Quelles sont les causes d’un bruit d’eau dans le radiateur ?

Les bruits d’eau survenant dans un radiateur sont assez fréquents, surtout à l’automne lorsqu’on remet la chaudière en route après plusieurs mois d’arrêt. Dans la plupart des cas, le problème est relativement bénin et se traite facilement. Néanmoins, les cas les plus sérieux peuvent nécessiter l’intervention d’un plombier chauffagiste.

On avance habituellement deux hypothèses pour expliquer l’origine des bruits d’eau dans un radiateur :

  • la présence de bulles d’air dans les canalisations et/ou les radiateurs ;
  • la présence de boues dans le circuit de chauffage (dépôts liés à l’oxydation des conduits et/ou au tartre).

Ces deux phénomènes sont habituels et généralement sans conséquence pour votre installation. Ils ne veulent pas dire pas que votre système est défectueux mais qu’il a simplement besoin d’être entretenu. Si vous ne faites rien, les performances de votre chauffage et votre confort thermique pourront en souffrir. Vous devrez également consommer davantage d’énergie pour chauffer correctement votre logement.

Dans les cas les plus problématiques, une eau de chauffe très embouée peut entraîner la formation de bouchons difficiles à traiter ou endommager la chaudière. Bulles d’air ou eau de chauffe embouée, il est donc préférable d’identifier l’origine du problème rapidement pour pouvoir le régler et éviter toute complication.

La présence de bulles d’air

La présence de bulles d’air est l’origine la plus probable des bruits d’eau dans un radiateur. Un circuit de chauffage n’étant jamais parfaitement étanche, de l’air peut s’introduire à l’intérieur au fil du temps, notamment lorsqu’on éteint ou qu’on rallume le système de chauffe, ce qui peut expliquer que ce problème survienne surtout au moment où on remet en fonctionnement le chauffage à l’arrivée des premiers frimas.

Ces bulles d’air perturbent la circulation de l’eau à l’intérieur du circuit de chauffage et des radiateurs, provoquant ces fameux bruits d’eau si caractéristiques. L’air étant plus léger que l’eau, il a tendance à s’accumuler dans les parties hautes des radiateurs qui sont alors moins chaudes que les parties basses, comme vous pourrez aisément le constater au toucher, ce qui vous permettra de confirmer l’origine du problème.

De simples bulles d’air dans votre circuit de chauffage ne peuvent endommager ni les radiateurs, ni les canalisations, ni le système de chauffe. Elles ne présentent aucun danger. En revanche, en perturbant la circulation de l’eau, elles empêchent le système de chauffer correctement. Vous pourriez alors avoir tendance à solliciter davantage la chaudière sans pour autant retrouver une température agréable et homogène.

L’embouage du circuit de chauffage

Moins fréquent que la présence de bulles d’air, l’embouage du circuit de chauffage peut également expliquer l’origine des bruits d’eau dans un radiateur. Avec le temps, les canalisations métalliques d’un circuit de chauffage peuvent s’oxyder par corrosion naturelle. Des oxydes ferriques peuvent alors se détacher des parois internes des canalisations, s’accumuler dans les coudes et empêcher la bonne circulation de l’eau.

Ce phénomène naturel peut être accentué par l’acidité de l’eau de ville dont le pH est obligatoirement compris entre 6,5 et 9. Si ces valeurs lui permettent d’être potable, elles sont plus problématiques pour l’acier, la fonte, l’aluminium ou même le cuivre. Une eau trop acide peut en effet avoir tendance à dissoudre progressivement les canalisations métalliques et à entraîner la création de dépôts à l’intérieur des conduits.

Dernière explication à l’embouage du circuit de chauffage : le tartre. Au fil du temps, il se dépose sur le fond des canalisations et à l’intérieur des radiateurs jusqu’à empêcher partiellement ou totalement le passage de l’eau. Essentiellement composé de dépôts calcaires naturellement présents dans l’eau de ville, il fournit à lui seul du travail à de nombreux plombiers. Heureusement, il existe des solutions pour en venir à bout !

Comment savoir si mon circuit de chauffage est emboué ?

Si certaines parties de votre circuit et ou de vos radiateurs restent froides (les parties basses notamment, là où se déposent les boues) ou si les vannes qui permettent de couper l’arrivée d’eau des radiateurs sont grippées (robinets de vidange ou vis de purge), il y a fort à parier que votre système de chauffage est emboué. Un faible débit lors de la vidange du radiateur est également un indice probant d’embouage.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Que faire pour supprimer les bruits d’eau dans un radiateur ?

Il est difficile de déterminer à l’oreille si les bruits d’eau que vous entendez dans vos canalisations et vos radiateurs proviennent de la présence de bulles d’air ou s’ils indiquent que votre circuit de chauffage est emboué.

Pour en savoir davantage sur l’origine de ces bruits, touchez vos radiateurs :

  • si les parties hautes restent froides, cela indique plutôt la présence de bulles d’air ;
  • si au contraire ce sont les parties basses qui ont davantage de difficultés à chauffer, c’est probablement qu’elles sont obstruées par les boues que la gravité entraîne vers le bas.

Pour affiner votre diagnostic, la seconde chose à faire est de purger vos radiateurs :

  • si l’eau qui sort des radiateurs est claire et que les bruits cessent une fois que vous remettez le système en marche, c’est que vous aviez simplement à faire à des bulles d’air. La purge est suffisante ;
  • si l’eau qui sort des radiateurs est de couleur grise ou marron et éventuellement chargée de dépôts, cela signifie que votre circuit de chauffage est emboué et qu’une simple purge ne suffira pas à régler le problème. Vous devrez alors appliquer un traitement spécifique.

Plancher chauffant et radiateurs à eau : même combat ?

Un plancher chauffant hydrodynamique remplit à peu près la même fonction qu’un radiateur à eau et peut aussi dysfonctionner à cause de la présence d’air ou de boues dans son circuit. Pour purger ou désembouer un plancher chauffant, suivez la même procédure que pour un radiateur en vidangeant depuis la nourrice d’alimentation.

Comment purger un radiateur à eau ?

Purger un radiateur est à la portée de tous. Inutile de faire appel à un plombier chauffagiste pour cette opération courante. Les radiateurs étant généralement connectés entre eux par le réseau de distribution, les bulles d’air peuvent se déplacer de l’un à l’autre. Pour obtenir un résultat efficace, il convient donc de purger l’ensemble des radiateurs un à un et pas seulement celui où vous entendez les bruits d’eau.

Pour purger votre circuit de chauffage, suivez les étapes suivantes en procédant un radiateur après l’autre :

  1. éteignez votre chaudière et attendez que les radiateurs refroidissent suffisamment pour commencer la purge ;
  2. placez un récipient adapté sous la vis de purge ou le robinet de vidange du premier radiateur en commençant par celui situé le plus proche de la chaudière ;
  3. dévissez la vis de purge ou le robinet de vidange à l’aide d’un tournevis, d’une clé ou d’une pince adaptée ;
  4. laissez l’eau s’écouler dans le récipient ;
  5. recommencez la même opération pour chaque radiateur ;
  6. revissez la vis de purge de chaque radiateur ;
  7. rallumez la chaudière et réglez la pression comme indiqué dans la notice (entre 1 et 1,5 bar généralement).

Pour en savoir plus sur les différentes étapes à respecter, consultez l’article « Comment purger un radiateur ? ».

Si le bruit d’eau persiste malgré la purge de vos radiateurs, il est possible que votre réseau soit emboué comme vu précédemment. Vous devrez alors procéder au désembouage de votre système de chauffage.

Combien coûte la purge de vos radiateurs ?

Rien du tout si vous vous en chargez vous-même, à part peut-être un peu d’huile de coude si les robinets de vos radiateurs sont grippés. Si malgré la simplicité de l’opération vous souhaitez la confier à un professionnel, il vous en coûtera environ entre 60 et 80 euros TTC pour une heure de main-d’œuvre, ce qui devrait suffire pour une installation comptant moins de 10 radiateurs.

Comment désembouer un circuit de chauffage ?

Désembouer un circuit de chauffage est une opération plus délicate qu’une simple purge. Elle consiste à nettoyer l’intérieur des radiateurs et des canalisations pour en retirer les dépôts, les boues et les bouchons de tartre qui auraient pu s’y former (dans les coudes des canalisations notamment). Pour ce faire, on utilise deux principales méthodes :

  • l’injection dans le circuit d’un produit désembouant, ou désembouage chimique ;
  • l’injection dans le circuit d’air ou d’eau à haute pression, ou désembouage mécanique.

La première méthode est à la portée de n’importe quel bricoleur. Pour l’appliquer, vous devrez vous munir du matériel suivant :

  • un produit désembouant (disponible dans n’importe quel magasin de bricolage) ;
  • une clé à molette ;
  • un tournevis ;
  • un entonnoir ;
  • un récipient pour recueillir les boues.

Si votre chaudière bénéficie d’un robinet de vidange général, vous pouvez désembouer votre circuit de chauffage en y introduisant directement le produit désembouant. Dans le cas contraire, vous devrez procéder radiateur par radiateur en respectant les étapes suivantes et en commençant de préférence par le radiateur le plus haut du logement pour que la gravité fasse son œuvre :

  1. éteignez votre chaudière ;
  2. fermez la vanne du radiateur pour l’isoler du réseau ;
  3. dévissez complètement la vis de purge ou le robinet de vidange du radiateur à l’aide d’un tournevis ou d’une clé à molette ;
  4. introduisez le produit désembouant dans le radiateur à l’aide d’un entonnoir en respectant la quantité indiquée par le fabriquant ;
  5. replacez la vis de purge ;
  6. recommencez l’opération pour chaque radiateur.

