretenir une chaudière électrique ?

Contraire aux chaudières au gaz ou aux chaudières au fioul, il n’est pas obligatoire d’entretenir sa chaudière électrique de façon annuelle.

Cet entretien est néanmoins recommandé, particulièrement dans le cas d’une chaudière électrique classique. Il permettra notamment de vérifier l’état de la résistance de votre chaudière le cas échéant. Il permettra aussi de vérifier ses performances.

Comme mentionné plus haut, une résistance défectueuse ou entartrée augmente considérablement la consommation d’énergie de votre chaudière. Cela a donc un impact direct sur vos factures d’électricité.

Bon à savoir

La plupart des professionnels de l’installation de chaudière proposent souvent de souscrire à un contrat de maintenance suite à l’installation d’une nouvelle chaudière dans votre logement.

Choisir son offre de fourniture électrique

Qui dit chaudière électrique dit souscription d’un contrat d’électricité auprès d’un fournisseur d’énergie. Avant de choisir ce contrat, il est essentiel d’avoir en tête quelques éléments.

Choisir le fournisseur le plus adapté à votre profil de consommation

Peu de consommateurs en ont conscience, mais il est possible depuis l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie de choisir son fournisseur d’électricité. Les fournisseurs historiques comme EDF perdent alors peu à peu de terrain au profit de fournisseurs alternatifs comme Total Direct Energie ou Planète Oui. Ces fournisseurs proposent souvent des tarifs inférieurs aux Tarifs Réglementés de Vente.

Avant de souscrire à un contrat de fourniture, interrogez-vous sur vos besoins et votre profil de consommation. En effet, la puissance souscrite que vous souhaitez découlera de la taille du logement, du nombre de personnes dans le foyer, etc. La puissance souscrite moyenne en France est de 6 kVa. Pour un appartement plus petit comme un studio, 3 kVa seront suffisants.

N’hésitez pas à contacter nos experts ou à utiliser notre comparateur des fournisseurs d’électricité pour sélectionner l’offre la plus adaptée à vos besoins.

Réduire l’empreinte écologique de sa consommation d’électricité grâce à une offre verte

L’électricité peut être produite à partir de différentes énergies primaires. Ces énergies primaires peuvent être :

  • des combustibles fossiles comme le charbon, qui est actuellement la première source d’électricité au monde ;
  • de l’énergie nucléaire, qui est aujourd’hui la principale source d’électricité en France ;
  • de sources primaires renouvelables, comme les rayonnements solaires (énergie solaire), le vent (énergie éolienne), la force de l’eau (énergie hydraulique), la chaleur de la Terre (géothermie) ou encore la biomasse.

En fonction de l’énergie primaire utilisée, le contenu en carbone d’un kilowattheure d’électricité à la production sera radicalement différent. En effet, la production d’un kilowattheure (kWh) d’électricité grâce au charbon entraîne l’émission de 1 060 grammes de dioxyde de carbone, d’après la Base Carbone de l’ADEME. Ce chiffre chute à 418 lorsque l’électricité est produite à l’aide de gaz naturel, et à 55 quand elle est produite grâce à des panneaux photovoltaïques. Le contenu en CO2 d’un kilowattheure d’électricité produit grâce à l’énergie hydraulique ou à l’énergie nucléaire n’est que de 6 grammes.

Encourager la sortie des énergies fossiles et promouvoir le développement des énergies renouvelables, c’est être acteur de la transition énergétique française et lutter contre le réchauffement climatique.

Pour les particuliers, il est possible de souscrire à des offres d’électricité verte. Ces offres permettent de faire en sorte que l’équivalent d’un certain pourcentage de sa consommation d’électricité soit réinjecté dans le réseau de distribution sous forme d’électricité issue de sources renouvelables.

Bon à savoir

Avant de souscrire à une offre d’électricité verte, assurez-vous que le fournisseur est en mesure de vous fournir des Garanties d’Origine. Ces documents attestent du caractère renouvelable de l’électricité injectée dans le réseau.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Un système de chauffage onéreux et peu écologique ?

