La surconsommation électrique

Le montant de votre dernière facture d’électricité vous semble anormalement élevé et vous soupçonnez une surconsommation électrique ? Compteur dysfonctionnel, appareil électroménager défectueux, anomalie sur l’installation électrique… Les causes probables d’une consommation excessive d’électricité sont nombreuses, et les conséquences importantes en matière de budget, mais aussi de sécurité électrique et d’empreinte environnementale. Choisir.com vous aide à identifier la source d’une surconsommation électrique et vous donne les solutions pour y remédier.

Surconsommation électrique

Surconsommation électrique : définition du phénomène

La consommation électrique d’un logement s’exprime en kilowattheures (kWh). Elle est générée par l’utilisation des appareils électriques qui s’y trouvent et correspond à la somme des consommations électriques de ces appareils. Tous les appareils électriques ne consomment pas la même quantité d’énergie, certains sont plus gourmands et énergivores que les autres. C’est par exemple le cas des réfrigérateurs, des congélateurs, des piscines ou encore des machines à laver et sèche-linge.

On parle de surconsommation électrique lorsque la consommation électrique de votre logement est supérieure à la somme de la consommation électrique normale de l’ensemble des appareils électriques qu’il contient.

Bien suivre sa consommation d’électricité pour détecter rapidement une éventuelle anomalie

La plupart des souscripteurs d’un contrat électricité sont mensualisés : ils sont prélevés chaque mois du même montant, d’après un échéancier calculé sur la base d’estimations de consommation ou, pour les clients ayant de l’ancienneté, sur leur consommation électrique réelle de l’année précédente. Une à deux fois par an, ils reçoivent une facture de régularisation basée, cette fois, sur les kilowattheures (kWh) réellement consommés (calculés après relève des index du compteur).

Cela signifie qu’un pic soudain de consommation électrique peut n’être constaté que plusieurs mois après le début du problème, lors de la réception de la facture de régularisation : pour les consommateurs, les sommes perdues en raison d’une réaction tardive peuvent être importantes, et la régularisation douloureuse pour leur portefeuille.

La solution la plus efficace pour prévenir ce type de désagrément est de suivre régulièrement sa consommation d’électricité. Plusieurs méthodes existent.

Nouveau : application de suivi conso 100% gratuite

Réduisez votre consommation d'électricité et vos factures tout en améliorant l'efficacité énergétique de votre logement

faire une simulation

Suivre sa consommation manuellement

Si vous êtes équipé d’un compteur électrique ancienne génération (compteur électromécanique ou électronique), vous devrez effectuer un relevé d’index manuel à intervalles réguliers (idéalement toutes les semaines).

Fixez-vous un moment précis dans la semaine : le lundi matin, au lever, par exemple. Notez votre index (ou vos deux index, si vous avez souscrit l’option tarifaire heures pleines / heures creuses). Calculez votre consommation hebdomadaire en soustrayant au nombre relevé celui relevé la semaine précédente.

Exemple :

  • le lundi 6 mars, votre compteur affiche 6 500 kWh ;
  • le lundi 13 mars, votre compteur affiche 6 675 kWh ;
  • votre consommation hebdomadaire est donc de 175 kWh (soit 6 675 – 6 500).

Si, lors d’un nouveau relevé, vous constatez une augmentation soudaine de votre consommation, il s’agit peut-être d’un cas de surconsommation électrique. Avant de vous alarmer, gardez toutefois en tête que différents facteurs peuvent expliquer cette hausse : allumage du chauffage, installation d’un nouvel équipement électroménager, etc.

Suivre sa consommation grâce au compteur Linky

Si vous êtes équipé d’un compteur communicant Linky, il vous est bien sûr possible de procéder à une relève manuelle de vos index. Pour cela, appuyez sur le bouton « + » pour faire défiler les informations.

Cette méthode n’est cependant pas idéale, car elle ne vous fait pas profiter des avantages de ce compteur nouvelle génération. En effet, avec Linky, toutes vos informations de consommation sont relevées à distance et directement transmises au gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis (lequel les transmet, à son tour, à votre fournisseur d’électricité afin qu’il puisse établir sa facturation).

Grâce à Linky, il est donc possible de suivre votre consommation d’électricité en ligne et à tout moment, sans nécessité de vous rendre auprès de votre compteur.

Suivre sa consommation sur le site d’Enedis

En tant qu’usager du réseau de distribution d’électricité, vous pouvez créer rapidement et simplement votre compte client sur le site internet d’Enedis. Pour cela, munissez-vous de votre numéro PRM (Point Référence Mesure) Linky, équivalent de l’ancien numéro PDL (point de livraison). Celui-ci est indiqué sur votre facture. Vous pouvez également le récupérer directement sur votre compteur Linky, en faisant défiler les informations (appui sur la touche « + »).

Une fois votre compte Enedis créé, vous pourrez accéder à votre historique de consommation dans la rubrique « Suivre mes mesures ». Avantage : en cas de changement de fournisseur d’énergie, votre compte Enedis ne changera pas et vous conserverez l’accès à toutes vos données.

suivi conso elec Enedis
Le suivi de consommation d’électricité sur le site internet Enedis

Activez la collecte de vos données heure par heure pour un suivi plus précis de vos consommations

Par défaut, Linky collecte vos données quotidiennement. Si vous souhaitez avoir des informations plus précises (heure par heure), rendez-vous dans la rubrique « Gérer l’accès à mes données » et assurez-vous que la collecte de la consommation horaire est bien activée. Ce service est gratuit, optionnel et résiliable à tout moment. Il vous permettra de comprendre plus facilement quels sont vos usages les plus énergivores.

À noter : le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité met également une application mobile à votre disposition, intitulée « Enedis à mes côtés », pour un suivi encore plus simple depuis smartphone.

suivi conso électrique Enedis à mes côtés
Le suivi de consommation d’électricité sur l’application mobile « Enedis à mes côtés »

Suivre sa consommation depuis l’espace client du fournisseur d’électricité

La plupart des fournisseurs d’énergie mettent gratuitement des outils à disposition des consommateurs équipés d’un compteur Linky sur leur espace client ou application mobile, afin de faciliter le suivi de leur consommation. Chez Engie, ce service s’appelle « Ma Conso ». Si vous êtes client EDF, cette solution est intitulée « E.quilibre », etc.

Exemple du suivi de consommation sur l’espace client d’un fournisseur d’électricité, avec Plüm Énergie (prochainement Octopus)

Les causes normales d’une hausse de la consommation d’électricité

Votre facture d’électricité a bondi ou vous avez constaté une forte hausse de votre consommation d’électricité ? Avant de conclure à une surconsommation électrique, prenez le temps de réfléchir à vos usages : de nombreux facteurs peuvent, en effet, expliquer cette augmentation.

Quelques exemples :

  • vous avez fait l’acquisition d’un nouvel appareil électroménager énergivore (frigo plus grand ou installation d’un lave-vaisselle, par exemple) ;
  • vous avez commencé à chauffer votre logement à l’approche de l’hiver ;
  • vous utilisez depuis peu un petit chauffage d’appoint quand vous télétravaillez ;
  • vous avez augmenté le chauffage d’un à deux degrés pour plus de confort ;
  • la météo a été peu clémente ces derniers temps avec de nombreux épisodes de grand froid ;
  • vous avez changé d’emploi et travaillez désormais majoritairement à la maison ;
  • vous avez été en arrêt maladie plusieurs semaines, donc êtes resté à domicile ;
  • vous avez acquis une voiture électrique et fait installer une borne de recharge à votre domicile ;
  • vous avez installé récemment un grand aquarium dans votre salon ;
  • vous avez acheté un nouveau téléviseur 4K grand écran ;
  • etc.

Tous ces changements peuvent expliquer une hausse de votre consommation électrique, parfois dans des proportions plus importantes qu’imaginées.

Quelles démarches entreprendre si vous détectez ou suspectez une surconsommation électrique dans votre logement ?

Trois cas de figure :

  1. Vous pensez que votre facture est globalement trop élevée au regard de votre habitation et de vos usages (de manière générale, depuis votre arrivée dans le logement).
  2. Vous avez reçu une facture d’électricité anormalement élevée par rapport à vos factures précédentes.
  3. Vous avez constaté une hausse injustifiée de votre consommation.

Voyons ensemble comment procéder selon la situation rencontrée.

Cas n° 1 : votre consommation vous paraît trop élevée au regard de votre habitation et de vos usages

Dans ce cas, il peut être utile de la comparer à la consommation électrique moyenne de foyers français similaires au vôtre.

