Quelle est la meilleure cuisson, gaz ou induction ?

Le choix d’un appareil pour la cuisson des aliments est très important, mais peut parfois être difficile. En effet, de nombreuses options existent, et face aux avancées technologiques récentes, certains consommateurs peuvent être hésitants. Cet article détaille les deux options les plus populaires dans le cadre de rénovation ou d’une construction : la cuisson au gaz et la cuisson à induction. Voyons comment fonctionnent ces appareils, leurs différences, avantages et inconvénients ainsi que nos conseils pour faire le bon choix.

cuisson induction ou gaz

Fonctionnement de la cuisson au gaz et à induction

Tout d’abord, il est essentiel de rappeler que plusieurs plaques de cuisson différentes existent :

  • les plaques de cuisson électriques classiques sont les plus anciennes. Parfois appelées plaques en fonte, elles sont peu pratiques et font partie des appareils électriques les plus énergivores. Elles fonctionnent avec une résistance qui produit de la chaleur lors du passage du courant et ont une forte inertie thermique ;
  • les plaques vitrocéramiques fonctionnent aussi à l’électricité grâce à des résistances, mais de manière un peu plus efficiente. Leur design épuré est également plus apprécié que celui des plaques en fonte ;
  • les plaques à induction utilisent de l’électricité pour produire de la chaleur, mais sans résistance. Elles ressemblent à une plaque vitrocéramique mais permettent de faire des économies d’énergie conséquentes ;
  • les plaques de cuisson au gaz ou gazinières produisent une flamme alimentée par du gaz naturel, butane ou propane. Leur apparence est très distinctive et ne peut être confondue avec une cuisson à l’électricité.

Comme précisé en introduction, nous nous concentrerons ici sur les deux dernières options qui sont les plus performantes et celles qui rencontrent désormais le plus grand succès. Pour bien choisir sa plaque de cuisson, il faut savoir qu’il existe aussi des plaques de cuisson mixtes utilisent deux des technologies évoquées ci-dessus, généralement le gaz et une option électrique. Il est ainsi possible de cuisiner en toutes circonstances, même lors d’une coupure de courant ou lorsque la bouteille de gaz est vide.

Appareils électriques qui consomment le moins

Contrairement à beaucoup d’appareils électroménagers, les plaques de cuisson ne disposent pas d’une étiquette classe énergétique indiquant leurs performances. Il n’est donc pas possible de se reposer sur cette information pour faire le bon choix. Les critères de choix à privilégier sont récapitulés dans cet article.

Comment fonctionne une plaque à induction ?

Le système utilisé pour la cuisson à induction n’est pas une simple amélioration des technologies précédentes (fonte et vitrocéramique) qui aurait simplement une résistance plus efficace. Le dispositif de chauffe ne repose même pas sur le même phénomène physique. Voici le fonctionnement de la cuisson à induction :

  1. le courant alternatif classique qui alimente la plaque arrive jusqu’à l’onduleur qui augmente fortement sa fréquence ;
  2. ce courant à haute fréquence arrive sur un électroaimant qui produit alors un champ électromagnétique ;
  3. ce champ électromagnétique agite les électrons présents dans la casserole, au contact de la plaque de cuisson ;
  4. cette agitation crée de la chaleur qui est transmise au contenu de la casserole ;
  5. dès que la casserole n’est plus en contact avec la plaque, elle cesse de chauffer. La plaque reste quant à elle froide puisqu’elle ne produit pas directement de chaleur.

Attention, toutes les casseroles ne sont pas capables de produire de la chaleur à proximité du champ électromagnétique créé par la plaque de cuisson.

Comment fonctionne la cuisson au gaz ?

Le fonctionnement des plaques de cuisson au gaz est généralement mieux connu et compris. Voici comment cela se passe :

  1. la plaque est raccordée soit au réseau de gaz naturel, soit à une bouteille de gaz GPL (butane ou propane) ;
  2. lors de son utilisation, le brûleur laisse passer une petite quantité de gaz ;
  3. sur les anciens modèles, l’utilisateur doit utiliser une allumette ou un allume-feu pour que ce gaz s’enflamme. Sur des modèles plus récents, une étincelle est créée au niveau du brûleur ;
  4. la flamme peut être plus ou moins grosse, selon la quantité de gaz qui arrive à un instant donné.

Comment payer les factures d’énergie moins cher ?

Il existe bien sûr des astuces pour diminuer sa consommation d’énergie. Mais il est aussi possible de faire des économies sur les factures sans rien changer à ses habitudes de consommation, pour le gaz comme pour l’électricité. Pour cela, il suffit de trouver une offre plus intéressante grâce à un comparateur de fournisseurs d’énergie. Cet outil gratuit permet de comparer les contrats proposés pour trouver le moins cher. Le changement de fournisseur est gratuit, sans engagement et sans coupure pour les particuliers.

