Quelles sont les alternatives à la climatisation en été ?

Vous souhaitez rafraîchir votre logement sans utiliser de climatiseur ? Différentes raisons peuvent vous pousser à chercher des alternatives à la climatisation en été. Cela peut être pour faire des économies d’énergie, pour utiliser une méthode plus écologique ou parce que vous ne disposez pas de climatiseur chez vous. Nous avons listé plusieurs méthodes pour abaisser la température de votre logement pendant la saison estivale. Découvrez nos suggestions et choisissez la plus adaptée à vos besoins.

alternatives_climatisation_estivale_canicule_femme_dormant_devant_frigo

L’isolation, une barrière contre la chaleur en été

Parmi les moyens les plus efficaces pour se protéger de la chaleur, il y a l’isolation. C’est la base pour conserver la fraîcheur dans vos pièces. Sans une bonne isolation, l’utilisation de moyens rafraîchissants deviendrait vaine ou moins efficace.

Isoler le toit pour protéger le logement de la chaleur

Le toit reçoit directement les rayons solaires lorsque l’ensoleillement est généreux. C’est l’une des parties les plus importantes à isoler dans la maison. L’isolation du toit est une obligation lors de la construction, et cela depuis plusieurs décennies. Votre toiture est donc censée être déjà isolée. Cependant, au bout de quelques dizaines d’années (30 ans, en moyenne), l’isolant utilisé perd de son efficacité. Il peut donc être utile de le renouveler afin de profiter de matériaux plus performants. Ces travaux peuvent faire l’objet d’une aide financière dans le cadre de MaPrimeRénov’.

En isolant le toit, la fraîcheur du logement restera plus longtemps à l’intérieur de vos pièces. Dans un second temps, cela empêchera la chaleur d’entrer et diminuera vos besoins de climatisation. Vous pourrez ainsi faire des économies d’énergie l’été, en gardant le climatiseur éteint (si vous en avez un).

Par ailleurs, isoler le toit, c’est aussi conserver la chaleur durant l’hiver. Cela permet notamment de réduire les besoins de chauffage et donc d’optimiser votre budget énergétique.

Comment réduire le montant des factures d’électricité ?

Pour alléger vos factures EDF ou d’un autre fournisseur, vous pouvez commencer par réduire vos consommations grâce à des écogestes. Éteindre les lumières inutiles, abaisser le chauffage ou profiter du soleil pour éclairer le logement sont des solutions qui vous aideront à diminuer vos dépenses. Vous pouvez aussi mettre en concurrence les différentes formules tarifaires proposées par les fournisseurs d’électricité. Cela peut s’avérer utile si vous trouvez que votre contrat inclut un prix du kWh et de l’abonnement trop élevé. Pour cela, utilisez notre comparateur d’offres d’électricité et trouvez la formule le plus adaptée à vos besoins.

Payez-vous votre électricité trop cher ? Demandez conseil aux experts énergie de Choisir.com !

L’isolation des murs, un atout pour avoir moins chaud l’été

Tout comme le toit, les murs aussi doivent être isolés afin de conserver la fraîcheur l’été et la chaleur l’hiver. L’isolation concerne les parois donnant sur l’extérieur, mais aussi celles qui séparent vos espaces de vie d’une pièce froide (comme un garage, un cellier non chauffé, etc.). Les cloisons intérieures peuvent elles aussi être montées avec de la laine de verre, de roche, de chanvre ou autre. Cela procurera une protection optimale contre le froid et la chaleur, selon la saison.

Il existe deux façons d’isoler des parois murales donnant dehors :

  • par l’intérieur, cela se fait lors de la construction ou dans le cadre d’une grosse rénovation ;
  • par l’extérieur, lorsque vous vivez déjà dans le logement et que vous ne souhaitez pas entreprendre des travaux intérieurs. L’isolation par l’extérieur vient en complément de l’isolant déjà posé à l’intérieur de la maison. Elle ne s’y substitue pas.

