Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

Quelles prises électriques choisir pour ses appareils domestiques ?

Je branche, j’allume. Simple non ? Ce geste est devenu un tel réflexe qu’on ne se pose jamais la question si notre prise électrique est vraiment adaptée pour ce four, cette télévision ou le chargeur électrique de notre téléphone portable ? Pour charger son téléphone, impossible de rencontrer un problème. Seulement, il peut arriver que le disjoncteur saute parce que vous avez mal fait un branchement ou parce que l’appareil que vous avez connecté est trop puissant. Et c’est là où la question se pose : quelle prise choisir pour brancher son appareil ? Choisir.com vous donne la réponse, pièce par pièce, et vous livre en plus toutes les notions essentielles à connaître sur ce sujet.

prises électriques

Les notions essentielles à connaître avant votre achat

Ampérage, disjoncteurs, types de prises électriques, classes d’isolation électrique : connaissez-vous toutes ces notions ? Si ce n’est pas le cas, c’est le moment de vous y intéresser ! Elles vous permettront de mieux comprendre pourquoi il est dangereux de brancher des appareils sur des prises inadaptées et surtout comment fonctionne l’installation électrique de votre maison.

L’ampérage

Avant de s’intéresser aux prises électriques, il convient de reprendre quelques bases d’électricité. En quelques mots, le courant électrique est un flux d’électrons en mouvement chargé négativement qui va d’un point A à un point B dans un circuit électrique.

Pour qualifier ce courant électrique, on utilise plusieurs unités de mesure :

Unité de mesureSymboleMesurée en…
Tension électriqueUVolts (V)
Puissance électriquePWatts (W)
Intensité électriqueIAmpères (A)

La tension électrique (U) représente la circulation d’un champ électrique dans un circuit électrique. Chez vous, elle est soit de :

Quelles différences entre monophasé et triphasé ?

Le courant monophasé est le plus courant. À l’intérieur des câbles, vous trouverez deux fils : une phase et un neutre, ce qui lui permet de subir une tension maximale de 230 V.

Le triphasé, lui, se compose de 3 phases et d’un neutre. Il peut absorber une tension plus importante (400 V). Le triphasé est recommandé pour des particuliers qui utilisent de gros appareils énergivores, ont souscrit une puissance égale ou supérieure à 18 kVA ou sont trop éloignés de leur compteur électrique.

La puissance électrique (P) calcule la puissance de fonctionnement d’un appareil électrique. Pour vous donner des valeurs concrètes, voici quelques exemples de puissances moyennes d’appareils domestiques :

  • chargeur de téléphone portable : 5 W ;
  • hotte aspirante : 150 W ;
  • réfrigérateur 200 L + congélateur : 300 W ;
  • four électrique : 2 500 W ;
  • sèche-linge : 3 000 W.

Venons-en au vif du sujet maintenant : l’intensité électrique (I). Cette unité permet de mesurer la quantité d’électrons qui se déplace dans le circuit électrique chaque seconde. Vous vous demandez comment obtenir l’ampérage d’un appareil ? Un simple calcul s’impose :

Ampérage (en A) = Puissance de l’appareil (en W) / Voltage de votre installation (en V)

Pour y voir plus clair, mettons en pratique ce calcul avec nos appareils électriques :

Appareil électriquePuissance électrique (P)Ampérage (A)
En monophasé (230 V)En triphasé (400 V)
Chargeur de téléphone portable5 W0,02 A0,01 A
Hotte aspirante150 W0,65 A0,38 A
Réfrigérateur 200 L + congélateur300 W1,30 A0,75 A
Grille-pain1 000 W4,35 A2,50 A
Four électrique2 500 W10,87 A6,25 A
Sèche-linge3 000 W13,04 A7,50 A
Exemple d’ampérage pour un courant monophasé (230 V) et triphasé (400 V)

Maintenant que vous savez comment calculer l’ampérage pour chaque appareil de votre maison, intéressons-nous à son utilité. Et pour cela, il faut nous pencher sur un petit disjoncteur indispensable à toute installation électrique : le disjoncteur différentiel.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Les disjoncteurs différentiels

Il existe trois types de disjoncteurs :

  • le disjoncteur général : situé entre le compteur électrique et le tableau électrique, c’est l’organe central qui assure la protection de toute votre installation électrique et des occupants du logement en cas de surtension ou de courant de fuite ;
  • le disjoncteur différentiel : le principe est le même que le disjoncteur général, à la différence près que celui-ci ne coupe l’alimentation que dans une partie définie. Ce qui signifie qu’il est capable de détecter localement un problème et de cesser la fourniture en électricité sans que cela n’impacte sur toute l’installation ;
  • le disjoncteur divisionnaire : sa particularité est qu’il ne protège pas les personnes, seulement les appareils électriques. Placé après un disjoncteur différentiel, son calibrage est inférieur aux deux autres disjoncteurs et il s’applique circuit par circuit.
DisjoncteurCalibrage (en A)
GénéralDe 15 à 90 A
DifférentielDe 10 à 63 A
DivisionnaireDe 2 à 32 A
Calibrage d’ampérage en fonction du type de disjoncteur

