Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Le chauffage pieuvre : l’évolution la plus récente des systèmes de chauffage central à eau

En dotant chaque radiateur d’une habitation d’un circuit de distribution et de récupération de l’eau de chauffe indépendant et en utilisant pour la tuyauterie un matériau peu cher et facile à installer, le chauffage pieuvre permet de résoudre la plupart des inconvénients inhérents au chauffage monotube et bitube. Son installation se destine néanmoins principalement aux logements en cours de construction. Retrouvez dans les lignes qui suivent tout ce qu’il faut savoir à propos de son fonctionnement, de son installation et de ses principaux avantages et inconvénients.

chauffage pieuvre

Le chauffage pieuvre : un circuit autonome pour chaque radiateur

Un chauffage pieuvre, aussi appelé chauffage hydrocâblé, est un système de chauffage central à eau au sein duquel chaque radiateur possède son propre réseau de distribution et de récupération de l’eau de chauffe via un répartiteur unique, ou nourrice, raccordé au système de chauffe.

Ce type de chauffage est assez récent. Sa mise en œuvre a surtout été rendue possible grâce à l’utilisation du PER (polyéthylène réticulé) pour la tuyauterie, un matériau souple beaucoup moins cher que le cuivre et bien plus facile à manipuler, ce qui permet de multiplier les circuits pour alimenter indépendamment chaque radiateur depuis une nourrice sans avoir besoin de faire de soudure et sans faire augmenter le montant de facture totale des travaux.

Comment fonctionne un chauffage pieuvre ?

Le fonctionnement d’un chauffage pieuvre est assez simple et ressemble à celui d’un chauffage bitube traditionnel. Le liquide caloporteur – de l’eau le plus souvent – est porté à haute température par un système de chauffe : une chaudière, une pompe à chaleur ou un chauffe-eau solaire principalement. L’eau de chauffe est ensuite acheminée jusqu’à une nourrice, aussi appelée collecteur ou répartiteur.

Chaque radiateur de l’installation est raccordé à cette nourrice depuis son propre circuit d’alimentation. Ainsi, tous reçoivent une eau de chauffe exactement à la même température et à la même pression. C’est là la principale différence avec un chauffage bitube classique pour lequel il n’existe qu’un seul circuit d’alimentation qui va de radiateur en radiateur en subissant de légères déperditions de chaleur et de charge entre le début et la fin du circuit.

Inversement, l’eau tiède est ensuite récupérée après usage à la sortie de chaque radiateur puis est retournée à une seconde nourrice, dite de « récupération » via, ici encore, un circuit indépendant. L’eau tiède ainsi collectée en un point unique est ensuite rendue au système de chauffe pour être à nouveau portée à la bonne température puis redistribuée.

En plus de permettre un réglage précis et indépendant de la puissance de chaque radiateur, ce système permet de réduire les déperditions de chaleur et les pertes de charges et permet ainsi d’améliorer l’efficacité énergétique de l’ensemble de l’installation par rapport et à un système de chauffage bitube traditionnel.

Les performances du chauffage pieuvre

Les performances thermiques du chauffage pieuvre sont comparables à n’importe quel autre système de chauffage central à eau. Il confère une chaleur douce et homogène et n’assèche pas l’air comme peut avoir tendance à le faire un chauffage électrique. Il possède également une grande inertie et un fort pouvoir chauffant, idéal par grand froid.

La particularité du chauffage pieuvre réside dans le fait que chaque radiateur est parfaitement indépendant et bénéficie de son propre circuit d’alimentation, ce qui permet de régler précisément la température dans chaque pièce de l’habitation à l’aide d’un thermostat d’ambiance ou via la pose de robinets thermostatiques sur l’arrivée d’eau des radiateurs.

Côté efficacité énergétique, c’est-à-dire le rapport entre consommation d’énergie et chaleur produite, les performances du chauffage pieuvre dépendent pour beaucoup du système de chauffe utilisé. En privilégiant par exemple une chaudière au gaz à condensation plutôt qu’une chaudière traditionnelle, vous réduirez vos consommations d’énergie sans perdre en confort thermique.

Le chauffage pieuvre : pour quelles applications ?

Un réseau de pieuvre hydraulique peut convenir aussi bien aux habitations individuelles qu’aux immeubles collectifs. Néanmoins, le montage diffère pour chacun des deux cas, à savoir :

  • en logement individuel : les deux nourrices, celle de distribution et celle de récupération, sont directement reliées au système de chauffe ;
  • en logement collectif : chaque appartement possède ses propres nourrices de distribution et de récupération qui sont reliées à un circuit d’alimentation et de récupération général raccordé à un système de chauffe unique situé dans le local technique de l’immeuble.

Installation en repiquage pour les maisons en étage

Pour les maisons individuelles à plusieurs étages, il est souvent recommandé d’installer un couple de nourrices à chaque niveau, comme on le ferait pour un immeuble collectif. Un repiquage sur une colonne montante raccordée directement au système de chauffe permet de distribuer l’eau de chauffe puis de la récupérer après usage auprès de chaque nourrice de récupération.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Les points positifs et négatifs d’un chauffage pieuvre

Le chauffage pieuvre est le système de chauffage central le plus récent. Il compense certains des inconvénients majeurs de ses prédécesseurs, le chauffage monotube et le chauffage bitube traditionnel, grâce notamment à l’utilisation d’un matériel moins coûteux et plus simple à installer. Il présente néanmoins quelques inconvénients dont le plus contraignant est de se destiner essentiellement aux logements en construction.

Les points positifs du chauffage pieuvre

Facile à monter, relativement peu coûteux et offrant un excellent confort thermique, le chauffage pieuvre est à ce jour le meilleur système de chauffage central à eau et présente de fait de nombreux avantages :

  • facilité d’installation : la pose d’un réseau en pieuvre est relativement simple à réaliser et ne demande aucune soudure lorsqu’elle est réalisée avec des tubes en PER. La mise en place des kits hydrauliques préfabriqués disponibles dans le commerce et le raccordement des radiateurs sont à la portée de n’importe quel bricoleur moyen ;
  • coût modéré : en mettant de côté le coût du système de chauffe et des radiateurs, l’installation d’un réseau pieuvre avec une tuyauterie en PER est assez peu onéreuse ;
  • bon équilibrage de l’installation : les radiateurs raccordés à un réseau pieuvre sont alimentés depuis la même nourrice et bénéficient d’une eau de chauffe à la même température. Ainsi, l’équilibrage de l’installation est naturellement facilité ;
  • intervention de maintenance aisée : chaque radiateur bénéficiant d’un circuit indépendant, il est possible d’intervenir sur une partie de l’installation sans devoir mettre l’ensemble du système à l’arrêt. Il suffit de fermer le robinet du circuit concerné pour pouvoir réparer une fuite ou remplacer un radiateur par exemple ;
  • un confort thermique amélioré : en alimentant chaque radiateur indépendamment depuis un répartiteur unique avec une eau à la même température, le chauffage pieuvre permet un réglage facile et précis de chaque radiateur, un avantage encore bonifié si votre système est piloté grâce à un thermostat d’ambiance.

Les points négatifs du chauffage pieuvre

Malgré ses qualités incontestables qui en font un des systèmes de chauffe les plus privilégiés lors de la construction d’un nouveau logement, le chauffage pieuvre n’est pas exempt de tout inconvénient :

  • une pose plus compliquée dans l’ancien : le réseau de distribution et de récupération de l’eau de chauffe d’un système en pieuvre prend de la place et doit être encastré dans le sol ou dans les parois du logement, ce qui complexifie grandement sa pose dans un logement ancien. À moins d’utiliser des tuyaux en cuivre plus discrets mais aussi plus coûteux, l’installation d’un chauffage pieuvre doit être de préférence réalisée pendant la construction d’un logement ;
  • risque de fuites : la création de nombreux circuits et leur raccordement à une nourrice à l’aller comme au retour augmente le nombre de raccords nécessaires en comparaison avec un système de chauffage bitube traditionnel, ce qui multiplie mécaniquement le risque de fuites. Le sertissage des tubes doit donc être réalisé avec le plus grand soin ;
  • un encombrement important : contrairement au chauffage monotube ou bitube, un réseau pieuvre comporte de nombreux circuits qui ne peuvent rester apparents pour des raisons esthétiques. La technique la plus répandue pour les dissimuler au regard consiste à les faire passer sous le plancher, entraînant une surélévation d’au moins 5 centimètres, ce qui réduit d’autant la hauteur sous plafond des pièces ;
  • le diamètre important des tuyaux en PER : en plus de la multiplication des circuits, les tubes en PER utilisés pour la création d’un réseau pieuvre affichent un diamètre plus important que les tuyaux en cuivre (entre 1,5 et 2,5 centimètres), ce qui ajoute encore au problème de l’encombrement ;
  • le mauvais bilan environnemental du PER : la fabrication du polyéthylène réticulé, ou PER, très majoritairement utilisé pour la tuyauterie d’un réseau pieuvre, requiert l’utilisation d’agents chimiques peu respectueux de l’environnement. Le recyclage du PER usagé, qui n’est rien d’autre qu’un plastique à base de polyéthylène (PE), est également encore très incomplet.

Récapitulatif des points positifs et négatifs du chauffage pieuvre

Retrouvez dans le tableau ci-dessous le récapitulatif des points positifs et négatifs du chauffage pieuvre :

Avantages du chauffage pieuvreInconvénients du chauffage pieuvre
– Facilité d’installation.
– Coût modéré.
– Bon équilibrage de l’installation.
– Intervention de maintenance aisée.
– Excellent confort thermique.
– Une pose compliquée dans l’ancien.
– Risque de fuites.
– Un encombrement important.
– Diamètre important des tubes PER.
– Le mauvais bilan environnemental du PER.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

L’installation d’un chauffage pieuvre

L’installation d’un réseau pieuvre hydraulique, surtout si elle est réalisée avec une tuyauterie en PER, est relativement aisée. Un système complet est composé des éléments suivants :

  • le système de chauffe (chaudière, pompe à chaleur, chauffe-eau solaire, etc.) ;
  • les nourrices, ou collecteurs, abritées dans un coffret de répartition ;
  • la tuyauterie (PER ou tubes multicouches principalement) ;
  • l’appareillage hydraulique (robinets, vanne d’arrêt principale, réducteurs de pression, etc.) ;
  • les radiateurs à eau.

Notez que les circuits d’alimentation doivent être dissimulés sous le plancher, voire intégrés au sol dans une dalle de béton ou encastrés dans les murs. Ce type d’installation est donc plutôt à privilégier en construction neuve ou à l’occasion de la rénovation complète d’un logement.

Les kits d’installation à monter soi-même

Certains fabricants commercialisent des kits complets de réseau pieuvre préfabriqués en usine qui tiennent compte des plans de l’habitation. Ce type de produit permet d’utiliser uniquement la quantité de matériaux nécessaires et affiche souvent des tarifs attractifs. L’installation de ces kits hydrocâblés et le raccordement aux radiateurs sont à la portée de n’importe quel bricoleur.

Ces kits contiennent uniquement les nourrices, l’ensemble de l’appareillage hydraulique et parfois la tuyauterie. Le système de chauffe et les radiateurs doivent être achetés séparément.

Comment trouver un professionnel qualifié ?

Si vous souhaitez faire installer un réseau de chauffage pieuvre en confiant la réalisation des travaux à un professionnel, adressez-vous à un plombier chauffagiste qui pourra réaliser l’ensemble de l’installation.

Vous pouvez aussi vous charger vous-même de l’installation du réseau hydraulique et confier uniquement l’installation du système de chauffe à un professionnel pour faire des économies sur la main-d’œuvre.

Utilisez le bouche-à-oreille pour trouver un artisan de confiance ou bien :

  • les annuaires professionnels des organismes de certifications Qualibat, QualiPAC ou Eco Artisan ;
  • l’annuaire des professionnels RGE hébergé sur le site du gouvernement faire.gouv.fr ;
  • en vous adressant à un fournisseur d’énergie dans le cadre de la prime énergie.

Combien coûtent l’achat et la pose d’un réseau pieuvre ?

Pour estimer le montant total de l’installation d’un système complet, il faut distinguer trois principaux postes de dépense :

  • le système de chauffe ;
  • le réseau de tuyauterie ;
  • les radiateurs à eau ;

Le système de chauffe

Un chauffage pieuvre est compatible avec la plupart des systèmes de chauffe permettant de produire de l’eau chaude sanitaire. Retrouvez dans le tableau ci-dessous les fourchettes de prix des principales solutions disponibles sur le marché :

Système de chauffePrix moyens en € TTC
(hors pose)
Chauffe-eau solaireDe 1 000 à 5 000 €
Chaudière électriqueDe 1 000 à 2 000 €
Chaudière standardau fioulDe 2 000 à 4 000 €
au gazDe 500 à 3 000 €
au bois à granulésDe 5 000 à 10 000 €
au bois à bûchesDe 2 000 à 8 000 €
Chaudière à condensationau fioulDe 5 000 à 8 000 €
au gazDe 2 500 à 6 000 €
au boisDe 10 000 à 20 000 €
Pompe à chaleur air-eauDe 8 000 à 16 000 €
Pompe à chaleur géothermieDe 15 000 à 25 000 €
Chaudière biomasseDe 1 500 à 25 000 €
Chaudière hybrideDe 6 000 à 10 000 €

Ne vous précipitez pas sur la chaudière la moins chère

Ne considérez pas uniquement le coût à l’achat au moment de choisir votre système de chauffe. Si une chaudière au gaz standard ou une chaudière électrique peuvent s’avérer très intéressantes de ce point de vue, elles affichent néanmoins une mauvaise efficacité énergétique et ne sont d’ailleurs pas éligibles aux aides financières de l’État précisément pour cette raison.