Une fois que vous avez introduit le produit désembouant dans tous les radiateurs, ouvrez les vannes et mettez en route votre chaudière. Laissez agir le produit pendant quelques jours. En règle générale, une à trois semaines suffisent selon le produit et le niveau d’embouage du circuit.

Passé ce délai, vous devrez purger vos radiateurs un à un en suivant la méthode expliquée plus haut pour en retirer les boues. Vous prendrez soin au préalable d’éteindre votre chaudière et de laisser refroidir les radiateurs.

Si le traitement de votre circuit avec un produit désembouant ne donne pas le résultat escompté et que des bruits d’eau se font toujours entendre, vous devrez vous en remettre à la seconde méthode qui consiste à injecter de l’air sous pression dans le circuit de chauffage. Cette opération étant relativement délicate, elle doit de préférence être confiée à un plombier chauffagiste qui utilisera une pompe de désembouage, aussi appelé désemboueur, pour retirer plus efficacement les boues et les dépôts.

Combien coûte un désembouage ?

Si vous désembouez vous-même vos radiateurs, il vous en coûtera uniquement le prix du produit désembouant. Comptez environ de 40 à 80 € TTC pour un bidon qui vous permettra de désembouer une dizaine de radiateurs.

Si vous faites appel à un professionnel, le montant de la facture peut aller de 500 € HT à jusqu’à plus de 1 000 € HT si votre installation comporte plus de 10 radiateurs ou si vos circuits sont très emboués.

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

Comment prévenir les bruits d’eau dans un radiateur ?

Pour éviter l’accumulation de bulles d’air ou de boues dans les canalisations et les radiateurs, un circuit de chauffage doit être régulièrement entretenu, et ce bien avant qu’apparaissent les premiers bruits d’eau.

Il est recommandé de procéder à la purge des radiateurs au moins une fois par an, de préférence avant le rallumage de la chaudière, pour optimiser les performances de votre système de chauffage pendant l’hiver. Parfois, la purge des radiateurs est comprise dans le contrat d’entretien de votre chaudière. Renseignez-vous auprès de votre chauffagiste.

En ce qui concerne le désembouage, on estime généralement qu’il faut en faire un de manière préventive tous les 5 ans, voire plus souvent si l’eau de votre commune est chargée en tartre. Si son pH est élevé (supérieur à 7) vous pouvez également à cette occasion injecter dans le réseau de distribution d’eau un inhibiteur de corrosion pour stabiliser le pH et ralentir le processus d’oxydation et d’entartrage des canalisations.

Pour espacer les opérations de désembouage, sachez que certaines chaudières disposent d’un emplacement spécial destiné à accueillir un « pot à boue » qui permet de récupérer une partie des dépôts et de ralentir leur accumulation dans les canalisations.

Vous avez tout à gagner à entretenir régulièrement vos radiateurs et vos canalisations. En prévenant l’apparition de bulles d’air ou l’accumulation de boues, les avantages sont multiples :

  • le confort de chauffe est maintenu saison après saison ;
  • la durée de vie du système de chauffage est prolongée ;
  • la chaudière et les radiateurs affichent un rendement optimal ;
  • les consommations excessives d’énergie sont évitées.

Faites des économies sur vos factures de chauffage en changeant de fournisseur

Depuis l’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie, de nombreux fournisseurs alternatifs de gaz ont vu le jour et proposent des tarifs très attractifs. En utilisant notre comparateur des fournisseurs de gaz en ligne, vous pourrez trouver une offre qui correspond à votre profil tout en réalisant jusqu’à 15 % d’économie sur vos dépenses liées au chauffage. Changer de fournisseur est toujours gratuit, ne vous en privez pas !

Purge et désembouage des radiateurs : qui du locataire ou du propriétaire doit s’en occuper ?

Le décret 87-712 du 26 août 1987 précise de manière détaillée qui à la charge des différents travaux d’entretien et des réparations dans le cadre d’une location.

Le locataire a notamment la responsabilité des menues réparations et de l’entretien courant des équipements mis à sa disposition, et notamment de la chaudière et du circuit de chauffage. C’est pourquoi, par exemple, le contrat d’entretien annuel obligatoire de la chaudière doit être établi au nom du locataire et payé par ce dernier.

Le propriétaire, pour sa part, doit prendre en charge les réparations plus importantes, dites « réparations locatives », comme le remplacement d’une chaudière en panne ou d’un radiateur défectueux, sauf si la cause de leur dysfonctionnement résulte d’une mauvaise utilisation ou d’un défaut d’entretien imputable au locataire.

Ainsi, en vertu de ce décret, la purge des radiateurs est considérée comme relevant de l’entretien courant du système de chauffage et est donc à la charge du locataire.

En revanche, le désembouage des radiateurs, rendu nécessaire par le vieillissement « naturel » de l’installation est considéré comme une réparation locative. Il est donc théoriquement à la charge du propriétaire.

Service gratuit

Réduisez votre facture d’électricité et gaz

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu’à 200 € sur votre facture gaz et électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

vous préférez être rappelé ?

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h