Beaucoup de Français s’orientent vers l’installation d’une chaudière électrique car ils sont séduits par son faible coût et par le peu d’entretien qu’elle requiert. Sur le long-terme, il s’agit cependant d’un système de chauffage peu avantageux, tant sur le plan écologique qu’économique. Les chaudières électriques sont en effet très gourmandes en électricité. Différents systèmes de chauffage alternatifs plus rentables et plus écologiques peuvent être installés. Ces systèmes de chauffage sont d’ailleurs bien souvent éligibles à des aides financières accordés par l’Etat, contrairement aux chaudières électriques.

Quels sont les systèmes de chauffage les plus performants ?

Parmi les systèmes de chauffage affichant les meilleures performances, on peut notamment citer :

  • les chaudières à gaz basse température ;
  • les chaudières à gaz à condensation, qui affichent un rendement supérieur à 100 % et sont considérées comme des chaudières à très haute performance énergétique ;
  • les chaudières à granulés, qui fonctionnent à l’aide d’une énergie renouvelable : la biomasse, et plus spécifiquement le bois ;
  • les poêles à granulés ou les cheminées à insert.

Bon à savoir

Le choix d’un nouveau système de chauffage doit faire l’objet d’une réflexion globale en amont. Les systèmes de chauffage mentionnés plus haut affichent un coût très élevé à l’achat. Comptez notamment entre 12 000 et 25 000 euros pour l’installation d’une chaudière à granulés. Si vous ne pensez pas restez suffisamment de temps dans votre logement pour le rentabiliser, alors il est peut-être plus sage d’opter pour un système de chauffage moins coûteux. Dans votre réflexion, tenez néanmoins compte du fait qu’un système de chauffage peu coûteux à l’usage et écologique fera monter le prix de vente de votre bien immobilier.

Les systèmes d’autoconsommation bénéficient également d’une très bonne efficacité énergétique. Ils permettent également de générer de l’électricité verte, issue d’énergies renouvelables.

Les systèmes d’autoconsommation s’envisagent cependant uniquement sur du long-terme, car ils sont très coûteux. Parmi les systèmes les plus répandus en France, il existe :

Quelles sont les aides à l’installation d’un système de chauffage performant ?

L’installation d’un système de chauffage à haute performance énergétique est éligible à plusieurs aides financières.

On peut notamment mentionner :

  • MaPrimeRénov’, une aide financière gouvernementale dont le montant dépend de l’équipement installé et de votre revenu fiscal de référence. Pour l’installation d’une chaudière à granulés par exemple, les foyers les plus modestes – éligibles à MaPrimeRénov’ Bleu – peuvent bénéficier d’une aide de 10 000 euros. Les foyers de revenus intermédiaires (MaPrimeRénov’ Rose) bénéficieront, eux, d’une aide de 4 000 euros ;
  • l’éco prêt à taux zéro, dit éco-PTZ, dont le montant maximal varie entre 7 000 et 30 000 euros en fonction de l’équipement choisi ;
  • la Prime CEE, notamment accordée aux particuliers par des acteurs comme les fournisseurs d’énergie.

Aucun type de chaudière électrique n’est éligible à ces aides.

Les avantages et les inconvénients de la chaudière électrique

La chaudière électrique est un système de chauffage présentant à la fois de nombreux avantages et certaines limites.

AvantagesInconvénients
Prix très abordable des chaudières électriques classiques.Système de chauffage gourmand en énergie et donc coûteux et peu écologique.
Facilité d’installation.Modèles les plus performants chers et non éligibles aux aides de l’État, comme MaPrimeRénov’.
Entretien quasi inexistant pour les chaudières électriques qui ne fonctionnent pas avec une résistance.
Faible encombrement dans le cas des chaudières électriques murales.

Compte-tenu de ces différents éléments, il apparait que l’installation d’une chaudière électrique est particulièrement indiquée dans deux cas de figures :

  • pour chauffer les petits espaces ;
  • comme système de chauffage d’appoint, en relai d’une pompe à chaleur aérothermique par exemple.

A l’inverse, il s’agit d’un système de chauffage peu approprié pour chauffer un logement de grande taille.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h