Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Qu’est-ce qu’une cheminée à gaz ?

Pour profiter de son intérieur à une température idéale, il est impératif de choisir le type de chauffage adapté à ses besoins. Le chauffage à gaz est une solution présentant de nombreux avantages pour le particulier, par rapport à une cheminée traditionnelle utilisant le bois comme combustible. Comment fonctionne une cheminée au gaz ? Quel type de cheminée à gaz choisir et à quel prix ? Choisir.com vous livre les détails pour tout savoir sur la cheminée à gaz.

cheminée à gaz

Qu’est-ce qu’une cheminée à gaz ?

Une cheminée à gaz est un mode de chauffage souvent similaire visuellement à une cheminée traditionnelle au bois. À l’instar d’une cheminée classique, celle à gaz produit des flammes qui viennent réchauffer l’atmosphère des pièces, et créer ainsi une ambiance conviviale. En revanche, elle s’en distingue sur plusieurs points :

  • son combustible, en premier lieu, est une énergie fossile, le gaz. Cette cheminée peut fonctionner selon les modèles au gaz naturel ou au gaz propane ;
  • sa praticité, apportée par l’allumage quasi-instantané de la cheminée à gaz ;
  • son rendement et sa performance. Certains modèles de cheminée à gaz sont entièrement programmables via une télécommande et un thermostat intégré. Le particulier peut ainsi réguler et maîtriser sa consommation d’énergie via le réglage de la température au degré près. Une caractéristique que ne permet pas le bois-énergie dont la combustion n’est pas aussi maîtrisable.

Une cheminée à gaz est souvent appelée insert gaz ou foyer à gaz.

Comment fonctionne une cheminée à gaz ?

Le principe de fonctionnement de cet insert reprend celui de la chaudière à gaz. En somme, une cheminée à gaz s’allume et s’éteint en appuyant sur un bouton de sa télécommande :

  • l’allumage produit une étincelle qui va enflammer le gaz sorti dans une chambre de combustion équipée d’un brûleur ;
  • la hauteur de la flamme peut être régulée selon divers modes de fonctionnement de la cheminée :
    • le mode manuel : l’utilisateur va régler la puissance de la cheminée à gaz selon différents paliers de puissance ;
    • le mode température : l’insert à gaz va monter en puissance, jusqu’au niveau de température défini ;
    • le mode programmable : la puissance de la cheminée à gaz va s’adapter à différentes plages horaires définies par l’utilisateur (heures de présence et heures d’absence) ;
  • l’alimentation de la cheminée à gaz peut être assurée soit par le gaz naturel (ou gaz de ville), soit par le gaz propane en citerne ou en bouteille (13 ou 35 kg). Le choix du mode d’alimentation est conditionné par le raccordement de l’habitation au réseau de distribution général du gaz. En zone urbaine, le choix d’une cheminée à gaz naturel est plus facile à envisager par exemple. Dans le cas contraire, par exemple pour une habitation située dans un endroit isolé, le choix d’un raccordement à une citerne de gaz propane est plus judicieux.

À noter que le fonctionnement de la cheminée à gaz est parfaitement sécurisé. En cas d’extinction des flammes, le foyer à gaz est équipé d’un thermocouple qui coupe l’arrivée du gaz. Aucun risque de fuite de gaz dans le logement et d’incidents divers (intoxication au monoxyde de carbone ou incendie).

Comment choisir sa cheminée au gaz ?

Le foyer à gaz existe en différents modèles à même de séduire les particuliers. Mais quel modèle de cheminée au gaz choisir pour son intérieur ? La configuration et l’espace disponible dans son logement sont des points essentiels à prendre en compte. Différentes questions interviennent pour faire le bon choix :

  • la cheminée à gaz doit-elle s’insérer dans un foyer de cheminée existant ?
  • veut-on avoir une vue à 360 ° sur les flammes ?
  • veut-on un conduit apparent ou invisible ?
  • quelle est la surface à chauffer (20, 30, 100 m²) ?
  • l’insert à gaz peut-il servir de chauffage principal, ou se cantonne-t-il à un rôle de chauffage d’appoint ?