Le calibrage est très important puisqu’il permet de définir la puissance maximale que peut supporter le disjoncteur avant de se mettre hors tension. Voici les calibrages à appliquer en fonction du circuit :

Type de circuitCalibrage (en A)
Éclairage10 A ou 16 A
Prise électrique16 A ou 20 A
Circuit avec une puissance maximale de 4 600 W20 A
Circuit avec une puissance maximale de 7 360 W32 A
Circuit avec une puissance maximale de 9 200 W40 A
Circuit avec une puissance maximale supérieure à 9 200 W63 A
Calibrage d’ampérage selon le type de circuit électrique

Maintenant que vous avez un bon aperçu des principes d’électricité et de protection des appareils, penchons-nous sur les prises électriques et les classes d’isolation.

Les types de prises

Il existe deux types de prises en France :

  • les prises de courant 2P + T (2 pôles + terre) sont destinés à des appareils de classe I ;
  • les prises de courant 2P sans terre sont utilisées pour les appareils de classe II.

Mais que signifient ces classes ?

Les classes d’isolation électrique

La norme IEC 61140:2016 définit 4 classes d’isolation pour la protection des appareils :

ClasseDescriptionMise à la terre
0Ces appareils possèdent une isolation de base, mais n’ont pas de protection supplémentaire. Ils sont donc très dangereux, raison pour laquelle ils sont interdits en Europe.
ICette classe a une partie métallique accessible, ce qui peut créer un choc électrique. Mais à la différence de la classe 0, elle dispose d’une protection supplémentaire : une liaison équipotentielle avec une borne de terre.✔️
IILa classe II affiche une double isolation : une isolation de base + une autre qui empêche le contact avec toute partie métallique.
IIILa classe III remplit tous les critères de la classe II. Ces appareils ont l’avantage de pouvoir fonctionner en très basse tension de sécurité (TBTS), ce qui limite les risques de chocs électriques, car la tension est inférieure à 50 V.

Ces classes permettent de connaître la protection des appareils contre les chocs électriques. Les appareils de classe I doivent donc être connectés à une prise disposant d’une prise à la terre pour qu’en cas de choc, le surplus de tension soit envoyé vers le sol. Les appareils de classes II et III doivent aussi être branchés sur une prise avec une mise à la terre, ils disposent juste d’une sécurité supplémentaire.

Qu’est-ce qu’une mise à la terre ?

Certains fils électriques sont dénudés ou mal isolés. Cela peut perturber le courant électrique et créer des courants de fuite. La prise de terre est reliée à un câble, présent tout autour de l’installation électrique, qui est littéralement relié à la terre par le biais d’un pique en métal enfoui à une profondeur d’au moins 2 mètres dans le sol. Ainsi, lorsqu’un courant de fuite apparaît, il est directement évacué vers le sol afin de protéger les biens et les personnes.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

La réglementation électrique

Pour savoir quel type de prise utiliser pour tel type d’appareil, il faut vous tourner vers la norme NF C15-100. En France, c’est elle qui réglemente la mise en œuvre des installations électriques en basse tension. Son champ d’action s’étend de la protection contre la foudre à la liste des équipements qui doivent être raccordés à la terre jusqu’à une liste d’équipements obligatoires en fonction de la pièce.

Les équipements obligatoires selon la pièce à vivre

Cette liste dresse toutes les installations obligatoires à faire dans une pièce, que ce soit en construction neuve ou en rénovation. Ce seuil minimum peut être dépassé si vous souhaitez plus de prises et plus de confort. Elle concerne :

  • les points lumineux commandés : ce sont les sources de lumière qui peuvent être allumées par un interrupteur ;
  • les prises : cela concerne les prises de courant classiques ainsi que les prises RJ45 (Internet), TV et téléphonique ;
  • les circuits indépendants protégés : là, il s’agit de circuits dédiés à des appareils avec de fortes puissances.
PiècePoint lumineux commandéPrisesCircuits indépendants protégés
Cuisine1 point6 prises de courant à 10/16 ampères dont 4 en hauteur1 par un différentiel de 32 ampères pour les plaques de cuisson
1 par un différentiel de 20 ampères pour chaque appareil de type lave-linge, four, etc.
Séjour1 prise de courant à 16 ampères
+
1 prise supplémentaire par tranche de 4 m2
+
1 prise RJ45 ou 1 prise TV et 1 prise téléphone
Chambre3 prises de courant à 16 ampères
+
1 prise RJ45
Couloir1 prise de courant à 16 ampères
+
1 prise RJ45 pour les espaces supérieurs à 4 m2
Salle de bains1 prise de courant à 16 ampères
+
1 prise à proximité de l’interrupteur d’éclairage
WC
Liste des équipements obligatoires dans chaque pièce à vivre

