Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93

Comment purger un ballon d’eau chaude ?

Purger régulièrement le ballon d’eau chaude est essentiel pour préserver sa performance énergétique et allonger sa durée de vie. Cette opération, qui consiste à vidanger la cuve de quelques litres d’eau seulement, est complémentaire à l’entretien annuel du chauffe-eau. Elle est très simple à réaliser et ne vous prendra que quelques minutes. Choisir.com vous guide pas à pas pour réaliser la purge d’un cumulus.

purger un ballon d’eau chaude

L’objectif d’une purge : éliminer les dépôts de calcaire

Le chauffe-eau à accumulation, aussi appelé ballon d’eau chaude ou cumulus, est composé notamment d’un réservoir d’eau d’une capacité comprise entre 50 et 300 litres (pour les modèles à destination domestique). Il en existe différents types :

Quel que soit le type d’appareil, le fonctionnement est toujours le même : au sein de la cuve, de l’eau chauffée est stockée pour être délivrée à la demande lors du soutirage (c’est-à-dire lors de l’ouverture d’un robinet d’eau chaude).

Au fil du temps, des sédiments, notamment du calcaire, se déposent au sein de la cuve. C’est particulièrement le cas si l’eau est dure dans la région.

Comment savoir si son eau potable est très calcaire ?

Le site du ministère des Solidarités et de la Santé met à disposition des citoyens une carte interactive permettant de connaître la qualité de l’eau, commune par commune. Cliquez sur votre région, puis sélectionnez le département et la ville souhaitée sur le formulaire qui s’affiche. Vous accéderez alors à un grand nombre de résultats d’analyses. Parmi ceux-ci, cherchez le « titre hydrotimétrique » : cette donnée, qui s’affiche en degrés Fahrenheit (°F), désigne la dureté de l’eau.

  • Si le titre hydrotimétrique est compris entre 0 °F et 8 °F, votre eau potable est très douce (très peu calcaire).
  • S’il est compris entre 8 °F et 15 °F, votre eau potable est douce.
  • S’il est compris entre 15 °F et 30 °F, votre eau potable est moyennement dure.
  • S’il est supérieur à 30 °F, votre eau potable est très dure (très calcaire).

Or, le calcaire altère la performance de l’appareil en recouvrant notamment sa résistance (si celle-ci est directement immergée dans la cuve) avec, pour conséquence, une surconsommation énergétique.

La purge régulière du ballon de stockage a donc pour objectif d’éliminer les résidus de calcaire qui s’y sont peu à peu accumulés.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?

Quelle est la différence entre le calcaire et le tartre ?

Bien que fréquemment employés comme des synonymes, ces deux termes désignent des éléments différents :

  • le calcaire est naturellement contenu dans l’eau. Il est constitué de minéraux : le calcium et le magnésium. Lorsqu’une eau présente une forte teneur en calcaire, on dit alors qu’elle est « dure » ;
  • le tartre, quant à lui, n’est pas naturellement contenu dans l’eau, mais résulte néanmoins de la présence de calcaire et se forme lorsque l’eau est chauffée.

Purger son cumulus : de nombreux avantages

La purge du ballon d’eau chaude fait partie des actions régulières à mettre en place pour entretenir son appareil. En éliminant les dépôts indésirables, cette opération permet de :

  • préserver l’état des différents composants : la cuve, l’anode (notamment s’il s’agit d’une anode sacrificielle) et la résistance (dans le cas d’un chauffe-eau électrique) ;
  • allonger la durée de vie de son installation en évitant les pannes liées à l’excès de calcaire ;
  • éviter tout risque de surconsommation, et donc une augmentation de la facture d’énergie ;
  • éviter la survenue de bruits inhabituels provenant de votre installation d’eau chaude sanitaire ;
  • vérifier le bon fonctionnement du groupe de sécurité.

Quand faut-il purger un chauffe-eau à accumulation ?

Quelle que soit l’ancienneté de votre équipement, un entretien annuel complet est vivement conseillé. Si vous faites appel à un artisan chauffagiste, celui-ci procédera certainement à la purge du ballon d’eau chaude lors de son passage.

Néanmoins, nous vous recommandons d’effectuer également plusieurs fois cette opération entre deux visites d’un professionnel : au moins tous les trois mois, et idéalement tous les mois si votre eau est particulièrement calcaire.

Une purge peut également s’avérer nécessaire si :

  • vous constatez que l’eau est moins chaude qu’habituellement, voire tiède, signe que la résistance fonctionne moins bien ;
  • lorsque vous tirez de l’eau chaude, celle-ci met plus longtemps que d’habitude à monter en température ;
  • vous détectez un bruit anormal (sifflement ou bruit d’écoulement) provenant de votre appareil.

Dès lors, la purge du ballon d’eau chaude peut, dans certains cas, suffire à résoudre le problème. Si l’anomalie persiste, il faudra alors faire appel à un professionnel.

Purger un ballon d’eau chaude : le guide

La purge d’un chauffe-eau consiste à laisser couler quelques litres d’eau. Il ne s’agit donc pas d’une vidange complète de la cuve. L’opération est simple, rapide et ne requiert aucune compétence particulière. Voici comment procéder pas à pas.

Le matériel nécessaire pour purger un cumulus

Avant de démarrer, équipez-vous des éléments suivants :

  • un grand récipient (une bassine ou un sceau, par exemple) afin de protéger le sol des éclaboussures, notamment si votre installation est dotée d’un siphon ouvert ;
  • un chiffon ;
  • des gants ;
  • une lampe de poche si votre cumulus est difficilement accessible ou mal éclairé ;
  • une pince, à utiliser en cas de difficultés pour ouvrir les robinets.

Les étapes à suivre pour purger correctement un ballon d’eau chaude

Pour des raisons évidentes de sécurité, coupez en premier lieu l’alimentation générale de l’habitation, en plaçant le disjoncteur général du tableau électrique en position fermée (position 0). Repérez ensuite le groupe de sécurité du chauffe-eau, généralement situé sous le ballon.

Qu’est-ce que le groupe de sécurité d’un chauffe-eau ?

Ce dispositif a pour fonction principale la régulation de la pression intérieure de l’appareil. Il permet également l’arrêt de l’arrivée d’eau froide lorsque l’on souhaite effectuer la vidange de la cuve. Il est composé :

  • d’un robinet d’arrêt (souvent rouge ou de couleur vive) ;
  • d’un robinet de purge ;
  • d’un clapet anti-retour ;
  • d’une soupape réglée à 7 bars ;
  • d’un tuyau qui le raccorde à l’évacuation.

Une fois ceci fait, vous pouvez procéder à la purge de votre chauffe-eau à accumulation :

  1. placez le grand récipient sous le ballon de stockage ;
  2. enfilez des gants de protection ;
  3. fermez la vanne qui alimente votre appareil en eau froide ;
  4. fermez le robinet d’arrêt du groupe de sécurité ;
  5. ouvrez les robinets d’eau chaude de votre habitation : cette action a pour objectif de libérer la pression accumulée dans les robinets ;
  6. ouvrez ensuite le robinet de purge du groupe de sécurité : la purge va ainsi se faire d’elle-même. Laissez couler quelques litres d’eau dans le tuyau d’évacuation ou le siphon, pendant une à deux minutes ;
  7. refermez le robinet de purge, puis les robinets d’eau chaude de votre logement ;
  8. rouvrez le robinet d’arrêt du groupe de sécurité ;
  9. rouvrez la vanne d’alimentation ;
  10. nettoyez et essuyez l’eau autour du siphon et sur le sol ;
  11. remettez en marche l’alimentation électrique.

La purge de votre installation est terminée !

Attention à ne pas vous brûler !

L’eau qui s’écoule de votre chauffe-eau lors de la purge peut être brûlante. Pensez à vous tenir éloigné lors de l’opération (surtout si votre siphon est ouvert), afin d’éviter les éclaboussures et le risque de brûlures.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Ballon d’eau chaude : les autres bonnes pratiques

Quelles sont les autres actions à mener pour allonger la durée de vie de son installation, mais également réaliser des économies en matière d’eau chaude sanitaire ? Voici quelques conseils.

Entretenir son chauffe-eau tous les ans

La purge mensuelle ou trimestrielle du ballon n’est pas l’unique opération à mettre en œuvre pour bien entretenir son dispositif d’eau chaude sanitaire : il est également vivement recommandé de procéder chaque année à la révision complète de l’appareil, soit en faisant appel à un chauffagiste (pour un coût généralement compris entre 100 € et 250 €), soit par vous-même si vous avez l’âme d’un bricoleur.

Notez que si vous êtes locataire, votre propriétaire doit vous fournir un équipement en état de marche. Néanmoins, c’est bien à vous qu’incombe son entretien et ainsi que certaines réparations (telles que le remplacement des joints), le cas échéant.

Une obligation légale dans certains cas

Si vous êtes équipé d’un chauffe-eau fonctionnant au gaz, sachez que son entretien annuel par un professionnel est une obligation légale depuis le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009, pour des raisons de sécurité. En revanche, l’entretien annuel d’un chauffe-eau électrique, thermodynamique ou solaire, bien que vivement conseillé, n’est pas obligatoire.

La révision du ballon d’eau chaude comprend notamment :

  • le détartrage complet de tous les composants ;
  • la vérification et le nettoyage du groupe de sécurité (son dysfonctionnement pouvant entraîner un risque de surpression de la cuve).

Remplacer un chauffe-eau vieillissant

Lorsque l’installation n’est plus performante et les pannes régulières, il peut être intéressant de remplacer son ancien chauffe-eau par un équipement neuf. Privilégiez les appareils affichant une classe énergétique A ou B, plus économes en énergie. La certification « NF Électricité Performance 3 étoiles » est gage de performance.

Sachez que si vous optez pour un chauffe-eau thermodynamique ou solaire, vous pouvez, dans certains cas, bénéficier d’aides à la rénovation énergétique sous réserve de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Le dispositif MaPrimeRénov’, par exemple, octroie des aides comprises entre 400 € et 1 200 € pour l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique et entre 2 000 € et 4 000 € pour l’installation d’un chauffe-eau solaire (montant variable en fonction des ressources du ménage).

Isoler le ballon d’eau chaude

Selon l’ADEME, l’eau chaude sanitaire (ECS) représente 11 % des dépenses énergétiques d’un foyer. Optimiser les performances et le rendement de son installation en limitant notamment les déperditions thermiques est donc important. Comment ? En protégeant la cuve du chauffe-eau avec un matériau isolant : laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose ou polyuréthane. En complément, il est conseillé de réaliser le calorifugeage des canalisations.

Régler son chauffe-eau électrique en heures creuses

Vous avez souscrit un contrat d’électricité avec option tarifaire « heures pleines heures creuses » ? N’oubliez pas de régler votre ballon d’eau chaude de façon à ce que celui-ci se mette en marche uniquement lorsque vous payez le kilowattheure moins cher. Une opération très simple, pour quelques dizaines d’euros économisés chaque année !

Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter notre article « Comment régler un chauffe-eau en heures creuses ».

Les éco-gestes à adopter pour économiser

Enfin, voici quelques conseils simples pour faire du bien à votre porte-monnaie (et à l’environnement) :

  • réglez le thermostat de votre chauffe-eau à une température comprise entre 50 °C et 55 °C ;
  • privilégiez les douches aux bains et coupez l’eau pendant le savonnage ;
  • installez des mitigeurs thermostatiques et une douchette économe.

Pour conclure

Réaliser régulièrement la purge de son ballon d’eau chaude est une opération simple, rapide et qui ne nécessite aucune dépense. À la clé, plus de performance, mais également moins de pannes, donc des économies.

Pour réduire davantage les dépenses, pensez également à comparer les offres énergie des différents fournisseurs et n’hésitez pas à souscrire un contrat gaz ou électricité plus avantageux. Vous souhaitez être accompagné(e) dans cette démarche ? Les conseillers experts en énergie de Choisir.com sont à votre écoute au 09 74 59 19 97. Ce service est gratuit et sans engagement.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé

vous préférez être rappelé ?