En isolant les murs, la fraîcheur acquise durant la nuit sera conservée dans vos pièces. Pour que cela soit vrai, il est indispensable d’avoir une bonne isolation du toit, en plus des murs.

Empêcher la chaleur d’entrer par les fenêtres

Vos fenêtres ou baies sont des parois vitrées traversées par le soleil. L’effet de serre peut être particulièrement grand lorsque les UV tapent dessus durant la journée. Pour cela, plusieurs solutions existent, dont des fenêtres isolantes qui protégeront à la fois de la chaleur, du froid, mais aussi du bruit. Ces fenêtres réunissent plusieurs critères indispensables :

  • un encadrement réalisé à l’aide d’un matériau isolant, tel que le PVC ;
  • un vitrage performant qui doit être au minimum double ;
  • une parfaite étanchéité à l’air (et à l’eau) afin d’éviter les ponts thermiques.

Pour les fenêtres ou baies exposées en plein soleil dans les départements les plus chauds, le vitrage à contrôle solaire peut être une solution pour maîtriser votre température intérieure.

L’isolation des sols pour conserver la fraîcheur

Si le toit et les murs doivent être isolés pour préserver votre confort thermique, il en est de même pour les sols et les planchers de votre maison. Lorsque cela n’a pas été fait au cours de la construction (à cause de l’absence d’obligation faite par la réglementation thermique en vigueur à l’époque), il est possible de la rajouter lors de travaux de rénovation.

Vous pouvez ainsi isoler un plancher (sol) par le haut, en poser un isolant directement sur votre surface. Cela implique de lourds travaux et permettra de retenir la fraîcheur dans la maison. La pose d’un nouveau revêtement de sol sera nécessaire. L’opération doit prendre en compte la hauteur sous plafond sur laquelle il ne faut pas trop empiéter.

L’isolation par le bas consiste quant à elle à protéger la surface depuis sa partie inférieure. C’est possible dans les pièces situées à l’étage qui se trouvent au-dessus d’un espace non chauffé, comme un garage, ou une cave. Dans ce cas, le professionnel va poser un isolant au plafond de la pièce dite froide. Cela permettra de préserver celle à l’étage de la chaleur excessive l’été et du froid l’hiver.

L’obstruction des vitres pour limiter la chaleur l’été

Nous avons vu que l’isolation des parois vitrées donnant sur l’extérieur permet de lutter contre la chaleur l’été. À cela s’ajoutent d’autres astuces pour rafraîchir la maison sans utiliser la climatisation. Voyons ce qu’il en est pour les fenêtres, baies et autres ouvertures pourvues de vitres.

Utiliser des films anti-chaleur, une bonne alternative à la clim l’été

En période de canicule ou de fortes chaleurs, ce sont les rayons du soleil qu’il faut redouter. En effet, en traversant vos vitres, ils réchauffent rapidement vos pièces et font monter la température intérieure.

Pour contrer ces rayons UV, il existe des films anti-chaleur à poser directement sur la partie intérieure de vos fenêtres. Grâce à une conception adaptée, ils forment une barrière protectrice sur vos vitres et empêchent le soleil de chauffer votre intérieur.

Ces films anti-chaleur sont disponibles dans une fourchette de prix pouvant aller de 10 à 100 euros l’unité. Faciles à poser, ils donneront un aspect fumé aux vitres sans obstruer la vue.

Un enduit pour filtrer les rayons UV qui traversent les vitrages

Parmi les nouveaux procédés pour réduire l’effet de serre provoqué par les vitrages des logements, il existe un produit qui améliorerait jusqu’à 43 % le facteur isolant des fenêtres à double vitrage classique. Il s’agit d’un enduit transparent à appliquer directement sur les parois vitrées. Nommé SketchNanoGard Thermique ou Sketch Thermo, selon le fabricant choisi, ce produit utilise les nano technologies qui vont bloquer les rayons ultraviolets, mais aussi les infrarouges. Cela permettrait d’abaisser la température intérieure de 3 à 5 °C en été. L’hiver, cet isolant liquide limiterait les déperditions thermiques par les fenêtres.

Fermer les volets le jour, les ouvrir la nuit

Les volets de toutes vos ouvertures vitrées sont une excellente alternative à la climatisation en été. Cependant, pour profiter d’un logement plus frais, il convient de bien les utiliser. Voici comment faire :

  • la nuit, si vous le pouvez, ou au petit matin (vers 5-6 h ou avant si possible), ouvrez volets et fenêtres en grand pour faire entrer la fraîcheur ;
  • vers 8 h, fermez tout : abaissez les stores au maximum ou fermez volets et persiennes, selon le modèle installé chez vous.
  • rouvrez tout dès que la nuit commence à tomber.

Si vous ne possédez pas de volets, vous pouvez installer un rideau en tissu occultant. Ce dernier empêchera le soleil de pénétrer dans votre espace.

Une pièce sombre conservera sa fraîcheur (aidée par une isolation performante). Pour maintenir une température agréable, évitez d’allumer les lumières, car les ampoules dégagent de la chaleur. Dans le cas où vous avez besoin d’éclairage pour continuer vos activités à l’intérieur, privilégiez l’ouverture des volets sur une fenêtre exposée au nord (celles au sud sont directement exposées au soleil). Vous devrez garder cette fenêtre fermée pour ne pas faire entrer la chaleur.

Volets fermées en été : les fenêtres doivent-elles rester closes ou ouvertes ?

Oui, les fenêtres doivent être closes lorsque vous fermez les volets en été. Cela permettra de conserver la fraîcheur tout en empêchant l’air chaud d’entrer. De fausses idées disent qu’ouvrir les fenêtres aidera à la ventilation. Cela est erroné. Pour donner un exemple, imaginez que vous fermez vos volets en hiver tout en laissant les fenêtres ouvertes. Malgré la présence du volet, qu’il soit en PVC, en aluminium ou autre, le froid pénétrera dans votre pièce. En été, c’est le même principe : l’air chaud entrera chez vous.

Si vous avez des fenêtres exposées au nord qui bénéficient d’un ombrage naturel (arbres, végétation suspendue, etc.), vous pourrez éventuellement les laisser entre-ouvertes pour laisser entrer un flux d’air frais. Cependant, le gain de fraîcheur sera mince.

Une autre astuce consiste à placer un drap mouillé devant une fenêtre entre-ouverte afin de rafraîchir un logement sans clim. Cela peut être une idée à mettre en place sur une baie ou une fenêtre orientée au nord. À la place des draps, vous pouvez également mouiller les rideaux qui habillent généralement vos fenêtres. Vous obtiendrez ainsi le même effet. Cependant, en cas de canicule, le drap ou le rideau séchera rapidement et il sera nécessaire de l’humidifier fréquemment.

Le puits canadien est-il une bonne alternative à la climatisation en été ?

Le puits canadien ou provençal est particulièrement vanté pour ses qualités rafraîchissantes. Découvrez si c’est une solution pour abaisser la température ambiance sans climatiseur.

Comment fonctionne le puits canadien ?

Le puits canadien est une installation géothermique qui utilise la température basse et stable du sol pour refroidir un logement sans climatiseur.

Il se compose de plusieurs éléments :

  • une borne de prise d’air équipée d’une grille et d’un filtre. Son rôle est de capter l’air extérieur pour l’assainir et le diffuser dans le logement après son passage dans l’échangeur géothermique enfoui dans le sol ;
  • des conduits enterrés dans le jardin à environ 2 mètres de profondeur (parfois moins selon la nature du sol qui est étudiée au préalable). Ces derniers vont laisser l’air circuler librement. La pente des tuyaux (de 2 % ou plus) et la température stable du sol réduiront la formation de la condensation qui peut être responsable de l’humidité et des moisissures ;
  • un by-pass. Il s’agit là d’un élément incorporé au circuit géothermique afin de choisir entre le chaud ou le froid. Le puits canadien pourra ainsi être utilisé pour rafraîchir le logement l’été et le chauffer l’hiver ;
  • un dispositif de ventilation tel qu’une VMC pour contrôler le débit d’air insufflé dans la maison ;
  • un regard de visite pour vérifier l’installation.