La protection différentielle et la section des conducteurs

Autre point qui nous intéresse : la partie sur les disjoncteurs et la section des conducteurs. Pour fonctionner, un appareil électrique doit être relié au réseau électrique. Seulement, par souci de sécurité, il faut un organe qui puisse stopper localement ou entièrement la livraison d’électricité en cas de surtension. C’est le rôle des interrupteurs et des disjoncteurs différentiels. À noter qu’il y a une différence entre interrupteur et disjoncteur différentiel en matière de protection :

Type d’appareilProtection
Contre les personnesContre les équipements
Interrupteur différentiel✔️
Disjoncteur différentiel✔️✔️

La norme NF C15-100 définit justement les ampérages nécessaires pour chaque appareil relié à une prise électrique :

AppareilInterrupteur différentielDisjoncteur différentiel
AmpérageNombreAmpérageNombre
Lumières30 mAUn interrupteur différentiel de type AC ou A pour 8 circuits10 A1 disjoncteur pour 8 points lumineux
Prises20 A1 disjoncteur pour 12 prises16 A1 disjoncteur pour 8 prises
Volets ou stores roulants1 disjoncteur pour tous les volets
Radiateur20 A1 disjoncteur pour 4 500 W de puissance maximum
Chauffe-eau1 disjoncteur par appareil
Lave-vaisselle
Four
Lave-linge30 mAUn interrupteur différentiel de type A pour 8 circuits1 disjoncteur par appareil
Recharge véhicule
Plaque de cuisson32 A
CongélateurUn interrupteur différentiel de type F pour 8 circuits20 A
Hi-fi et bureautique16 A

AC, A, F : que signifient ces classes pour ces interrupteurs ? Chacune d’entre elles a ses spécificités :

  • la classe AC : c’est l’interrupteur classique. Il protège vos prises de courant, vos radiateurs ou encore vos points lumineux des surcharges, courts-circuits ou autres fuites de courant ;
  • la classe A : cet interrupteur est plus complet et plus précis que ceux de la classe AC, car il est utilisé pour les appareils fonctionnant sur courant alternatif et continu. Il est d’ailleurs obligatoire pour les plaques de cuisson, les machines à laver et les prises de recharge de véhicule électrique ;
  • la classe F : cet interrupteur est un peu particulier, car il concerne les appareils qui nécessitent une continuité de service. C’est le cas notamment des alarmes, des congélateurs ou des appareils informatiques, qui sont des appareils sensibles et n’apprécient guère de subir des coupures, si courtes soient-elles.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

La réglementation des bornes de recharge de voitures électriques

Si vous avez une voiture électrique, il est légitime de se poser la question de l’ampérage nécessaire pour la recharge de son véhicule. Vous le savez peut-être déjà, mais il existe deux solutions pour recharger sa voiture à la maison :

  • à l’aide d’une prise électrique classique ;
  • à l’aide d’une Wallbox.

La prise domestique est la solution la plus simple. D’une puissance maximale de 3 kW, la recharge se fait à hauteur de 15 kilomètres d’autonomie rechargés en une heure. Un ampérage de 8 à 10 ampères suffit pour alimenter votre véhicule. Seulement, la charge est très lente, et peut montrer ses limites si vous utilisez quotidiennement votre voiture électrique.

La Wallbox est, comme son nom l’indique, une boîte qui se fixe à votre mur. Elle est conseillée si vous souhaitez obtenir une charge plus rapide et plus puissante (de 16 A à 32 A). Si vous souhaitez installer une Wallbox, c’est la norme NF C 15-100 qui s’applique. Vous devrez donc avoir un circuit indépendant sécurisé avec un interrupteur et un disjoncteur différentiels adaptés.

Mais tout dépend aussi de votre mode de charge. Ils sont au nombre de quatre, définis par la norme IEC 61851-1. Les deux premiers sont ceux utilisés à la maison.

ModeAmpérage (en A)CourantType de priseBoitier de contrôle de chargeTemps de charge
MonophaséTriphasé
1≤ 16 AJusqu’à 250 VJusqu’à 480 VPrise 2P + T non dédiéeEntre 8 et 12 heures
2≤ 32 APrise 2P + T dédiée ou non dédiée✔️
3Borne de charge (Prise T2 et T3)Entre 1 et 8 heures
4120 AStation de charge (Lieux publics, autoroutes, parkings, etc.)NCEntre 20 et 30 minutes

Pour une charge rapide et efficace, il est conseillé d’utiliser les modes 2 et 3. Le mode 1 est peu efficace et le mode 4 ne concerne que les infrastructures publiques.

La liste des prises en fonction des appareils

Maintenant que vous êtes (presque) un expert en électricité et en réglementation électrique, le moment est venu de s’intéresser aux prises électriques à utiliser en fonction des appareils.

Nous avons dressé dans le tableau ci-dessous une liste d’appareils domestiques présents dans chaque pièce. Par souci de compréhension, nous avons choisi un logement avec un courant en monophasé (230 V).

Par ailleurs, les puissances utilisées sont à titre indicatives et ne sont en aucun cas des moyennes. Pour obtenir un résultat plus personnalisé, n’hésitez pas à jeter un œil sur l’emballage ou la notice d’utilisation de vos appareils, la puissance y est toujours indiquée.

Quelles prises électriques dans la cuisine ?

Rappelons que la cuisine doit avoir au minimum :

  • 6 prises de courant à 10/16 ampères dont 4 en hauteur ;
  • 1 circuit indépendant protégé par un différentiel de 32 ampères pour les plaques de cuisson ;
  • 1 circuit indépendant protégé par un différentiel de 20 ampères pour chaque appareil de type lave-linge, four, etc.
AppareilPuissance (en W)Ampérage (en A)Type de prise
Hotte aspirante150 W0,65 A10 ou 16 A
Réfrigérateur combiné200 W0,87 A
Robot cuisinier1 000 W4,35 A
Grille-pain1 200 W5,21 A
Micro-ondes1 300 W5,65 A
Machine à café1 450 W6,30 A
Lave-vaisselle1 500 W6,52 ACircuit indépendant protégé par un différentiel de 20 A
Four électrique2 500 W10,87 A
Plaque à induction7 350 W31,95 ACircuit indépendant protégé par un différentiel de 32 A
Ampérage de la prise électrique en fonction de l’appareil branché

Quelles prises électriques dans le séjour ?

Dans le séjour, la réglementation impose :

  • 1 prise de courant à 16 ampères ;
  • 1 prise supplémentaire par tranche de 4 m2 ;
  • 1 prise RJ45 ou 1 prise TV et 1 prise téléphone.
AppareilPuissance (en W)Ampérage (en A)Type de prise
Lampadaire60 W0,26 A10 ou 16 A
Console de jeux vidéo125 W0,54 A
Télévision150 W0,65 A
Barre de son440 W1,91 A
Ampérage des prises électriques dans le séjour

Quelles prises électriques dans le bureau ?

Dans le bureau, les appareils sont peu puissants, ce qui limite les contraintes en termes de branchement.

AppareilPuissance (en W)Ampérage (en A)Type de prise
Routeur wifi5 W0,02 A10 ou 16 A
Imprimante10 W (en veille)0,043 A
Écran LED60 W0,26 A
Unité centrale200 W0,87 A
Ampérage des prises électriques dans le bureau

Quelles prises électriques dans la chambre ?

Selon la réglementation, une chambre doit avoir :

  • 3 prises de courant à 16 ampères ;
  • 1 prise RJ45.

Ces prises devront amplement suffire pour les quelques appareils dont vous avez besoin.

AppareilPuissance (en W)Ampérage (en A)Type de prise
Chargeur de téléphone portable5 W0,02 A10 ou 16 A
Radio-réveil10 W0,04 A
Lampe de chevet15 W0,06 A
Radiateur1 050 W4,57 A
Ampérage des prises électriques dans la chambre

Quelles prises électriques dans la buanderie ?

La buanderie concentre souvent beaucoup d’appareils électroménagers énergivores.

AppareilPuissance (en W)Ampérage (en A)Type de prise
Fer à repasser1 600 W6,98 A10 ou 16 A
Sèche-linge2 500 W10,87 A16 A
Lave-linge3 000 W13,04 A
Ampérage des prises électriques dans la buanderie

Quelles prises électriques dans la salle de bains ?

Une salle de bains peut compter quelques appareils électriques puissants. Cette pièce doit impérativement disposer :

  • 1 prise de courant à 16 ampères ;
  • 1 prise à proximité de l’interrupteur d’éclairage.
AppareilPuissance (en W)Ampérage (en A)Type de prise
Rasoir électrique12 W0,05 A10 ou 16 A
Sèche-cheveux2 000 W8,7 A
Sèche-serviettes750 W3,26 A
Ampérage des prises électriques dans la salle de bains

Avec de telles connaissances en la matière, il est temps de vous pencher sur votre contrat d’électricité. Notre comparateur d’offres d’électricité en ligne recense les offres des meilleurs fournisseurs d’électricité sur le marché. Heures pleines/heures creuses, offres d’électricité verte, choisissez le contrat qui vous ressemble le plus en quelques clics !

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?