Avantages et inconvénients de l’induction et du gaz

Pour bien choisir sa plaque de cuisson, il faut connaître les points sur lesquels les technologies se différencient les unes des autres.

Avis sur la cuisson à induction

Les plaques à induction présentent plusieurs atouts de taille :

  • la consommation électrique d’un ménage est fortement diminuée par l’utilisation d’un dispositif de ce type par rapport à une plaque en fonte ou même un modèle vitrocéramique ;
  • le rendement énergétique d’une plaque à induction est très bon, il atteint les 90 %. Autrement dit, 90 % de l’électricité utilisée pour son fonctionnement sert à faire chauffer la casserole ;
  • le temps nécessaire pour atteindre la température souhaitée est très faible, ce qui réduit le temps d’utilisation de l’appareil ;
  • la plaque ne fonctionne que lorsqu’une casserole métallique est en contact, le corps humain n’est donc pas affecté en cas de contact. De plus, seule la casserole chauffe et non la plaque, cette dernière refroidit donc très vite lorsque le plat ne lui transmet plus sa chaleur ;
  • l’entretien est très simple, car le dessus de l’appareil est constitué d’une simple plaque de verre qu’il est facile et rapide de nettoyer à l’aide d’une éponge ;
  • la plupart des modèles disposent d’un système de verrouillage pour que les enfants ne puissent pas l’allumer par accident et d’une minuterie. De plus, certains dispositifs ont également un système anti-débordement et un protocole anti-surchauffe ;
  • cuisiner à l’électricité permet de faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) du logement en comparaison avec le gaz. De plus, cela peut améliorer la classe GES de l’habitation.

Du côté des désavantages de ces appareils, plusieurs points peuvent être soulignés :

  • comme évoqué plus haut, tous les ustensiles de cuisine ne sont pas compatibles avec une plaque à induction. Remplacer toutes les poêles et casseroles du ménage peut être un investissement considérable, et il est important d’inclure cette dépense dans le coût total du passage à l’induction pour la cuisson ;
  • la plaque à induction consomme de l’électricité en veille, contrairement à une plaque au gaz. Cette dépense est faible, mais pas nulle ;
  • ces dispositifs sont parmi les plus chers du marché à l’heure actuelle.

Avis sur la cuisson au gaz

La table de cuisson au gaz a également ses attraits :

  • le réglage de la température de chauffe est très précis et intuitif, car la flamme est visible de l’utilisateur ;
  • ce système est compatible avec tous les éléments de votre batterie de cuisine actuelle, il n’est pas nécessaire d’acheter des casseroles spéciales ;
  • un système de sécurité thermocouple assure que l’arrivée de gaz se coupe automatiquement dans le cas où la flamme serait soufflée, la sécurité des habitants du logement est ainsi garantie ;
  • les gazinières sont des appareils relativement abordables comparés aux modèles électriques les plus efficaces.

Du côté des points négatifs de la cuisson au gaz, soulignons que :

  • l’utilisation du gaz (naturel, butane ou propane) fait l’objet de beaucoup de normes visant à garantir la sécurité des utilisateurs. Elle n’est toutefois pas sans risque et des accidents, bien qu’extrêmement rares, peuvent se produire ;
  • la montée en température du plat est plus lente qu’avec une plaque à induction, il faut donc un peu plus d’énergie pour atteindre le même résultat. Pour les personnes décidées à éviter le gaspillage énergétique à tout prix, cela peut être un critère de choix important ;
  • le nettoyage d’une plaque de cuisson au gaz est plus compliqué qu’avec un modèle électrique récent sur lequel un simple coup d’éponge suffit. Il faut enlever et nettoyer consciencieusement les brûleurs et les grilles de support en plus de la surface plane entre les plaques ;
  • pour les personnes qui ne sont pas raccordées au gaz de ville, il faut se procurer régulièrement une bouteille de gaz. Cette tâche est contraignante, et la « panne » tombe bien souvent au pire moment possible.

Comparaison des avantages et inconvénients de la cuisson à induction et au gaz

Pour plus de clarté, voici un tableau comparatif des avantages et inconvénients des pianos de cuisson à induction et au gaz :

Type de plaqueAvantagesInconvénients
Induction• Consommation d’électricité faible
• Très bon rendement
• Montée en température rapide
• Chauffe coupée lorsque la casserole n’est plus en contact
• Entretien facile et rapide
• Options supplémentaires disponibles (verrouillage, minuterie, anti-débordement, anti-surchauffe, etc.)
• Nécessité d’avoir une batterie de cuisine adaptée
• Consommation d’électricité en mode veille
• Investissement élevé
Gaz• Réglage de la température précis et intuitif
• Système compatible avec toutes les casseroles
• Système d’arrêt automatique du gaz en l’absence de flamme
• Prix raisonnable
• L’utilisation de gaz dans le logement n’est jamais sans danger
• Montée en température plus faible qu’avec une plaque à induction
• Entretien plus contraignant
• Nécessité d’être raccordé au gaz ou d’utiliser une bouteille
Points positifs et négatifs de la cuisson gaz et induction – Comparatif

Chacune de ces solutions a donc ses mérites, et la meilleure option dépend principalement des besoins du ménage. Un critère de choix important pour de nombreux consommateurs est le coût total d’achat et d’utilisation d’une plaque de cuisson. Ces deux points sont donc détaillés ci-dessous.

