Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Le chauffage réversible : un système « deux en un » très performant

Alimenté par une pompe à chaleur, un chauffage réversible permet de chauffer un logement l’hiver et de le climatiser l’été. Très économe en énergie, écologique et offrant un excellent confort thermique, le chauffage réversible est sans doute le système de chauffage et de climatisation le plus performant du marché. En revanche, l’excellence a un coût. Malgré les aides de l’État, l’installation d’un système réversible pour un logement entier reste très coûteuse. Pour satisfaire un besoin ponctuel et localisé à une seule pièce, les systèmes unitaires demeurent néanmoins plus abordables. Vous souhaitez en savoir plus sur les différents types de chauffage réversible avant de faire votre choix ? Suivez le guide !

chauffage réversible

Comment fonctionne un chauffage réversible ?

Un chauffage réversible est un système de chauffage à double usage. Alimenté par une pompe à chaleur (PAC) air-air, air-eau ou géothermique, il permet de chauffer un logement l’hiver et de le rafraîchir en été avec la même installation.

Pratiques, écologiques et économiques à l’utilisation, les systèmes de chauffage réversible ont le vent en poupe. Mais attention, tous ne se valent pas. Entre les petits systèmes unitaires monoblocs prévus pour une pièce jusqu’aux importants systèmes centralisés permettant de chauffer ou de climatiser l’ensemble d’un logement, les différences de performances et de prix peuvent être très importantes.

Un système de chauffage thermodynamique

Pour comprendre comment fonctionne un chauffage réversible, il faut jeter un œil à l’intérieur d’une pompe à chaleur. On y trouve un fluide frigorigène, du même type que ceux utilisés pour les réfrigérateurs. Ce fluide, qui évolue en circuit fermé, a la capacité d’absorber et de restituer la chaleur en passant d’un état à l’autre, liquide ou gazeux. Retrouvez ci-dessous les principales étapes du cycle de fonctionnement d’un chauffage réversible :

  1. mis au contact de l’air extérieur via un échangeur de chaleur, le fluide frigorigène devient gazeux ;
  2. ce gaz est ensuite compressé par un petit moteur électrique pour faire monter encore sa température ;
  3. la chaleur obtenue est ensuite utilisée pour chauffer le logement ;
  4. en refroidissant, le fluide redevient liquide et retourne à son point de départ.

Ce principe de chauffage est appelé thermodynamique. La circulation du fluide frigorigène (aussi appelé fluide caloporteur ou fluide primaire) s’opère de façon naturelle dans le système, au gré de ses changements d’état. Les propriétés de ce fluide lui permettent de capter et de concentrer les calories de l’air extérieur ou du sous-sol pour chauffer l’air ou l’eau (selon qu’il s’agisse d’une pompe à chaleur air-air ou air-eau) qui servira au chauffage et/ou à la production d’eau chaude sanitaire. En été, le système s’inverse. Le fluide frigorigène capte les calories de l’air ambiant pour les évacuer à l’extérieur du logement et ainsi faire baisser la température intérieure.

Les fluides frigorigènes sont-ils dangereux pour l’environnement ?

Certains fluides frigorigènes, notamment ceux appartenant à la famille des chlorofluorocarbures (CFC) et des hydrochlorofluorocarbures (HCFC) sont très nocifs pour l’environnement. Relâchés dans la nature, ils détériorent la couche d’ozone et contribuent à l’effet de serre. Leur commercialisation est désormais interdite. Les seuls fluides aujourd’hui autorisés à la vente sont les hydrofluorocarbures (HFC) dont l’impact environnemental est moindre mais pas neutre pour autant. La récupération et le recyclage de ces fluides frigorigènes après usage doivent ainsi suivre une filière bien spécifique.

Les différents types de chauffage réversible

Du système d’appoint mobile pour une seule pièce aux systèmes centralisés qui permettent de chauffer ou de climatiser l’ensemble d’un logement, voire tout un immeuble, il existe différents types de chauffage réversible qui répondent à différents besoins.

Les systèmes unitaires

Les systèmes unitaires sont des chauffages réversibles prévus pour chauffer ou climatiser une seule pièce. Il existe deux types de système unitaire :

  • le monobloc mobile ou split mobile : ce chauffage réversible constitué d’une seule unité déplaçable permet de chauffer ou de climatiser une pièce. Ce système est peu coûteux mais ses performances ne sont pas excellentes. Il est souvent décrié pour son importante consommation d’électricité ;
  • le split mural : également prévu pour une seule pièce, le split mural est composé de deux unités, l’une située à l’intérieur de la pièce à chauffer ou à climatiser et l’autre à l’extérieur du logement pour permettre des échanges de chaleur plus efficaces qu’avec un système monobloc.

Ces deux systèmes de chauffage sont à privilégier si vous n’avez qu’une seule pièce à chauffer ou à climatiser. Si le système monobloc, facilement déplaçable d’une pièce à l’autre, est moins cher à l’achat, le split mural a pour lui l’avantage d’être plus efficace tout en consommant moins d’électricité. Vous devrez néanmoins relier les deux unités en pratiquant une ouverture dans le mur extérieur et confier leur installation à un professionnel qualifié.

Les systèmes centralisés

Les systèmes de chauffage réversible centralisés permettent de chauffer ou de climatiser plusieurs pièces à la fois ou un logement entier. Ils peuvent également être utilisés pour la production d’eau chaude sanitaire. Très performants, ces systèmes sont aussi très coûteux à l’achat et demandent pour leur installation des travaux qui peuvent être importants en fonction, notamment, du type de pompe à chaleur et du dispositif de diffusion qui seront privilégiés.

Les systèmes centralisés disposent d’une unité extérieure qui permet de récupérer les calories pour « chauffer » le fluide frigorigène situé dans la pompe à chaleur. La chaleur produite est ensuite transférée via un échangeur thermique à de l’eau ou à de l’air pour pouvoir être distribuée dans l’ensemble du logement via à un système de diffusion, au choix :

L’été, le système fonctionne à rebours et évacue les calories de l’air intérieur vers l’extérieur pour générer de l’air frais qui emprunte le même chemin que l’air chaud l’hiver pour refroidir les pièces.

Qu’est-ce qu’un réseau gainable ?

Un réseau gainable est constitué de gaines souples qui sont le plus souvent dissimulées dans les faux plafonds ou plus rarement sous le plancher. Reliées à un système de chauffe ou de climatisation, ces gaines permettent de distribuer de l’air chaud ou frais dans tout le logement. Un système de ventilation permet de mettre l’air en mouvement depuis une unité centrale et de l’expulser dans chaque pièce via des bouches de diffusion (aussi appelées diffuseurs).

Les différents types de pompe à chaleur

Les performances d’un chauffage réversible dépendent pour partie du type de pompe à chaleur (PAC) qui l’alimente. Si le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur est toujours globalement le même, ses performances varient beaucoup en fonction du milieu dans lequel sont captées les calories nécessaires pour chauffer le fluide frigorigène.

  • PAC air-air : c’est la plus simple des pompes à chaleur. Le liquide frigorigène est réchauffé par les calories de l’air extérieur puis compressé pour monter en température et pouvoir chauffer par convection l’air intérieur. Ce type de pompe à chaleur ne fonctionne qu’avec des systèmes de diffusion à ventilo-convecteur, comme les split muraux ou les réseaux gainables. En revanche, une PAC air-air n’est pas prévue pour alimenter un système de chauffage central ou de climatisation à eau comme un plancher chauffant/rafraîchissant.
  • PAC air-eau : ce type de pompe à chaleur fonctionne de la même manière qu’une PAC air-air mais un échangeur thermique supplémentaire permet de transférer la chaleur ou la fraîcheur du liquide caloporteur à de l’eau qui peut ensuite être utilisée pour des besoins sanitaires ou pour alimenter un système de chauffage réversible à eau, comme un plancher chauffant/rafraîchissant. Une PAC air-eau est généralement plus performante qu’une PAC air-air. Les PAC air-eau ou sol-eau qui permettent à la fois d’alimenter un système de chauffage/rafraîchissement et un système de production d’eau chaude sont aussi désignées sous le nom de PAC mixte.
  • PAC géothermique : au lieu de capter les calories présentes dans l’air ambiant pour réchauffer ou refroidir le fluide caloporteur, une PAC géothermique récupère les calories directement dans le sous-sol, via un réseau de captage horizontal ou vertical. Ce type de système est bien plus performant que les PAC traditionnelles, et ce en toute saison. Il est aussi plus coûteux et nécessite de posséder un jardin de taille suffisante pour pouvoir enfouir le réseau de captage. Notez que pour la pose d’un réseau vertical nécessitant un forage, vous devez au préalable obtenir l’aval de votre municipalité.
  • PAC eau-eau : c’est la version améliorée de la PAC géothermique avec un réseau de captage qui va directement puiser dans la nappe phréatique les calories nécessaires pour chauffer le liquide caloporteur. La température de l’eau d’une nappe phréatique restant toujours autour de 10 °C été comme hiver, ce système est très stable et très performant en toute saison. Il nécessite néanmoins d’être proche d’une nappe phréatique et de réaliser un forage. Ici encore, l’accord de la mairie est indispensable avant toute opération de forage.

Notez que les PAC air-eau et les PAC géothermiques qui permettent à la fois d’alimenter un système de chauffage/rafraîchissement et un système de production d’eau chaude sont aussi connues sous le nom de PAC mixtes.

La pompe à chaleur, une solution écologique

En dehors de ses performances, qui n’ont rien à envier à une chaudière au gaz, une pompe à chaleur ne rejette pas de C02. Elle puise son énergie directement dans le milieu naturel et à seulement besoin d’un peu d’électricité pour fonctionner. Couplé à une offre d’électricité verte, le chauffage réversible est l’une des solutions de chauffage et de climatisation la plus respectueuse de l’environnement.

Pour trouver l’offre d’électricité verte qui convient à vos besoins, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur des fournisseurs d’électricité gratuit. En quelques clics, vous disposez d’une sélection d’offres parmi les plus attractives du marché.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage réversible ?

Comme souvent en matière de chauffage, il faut prendre en compte à la fois le système de production de la chaleur et le système de diffusion pour se faire une idée la plus juste possible de ses avantages et de ses inconvénients. Les performances d’un chauffage réversible, par exemple, ne seront pas les mêmes s’il est alimenté par une pompe à chaleur air-air ou par une pompe à chaleur géothermique.

Les avantages du chauffage réversible

Retrouvez ci-dessous les principaux avantages du chauffage réversible, un excellent système de chauffe et de rafraîchissement, peu gourmand en énergie et très performant :

  • un système « deux en un » : c’est le premier avantage du chauffage réversible qui permet à la fois de chauffer l’hiver et de climatiser l’été. On peut même parler de système « trois en un » avec les PAC air-eau ou géothermiques qui permettent de produire également de l’eau chaude sanitaire ;
  • une faible consommation d’énergie : les pompes à chaleur, quel que soit leur type, sont peu gourmandes en électricité. C’est l’un des modes de chauffage et de climatisation les plus économes du marché tout en offrant des performances largement au-dessus de la moyenne ;
  • d’excellents coefficients de performance (COP) et d’efficacité frigorifique (EER) : en comparaison avec une chaudière au gaz conventionnelle, une pompe à chaleur air-eau consomme en moyenne 3 fois moins d’électricité pour produire la même quantité de chaleur et jusqu’à 5 fois moins avec une PAC géothermique. Côté réfrigération, les PAC affichent également de bien meilleures performances qu’un climatiseur classique ;
  • un excellent confort thermique : les pompes à chaleur produisent une chaleur douce et constante qui n’assèche pas l’air. Les systèmes de diffusion habituellement utilisés pour un chauffage réversible (plancher chauffant, réseau de gaines, etc.) assurent également une bonne répartition de la chaleur. De même, le rafraîchissement d’un logement via un chauffage réversible est moins « brutal » qu’avec un climatiseur tout électrique.

Les inconvénients du chauffage réversible

Malgré des qualités indéniables, le chauffage réversible présente aussi quelques inconvénients, à commencer par son prix, lequel peut atteindre des montants stratosphériques pour les systèmes centralisés alimentés par une PAC géothermique. Retrouvez ci-dessous les principaux points faibles du chauffage réversible :

  • des nuisances sonores : le fonctionnement d’une pompe à chaleur est relativement bruyant, surtout en ce qui concerne l’unité extérieure. En cause, le ventilateur permettant d’accélérer les transferts thermiques. Notez que les pompes à chaleur géothermiques ne sont pas concernées par ce problème ;
  • un coût d’achat élevé : si on met de côté les systèmes monoblocs qui sont peu coûteux à l’achat (bien que leur consommation en électricité soit conséquente), les pompes à chaleur coûtent cher (jusqu’à plus de 40 000 € pour une géothermique) et ne sont pas toutes éligibles aux aides de l’État ;
  • des performances réduites par grand froid : pour qu’un système de chauffage réversible alimenté par une pompe à chaleur air-air ou air-eau fonctionne correctement en mode chauffage et vous assure un bon confort thermique, la température extérieure ne doit pas descendre en dessous de 5 °C. Notez que les PAC géothermiques ne sont pas concernées par cet inconvénient, la température du sous-sol ou des nappes phréatiques restant globalement la même en toute saison ;
  • une installation délicate : ici encore, tout dépend du système concerné. Si l’installation d’un chauffage réversible split ou multisplit est relativement aisée, la pose d’un réseau de gaines ou l’enfouissement d’un réseau de captage géothermique peut s’avérer bien plus complexe.

Tableau récapitulatif des particularités de chaque type de chauffage réversible

Retrouvez dans le tableau ci-dessous le récapitulatif des particularités de chaque type de chauffage réversible :

CoûtSystème de diffusionProduction d’eau chaude sanitairePerformances
Chauffage réversible monoblocSplit mobile+
Chauffage réversible mono split mural€€Split mural++
Chauffage réversible air-air€€€– Split mural.
– Multi-split.
– Réseau gainable.
+++
Chauffage réversible air-eau€€€€– Split mural.
– Multi-split.
– Réseau gainable.
– Plancher chauffant/rafraîchissant.
️✔️++++
Chauffage réversible sol-eau ou eau-eau (géothermique)€€€€€– Split mural.
– Multi-split.
– Réseau gainable.
– Plancher chauffant/rafraîchissant.
✔️+++++

Conclusion : très performant mais coûteux à l’achat

En excluant les systèmes unitaires qui sont relativement accessibles et peuvent offrir une solution d’appoint intéressante, les systèmes centralisés ne sont pas à la portée de toutes les bourses. C’est là leur principal inconvénient. Ils offrent néanmoins un confort thermique haut de gamme et permettent au fil du temps de réaliser d’importantes économies d’énergie. Prenez garde néanmoins si vous habitez une région aux hivers rigoureux. Vous devrez alors penser à installer un chauffage d’appoint qui prendra le relais de votre installation lorsque le thermomètre s’approchera du zéro.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Comment installer un chauffage réversible ?

En mettant de côté les systèmes monoblocs dont la mise en service est extrêmement simple, l’installation d’un chauffage réversible constitué d’une unité extérieure et d’une ou plusieurs unités intérieures (multisplit) doit impérativement être confiée à un spécialiste qui saura dimensionner l’ensemble de l’installation en fonction de vos besoins en se basant sur un bilan thermique préalable.

Vous devez privilégier pour l’installation de votre chauffage réversible un plombier chauffagiste ou un monteur frigoriste. Si vous ne connaissez pas dans votre entourage quelqu’un qui peut vous orienter vers un professionnel de confiance, utilisez prioritairement l’annuaire du site Internet faire.gouv.fr. Il regroupe tous les professionnels RGE (Reconnu garant de l’environnement) habilités à installer un système de chauffage réversible. Il indique également de quelles certifications ils disposent.

Notez que seuls les professionnels détenteurs d’une attestation d’aptitude de catégorie 1 délivrée par le ministère du travail sont autorisés à intervenir sur les fluides frigorigènes. N’hésitez pas à demander à votre installateur de vous présenter cette attestation avant le début des travaux.

Combien coûte un chauffage réversible ?

Le coût d’un chauffage réversible dépend essentiellement du type de pompe à chaleur qui sera choisie pour l’alimenter en eau ou en air chaud ou réfrigéré. Retrouvez à titre indicatif dans le tableau ci-dessous les prix d’achat moyens des principaux systèmes disponibles sur le marché :

Coût en euros TTC
(installation comprise)
Chauffage réversible monobloc mobileDe 250 à 1 000 € TTC
Chauffage réversible monobloc fixe (avec split mural)De 1 000 à 3 000 € TTC
PAC air-airDe 5 000 à 10 000 € TTC*
PAC air-eauDe 8 000 à 20 000 € TTC*
PAC géothermiqueDe 20 000 à 25 000 € TTC*
PAC géothermique eau-eauDe 30 000 à 40 000 € TTC*
* système de diffusion non compris

Pour les systèmes centralisés, vous devrez ajouter au prix d’achat et de pose de la pompe à chaleur, celui de l’installation du système de diffusion de l’air chaud ou climatisé, à savoir :

  • réseau gainable : entre 80 et 100 € TTC par mètre carré de surface à équiper ;
  • split (ou ventilo-convecteur) : selon la puissance, entre 1 000 et 4 000 € TTC (pose comprise) par unité ;
  • plancher chauffant/réfrigérant : entre 80 et 120 € TTC par mètre carré de surface à équiper.

Quelles aides pouvez-vous obtenir de l’État ?

L’achat et la pose d’un système de chauffage réversible alimenté par une pompe à chaleur sont éligibles aux aides de l’État, à l’exception des pompes à chaleur air-air. Notez également que seuls les travaux ayant été réalisés par un professionnel RGE peuvent recevoir une aide financière de l’État.

Retrouvez ci-dessous la liste des aides auxquelles vous pouvez prétendre pour l’installation d’un chauffage réversible :

Quel entretien pour un chauffage réversible ?

Depuis le décret du 28 juillet 2020 relatif à l’inspection et à l’entretien des chaudières, des systèmes de chauffage et des systèmes de climatisation, la maintenance des pompes à chaleur est obligatoire :

  • tous les deux ans pour les pompes à chaleur dont la puissance est comprise entre 4 et 70 kW ;
  • tous les cinq ans pour les pompes à chaleur d’une puissance supérieure à 70 kW.

Comme pour une chaudière au gaz vous devez donc désormais souscrire un contrat d’entretien auprès d’un installateur pour votre pompe à chaleur. Cet entretien obligatoire consiste principalement au nettoyage de l’unité extérieure, au réglage éventuel du compresseur et à la recherche de fuites éventuelles du fluide frigorigène. En moyenne, le coût de l’entretien d’une PAC varie entre 400 et 500 € TTC.

En ce qui concerne le système de diffusion de la chaleur, il est conseillé de nettoyer régulièrement les filtres des split et les bouches de diffusion d’un réseau à gaines à l’aide d’un aspirateur.

Faites-vous conseiller avant de vous lancer !

Vous hésitez encore sur le choix du système de chauffage réversible à privilégier pour votre logement ? Ne vous précipitez pas, l’investissement peut être conséquent et demande réflexion. Contactez gratuitement un de nos conseillers énergie au 09 74 59 19 97. Il pourra vous aider à mieux définir vos besoins et à choisir avec vous la solution la plus appropriée pour votre foyer.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?