Le puits canadien remplace-t-il la clim l’été ?

Oui, un puits canadien peut remplacer la climatisation l’été. Cependant, il permettra de gagner environ 10 °C, dans le meilleur cas. Avec une température extérieure de 30 °C, l’air sortant de l’échangeur géothermique est autour de 20 °C. Cependant, avant une température extérieure plus élevée, le puits permettra de gagner quelques degrés de moins dans le logement.

Si vous souhaitez un air plus frais, d’autres solutions peuvent être adoptées, comme l’ombrage.

Factures, contrat, résiliation, réclamation, rénovation énergétique… Les experts énergie Choisir.com vous guident dans vos démarches !

Combien coûte l’installation d’un puits canadien ?

L’installation d’un puits canadien est assez coûteuse. Il faut compter un prix à partir de 2 000 euros pour mettre en place le dispositif. À cette somme, il faut ajouter les frais de terrassement pour creuser les tranchées puis remblayer la terre puis remettre en état le sol (pelouse, terrasse, etc.).

Pour que ce soit le plus rentable possible, ce dispositif devra être installé au moment de la construction. En effet, il faut pouvoir creuser pour poser l’échangeur thermique ou encore mettre en place une VMC double flux, deux choses qui demandent moins de travaux lors de la construction, par rapport à la rénovation.

Quid de la climatisation solaire pour rafraîchir le logement de manière écologique

La climatisation solaire est souvent évoquée lorsque l’on recherche une alternative à la clim traditionnelle l’été. Voyons quels sont ses avantages et ses inconvénients.

Comment fonctionne une climatisation solaire ?

Un climatiseur solaire est un système de refroidissement qui utilise l’énergie du soleil pour fonctionner. Ce type de climatisation peut utiliser des capteurs photovoltaïques, aérovoltaïques, thermiques ou par dessiccation DEC (Dessicant Evaporative Cooling).

La climatisation solaire fonctionne comme un modèle traditionnel. La seule différence est qu’elle est alimentée grâce à une énergie renouvelable et non polluante dont le dispositif de production est installé chez vous.

Le coût de la clim solaire varie de 500 à plus de 30 000 € et nécessite la pose de panneaux solaires sur le toit ou dans un espace ensoleillé.

Climatisation solaire : est-ce une bonne idée ?

Si vous recherchez une climatisation dont le fonctionnement ne pèsera pas sur votre budget énergétique, la clim solaire répondra à vos attentes. Cependant, le coût à l’achat peut être élevé selon le modèle choisi, et les travaux assez conséquents. Notez par ailleurs que la rentabilité de ce système sera optimale dans les régions les plus ensoleillées.

Si vous préférez trouver des alternatives concrètes au climatiseur, la clim solaire risque vous décevoir. En effet, malgré l’utilisation d’une énergie propre et renouvelable pour fonctionner, cet appareil cache une énergie grise élevée. Il s’agit en effet d’un système composé de plusieurs unités, dont une à l’extérieure et au moins une à l’intérieur du logement. Si vous ne souhaitez pas faire de travaux chez vous (ou que vous ne le pouvez pas, comme c’est le cas des personnes louant un logement), la climatisation solaire n’est pas une solution adaptée à vos besoins.

Cependant, si vous souhaitez chauffer votre habitation grâce à un climatiseur l’hiver, cette alternative peut être une bonne idée. Vous aurez pour cela besoin d’une climatisation réversible qui sera alimentée à l’aide de panneaux solaires.

Utiliser un ventilateur : est-ce une bonne idée ?

Le ventilateur peut être une alternative à une climatisation en été. Moins onéreux, il a plusieurs avantages.

Le ventilateur rafraîchit-il l’air en été ?

Muni de pales, le ventilateur classique est un appareil qui brasse l’air, sans le rafraîchir. Il permet de créer un souffle agréable lorsque vous êtes dans sa trajectoire. Ainsi, un ventilateur installé dans votre logement n’abaissera pas la température intérieure. En revanche, il permettra de mieux supporter la chaleur excessive.

Ces informations sont à prendre en compte sur vous hésitez entre un ventilateur et un climatiseur, tout comme le prix des deux appareils ou encore leur consommation énergétique.

Remarquez qu’un ventilateur peut être cumulé à d’autres dispositifs pour vous rafraîchir sans climatisation en été, comme de l’ombrage, garder les volets fermés, etc.

Ventilateur ou climatiseur, qui consomme le moins ?

La consommation électrique d’un ventilateur classique est de l’ordre de 40 kWh à l’année. Une climatisation puisera quant à elle environ 1 450 kWh de courant par an pour fonctionner. C’est donc le ventilateur qui consomme le moins d’énergie.

Cet équipement d’appoint peut donc être intéressant lorsque vous souhaitez avoir moins chaud chez vous sans utiliser de clim.

Comment rafraîchir une pièce avec un ventilateur ?

Pour abaisser la température de votre pièce avec un ventilateur, vous pour l’actionner pendant que vous ouvrez les volets et les fenêtres à la nuit tombée. Placé devant une ouverture, il enverra l’air plus frais dans la maison.

Vous avez également la possibilité de positionner une bouteille d’eau glacée devant le ventilateur. Le souffle sera ainsi plus froid et vous aidera à gagner quelques degrés grâce au liquide congelé. Cependant, dès que le glaçon redeviendra liquide, la pièce ne sera plus rafraîchie. Il est donc nécessaire de garder quelques bouteilles d’avance dans le congélateur afin de les remplacer dès que la glace fond.

Il existe également des rafraîchisseurs d’air dans lesquels vous devrez placer des pains de glace spécifiques (généralement fournis avec) afin d’insuffler un air frais dans le logement. Ce système pratique nécessite d’avoir de la place dans le congélateur pour placer les pains de glace avant l’utilisation.

Humidifier sa peau pour se rafraîchir sans climatisation

Afin de vous rafraîchir sans utiliser de climatiseur, vous pouvez aussi humidifier votre peau tout au long de la journée. Cela est particulièrement recommandé pour les bébés, les jeunes enfants et les personnes âgées qui ont tendance à se déshydrater rapidement durant les épisodes caniculaires.

Pour une humidification légère et efficace, il est possible d’utiliser un brumisateur. Il en existe deux types :

  • le flacon vaporisateur de brume d’eau, comme ceux proposés dans les pharmacies ou dans les supermarchés. Pratique, il diffuse de microgouttelettes d’eau sur la peau afin d’offrir une sensation de fraîcheur tout en limitant la déshydratation ;
  • le brumisateur de terrasse qui permettra de projeter de la brume d’eau sur une grande surface extérieure. Il peut se présenter sous la forme d’un ventilateur ou d’un arroseur que vous brancherez à un tuyau d’arrosage. Il est particulièrement agréable lorsque vous êtes dehors.

Faire baisser la chaleur grâce à la végétation

Vous avez déjà remarqué qu’il faut bon sous les arbres ? C’est l’un des nombreux pouvoirs des végétaux. Découvrez comment mettre en place cette alternative naturelle à la climatisation en été.