Le particulier dispose d’un large choix en ce domaine. Il peut ainsi choisir une cheminée à gaz à 1, 2, 3 ou 4 faces, pour visualiser les flammes selon son envie. Ou faire le choix d’une cheminée à gaz encastrée comme une cheminée classique. Le particulier peut aussi orner l’intérieur du foyer de fausses bûches, pierres de lave ou galets afin d’obtenir un côté authentique ou un design recherché. Certains modèles peuvent imiter le rougeoiement des bûches de bois jusqu’à la projection d’étincelles !

Mis à part les considérations esthétiques, pour bien choisir une chaudière à gaz, le véritable point de comparaison va se situer au niveau de son rendement énergétique.

Puissance et rendement d’une cheminée à gaz

En moyenne, un insert à gaz a un rendement énergétique entre 65 % et 85 % pour des modèles d’une puissance de 3 kW à 15 kW. Sachant que 1 kW peut chauffer l’équivalent de 10 m². En fonction de la surface à chauffer, on va donc se tourner vers des modèles ayant une puissance plus ou moins importante.

Autre point, il est conseillé de privilégier les modèles de cheminée à gaz à foyer fermé, plutôt que celles à foyer ouvert.

  • Équipée de vitres entourant l’ensemble du foyer, la cheminée à gaz à foyer fermé permet de maximiser le rendement (80-85 %) et de se prémunir de toute déperdition d’énergie.
  • Une cheminée à gaz à foyer ouvert, de son côté, ne comporte aucune vitre. Ce qui permet de profiter de l’ambiance créée par les flammes. En revanche, son rendement énergétique tombe en moyenne à 25 %. À noter également que ce type de cheminée à gaz est incompatible avec une VMC simple ou double flux, ainsi qu’avec les hottes d’aspiration des cuisines.

L’insert à gaz peut-il servir de chauffage principal ?

Le rendement d’une cheminée à gaz (gaz de ville ou gaz propane) est comparable au meilleur modèle de cheminée au bois (par exemple alimentées avec des granulés de bois), mais est tout de même bien inférieur au rendement d’une chaudière à gaz à condensation (affichant un rendement moyen de 105 %).

À ce sujet, la cheminée à gaz est rarement utilisée en tant que chauffage principal. Les modèles les plus performants (rendement supérieur à 80 %) chauffent jusqu’à deux pièces, guère plus. Pour profiter de l’énergie offerte par le gaz dans toutes les pièces de son logement, il est conseillé d’installer une chaudière à gaz reliée au système de chauffage central.

Attention à l’isolation thermique de son logement !

Quel que soit le type de cheminée à gaz installée chez soi, son rendement énergétique global est fortement dépendant de l’isolation thermique du logement. Une mauvaise isolation de l’habitation peut être à l’origine de 30 % de déperditions d’énergie liées au chauffage. Un chiffre édifiant qui se traduit en général, par une facture d’électricité ou de gaz assez élevée. Avant toute installation d’un équipement de chauffe, il est conseillé de faire un audit énergétique de son logement. En fonction du résultat, des travaux de rénovation énergétique peuvent être indispensables afin de réduire sa consommation d’énergie quotidienne.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Installation de la cheminée à gaz : faites appel à un professionnel du gaz

La pose d’un insert à gaz est dépendante de certaines contraintes techniques.

Les conditions techniques pour installer une cheminée à gaz

Certaines contraintes sont difficiles à appréhender en tant que novice des réglementations en vigueur. C’est pourquoi, il est obligatoire de faire appel à un Professionnel du gaz (PG) certifié Qualigaz. Ce label de qualité est un gage de sécurité pour le particulier quant à une installation conforme aux normes en vigueur. Parmi ces normes, des espaces sont par exemple à respecter entre la cheminée et les murs, ainsi que certains matériaux.