Remarque : pour un comparatif fiable, il faut idéalement vous appuyer sur une période de consommation d’au moins un an, surtout si vous vous chauffez à l’électricité (les variations de consommation d’un mois à l’autre étant plus importantes). Attention, veillez bien à vous appuyer sur votre consommation réelle et non sur une estimation de votre consommation.

Selon le Médiateur national de l’énergie, les données de consommation annuelles moyennes selon la puissance et l’option tarifaire souscrites sont les suivantes :

Puissance du compteur électrique
(en kVA)
Consommation moyenne annuelle en tarif Base
(en kWh)
Consommation moyenne annuelle en tarif Heures Pleines/Heures Creuses (HP/HC)
(en kWh)
3 kVA1 300 kWh2 600 kWh
6 kVA2 700 kWh5 200 kWh
9 kVA4 000 kWh9 000 kWh
12 kVA5 300 kWh12 000 kWh
15 kVA6 800 kWh14 200 kWh
18 kVA8 000 kWh16 400 kWh
24 kVA14 800 kWh24 000 kWh
30 kVA18 000 kWh28 000 kWh
36 kVA22 000 kWh
Consommation moyenne d’un foyer Français en fonction de la puissance souscrite
(selon les données du Médiateur national de l’énergie)

Selon le Médiateur, si l’écart entre votre consommation personnelle et la consommation moyenne des foyers français est inférieur à 40 %, alors votre niveau de consommation n’est, a priori, pas anormal. En effet, selon votre taux d’équipement et vos usages (chauffage entièrement électrique, plaques à induction, etc.), il se peut tout à fait que vous consommiez davantage d’électricité qu’un foyer moyen.

En revanche, si cet écart est supérieur à 40 %, il peut s’agir d’une surconsommation électrique : des investigations doivent donc être menées.

Cas n° 2 : vous avez reçu une facture d’électricité anormalement élevée

Si vous trouvez votre dernière facture d’électricité anormalement salée, vérifiez en premier lieu si cette hausse n’est pas due à un changement tarifaire de votre fournisseur. En effet, depuis le début de la crise de l’énergie, de nombreux opérateurs ont été contraints d’augmenter leurs tarifs, parfois dans des proportions très importantes. Il se peut donc que vous soyez passé à côté d’une information, certains fournisseurs ayant été épinglés par le Médiateur national de l’énergie pour manque de transparence vis-à-vis de leurs clients.

La hausse de votre facture n’est pas due à une augmentation tarifaire ? Vérifiez que l’électricité facturée par votre fournisseur est bien égale à l’électricité que vous avez consommée. Comparez l’index indiqué sur votre facture à votre index actuel. S’ils ne correspondent pas et que l’écart est considérable, alors il s’agit probablement d’une erreur, par exemple :

  • erreur manuelle du technicien Enedis lors du relevé de compteur ;
  • erreur de report de votre part lors d’un auto-relevé :
  • attribution du mauvais Point de livraison (PDL) par votre fournisseur ;
  • etc.

Si vous êtes dans l’un de ces cas, contactez le service client de votre fournisseur dans les plus brefs délais. Pour plus d’efficacité, privilégiez la réclamation écrite. Attention, cette réclamation ne vous dispense pas de payer au moins une partie de votre facture d’électricité, afin d’éviter que la fourniture ne soit coupée dans votre logement. Même s’il n’existe pas de règle sur ce point, il est généralement conseillé de vous acquitter de ce que vous estimez être le montant provenant de votre véritable consommation, afin de montrer votre bonne foi.

Le Médiateur national de l’énergie, votre partenaire en cas de litige avec votre fournisseur d’énergie

En cas de litige avec votre fournisseur, vous pouvez contacter le Médiateur national de l’énergie via la plateforme en ligne Sollen. Avant de le saisir, vous devez impérativement avoir effectué une réclamation par écrit auprès de votre fournisseur pour tenter de régler la situation et avoir attendu au moins deux mois depuis la date de prise de contact.

Vous pouvez également appeler gratuitement les spécialistes Énergie de Choisir.com pour bénéficier de leurs conseils.

Cas n° 3 : vous avez constaté une hausse suspecte de votre consommation d’électricité

Si la hausse de votre consommation d’électricité est avérée et ne peut être expliquée par un changement de vos habitudes ou par de nouveaux équipements, il convient alors de mener l’enquête pour identifier la source de surconsommation dans votre logement.

Service gratuit choisir.com

Suivez et réduisez votre consommation d'électricité grâce à Ecofuté, notre nouvelle application de suivi conso 100% gratuite

INSCRIPTION GRATUITE

Quelles sont les principales causes de surconsommation électrique ?