Pour comparer avec justesse deux systèmes de chauffe, vous devez également prendre en compte leur coefficient de performance (COP), c’est-à-dire la quantité d’énergie produite par kWh d’énergie consommée. Ce COP est d’environ 4 pour une pompe à chaleur alors qu’il est généralement inférieur à 1 pour une chaudière au gaz standard.

Concrètement, cela signifie qu’une pompe à chaleur n’a besoin de consommer qu’un seul kWh pour produire quatre kWh d’énergie.

Le coût du réseau de tuyauterie

Le coût du réseau de tuyauterie (qui comprend la tuyauterie à proprement parler mais aussi les nourrices et l’appareillage hydraulique permettant de raccorder les différents éléments de l’installation) dépend essentiellement du matériau utilisé. À ce titre, le PER, qui affiche un prix au mètre linéaire de deux à trois fois inférieur au cuivre, est privilégié dans l’immense majorité des cas, d’autant plus qu’il permet de se passer de soudure et de réduire le coût de la main-d’œuvre.

Comptez en règle générale environ 9 € TTC par mètre de PER.

En ce qui concerne les kits hydrauliques complets, les prix s’échelonnent en règle générale de 500 à 1 000 euros, voire davantage pour les kits préfabriqués sur mesure (hors pose et tuyauterie) permettant l’alimentation de 5 à 10 radiateurs.

Si vous souhaitez confier la pose du réseau de tuyauterie à un professionnel, prévoyez de doubler, voire de tripler ce budget (en ne tenant pas en compte des éventuels travaux de maçonnerie).

PER ou PER multicouche ?

Légèrement plus coûteux que le PER standard, le PER multicouche est souple lui aussi mais plus résistant aux températures élevées. Il peut ainsi s’avérer plus adapté à un système utilisant de l’eau de chauffe portée à moyenne ou à haute température (de 45 et 70 °C). Le PER multicouche est constitué de trois couches de PER aux propriétés chimiques différentes lui conférant une grande robustesse et une longévité pouvant dépasser les 50 ans, un atout de poids.

Le coût des radiateurs à eau

Le coût d’un radiateur à eau est très variable et peut aller de 100 à plus de 1 000 € TTC (hors pose) par radiateur en fonction du matériau choisi (fonte, aluminium, acier, etc.) et de ses dimensions, un montant à multiplier par le nombre de radiateurs que vous souhaitez installer.

Notez que pour les pièces de surface importante, supérieure à 20 m², il est préférable d’installer deux petits radiateurs qu’un seul de taille plus importante pour bénéficier d’une montée en température plus rapide et d’une meilleure répartition de la chaleur dans la pièce.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

À quelles aides pouvez-vous prétendre pour l’achat et l’installation d’un chauffage pieuvre ?

Il existe de nombreuses aides qui permettent de financer en partie l’achat et la pose d’un système complet de chauffage pieuvre. Néanmoins, notez que seuls les systèmes permettant d’améliorer significativement les performances énergétiques totales du logement y sont éligibles.

Nous avons listé ci-dessous les principales aides disponibles pour la pose d’un système de chauffage pieuvre équipé d’un dispositif de production de chaleur à faible consommation d’énergie (chaudière à condensation, chaudière basse température ou pompe à chaleur), à savoir :

Pour bénéficier d’une de ces aides, les travaux d’installation doivent avoir été mis en œuvre par un artisan Reconnu garant de l’environnement (RGE).

Amortissez rapidement le coût d’installation d’un chauffage pieuvre en optant pour un fournisseur alternatif d’énergie

Même en bénéficiant des aides de l’État, l’installation d’un chauffage pieuvre peut vous coûter jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Pour amortir plus rapidement votre investissement, n’hésitez pas à choisir un fournisseur d’énergie qui pratique des tarifs attractifs. Depuis l’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie, certains fournisseurs alternatifs proposent des tarifs jusqu’à 10 % inférieurs à ceux des fournisseurs historiques, à service comparable.

Pour trouver l’offre qui correspond à vos besoins et faire une simulation des économies annuelles qu’elle pourrait vous permettre de réaliser, utilisez notre comparateur d’énergie gratuit.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?