À l’issue de son installation, le professionnel du gaz délivre le Certificat de conformité gaz (CCG). Pour rappel, le gaz est une énergie fossile potentiellement dangereuse en cas de mauvais raccordement. L’installation d’une cheminée à gaz effectuée dans les règles permet ainsi de se prémunir de tout incident.

Qui plus est, en faisant appel à un installateur plombier chauffagiste certifié, le particulier reçoit des conseils judicieux, du choix à l’installation en appartement ou en maison :

  • sur le type d’évacuation des fumées à privilégier. Deux conduits d’évacuation sont possibles : soit via le conduit de cheminée existant, soit en mode ventouse via un tube concentrique en sortie de façade du logement ;
  • sur un raccordement au réseau de gaz conforme. Sur ce point, la pression du gaz doit faire l’objet d’une vérification systématique de la part de l’installateur ;
  • sur le choix de la puissance de la cheminée à gaz. En fonction de la surface à chauffer, le PG peut privilégier un modèle d’insert à gaz précis ;
  • sur les précautions à prendre pour protéger l’environnement immédiat autour de la cheminée à gaz. Un sol avec un revêtement sensible peut nécessiter une protection anticombustible.

Veiller à l’entretien obligatoire de sa cheminée à gaz

Il est obligatoire de faire un entretien de sa cheminée à gaz au moins une fois par an. Ce travail peut être effectué par le professionnel du gaz en charge de l’installation grâce à un contrat de maintenance. Dans ce cas-là, il est conseillé de faire jouer la concurrence via des devis complets portant sur l’installation + la maintenance de son installation de chauffage au gaz.

Peut-on installer une cheminée à gaz dans un appartement ou une maison neuve ?

L’installation d’une cheminée à gaz est autorisée en appartement sous certaines conditions : existence d’un conduit d’évacuation des fumées inutilisé ou possibilité de poser une ventouse en façade du logement. De plus, il est nécessaire d’avoir l’accord de la copropriété. Dans les faits, rares sont les situations où toutes les conditions sont réunies pour installer une cheminée au gaz dans un appartement.

Dans une maison existante, les conditions d’installation sont plus souples. Toutefois, les réglementations thermiques – RT 2012 pour les maisons basse consommation (BBC) et RT 2020 pour les maisons à énergie positive – viennent tempérer cette facilité d’installation pour les maisons neuves. Jusqu’à présent la RT 2012 autorisait une cheminée au gaz uniquement en foyer fermé dans une maison neuve. La RT 2020 vient restreindre cette autorisation en privilégiant les modes de chauffage utilisant les énergies renouvelables (pompe à chaleur, poêle à granulés de bois).

Quel est le prix d’une cheminée à gaz ?

Un foyer à gaz comporte de nombreuses caractéristiques séduisantes : confortable, pratique, esthétique, d’entretien facile. Nombreux sont les particuliers à être intéressés par ce type de chauffage. Pour autant, la cheminée à gaz est-elle accessible à tous les budgets ?

Le coût de ce système de chauffe peut fluctuer en fonction de ses besoins et de ses envies :

  • cheminée à foyer fermé ou ouvert ;
  • cheminée à 1, 2 ou 3 faces ;
  • puissance de la cheminée à gaz en kW ;
  • système de programmation (télécommande et thermostat) ;
  • cheminée à gaz encastrée ou à poser ;
  • conduit d’évacuation existant ou travaux d’installation nécessaires ;
  • etc.

Autant de paramètres à prendre en compte, auxquels il faut ajouter le coût du raccordement au réseau de gaz naturel ou la location d’une citerne de gaz propane.

En moyenne, le prix d’une cheminée à gaz (pose incluse) varie entre 3 000 € TTC et 7 500 € TTC, sachant que certains modèles peuvent atteindre 15 000 € TTC.