Coût d’une plaque de cuisson gaz ou induction

Comme pour la majorité des appareils électroménagers (congélateur, réfrigérateur, lave-vaisselle, etc.), il existe pour les plaques de cuisson de nombreux facteurs influant sur le prix : taille (de un à quatre feux), marque, puissance, options, etc. Il est toutefois possible de donner des fourchettes de prix pour plaque de cuisson à induction et au gaz. Celles-ci coûtent en moyenne :

  • de 200 € à 3 000 € TTC pour une plaque à induction ;
  • de 100 € à 2 000 € TTC pour une gazinière.

Pour des niveaux de performance similaires, on constate généralement un tarif plus élevé pour un appareil à induction que pour une plaque à gaz.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

Consommation de la cuisson gaz ou induction

Si le coût à l’achat est un élément important, il ne faut cependant pas oublier de comparer aussi la consommation électrique d’une plaque à induction et la consommation d’un appareil fonctionnant au gaz. En effet, sur le long terme, la consommation de l’électroménager a plus d’influence sur le portefeuille que son coût initial. Cela est flagrant lorsque l’on s’intéresse à la consommation électrique d’un sèche-linge ou d’un four électrique et s’applique parfaitement à la cuisson.

Dans l’ensemble, les plaques à induction sont plus efficaces que celles fonctionnant au gaz. Pour déterminer cela, on s’intéresse au rendement, c’est-à-dire à la quantité d’énergie utilisée pour chauffer un plat comparée à la quantité d’énergie totale consommée. En effet, tous les appareils de chauffe ont des pertes et un rendement de 100 % est impossible à obtenir. En ce qui concerne la cuisson :

  • les plaques à induction ont un rendement qui peut atteindre les 90 % ;
  • les plaques à gaz ont un rendement généralement limité à 60 %.

En voyant cela, il semble évident que la cuisson à induction est plus économique qu’au gaz. En termes de consommation d’énergie uniquement, c’est vrai : le nombre de kWh (kilowattheure) utilisés pour un même résultat est plus faible en utilisant l’électricité. Cependant, il est important de rappeler que le prix du kWh d’électricité est bien plus élevé que celui du gaz. Même lorsque les cours du gaz augmentent, celui de l’électricité suit la même tendance (cela est dû à l’organisation du marché européen de l’énergie). Donc, pour faire des économies avec la cuisson au gaz ou à l’électricité, mieux vaut encore opter pour le gaz.

Cuisson à induction moins chère que le gaz

Il existe un cas particulier dans lequel la cuisson à induction est de loin la plus économique : les propriétaires de panneaux solaires ayant choisi l’autoconsommation électrique partielle ou totale. Si les occupants du logement cuisinent pendant les plages de production des panneaux photovoltaïques, la cuisson électrique ne coûte presque rien.

Faire des économies d’énergie dans la cuisine

Le choix de l’appareil de cuisson n’est pas le seul qui permet de faire baisser les factures liées à la consommation électrique des Français dans la cuisine. Voici quelques gestes simples dont l’impact peut être de taille :

  • couvrir les casseroles pour porter un liquide à ébullition plus rapidement ;
  • couper la plaque ou le four quelques minutes avant la fin de la cuisson, elle continue grâce à la chaleur déjà présente ;
  • dégivrer régulièrement le congélateur pour éviter une surconsommation électrique inutile ;
  • ne pas plaquer le réfrigérateur contre un mur pour qu’il se refroidisse plus facilement ;
  • vérifier une fois par an l’état des joints d’étanchéité des appareils de production de froid ;
  • utiliser le lave-vaisselle en mode « Eco » uniquement.

Pour mesurer l’impact de ces éco-gestes, il est conseillé de suivre sa consommation électrique de près. Et pour encore plus d’économies, il est conseillé de changer de fournisseur d’énergie pour une offre moins chère. Le changement pour les particuliers est gratuit, sans coupure et sans engagement. Les conseillers Choisir.com sont joignables par téléphone pour vous aider à trouver le meilleur contrat dans votre situation (service gratuit, prix d’un appel local).

Économiser l’énergie pour protéger l’environnement

Réduire ses consommations d’énergie ne sert pas seulement à faire des économies sur la facture, mais aussi à limiter son empreinte écologique et son empreinte carbone. D’ailleurs, pour les ménages qui souhaitent aller plus loin dans cette démarche, il est même possible de calculer et de compenser son empreinte carbone.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation