Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Four à gaz ou four électrique : lequel choisir ?

Progressivement délaissés par les ménages au profit des fours électriques, plus fonctionnels et plus faciles à installer, les fours à gaz se font de plus en plus rares dans nos cuisines. Pourtant, ils présentent encore quelques solides arguments, comme celui d’être notamment beaucoup moins gourmands en énergie, un avantage non négligeable alors que le prix de l’électricité ne cesse de grimper ces dernières années. Retrouvez dans les lignes qui suivent tout ce qu’il faut savoir pour faire votre choix entre un four à gaz et un four électrique.

Four à gaz ou four électrique ?

Le four à gaz : une solution peu fonctionnelle mais économe

Alimenté par une bouteille de gaz ou via un abonnement au gaz naturel, un four à gaz offre de manière générale une précision de cuisson moins grande que celle d’un four électrique. Il est en revanche plus économique à l’usage et sèche moins les aliments.

Comment fonctionne un four à gaz ?

Un four à gaz fonctionne au gaz naturel ou au gaz butane en bouteille. Les brûleurs, ou gicleurs, sont placés sous la chambre de chauffe. Ils permettent de vaporiser le gaz qui est ensuite brûlé en continu pour produire la chaleur nécessaire à la cuisson des aliments. Pour régler la température de cuisson, il suffit de moduler l’arrivée du gaz à l’aide d’une molette. Plus le débit est important, plus la température sera élevée.

Sur les fours les plus anciens, l’allumage du four se faisait en glissant une allumette allumée dans l’orifice prévu à cet effet situé dans la partie basse du four, à proximité immédiate des brûleurs. Sur les modèles plus récents, un dispositif d’allumage est directement intégré à la molette permettant de régler le débit. En l’actionnant, un mécanisme crée automatiquement une étincelle qui met le feu au gaz à la sortie des brûleurs.

Un four à gaz fonctionne généralement par convection naturelle mais certains modèles dits à convection forcée peuvent être équipés d’un ventilateur qui leur permet de bénéficier d’une chaleur tournante. Les brûleurs d’un four à gaz sont le plus souvent placés en partie basse (chaleur de sole). Certains modèles plus sophistiqués peuvent également comprendre des brûleurs en partie haute (chaleur de voûte) et disposer d’une fonction grill.

Alimentation au gaz naturel

Plus simple à l’usage qu’une alimentation via une bouteille de gaz, l’alimentation d’un four à gaz via le réseau public de gaz naturel est, dans la mesure du possible, à privilégier. Vous devrez pour cela souscrire un abonnement auprès d’un fournisseur de gaz. Le four devra être raccordé à l’arrivée de gaz du logement.

Alimentation via une bouteille de gaz

Si votre logement n’est pas raccordé au réseau de gaz naturel, vous devrez alimenter votre four grâce à une bouteille de gaz butane. Cette solution est moins pratique que la précédente car vous devrez régulièrement changer la bouteille.

Les différents modèles de four à gaz et les options disponibles

Les fours à gaz les plus courants sont de type cuisinière. Ils comprennent à la fois une table de cuisson au gaz et un four traditionnel au gaz placé juste en dessous. Moins fréquents, les fours à gaz de type « fourneau » offrent de meilleures performances que les cuisinières mais sont beaucoup plus coûteux, jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour les modèles haut de gamme. Il existe également quelques modèles de mini-fours à gaz ou de fours à gaz encastrables, mais le choix concernant ce type d’appareil demeure assez limité.

De manière générale, les fours à gaz présentent beaucoup moins d’options que leurs homologues électriques. Certains sont néanmoins équipés d’un mode de cuisson à chaleur tournante mais devront alors être également alimentés en électricité pour faire fonctionner le ventilateur. Il n’existe pas en revanche de fonction autonettoyante pour les fours à gaz qui sont au mieux équipés d’un revêtement émaillé anti-adhésif censé faciliter leur nettoyage ou d’un revêtement conçu à partir d’émail poreux à catalyse autodégraissant.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Les avantages et les inconvénients d’un four à gaz

Plus économique à l’usage qu’un four électrique, le four à gaz est souvent privilégié lorsque le logement est raccordé au gaz naturel et dispose déjà d’un abonnement auprès d’un fournisseur, sauf à l’alimenter depuis une bouteille de gaz butane.

Les avantages d’un four à gaz

Cuisson douce et faible consommation d’énergie : retrouvez ci-dessous les principaux avantages d’un four à gaz.

  • Une cuisson « humide » : contrairement au four électrique qui peut avoir tendance à dessécher les aliments à la cuisson, même à basse température, la cuisson au gaz, à condition que les brûleurs soient bien réglés, est plus douce que la cuisson électrique.
  • Une faible consommation d’énergie : le kWh de gaz naturel est moins cher que le kWh d’électricité. Votre facture énergétique sera donc sensiblement moins élevée avec un four au gaz, d’autant plus que la cuisson au gaz est moins gourmande en énergie.

Les inconvénients d’un four à gaz

Manque de praticité, réglage de la température aléatoire, nettoyage difficile : retrouvez ci-dessous les principaux inconvénients d’un four à gaz.

  • Une installation délicate : le raccordement d’un four au gaz à l’aide d’un flexible adapté depuis l’arrivée du gaz (naturel ou en bouteille) est relativement délicat et doit être fait dans les règles de l’art pour éviter tout risque de fuite.
  • Une cuisson moins précise : le réglage de la température d’un four à gaz est plus empirique que celle d’un four électrique. Si le débit des brûleurs est mal réglé, vous risquez de rater quelques plats avant de réussir à maîtriser parfaitement votre appareil.
  • Un entretien difficile : contrairement aux fours électriques qui disposent souvent d’une fonction de nettoyage automatique à pyrolyse, un four à gaz se nettoie principalement à la main, même pour ceux qui sont équipés d’un revêtement anti-adhésif à catalyse.
  • Peut nécessiter l’achat d’une bouteille de gaz : si le logement n’est pas raccordé au réseau de gaz naturel, vous devrez alimenter votre four au gaz via une bouteille de gaz consignée, relativement lourde et encombrante, et la remplacer plusieurs fois par an.

Quelle offre de gaz souscrire pour l’alimentation d’un four à gaz ?

À moins d’alimenter votre four à gaz via une bouteille de gaz butane (disponible sur abonnement auprès d’un fournisseur spécialisé ou dans le commerce), vous devrez impérativement souscrire un abonnement au gaz naturel pour faire fonctionner votre four, à condition que votre logement soit bien raccordé au réseau public de distribution.

Notez que depuis l’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie, vous n’êtes plus obligé de passer par le fournisseur historique de gaz, Engie, pour souscrire un contrat. Il existe désormais de nombreux fournisseurs alternatifs de gaz qui proposent des offres avec des tarifs très attractifs, y compris pour des offres « vertes ». Retrouvez à titre indicatif dans le tableau ci-dessous une sélection d’offres de gaz (prix valables à compter du 1er juin 2021 pour la plage de consommation 1 000 à 6 000 kWh par an – tarif B0 – toute zone) :

FournisseurOffreDescriptifTarif de l’abonnement
(en € TTC)
Pourcentage de réduction par rapport aux TRVTarif du kWh
(en € TTC)
Pourcentage de réduction par rapport aux TRV
EngieGaz Tarif Réglementé– L’offre classique d’Engie.
– Non disponible à la souscription.
8,48 €/mois0,0826 €
DyneffContrat Malin
Online
Offre à prix indexé.
– Gaz d’origine conventionnelle.
9,28 €/mois+ 9,43 %0,0753 €– 8,83 %
ENIWebeoOffre à prix fixe pendant un an.
– Souscription et service client uniquement en ligne.
– Gaz d’origine conventionnel.
10,50 €/mois+ 23 %0,07172 €– 13 %
TotalEnergiesVerte Fixe– Offre à prix fixe pendant 2 ans.
– 10 % de biogaz et 90 % de gaz conventionnel.
8,49 €/mois+ 0,1 %0,0826 €0 %

Pour trouver le fournisseur de gaz et l’offre qui vous fera faire le plus d’économie par rapport à votre fournisseur actuel, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur des fournisseurs de gaz en ligne. Très simple d’utilisation et totalement gratuit, il analyse en temps réel les offres disponibles sur le marché pour vous proposer les plus attractives.

Ne souscrivez pas un abonnement juste pour alimenter un four

Étant donné qu’une offre de gaz comprend toujours une part fixe, le prix de l’abonnement, qui reste toujours le même quelle que soit votre consommation de gaz, il n’est pas judicieux de souscrire un contrat de gaz pour alimenter uniquement un four que vous n’utiliserez pas tous les jours. En pratique, il est préférable de s’équiper d’un four à gaz seulement si vous disposez déjà d’un abonnement au gaz pour la production d’eau chaude et/ou le chauffage ou au moins pour la cuisson via des plaques de cuisson gaz.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Le four électrique : un appareil précis et multifonction

Directement branché sur secteur, le four électrique est réputé pour sa simplicité d’utilisation. Il offre une diversité de modèles importante et des fonctionnalités plus nombreuses qu’un four à gaz. Il est en revanche bien plus gourmand en énergie.

Comment fonctionne un four électrique ?

Le fonctionnement d’un four électrique est relativement simple. Deux résistances électriques, l’une placée dans la partie basse, la résistance de sole, et l’autre sur la partie haute, la résistance de voûte, permettent de porter la chambre de chauffe à la température voulue pour la cuisson. Un four électrique est équipé d’un thermostat qui permet de régler très précisément la température en éteignant ou en allumant les résistances.

On distingue deux types de thermostat :

  • le thermostat mécanique : il concerne les modèles les plus anciens et n’est pas toujours très précis avec des variations allant de 3 à 5 °C entre la température attendue et la température réelle au sein de la chambre de chauffe ;
  • le thermostat électronique : il garantit une précision au degré près et permet notamment la programmation du four pour adapter la température et le temps de cuisson en fonction de l’aliment ou du type de plat cuisiné.

Les fours électriques les plus accessibles fonctionnent en convection naturelle et sont dits à chaleur statique. La chaleur se propage lentement dans la chambre de chauffe depuis les résistances, ce qui nécessite notamment un temps de préchauffage important. Légèrement plus chers, les fours électriques à convection forcée, ou à chaleur tournante, sont quant à eux équipés d’un système qui fait circuler l’air chaud à l’intérieur du four.

On distingue deux types de chaleur tournante :

  • la chaleur brassée : c’est le système le plus commun. Il est constitué d’un ventilateur fixé au fond de la chambre de chauffe qui fait circuler l’air chaud produit par les résistances de sole et de voûte ;
  • la chaleur pulsée : là aussi, un ventilateur fait circuler l’air chaud dans la cavité du four mais une troisième résistance de forme circulaire, en plus des résistances de sole ou de voûte, y est associée pour améliorer encore la répartition de la chaleur.

Les différents types de four électrique

Contrairement au four à gaz dont le design et le fonctionnement demeurent généralement assez rudimentaires, il existe de très nombreuses variantes de fours. Mini-fours, fours encastrables, fours en pose libre, fours multifonctions, fourneaux : vous avez l’embarras du choix. Côté fonctionnalités, les fours électriques offrent également un panel assez large en comparaison avec les fours à gaz. Retrouvez ci-dessous les plus courantes :

  • autonettoyage par pyrolyse : ce mode permet de nettoyer l’intérieur du four en portant la température de la chambre de chauffe aux alentours de 500 °C pendant 2 ou 3 heures. Les salissures sont réduites en cendres au prix d’une consommation d’énergie conséquente ;
  • programmation électronique : plus au moins perfectionnée selon les modèles, cette fonction est de plus en plus courante sur les fours électriques. Elle permet de régler automatiquement la température et la durée de cuisson en fonction de l’aliment cuisiné ;
  • mode basse température : cette fonction n’est disponible que sur les modèles les plus haut de gamme. Elle permet de cuire les aliments de manière douce et homogène, sans les assécher et en préservant l’essentiel de leurs qualités gustatives et nutritionnelles.

La nouvelle tendance des fours vapeurs

Les fours électriques vapeurs sont constitués d’un réservoir contenant de l’eau chauffée par une résistance placée en fond de cuve. La cuisson s’effectue à basse température, jusqu’à 120 °C, préservant ainsi la qualité nutritionnelle des aliments. On distingue sur le marché les fours 100 % vapeur et les fours combinés qui permettent d’associer cuisson vapeur et cuisson à air chaud afin de bénéficier des avantages de l’une et de l’autre.

Les avantages et les inconvénients d’un four électrique

Plus précis qu’un four à gaz, grâce notamment à la présence d’un thermostat, un four électrique est aussi plus simple à utiliser. Malgré une praticité et un confort d’utilisation assez largement supérieurs, le four électrique présente néanmoins un inconvénient de taille : il s’avère très énergivore et peut faire grimper le montant de vos factures d’électricité.

Les avantages d’un four électrique

Large choix de modèle, réglages précis, facilité d’installation et d’utilisation : retrouvez ci-dessous les principaux avantages d’un four électrique.

  • Nombreux modèles disponibles : mini-four, four encastrable, fourneaux haut de gamme, il existe de très nombreux modèles de four électriques qui s’adaptent à tous les budgets et à toutes les cuisines, sans même parler des nombreuses fonctionnalités dont ils disposent.
  • Installation facile : la plupart des fours électriques se branchent simplement sur le secteur, soit à une prise de courant, soit à une ligne électrique. Notez cependant que la norme NF C 15-100 indique qu’un four doit disposer d’un circuit dédié depuis le compteur.
  • Contrôle aisé de la cuisson : le réglage de la température d’un four électrique est très précis et permet une cuisson régulière. Les fours électriques les plus récents offrent aussi la possibilité de programmer la température en fonction du type d’aliment à cuire.
  • Entretien facilité : le nettoyage automatique d’un four électrique par pyrolyse, qui permet de porter la chambre de chauffe à une température très élevée, permet de retirer des parois les éclaboussures et les résidus de cuisson sans effort.

Les inconvénients d’un four électrique

Cuisson sèche et gros appétit en électricité : retrouvez ci-dessous les principaux inconvénients d’un four électrique.

  • Un appareil gourmand en énergie : c’est là son principal point faible. D’une part, le kWh d’électricité est plus cher que le kWh de gaz, d’autre part, un four électrique aura besoin de davantage d’énergie pour atteindre la température de cuisson souhaitée qu’un four à gaz.
  • Peut assécher les aliments : les résistances électriques ayant tendance à assécher l’air contenu dans la chambre de chauffe, la cuisson offerte par un four électrique peut s’avérer moins douce et moins homogène que celle offerte par un four à gaz.

Quelle offre d’électricité souscrire pour alimenter un four électrique ?

Comme nous l’avons vu précédemment, un four électrique consomme beaucoup d’énergie, et c’est le cas même pour les plus performants. Vous avez donc tout intérêt à choisir un abonnement d’électricité offrant un tarif du kWh le plus attractif possible pour ne pas alourdir vos factures. Heureusement, tout comme pour le gaz, l’ouverture du secteur de l’énergie à la concurrence a permis à de nouveaux acteurs de faire leur apparition.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous une sélection d’offres concurrentes au Tarif Bleu d’EDF, l’offre d’électricité la plus souscrite en France (tarifs et réductions par rapport aux TRV valables à compter du 1er juin 2021 en option base pour une puissance au compteur de 6 kVA) :

FournisseurOffreDescriptifTarif de l’abonnement
(en € TTC)
Différence par rapport au tarif réglementé de l’abonnementTarif du kWh
(en € TTC)
Différence par rapport au tarif réglementé du kWh
EDFTarif BleuL’offre aux tarifs réglementés d’EDF10,60€0,1582 €
Cdiscount énergieÉlectricité– Électricité conventionnelle.
– Service client 100 % online.
– Offre à prix indexé.
10,86 €+ 2,45 %0,1452 €– 8,21 %
VattenfallÉlectricité Eco– Électricité conventionnelle compensée carbone.
– Service client 100 % online.
– Offre à prix indexé.
11,66 €+ 10 %0,1462 €– 7,58 %
TotalEnergiesÉlectricité Online– Électricité conventionnelle.
– Service client 100 % online.
– Offre à prix indexé.
10,60 €0 %0,1463 €– 7,52 %
Mint ÉnergieClassic & GreenÉlectricité verte d’origine française.
– Service client classique.
– Offre à prix indexé.
10,60 €0 %0,1518 €– 4,04 %

Pour découvrir davantage d’offres et notamment des offres d’électricité verte ou des offres dédiées aux petits consommateurs d’électricité ou aux résidences secondaires, utilisez notre comparateur de fournisseurs d’électricité en ligne pour bénéficier des tarifs les plus intéressants en fonction de vos critères et de votre profil de consommation.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Conclusion : four à gaz ou four électrique ?

Après cette présentation des principales particularités qui différencient four électrique et four à gaz, il faut maintenant répondre à la question : lequel des deux devez-vous privilégier en fonction de vos besoins particuliers ? Retrouvez ci-dessous quelques éléments de réponse pour vous aider à faire votre choix en toute connaissance de cause.

Quel est le plus pratique en terme d’installation ?

Un four électrique, de par sa simplicité de branchement et la variété des modèles, est sans aucun doute le four le plus facile à installer dans votre cuisine. Si vous ne disposez pas d’un abonnement au gaz et que le remplacement régulier d’une bouteille de gaz vous semble trop fastidieux, votre choix devrait se porter naturellement vers un four électrique.

Notez cependant que si le branchement d’un four à gaz à l’arrivée de gaz de votre logement peut s’avérer délicat, il n’y a rien d’insurmontable non plus. Le raccordement du flexible au four d’un côté et à l’arrivée de gaz de l’autre est la portée de n’importe quel bricoleur moyen. Si l’opération vous effraie, vous pouvez toujours faire appel à un professionnel.

Quel est le plus économique à l’achat ?

À l’achat, les prix d’un four à gaz ou d’un four électrique se valent. La gamme des prix pour l’un comme pour l’autre est très étendue, de quelques dizaines d’euros pour les modèles d’entrée de gamme à plusieurs milliers d’euros pour les appareils semi-professionnels de grande capacité ou multipliant les fonctionnalités.

Notez cependant que pour les modèles les plus petits, ceux appartenant à la catégorie des mini-fours, les modèles électriques sont en règle générale un peu moins chers que leurs équivalents au gaz. Dans cette catégorie de prix s’échelonnant de 50 à 200 euros TTC, le choix est également sensiblement plus large côté four électrique.

Quel est le plus économique à l’utilisation ?

Sans conteste, c’est ici le four à gaz qui remporte le match haut la main, le prix du kWh de gaz étant beaucoup moins cher que le prix du kWh d’électricité, à savoir :

  • prix du kWh d’électricité aux tarifs réglementés : 0,1582 € TTC ;
  • prix du kWh de gaz aux tarifs réglementés : 0,0826 € TTC.

(Tarifs à compter du 1er juin 2021 pour le gaz et du 1er février 2021 pour l’électricité)

Selon l’Ademe, l’Agence de la transition écologique, la consommation moyenne annuelle d’un four tourne aux alentours de 300 kWh pour 4 cuissons par semaine, soit 47,46 € TTC pour un four électrique et 24,78 € TTC pour un four au gaz en prenant comme référence les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité mentionnés plus haut.

L’alimentation d’un four à gaz via un abonnement au gaz naturel est donc environ deux fois moins coûteuse que celle d’un four électrique. De plus, notez que pour cuire le même aliment à la même température pendant la même durée, vous aurez sensiblement besoin de davantage de kWh d’électricité que de kWh de gaz, accentuant encore un peu plus la différence de prix entre cuisson au gaz et cuisson à l’électricité.

Fiez-vous à l’étiquette énergie, en partie seulement

Quel que soit le type de four que vous choisissez, au gaz ou à l’électricité, privilégiez un four classé au minimum A (le classement s’échelonne de D à A+++), surtout si vous comptez l’utiliser régulièrement. Cela vous évitera de voir le montant de vos factures augmenter de manière trop importante.

Notez cependant que les fours ne sont classés qu’en se basant sur un seul mode de cuisson qui est laissé au choix du fabricant lors du test. La classe énergétique n’est donc pas la référence absolue pour évaluer la consommation énergétique d’un four.

Quel est le plus pratique en terme d’utilisation ?

A priori, un four électrique est plus facile à utiliser qu’un four à gaz. Il permet notamment un réglage de la température plus fiable et offre souvent davantage de fonctionnalités, comme la programmation ou l’autonettoyage par pyrolyse qui vous évite la corvée que peut représenter le nettoyage d’un four au gaz à la main.

Les cuisiniers exigeants pourront néanmoins objecter que la cuisson au gaz est de meilleure qualité, qu’elle dessèche moins les aliments. Encore faut-il bien connaître son four et que les brûleurs soient bien réglés, ce qui est rarement le cas sur les modèles d’entrée de gamme.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?