Courant de fuite, compteur électrique défectueux, vol d’électricité… les causes de surconsommation électrique sont nombreuses et bien souvent méconnues des consommateurs.

Installation électrique mal entretenue ou défectueuse : une cause de surconsommation électrique souvent méconnue

Même si peu de consommateurs en ont conscience, une installation électrique défectueuse ou mal entretenue peut provoquer une surconsommation électrique. Le cas le plus fréquemment observé est la présence d’un courant de fuite, également appelé fuite de courant. Il s’agit d’une anomalie de l’installation électrique d’un logement. Le courant de fuite peut être lourd de conséquences en matière de sécurité électrique, car il est très dangereux aussi bien pour votre installation que pour vous-même (risque d’électrisation). C’est également l’une des causes majeures de surconsommation électrique.

Passons en revue les causes de ce phénomène et les façons de s’en prémunir.

Le courant de fuite est une déperdition du courant électrique vers la terre ou vers des éléments conducteurs comme de l’eau ou des objets métalliques. Pour vous le représenter de façon simplifiée, figurez-vous un courant électrique qui ne viendrait pas alimenter un appareil électroménager et n’aurait pas de point de chute. Cela engendrerait donc une consommation électrique permanente, de la même façon que si vous laissiez un appareil électroménager énergivore fonctionner en permanence.

Les courants de fuite se logent généralement au sein des installations vétustes ou dans des logements mal isolés et donc très humides. Ils peuvent également apparaître à la suite d’une rupture d’un conducteur électrique ou en raison d’un défaut de câblage.

Pour vous en prémunir et éviter toute surconsommation électrique, pensez à régulièrement inspecter votre installation électrique à l’aide d’un multimètre ou d’une pince ampèremétrique, que vous pourrez trouver dans n’importe quel magasin de bricolage :

  • le multimètre réglé sur la fonction ohmmètre vous permet de mesurer la résistance à différents points de votre circuit électrique. Si une valeur différente s’affiche à un endroit, c’est le signe d’un courant de fuite ;
  • la pince ampèremétrique, ou capteur courant sans contact, est très simple d’utilisation. Elle permet de tester rapidement les conducteurs sans interrompre le circuit électrique.

Vous pouvez également équiper votre habitation d’un disjoncteur différentiel, qui est un appareillage électrique complémentaire de la prise de terre.

Faites appel à un professionnel si besoin

Si vous n’êtes pas à l’aise avec ces manipulations, n’hésitez pas solliciter les services d’un technicien électricien, afin qu’il procède lui-même à ces vérifications.

Des appareils électriques défectueux

Ne sous-estimez pas l’importance de l’entretien de vos appareils électriques : chaudière, appareils électroménagers, etc.

L’Agence de transition écologique (ADEME) estime qu’une chaudière mal entretenue peut entraîner une surconsommation d’énergie allant jusqu’à 12 %. Assurez-vous donc d’entretenir convenablement votre chaudière et de la faire détartrer régulièrement afin d’éviter toute surconsommation.

Bon à savoir

Si vous êtes locataire, l’entretien de la chaudière est à votre charge et de votre responsabilité : c’est bien vous qui devez prendre l’initiative de programmer la visite annuelle de contrôle de la chaudière.

De même, un appareil électroménager défectueux va ainsi systématiquement entraîner une surconsommation électrique.

Prenons l’exemple d’un réfrigérateur : si le joint de la porte est endommagé, davantage d’énergie sera alors nécessaire pour le maintenir à la température que vous aurez définie. Il consommera donc plus d’électricité qu’un réfrigérateur en bon état.

La classe énergétique, un indicateur précieux sur la consommation électrique des appareils électroménagers

De manière générale, les appareils électriques et plus spécifiquement leur classe énergétique ont un impact majeur sur votre consommation électrique. Si les appareils électriques de classes plus élevées sont plus chers à l’achat, sur le long terme, ils vous permettront néanmoins de faire des économies sur vos factures d’énergie et de réduire votre impact écologique.

Vous avez un doute sur l’un de vos appareils électriques ? Sachez qu’il est possible de vérifier sa consommation en temps réel à l’aide d’un wattmètre, un petit appareil de mesure relativement simple d’utilisation.

Le compteur électrique dysfonctionnel, une source de surconsommation électrique souvent pointée par les consommateurs

Lorsqu’ils recherchent la cause d’une surconsommation dans leur logement, les consommateurs pointent souvent du doigt un dysfonctionnement de leur compteur électrique.

Certains indices peuvent vous mettre la puce à l’oreille : par exemple, si votre compteur tourne plus vite ou moins vite qu’habituellement ou s’il émet un bruit inhabituel, c’est le signe qu’il est peut-être défectueux.

Par ailleurs, si vous avez souscrit à une option tarifaire comportant des heures pleines et des heures creuses, il est possible que votre compteur ait un problème de relais. Votre consommation serait alors attribuée uniquement à l’une des deux options. Cela peut entraîner une sous-facturation si elle est attribuée à l’option heures creuses, et une surfacturation si elle est attribuée à l’option heures pleines.

Que faire en cas de dysfonctionnement du compteur électrique ?

Si vous pensez que votre compteur électrique ne comptabilise pas correctement votre consommation électrique, contactez votre fournisseur d’énergie. Il se chargera d’avertir Enedis, qui enverra alors un technicien pour procéder à une vérification du bon fonctionnement de votre compteur :

  • si celui-ci est effectivement défectueux, cette prestation sera gratuite ;
  • s’il ne l’est pas, elle vous sera facturée 38,80 € TTC dans le cadre d’une vérification visuelle de votre compteur, et 350,20 € TTC dans le cadre d’une vérification métrologique (d’après la tarification en vigueur en mars 2023 dans le Catalogue de prestations à destination des particuliers d’Enedis).

Le compteur Linky entraîne-t-il une surconsommation électrique ?

Selon le Baromètre Énergie Info 2019 du Médiateur national de l’énergie, 77 % des Français pensent que le nouveau compteur communicant d’Enedis ne leur permettra pas de faire des économies. Pour certains d’entre eux, il serait même à l’origine d’une hausse de leurs consommations, car Linky entraînerait une surconsommation électrique.

Il s’agit d’un argument très souvent avancé par les opposants au déploiement du compteur Linky, qui remettent en cause l’exactitude des relevés des compteurs intelligents. Les collectifs anti-Linky s’appuient notamment sur des cas particuliers de consommateurs ayant dû faire face à une très forte hausse de leur consommation à la suite de l’installation de leur nouveau compteur ainsi que sur une étude conduite aux Pays-Bas en 2017. Les résultats de cette étude ont démontré que cinq compteurs intelligents sur neuf établissaient des consommations jusqu’à six fois supérieures à la consommation réelle des foyers. Le compteur Linky ne faisait néanmoins pas partie des compteurs testés.

Enedis a toujours fermement démenti ces accusations de surconsommation du compteur Linky. Jean-François Finck, en charge de la communication du programme Linky lors de la phase de déploiement, a souligné que « le Linky a exactement les mêmes caractéristiques de calcul que les anciens compteurs. Tous les compteurs doivent répondre à des normes de comptage précises et sont certifiés par des laboratoires de mesures indépendants ».

Enedis insiste par ailleurs sur l’un des avantages majeurs du compteur Linky, qui serait de permettre aux ménages français de faire des économies grâce à une facturation d’énergie au plus juste. Certains fournisseurs d’énergie ont même commercialisé des offres spéciales Linky, plus avantageuses pour le consommateur. C’est le cas de TotalEnergies, avec l’offre « Heures Super Creuses ».

Les hausses de facture d’électricité de certains consommateurs s’expliqueraient alors uniquement par des dysfonctionnements de leur ancien compteur (qui aurait sous-évalué les kilowattheures consommés), et non pas par une surévaluation du compteur Linky.

Si le compteur Linky n’entraîne pas de surconsommation, son déploiement entraîne une hausse de la facture d’électricité des consommateurs

Le compteur Linky a été qualifié de « dispositif coûteux pour le consommateur mais avantageux pour Enedis » par la Cour des comptes. Une affirmation peu surprenante lorsque l’on sait que le coût de déploiement du compteur vert est estimé à 5,7 milliards d’euros pour Enedis, ce qui représente environ 130 euros pour chaque compteur.

Même si la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a imposé la mise en place d’un différé tarifaire jusqu’à la fin du déploiement de Linky, ce coût se répercutera prochainement sur les factures d’électricité des consommateurs. Une hausse du TURPE, le Tarif d’utilisation du réseau public d’électricité, qui représente la quasi-totalité des ressources financières perçues par Enedis.