Une cheminée à gaz est-elle éligible aux aides financières de la transition énergétique ?

Malgré sa performance et son rendement énergétique plus qu’honorable (jusqu’à 85 % pour rappel), l’insert à gaz n’est pas considéré comme un équipement à Haute performance énergétique (HPE). Par conséquent, il n’est pas éligible aux multiples aides financières pour la rénovation énergétique délivrées par les pouvoirs publics (MaPrimeRénov’, Prime énergie, coup de pouce chauffage, etc.).

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Cheminée à gaz : avantages et inconvénients

Les cheminées à gaz sont des solutions de chauffage présentant de nombreux atouts :

  • une performance énergétique importante (jusqu’à 85 %) ;
  • une autonomie illimitée (reliée au gaz de ville) ou maîtrisée (reliée à une citerne propane/bouteille de gaz) ;
  • un entretien plus facile qu’une cheminée au bois classique. En l’absence de débris de bois ou de suie, il n’est pas nécessaire de nettoyer le foyer ;
  • une absence de stockage à anticiper : pas d’entreposage de bûches de bois ou de coupe de bois à faire ;
  • de nombreux modèles disponibles en fonction des besoins et des préférences esthétiques ;
  • un chauffage sécurisé par l’absence de projection d’étincelles comme pour une cheminée classique au bois ;
  • la rapidité d’allumage ;
  • un confort d’utilisation via la programmation et la régulation instantanée des températures ;
  • un coût du combustible accessible, notamment pour le gaz naturel.

Bien évidemment, comme tout appareil de chauffe, ce type de cheminée présente quelques inconvénients :

  • son rendement énergétique est inférieur à la chaudière à gaz et à certains modèles de cheminées ou poêles à granulés de bois ;
  • le gaz naturel et le gaz propane sont des énergies fossiles. Leur combustion génère des émissions de dioxyde de carbone responsables du réchauffement climatique, mais également de particules fines responsables de soucis sanitaires (asthme, problèmes respiratoires divers) ;
  • le prix d’une cheminée à gaz est assez élevé (jusqu’à 7 500 €) ;
  • la cheminée à gaz n’est pas éligible aux aides financières au titre de la transition énergétique ;
  • le prix du gaz propane peut représenter un coût important ;
  • le nettoyage régulier du foyer fermé pour éviter les traces de doigts indélébiles ;
  • une cheminée à gaz ne dispose pas de l’aspect authentique d’une cheminée au bois (odeur du bois, crépitements).

Comment optimiser sa consommation de gaz ?

Au-delà du coût d’achat, un foyer à gaz représente un coût financier sur le long terme. La consommation d’énergie d’une cheminée à gaz peut peser plusieurs centaines d’euros sur l’année. Tout dépend du temps d’utilisation de votre cheminée et du prix du kWh facturé par votre fournisseur de gaz.

Comment réguler et maîtriser sa consommation de gaz au quotidien ? Choisir.com est spécialisé dans les questions énergétiques en général, et sur les comparatifs d’offres d’énergie en particulier.

Savez-vous que depuis 2007, il existe plusieurs fournisseurs de gaz alternatifs à EDF et Engie ?

Savez-vous également qu’il vous est possible de réduire le montant de vos factures de gaz en changeant de fournisseur ?

Enfin, savez-vous que ce changement de fournisseur d’énergie peut intervenir à tout moment et gratuitement ?

Choisir.com peut vous aider à choisir la meilleure offre de gaz en fonction de votre profil de consommation. À savoir qu’une offre de gaz vert pourra remplacer une offre d’énergie fossile sans augmenter significativement la facture. Les offres de biogaz sont en effet une alternative de choix pour contourner le principal inconvénient à l’utilisation d’une cheminée à gaz.

Pourquoi hésiter, puisque la démarche est totalement gratuite et sans engagement ? Un simple appel ou test de notre comparateur d’énergie peut vous convaincre totalement !

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation