Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Quel est le meilleur dispositif pour chauffer son eau ?

L’eau chaude sanitaire (ECS) est un terme utilisé pour désigner l’eau qui est chauffée et destinée à un usage domestique. Elle sert notamment à se laver et à cuisiner, et est donc essentielle à votre habitation. Il existe de nombreux dispositifs de production d’eau chaude sanitaire : à accumulation ou instantanée, fonctionnant à l’électricité, au gaz ou aux énergies renouvelables. Choisir un mode de production d’eau chaude sanitaire n’est pas une mince affaire, face à la multitude de choix qui s’offrent à vous. Choisir.com revient sur les différents dispositifs existants, et vous explique comment choisir le plus adapté à votre logement.

chauffe-eau

Production à accumulation ou instantanée ?

Il existe deux catégories majeures de production d’eau chaude sanitaire : les dispositifs à accumulation, et la production d’eau chaude instantanée.

Systèmes dits à accumulation

Ce type de système consiste à créer une réserve d’eau chaude, stockée dans un ballon, et ce peu importe le type d’énergie utilisée pour chauffer l’eau. Ce type de dispositif offre de nombreux avantages :

  • un grand confort d’utilisation. Le ballon permet de stocker un grand volume d’eau chaude sanitaire, permettant d’alimenter plusieurs pièces ;
  • l’eau chaude est disponible dès l’ouverture du robinet. Cela assure confort et économies, en évitant le gaspillage d’eau lors de la douche par exemple (autrement, on laisserait couler l’eau le temps que celle-ci chauffe) ;
  • le débit d’eau chaude sanitaire reste puissant et la température reste stable, même lors d’utilisations simultanées à différents points dans le logement.

Le seul inconvénient à cette solution est qu’une fois que le volume d’eau chaude a été utilisé, il faut attendre un nouveau cycle de chauffe avant d’obtenir la température désirée, car la production d’eau ne se fait pas en simultané avec l’usage. Il faut alors attendre la prochaine chauffe, ou mettre le chauffe-eau en marche forcée.

La production d’eau chaude instantanée

Dans le cas d’une production d’ECS dite instantanée, vous n’aurez pas besoin d’un ballon d’eau chaude. La production d’eau chaude se fait à la demande, il n’existe donc pas de réserve stockée en amont d’une utilisation d’eau chaude. L’absence de ballon rend cette solution plus adaptée aux petits logements, comme les studios par exemple, car elle nécessite moins d’espace. Ce type de système compte néanmoins quelques points importants à noter :

  • la température de l’eau n’est pas toujours constante. En effet, l’eau est chauffée au contact d’une résistance présente dans le chauffe-eau. Les résistances sont prévues en fonction de la température et du débit souhaité : lors de l’ouverture du robinet, ou en cas de débit faible, l’eau risque d’être tiède voire froide ;
  • il faut attendre que le système de chauffe se mette en route, et cela peut vous faire gaspiller de l’eau (l’eau qui s’écoule met du temps à atteindre la température souhaitée) ;
  • certains systèmes de production instantanée ne permettent que d’avoir de l’ECS sur un point d’alimentation à la fois, ce qui peut être contraignant pour un grand foyer. Par exemple, on ne pourra pas utiliser d’eau chaude dans la salle de bains et la cuisine en même temps.

Les modèles de chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau électrique est un dispositif très répandu qui compte de nombreux avantages. Son installation est facile et rapide, les coûts sont faibles et sa taille (généralement plus petite qu’une chaudière par exemple) se prête bien aux petits logements.

Chauffe-eau électrique à accumulation

Le chauffe-eau électrique, aussi appelé ballon d’eau chaude ou cumulus, est une solution très répandue. Ce système permet d’accumuler de l’eau chaude sanitaire dans un réservoir, prête à l’utilisation. L’eau est régulièrement chauffée, et donc utilisable à tout moment. Il existe aujourd’hui des ballons de toutes tailles, allant jusqu’à 300 litres et plus.