Le vol d’électricité, une situation exceptionnelle qui entraîne une surconsommation électrique

Si vous n’avez pu identifier d’autres sources de surconsommation électrique, vous êtes peut-être victime de vol d’électricité. Sachez toutefois que ce type de situation est exceptionnel, car il est très difficile de le dissimuler.

Comment le repérer ?

  • Le vol d’électricité implique de se brancher sur le compteur ciblé. Si vous remarquez des branchements inhabituels sur votre compteur ou si votre compteur a subi des dégradations, il est donc possible que vous soyez victime de cette pratique.
  • Pour mettre en évidence un vol d’électricité, il suffit d’arrêter le disjoncteur depuis votre tableau électrique. Si le compteur continue de tourner malgré cela, alors vous êtes victime d’un vol électrique, ou du moins d’une erreur de branchement.

Bon à savoir

Si vous habitez dans un vieil appartement ou dans un appartement issu de la séparation en plusieurs logements d’un précédent appartement, il est possible que les branchements électriques attribuent mal la consommation entre les différents appartements ou entre les appartements et les parties communes. Si vous suspectez cette hypothèse, contactez un électricien, qui pourra répondre à vos interrogations et éventuellement installer un sous-compteur électrique.

Comment diminuer sa consommation électrique ?

Selon l’ADEME, un ménage français consacre en moyenne 8,3 % de son budget annuel à ses factures d’énergie. Cela représente environ 2 690 euros par foyer. Il est donc fort probable que vous trouviez vos factures d’électricité trop élevées, même si vous n’avez pas pu mettre en évidence de surconsommation électrique dans votre logement. Vous trouverez donc ci-dessous quelques astuces pour réduire votre consommation.

Changer de fournisseur pour réduire ses factures d’électricité

Il existe une façon simple de faire baisser ses factures : changer de fournisseur d’électricité. Le secteur de l’énergie est en crise depuis 2021 et les prix sur les marchés de gros se sont envolés. Conséquence pour les foyers français : les tarifs des fournisseurs ont énormément fluctué ces derniers mois et les écarts de prix d’un fournisseur à l’autre se sont creusés. Plus que jamais, il est essentiel de comparer les offres pour préserver son budget. Pour ce faire, Choisir.com met gratuitement à votre disposition son comparateur des fournisseurs d’électricité.

Sachez que changer de fournisseur d’électricité est simple, rapide et sans frais. Les conseillers de Choisir.com peuvent vous accompagner gratuitement dans cette démarche. Ils sont joignables au 09 74 59 19 97.

Quels éco-gestes adopter au quotidien pour réduire sa consommation électrique ?

Certaines bonnes pratiques peuvent également vous permettre de réduire votre consommation électrique et donc diminuer le montant de vos factures, ainsi que votre impact écologique.

Quel impact a notre consommation d’électricité sur l’environnement ?

D’après l’association QuiEstVert, la consommation électrique d’un foyer français génère en moyenne 1,85 kg équivalent CO2 par an. C’est l’équivalent des émissions générées par :

  • la production de 56 smartphones ;
  • l’envoi de 461 150 emails ;
  • la production de 8,2 tonnes de bananes ;
  • 8 783 km de trajet en avion ;
  • 781 610 km de trajet en train ;
  • etc.

En bref, notre consommation électrique n’est pas anodine et une bonne gestion de l’énergie à la maison est essentielle… pas seulement pour notre portefeuille !

À ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre article 12 conseils pour réduire votre consommation d’électricité. L’ADEME et le Médiateur de l’énergie mettent également à votre disposition de nombreux guides et infographies avec des conseils pour optimiser vos dépenses énergétiques.

Parmi les gestes les plus impactants, citons :

  • ne pas surchauffer son logement, si le chauffage est électrique. Le chauffage représente 65 % de la consommation énergétique d’un logement, chaque degré a donc son importance et son impact direct sur votre facture ;
  • laver ses vêtements à basse température, faire sécher son linge à l’air libre et remplir complètement sa machine à laver avant de la faire tourner ;
  • éteindre les appareils que vous avez l’habitude de laisser en veille. Leur consommation peut représenter jusqu’à 10 % de votre facture d’énergie ;
  • etc.

Nouveau : application de suivi conso 100% gratuite

Réduisez votre consommation d'électricité et vos factures tout en améliorant l'efficacité énergétique de votre logement

INSCRIPTION GRATUITE