Une pergola végétalisée sur la terrasse pour abaisser la température

Vous possédez une terrasse attenante à votre salon exposé en plein nord ? Grâce à une pergola végétalisée, vous pourrez créer un espace ombragé et plus frais qui filtrera les rayons du soleil en été. Plusieurs variétés de plantes grimpantes conviendront, comme :

  • la glycine qui vous charmera grâce à ses grappes fleuries ;
  • la vigne vierge, décorative et d’un gros feuillage ;
  • la clématite, une variété qui grimpe vite et fait de belles fleurs ;
  • le chèvrefeuille grimpant qui vous enivrera de son odeur ;
  • la passiflore qui pousse très vite ;
  • le lierre, prisé pour son feuillage persistant.

Rosiers, jasmin et bien plus conviendront également.

Créer un mur végétalisé pour éviter de climatiser le logement

Un mur exposé au sud est directement frappé par les rayons du soleil. Il monte en température et, à défaut d’une bonne isolation, peut chauffer indirectement l’intérieur de votre logement.

Pour filtrer cette chaleur, pensez au mur végétalisé. Il s’agit là de faire courir la végétation sur votre paroi murale à l’aide de treillis, de cordelettes ou de tout autre système. Les plantes à utiliser sont similaires à celles citées pour la pergola végétalisée.

Prenez soin de bien choisir vos plantations, car certaines espèces peuvent demander beaucoup d’eau. En ce sens, le lierre grimpant ou la glycine peuvent être d’excellents alliés qui n’auront pas trop soif.

Plantez des arbres pour créer de l’ombre sur la toiture

Les arbres créaient de l’ombre qui permet de profiter de son jardin même en pleine canicule. Pour cette raison, n’hésitez pas à planter des essences qui abriteront votre terrasse ou une partie de votre toit.

Des règles sont à respecter si vous plantez des arbres près d’une clôture. Vous devrez ainsi éviter que les branches empiètent chez le voisin ou dans la rue.

Les espèces qui deviennent très hautes (cèdre, chêne, bouleau, peuplier, etc.) peuvent également être dangereuses lorsqu’il y a de l’orage. En effet, ces structures qui s’élèvent dans le ciel peuvent être foudroyées et tomber sur l’habitation.

Végétaliser son intérieur pour avoir moins chaud l’été

Dans la maison, certaines espèces de plantes peuvent aider à abaisser la température ambiante. En plus d’être décoratives, elles vous permettront de gagner quelques degrés et de rafraîchir la maison sans utiliser de climatisation. Voici les espèces à privilégier :

  • l’Aloe vera, reconnaissable grâce à ses longues tiges vertes. Cette plante d’intérieur aux propriétés multiples capte non seulement les formaldéhydes présents dans l’air, mais refroidit aussi les températures. Vous pourrez en outre l’utiliser pour son gel qui soulage les brûlures ;
  • le Ficus elastica, que l’on nomme aussi « plante caoutchouc ». Muni de larges feuilles arrondies, il a la capacité de réguler l’humidité intérieure tout en abaissant les degrés de l’air ambiant ;
  • le Chlorophytum comosum ou « plante-araignée », reconnaissable avec ses franges vertes retombantes. Cette plante exige très peu d’entretien et garde la fraîcheur ambiante ;
  • les différentes espèces de palmier qui ont la particularité d’absorber un grand nombre de polluants intérieurs. Ils agissent aussi comme des humidificateurs naturels afin d’abaisser la température de quelques degrés ;
  • la Sansevieria ou « Langue de belle-mère » qui absorbe les composés polluants et dégage de l’oxygène afin d’assainir l’air de vos pièces. Grâce à son terreau humide, elle vous aidera à réduire la chaleur dans la maison ;
  • la fougère, reine des forêts fraîches et humides. Cette plante vivace peut être posée sur un meuble ou suspendue. Elle a le pouvoir de dépolluer l’air tout en le rafraîchissant.

Il existe de nombreuses autres variétés de plantes d’intérieur qui vous aideront à garder le frais dans votre maison. Pensez à les arroser régulièrement, car le terreau humide apportera la fraîcheur espérée.

comparateur

Trouvez l'offre d'électricité la plus adaptée à vos besoins et vos valeurs !

Comparez les offres

Quels écogestes peuvent être une alternative à la clim en été ?

En plus de toutes ces alternatives à la climatisation en été, il convient de générer un minimum de chaleur chez soi. Voici quelques idées.

Adopter des écogestes pour minimiser le dégagement de chaleur

L’activité humaine dans un logement fait grimper la température de l’air ambiant. Pour cette raison, il convient d’opter pour des gestes qui réduiront la chaleur, en reportant par exemple certaines corvées au soir.

Il convient aussi de réduire l’utilisation des appareils qui dégagent de la chaleur, comme :

  • la télévision ;
  • le four ;
  • la bouilloire ;
  • la plaque de cuisson vitrocéramique (qui reste chaude pendant plusieurs minutes une fois éteinte) ;
  • les multiprises en fonctionnement ;
  • les lumières allumées (plafonniers, lustres, lampes, etc.) équipées d’ampoules à incandescence qui chauffent l’air ;
  • les appareils en charge (smartphone, tablette, etc.) ;
  • l’ordinateur en marche ;
  • les vieux appareils énergivores qui dégagent de grandes quantités de chaleur (vieux réfrigérateurs, congélateurs âgés, etc.) ;
  • etc.

Reporter les cuissons chaudes

Un four allumé, de l’eau qui bout dans une casserole, la mise en route du barbecue ou de la plancha… voici autant de gestes qui vont générer de la chaleur. Mais alors, comment faire pour cuisiner sans faire monter la température ? Vous pouvez par exemple :

  • privilégier les repas froids : salades, etc. ;
  • cuisiner tôt le matin ou à la nuit tombée et faire des repas pour plusieurs jours ;
  • acheter des aliments déjà cuits (poulets à la broche, poissons fumés, rôtis froids, etc.).

Pendant la canicule, ces petits gestes vous feront gagner quelques degrés dans la maison.

Installer un point d’eau pour limiter l’usage de la climatisation

Remplir l’évier ou le lavabo de la salle de bain avec de l’eau va générer de l’humidité qui donnera une sensation de fraîcheur dans le logement.

Il suffit d’une petite bassine ou d’un saladier que vous laisserez à disposition. Cela pourra vous servir à vous rincer les mains tout en vous rafraîchissant.

Une autre astuce consiste à mouiller régulièrement le sol de la maison afin que l’eau qui s’évapore en séchant abaisse la température ambiante. Pour cela, utilisez une serpillière humide, comme si vous laviez votre sol plusieurs fois par jour, sans le sécher.

Utiliser des équipements de literie thermorégulant la nuit

De jour comme de nuit, les chaleurs excessives peuvent nuire à votre bien-être. Pour avoir moins chaud durant votre sommeil, il existe des articles de literie qui régulent la chaleur, comme :

  • un matelas ou un surmatelas thermorégulant. Grâce à un système de ventilation ingénieux, l’air circule à travers la matière afin de limiter la transpiration ;
  • un oreiller refroidissant qui contient un gel destiné à réguler la transpiration au niveau de la nuque et du crane tout en offrant un effet de fraîcheur.

L’été, pensez également à retourner votre matelas (si le vôtre le permet) pour le placer sur la face estivale qui offre fraîcheur et aération optimale. Si vous êtes équipé d’un modèle No flip, vous n’aurez pas besoin de changer de face.

Pourquoi trouver des alternatives à la climatisation traditionnelle ?

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à chercher des manières de rafraîchir votre logement sans clim. En voici quelques-unes.

Délaisser la climatisation traditionnelle pour faire des économies d’énergie

La consommation électrique d’un climatiseur peut être élevée. Cela dépend du modèle utilisé, de sa puissance, de ses performances, mais aussi de la température demandée et de la durée d’utilisation. Même avec les modèles les plus performants, les climatisations pèsent sur le budget énergétique d’un logement.

Par ailleurs, un défaut d’entretien régulier de la climatisation peut conduire à une consommation électrique excessive. Cela nuit à la rentabilité de l’appareil et fait grimper les factures.

Rechercher une alternative au climatiseur pour cet été permettra de ne pas l’utiliser et ainsi optimiser votre budget énergétique. En y ayant moins recours, votre consommation (exprimée en kilowattheures, kWh) pour ce poste baissera automatiquement. Pour conserver les économies réalisées, il convient de ne pas remplacer la clim par d’autres appareils électriques. Nous donnons différentes solutions dans cet article.

Rafraîchir la maison de manière plus écologique

Quelle que soit la puissance du climatiseur, sa marque, son année de fabrication ou son rendement énergétique, cet appareil électrique a nécessité de nombreux composants, de main-d’œuvre et d’énergie pour sa fabrication. En effet, tout au long de sa vie, il a produit une énergie grise considérable qui nuit à l’environnement. Même si certains modèles utilisent très peu d’énergie pour fonctionner, leur fabrication en a nécessité de grandes quantités.

Par ailleurs, l’utilisation d’un climatiseur implique de le brancher à votre installation électrique domestique. Cette énergie peut être d’origine fossile et donc polluante (nucléaire, gaz, etc.). Pour ceux qui utilisent une électricité verte, l’empreinte carbone sera diminuée. Cependant, la conception des structures utilisées pour produire du courant (panneaux solaires, éoliennes, barrages hydroélectriques, etc.) génèrent également une énergie grise à laquelle nous ne pensons pas.

Trouver une alternative au climatiseur pour cet été permettra donc de rafraîchir le logement de manière plus écologique. Cela vous évitera de vous équiper d’un tel appareil, assez coûteux, quel que soit le modèle de climatisation choisi.

Qu’est-ce que l’énergie grise ?

L’énergie grise est une énergie cachée à laquelle nous ne pensons pas forcément. Il s’agit là de toutes les ressources énergétiques mises en œuvre pour la fabrication d’un produit, pour son acheminement jusqu’à chez l’utilisateur, pour ses réparations et pour son traitement en fin de vie.

Le désir d’obtenir une température agréable sans climatiseur

Lorsque votre logement n’est pas équipé d’une climatisation, il est pratique de trouver des alternatives qui permettront de le refroidir en été.

Nombreuses habitations ne sont pas équipées de climatiseurs. Les raisons sont variées, comme :

  • le budget du foyer ne le permet pas ;
  • vous êtes locataire du logement, cela empêche de faire installer un climatiseur fixe ;
  • une climatisation mobile prendrait trop de place dans le logement ;
  • vous êtes contre.

Trouver des alternatives au climatiseur l’été vous permettra de rafraîchir votre intérieur facilement.

Se passer de climatiseur pour éviter son entretien

Posséder un climatiseur chez soi implique un entretien régulier. Certaines révisions doivent être faites par un professionnel, comme remplacer le liquide frigorigène lorsque cela est nécessaire, notamment lorsque la climatisation fuit.

Outre le coût que cela peut avoir chaque année, c’est une opération qui est nécessaire pour maintenir le bon rendement de l’appareil. Ainsi, même un climatiseur avec un EER (Energy Efficiency Ratio) élevé perdra en efficacité s’il est mal ou peu entretenu.

Trouver une alternative à la climatisation chez soi permet d’éliminer le coût de l’entretien de cet équipement.

Vous connaissez désormais plusieurs alternatives à la climatisation en été. Selon vos besoins et les caractéristiques de votre logement, vous pouvez choisir l’une d’entre elles ou en cumuler plusieurs. Retenez que l’isolation de votre habitation sera la clé pour conserver une température agréable à l’intérieur de votre maison. Il existe des dispositifs d’aides pour vos travaux de rénovation, pensez-y et profitez d’un été au frais !

Faites des économies sur vos factures d'électricité! Les experts énergie Choisir.com vous aident à trouver l'offre la plus adaptée à vos besoins !