Cette solution est très appréciée des foyers français, car elle présente de nombreux avantages :

  • le coût d’achat et d’installation est relativement faible, et la durée de vie moyenne d’un chauffe-eau de qualité est de 10 ans. C’est donc un investissement intéressant ;
  • on bénéficie d’une eau chaude sanitaire à température constante, et ce à n’importe quel moment. Le débit d’eau est élevé et constant ;
  • la résistance électrique permet à l’eau de rester à une température idéale, évitant les risques de développement de légionelles.

Légionelles, légionellose et risque pour la santé

Les légionelles sont des bactéries mortelles responsables de la maladie de la légionellose. Elles se développent dans l’eau de 20 à 45 °C, rendant le risque de contamination important dans les ballons d’eau chaude sanitaire. Il existe plusieurs facteurs défavorisant la prolifération de ces bactéries, notamment la recirculation permanente de l’eau des chauffe-eau (afin d’éviter la stagnation) et une température supérieure à 45 °C (idéalement entre 60 et 65 °C).

L’inconvénient principal reste sa consommation électrique et les pertes potentielles en énergie (pour les chauffe-eau d’un certain âge, dont l’isolation s’est détériorée au fil des années) : en chauffant l’eau régulièrement, la consommation d’énergie est importante. Cela peut vite devenir une solution coûteuse pour votre logement.

Chauffe-eau électrique instantané

Ce type d’installation permet de chauffer l’eau de manière instantanée, afin de bénéficier d’eau chaude sanitaire au moment où vous en avez besoin (c’est-à-dire au moment où vous tirez l’eau), sans avoir besoin de la préchauffer avant.

Cette solution est pratique, simple à installer et relativement abordable financièrement. Elle est généralement plus adaptée aux petits foyers. Cependant, la production d’eau chaude est plus instable que dans un système à accumulation. Il est difficile de régler la température souhaitée pour bénéficier d’une température constante, ce qui peut avoir un impact sur votre confort d’utilisation, notamment lorsque vous prenez votre douche.

Chauffe-eau électrique d’appoint

Il peut être intéressant d’installer une solution de production d’eau chaude sanitaire d’appoint, pour un endroit spécifique de votre logement. Lorsque votre système de production est trop éloigné de votre robinetterie, les déperditions d’énergie sont plus importantes. Pour remédier à cela, vous pouvez installer un chauffe-eau d’appoint d’une capacité de 15 litres, qui servira à alimenter à point spécifique de votre logement. Celui-ci se glissera facilement sous l’évier de votre cuisine par exemple, et sa capacité sera amplement suffisante pour faire la vaisselle.

Le chauffe-eau électrique : une solution énergivore ?

Si vous cherchez à réaliser des économies d’énergie, le chauffe-eau électrique n’est peut-être pas la solution la plus adaptée pour vous. En effet, avec ce système, les pertes de chaleur sont importantes, et le prix de l’électricité non négligeable selon la consommation.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Les solutions dites à base de gaz

La production d’eau chaude sanitaire peut se faire à base de gaz naturel du réseau, au travers d’une chaudière mixte, aussi appelée « à double service », qui servira aussi bien au chauffage qu’à la production d’eau chaude. On privilégiera une chaudière à condensation, qui récupère les vapeurs d’eau produites par la combustion du gaz pour chauffer l’eau, et qui a un meilleur rendement.

En fonction de vos besoins et de la place disponible dans votre logement, on distingue trois modes de production.

La production accumulée

La chaudière à accumulation est basée sur le même principe que le chauffe-eau électrique à accumulation décrit ci-dessus dans l’article. L’avantage principal est de bénéficier d’une réserve d’eau chaude sanitaire stockée dans un ballon, prête à être utilisée à tout moment. Néanmoins, cette solution nécessite plus d’espace à l’installation par rapport à d’autres modes de production (car le ballon prend plus de place), et donc conviendra mieux aux grands foyers ayant des besoins importants en eau chaude sanitaire.

Entre production accumulée et instantanée : la production micro-accumulée

Il s’agit d’une solution à mi-chemin entre la production accumulée et instantanée. L’idée est de disposer d’un mini-ballon de stockage d’eau, qui assure une température élevée de l’eau. Vous aurez donc accès à une certaine quantité d’eau chaude (plus ou moins importante selon la taille du ballon ; le volume étant généralement indiqué sur l’étiquette de votre chauffe-eau), sans devoir attendre que la chaudière chauffe l’eau. Une fois cette quantité épuisée, la chaudière retombe sur le principe de la production instantanée.

La production instantanée

En mode production instantanée, la chaudière chauffe l’eau froide qui arrive directement dans le circuit de l’habitation. L’eau est donc chauffée à la demande, au moment où vous tirez sur l’eau chaude (et non de manière régulière, comme pour la production à accumulation). Comme pour le système de production instantanée se basant sur l’électricité, cette solution engendre une attente au moment de percevoir l’eau chaude (qui est d’abord froide, et met un certain temps à chauffer), entraînant ainsi un gaspillage.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Les solutions à base d’énergies renouvelables

Si vous souhaitez opter pour une solution à base d’énergies renouvelables, il existe aujourd’hui différents systèmes de production.

Le chauffe-eau solaire individuel

Ce système de production fonctionne grâce à des panneaux solaires thermiques, généralement installés sur votre toit (ou sur une surface assez grande : le sol, une pergola, etc.) Le chauffe-eau solaire utilise l’énergie solaire pour chauffer l’eau de votre réservoir. Ce système permet en général de répondre à 60 à 80 % de vos besoins en eau chaude sanitaire sur toute l’année. Cette solution peut être avantageuse si vous vivez dans une région ensoleillée, où vos besoins en eau chaude à travers l’année seront moindres.

C’est une solution économique et écologique, qui néanmoins ne suffit pas toujours à assurer l’entièreté de vos besoins (en fonction de votre lieu d’habitation, du rendement de votre installation, etc.). Vous aurez donc éventuellement besoin d’une solution d’appoint (une chaudière hybride par exemple), afin d’assurer une production d’eau chaude sanitaire suffisante pour couvrir les besoins de votre logement, été comme hiver.

Chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique capte l’énergie se trouvant dans l’air (aérothermie) et dans la terre (géothermie). On retrouve donc deux modèles : le chauffe-eau thermodynamique aérothermique et géothermique.

Dans le cas du chauffe-eau thermodynamique aérothermique, il faudra installer une solution de production d’appoint, qui prendra le relais en hiver, lorsque les températures sont plus basses. Ce système devra disposer également d’un minimum d’espace : une pièce d’au moins 10 m² de surface, car il doit pouvoir puiser les calories présentes dans un volume d’air de 20 m³ au minimum.

Le chauffe-eau thermodynamique géothermique quant à lui est plus performant, mais aussi plus coûteux et contraignant en termes d’installation. Il nécessite une grande surface de terrain, pour pouvoir installer les capteurs enterrés dans le sol.

Les chaudières mixtes à base de biomasse

La chaudière biomasse s’alimente par des matières organiques vivantes : bois (avec des bûches de bois, ou des granulés), résidus organiques (pailles, écorces de fruits, etc.) ou déchets agricoles (fumier, lisier, etc.). Le fonctionnement et les modes de production seront les mêmes que pour la chaudière mixte fonctionnant au gaz. Attention néanmoins, les chaudières à bûches nécessitent un espace de stockage important, et ne sont donc pas recommandées pour les petits logements.

Solutions éligibles aux aides financières

Selon le dispositif choisi, les travaux peuvent être assez lourds à financer. Heureusement, il existe aujourd’hui de nombreuses primes et aides financières, pour vous aidez dans votre projet de rénovation énergétique.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est née d’une fusion entre deux aides majeures pour les travaux de rénovation énergétique : le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’aide « Habiter mieux agilité » de l’Agence nationale pour l’habitat (ANAH). D’abord destinée aux ménages modestes, elle a été ouverte à tous les foyers en octobre 2020. Elle s’adresse aux ménages disposant d’un logement construit depuis plus de deux ans, et qui font office de résidence principale.

MaPrimeRénov’ permet de financer les travaux d’isolation, de ventilation, de changement de système de chauffage et de régulation du chauffage. La prime varie en fonction du type de travaux, et des revenus du foyer (très modestes, modestes ou standards). Le niveau de revenus d’un foyer se base sur les barèmes de l’ANAH. Cette prime peut aller de 400 à 10 000 €, en fonction de vos revenus et du type de travaux. Retrouvez tous les détails sur la prime MaPrimeRénov’.

L’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH

L’agence nationale de l’habitat (ANAH) accorde une aide, Habiter mieux sérénité, afin de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Pour que votre projet puisse bénéficier de l’aide, l’ensemble des travaux doit permettre à votre logement de réaliser un gain énergétique d’au moins 35 %.

Conditions pour bénéficier de l’aide Habiter Mieux Sérénité

Attention, notez que pour obtenir cette aide, vous ne devez pas avoir bénéficié l’un prêt à taux zéro dans les 5 années qui précèdent votre demande. Vos travaux doivent également être réalisés dans un logement datant de minimum 15 ans, qui doit être votre résidence principale. Le montant des travaux doit être de 1 500 € minimum.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est un crédit bancaire avec un taux d’intérêt à 0 %. Il peut vous permettre d’emprunter jusqu’à 30 000 € sur 15 ans, pour financer des travaux de rénovation thermique (dont un changement de système de production d’ECS). Retrouvez plus d’informations sur l’éco-prêt à taux zéro dans notre article dédié à ce sujet. Renseignez-vous auprès de votre banque, afin de connaître toutes les conditions de ce type de prêt.

La TVA à 5,5 %

Pour réaliser vos travaux de rénovation, vous pourrez vous tourner vers un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Ces professionnels sont reconnus par l’état, et vous donnent le droit de bénéficier d’une TVA à taux réduit, à 5,5 % ; un avantage non négligeable pour des travaux de taille importante.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Comment choisir le meilleur dispositif pour mon logement ?

Face à tant d’options, il peut être difficile de choisir un modèle plutôt qu’un autre. Afin de vous aider dans votre décision, nous revenons sur certains points importants.

Quels critères prendre en compte ?

Lorsque vous choisissez un système de production d’eau chaude sanitaire pour votre logement, il existe un certain nombre de critères qui auront un impact sur votre décision :

  • le prix de l’équipement, qui peut varier de manière significative en fonction du modèle choisi : de 1 000 € pour une chaudière électrique en début de gamme à 20 000 € pour une chaudière à granulés haut de gamme, auxquels il faudra ajouter entre 500 et 1 500 € pour la pose de l’appareil par un professionnel ;
  • le type d’énergie qui alimente votre production d’ECS. Votre choix peut alors être motivé par différents facteurs : certains logements sont déjà raccordés au gaz naturel, alors que d’autres sont situés dans des communes non raccordables au gaz naturel mais disposent de place pour une solution thermodynamique ;
  • votre désir d’opter pour une source d’énergie renouvelable, qui pourra vous pousser à opter pour un chauffe-eau solaire individuel ou thermodynamique ;
  • le confort et les besoins de votre foyer : si vous souhaitez privilégier un confort d’utilisation ou si vous avez de grands besoins en ECS, un système à accumulation sera sans doute plus adapté. Si cependant vos besoins sont moindres, ou que votre logement est petit et ne dispose pas de la place nécessaire à un grand chauffe-eau, il sera sans doute préférable d’opter pour une production instantanée.

Choisir le bon fournisseur

Une fois votre mode de production choisi, il vous faudra choisir le fournisseur ayant l’offre la plus adaptée aux besoins de votre logement. Il existe aujourd’hui une multitude d’offres, pour différents types d’énergie. Pour vous aider à y voir plus clair, Choisir.com met à votre disposition un comparateur d’offres d’énergie, où vous trouverez l’offre la plus adaptée à vos besoins et à votre consommation.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?