Choisir.com - Comparez, économisez.
rappel gratuit

La consommation électrique des ampoules

Les lampes sont indispensables pour éclairer son logement. D’après l’Agence de la transition écologique (Ademe), les Français auraient en moyenne 25 points lumineux dans leur habitation, achèteraient 3 lampes et consommeraient entre 325 et 450 kWh par an pour l’éclairage. La consommation d’électricité des ampoules occupe donc 10 à 15 % de la facture d’électricité des ménages français. Il est possible de faire baisser le montant de ses factures d’électricité grâce à quelques gestes simples. Cependant, le choix de ses ampoules est également déterminant, car elles n’ont pas toutes la même consommation d’énergie. Quels sont les différents types d’ampoules sur le marché ? Comment faire son choix ?

Consommation ampoule

Les différents types d’ampoules

Communément, les lampes sont appelées « ampoules ». Toutefois, l’ampoule ne correspond pas réellement à la lampe dans son ensemble, mais uniquement à la partie en verre. Le terme « lampe » est utilisé pour désigner toute source de lumière artificielle. Actuellement, il existe plusieurs types de lampes sur le marché :

  • les tubes néon ou tubes fluorescents : il s’agit de lampes fluorescentes qui prennent la forme de tube en verre. Ce tube est rempli d’un mélange de gaz (argon, mercure, et parfois du néon). Sous l’effet d’une décharge électrique, le mélange s’ionise et produit de la lumière. Si les néons présentent plusieurs avantages, ils ne sont pas écologiques et sont dangereux pour la santé puisqu’ils contiennent du mercure ;
  • les LFC (lampe fluocompacte) ou LBC (lampe basse consommation) : ce type d’ampoules est beaucoup moins gourmand en énergie que les lampes à incandescence classiques et les lampes halogènes. Les LFC ont été inspirées par la technologie des tubes néon. En effet, des tubes fluorescents sont placés dans un petit volume en étant pliés plusieurs fois. Ce type d’ampoule ressemble à une ampoule classique. Cependant, les lampes basse consommation ont une durée de vie moins importante que les lampes LED (environ 8 000 heures). De plus, elles ont souvent une classe énergétique A. Elles sont donc plus gourmandes en électricité que les LED et il est nécessaire de les remplacer plus souvent. Toutefois, leur prix est moins élevé que celui des lampes LED. Les LBC sont donc une bonne option économique ;
  • les LED (light-emitting diode ou diode électroluminescente) : ces lampes fonctionnent grâce à un composant électronique qui peut émettre de la lumière lorsqu’il est traversé par un courant électrique. Une lampe LED est composée de plusieurs LED. Selon l’Ademe, ce type d’ampoule est la meilleure solution pour éclairer son logement. Cependant, comme le prix de ces lampes est plus élevé que celui des autres ampoules, il est indispensable que leur durée de vie soit au moins de 20 000 heures. Leur classe énergétique doit également être A+ ou A++. Cette information est à retrouver sur l’étiquette énergie de la lampe. La majorité des lampes LED sont classées A+. La durée de vie et la classe énergétique de l’ampoule permettent d’assurer que son prix d’achat sera compensé. Attention, toutefois, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) recommande de ne pas utiliser de lumières LED dans les lampes utilisées directement par des enfants (veilleuses, jouets, etc.). En effet, les ampoules LED peuvent représenter un risque pour les yeux des jeunes enfants chez qui le cristallin ne remplit pas encore son rôle de filtre. Il y a donc un risque d’éblouissement lumineux pour les enfants. Les lampes LED comptent également quelques nouveautés :
    • les lampes LED « à filament » : elles ont une très bonne efficacité, avec plus de 100 lumens/W (indiquant la quantité de lumière qu’émet une lampe). Toutefois, leur arrivée récente sur le marché ne permet pas d’avoir le recul nécessaire sur leur durée de vie ;
    • les smartlamps : elles disposent de différentes fonctionnalités, comme la diffusion de musique, le changement de couleur et d’intensité de la lumière. Il est possible de les contrôler depuis un smartphone. Certains de ces luminaires permettent également de diffuser du LiFi, de la WiFi par la lumière. Cependant, ces lampes ne sont pas aussi performantes que des LED classiques ;
    • les OLED (Organic LED) : elles fonctionnent de la même manière que des LED classiques. La lumière est créée grâce à un rayonnement de matériaux semi-conducteurs. Cependant, contrairement au LED, il ne s’agit pas de cristaux, mais d’une chaîne carbonée. La lumière diffère également de celle produite par des lampes LED classiques. En effet, la lumière des OLED est plus diffuse et étendue. Arrivées récemment sur le marché, ces lampes doivent encore prouver leur efficacité qui est limitée par rapport aux autres lampes, avec environ 40 lumens/W. Leur prix est également plus élevé que celui des autres lampes.
Les différentes ampoules – avantages et inconvénients
Type de lampeAvantages Inconvénients
Tube néon– Se décline dans différentes couleurs.
– Sa durée de vie est importante par rapport aux autres types d’ampoules.
– Son efficacité lumineuse est élevée (similaire à celle d’une LED).
– Limite les risques de brûlures ou d’incendies, puisqu’il ne dégage pas de chaleur.
– Les allumages et les extinctions à répétition écourtent sa durée de vie.
– N’est pas écologique puisqu’il contient du mercure.
– Peut être dangereux en cas de bris du tube en verre, du fait de la présence de mercure.
– Émet des UV et des ondes électromagnétiques, pouvant gêner les personnes électrosensibles.
LFC (lampe fluocompacte) – LBC (lampe basse consommation)– Ne consomme pas beaucoup d’électricité.
– Bénéficie d’une bonne durée de vie (jusqu’à 8 000 h).
– Limite les risques de brûlure car ne chauffe pas beaucoup.
– Résiste mal au froid.
– Pas toujours compatible avec les variateurs.
– N’est pas écologique du fait de la présence de mercure, et parfois de plomb.
– Émet des UV et des ondes électromagnétiques, pouvant gêner les personnes électrosensibles.
– Peu résistante en cas de choc.
LED (diode électroluminescente) Classique– Ne consomme pas beaucoup d’électricité.
– Bénéficie d’une grande durée de vie (jusqu’à 40 000 h).
– S’allume instantanément.
– Bonne résistance aux allumages répétés.
– Résistante aux chocs et au froid.
– Limite les risques de brûlure car ne chauffe pas beaucoup.
– Pas toujours compatible avec les variateurs.
– Prix d’achat plus élevé.
– Pourrait présenter un risque pour les yeux des jeunes enfants.
LED (diode électroluminescente) À filamentTrès bonne efficacité.– Pas beaucoup de recul sur leur durée de vie.
– Pourrait présenter un risque pour les yeux des jeunes enfants.
LED (diode électroluminescente) Smartlamps– Différentes fonctionnalités disponibles (musique, intensité lumineuse, couleurs, etc.).
– Se contrôle depuis un smartphone.
– Moins bonne efficacité que les autres lampes.
– Pourrait présenter un risque pour les yeux des jeunes enfants.
LED (diode électroluminescente) OLEDLumière plus diffuse et étendue qu’avec une lampe LED classique.– Efficacité limitée par rapport aux autres modèles.
– Prix élevé.
– Pourrait présenter un risque pour les yeux des jeunes enfants.

Lampes à incandescence et ampoules halogènes interdites à la vente

Les lampes à incandescence et les lampes halogènes ne sont plus fabriquées actuellement. En effet, depuis 2013 et 2018, la fabrication et la vente de ce type d’ampoule ont été interdites. Il existe désormais des lampes plus performantes, les LED et les LFC. La durée de vie d’une lampe halogène est seulement de 2 000 heures et leurs étiquettes énergie indiquent souvent une classe énergétique C ou D. Si ces ampoules ne sont plus fabriquées, il est tout de même possible d’en trouver dans le commerce, puisque les distributeurs peuvent encore écouler leurs stocks.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Quelle est la consommation électrique d’une ampoule ?

Afin de savoir ce que représente le montant de votre consommation d’électricité liée à l’éclairage dans votre logement, il est possible de réaliser un calcul simple :

  • pour obtenir la consommation en kWh sur un an d’une ampoule :

Nombre d’heures d’utilisation x Nombre jours d’utilisation x (Puissance appareil (en Watts)/1 000) = Nombre kWh

Par exemple, pour une ampoule LED d’une puissance de 9 W, utilisée 3 heures par jour et pendant 365 jours : 3 x 365 x (9/1 000) = 9,9 kWh.

  • de manière à connaître le coût de la consommation annuelle de cette ampoule, il est possible de faire le calcul suivant :

Prix du kWh x Consommation (en Watts) = Consommation annuelle

Par exemple, pour une lampe consommant 9,9 kWh/an avec le tarif réglementé de l’électricité en vigueur en janvier 2021 : 0,1558 x 9,9 = 1,54 €.

Le coût de la consommation annuelle de cette ampoule LED est donc de 1,54 €. Afin de connaître le coût de la consommation électrique de son logement pour l’éclairage, il suffit de réaliser ce calcul pour les différentes lampes, en fonction de leur utilisation, et d’additionner leurs consommations annuelles.

Éclairage chaud ou froid : lequel est le plus économique ?

Les ampoules se différencient par leur température de couleur exprimée en kelvin (K) :• blanc chaud : de 2 700 à 3 300 K ;• blanc neutre : de 3 300 à 5 300 K ;• blanc lumière du jour : au-dessus de 5 300 K.À savoir : la couleur de l’éclairage n’a pas réellement d’incidence sur la consommation. Toutefois, pour une puissance similaire (en Watts), l’efficacité lumineuse d’une ampoule à teinte froide sera plus importante que celle d’une ampoule à teinte chaude.

Comment choisir une ampoule ?

Il existe de nombreux modèles d’ampoule en magasin et il peut être difficile de faire son choix. Pour comparer les différentes lampes, vous pouvez vous reporter aux informations présentes sur l’emballage du produit :

  • la puissance : exprimée en watts ;
  • l’équivalence en watts avec une lampe à incandescence ;
  • le flux lumineux : exprimé en lumens par watts. Plus le nombre de lumens est élevé, plus l’efficacité lumineuse est importante ;
  • la température de couleur : exprimée en kelvins ;
  • la durée de vie en heures ;
  • le nombre de cycles d’allumage et d’extinction possible ;
  • le temps nécessaire pour obtenir 60 % du flux lumineux ;
  • les dimensions de l’ampoule en mm ;
  • le type de douille ;
  • la comptabilité ou non avec un variateur ;
  • la quantité de mercure (Hg) : dans le cas où la lampe en contient ;
  • l’étiquette énergie : elle indique la classe énergétique de la lampe sur une échelle allant de E (pour les plus énergivores) à A (A+, A++ et A+++) pour les plus performantes.

Étiquette énergie : des changements d’ici mars 2021

L’étiquette énergie doit être modifiée à partir du 1er mars 2021. Ce changement a pour objectif de donner des informations plus claires aux consommateurs. L’échelle utilisée actuellement, comprise entre E et A, va devenir une échelle allant de G à A. Les mentions A+, A++ et A+++ doivent également disparaître. Un QR code sera aussi présent sur les nouvelles étiquettes énergies afin d’obtenir des informations supplémentaires sur le produit. Dans un premier temps, les nouvelles étiquettes ne concerneront que les lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, réfrigérateurs, lampes et dispositifs d’affichage électronique (téléviseurs et ordinateurs). D’ici 2030, ces étiquettes énergie seront étendues à tous les produits électroménagers.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop chère ?

faire une simulation

Avec les ampoules à incandescence, l’élément auquel se reporter était la puissance (en watts). Désormais, ne vous reportez plus aux watts. En effet, avec les lampes à basse consommation et les LED, il est plus important de se reporter aux lumens (lm). Il s’agit de l’unité de flux lumineux, qui permet de savoir quelle est la quantité de lumière émise par la lampe. Avec les lampes fluocompactes et les LED, plus les lumens sont élevés, plus le flux lumineux est important.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous les équivalences entre la puissance d’une lampe à incandescence et le flux lumineux des LED et LFC :

Équivalence entre la puissance d’une lampe à incandescence et le flux lumineux des LED ou des LFC
Puissance d’une lampe à incandescence (en watts)1525406075100150200

Flux lumineux indicatif (en lumens) pour obtenir une lumière équivalente

1302404407509901 4202 2903 220
Sources : Ademe

Comment réduire la consommation de ses ampoules ?

Les consommateurs peuvent faire baisser la consommation d’électricité liée à l’éclairage de leur logement de deux manières : en réduisant leur consommation d’énergie et en payant moins cher leur électricité.

Consommer moins d’électricité avec son éclairage

De simples gestes au quotidien peuvent permettre de réduire de manière significative le montant de ses factures d’électricité. Il est très simple de faire baisser la consommation des ampoules grâce à quelques astuces :

  • pensez à éteindre la lumière quand vous sortez d’une pièce ;
  • utilisez la lumière naturelle au maximum : en gardant les rideaux et volets ouverts et en optant pour des peintures claires pour vos murs, il est possible de gagner en luminosité. Ainsi, vous pouvez profiter d’une lumière gratuite plus longtemps ;
  • supprimez les éclairages non essentiels : des LED décoratives sont, parfois, intégrées dans certains meubles. Il peut être intéressant de les retirer afin d’éviter le suréclairage ;
  • choisissez des abat-jour de couleur claire : la lumière produite par l’ampoule sera mieux diffusée dans la pièce ;
  • pensez à dépoussiérer régulièrement vos lampes : afin que la poussière ne gêne pas la bonne diffusion de la lumière dans la pièce.

Pensez à recycler vos lampes usagées

Les lampes fluocompactes et à LED contiennent des déchets dangereux. Les LFC contiennent notamment du mercure et sont recyclables à 93 %. Les lampes LED contiennent également des déchets dangereux, ainsi que certains matériaux rares qu’il est important de recycler. Il est donc essentiel de penser à rapporter ses ampoules usagées à la déchetterie ou dans un point de collecte. Lors du recyclage, le verre est recyclé, ainsi que le mercure qui est également régénéré. Les autres éléments en métal qui composent la lampe sont également recyclés.

Changer de fournisseur d’énergie pour payer moins cher

Les consommateurs peuvent réaliser des économies sur leur facture d’électricité en payant un prix du kWh moins cher.

L’ouverture du marché de l’énergie en 2007 a permis aux consommateurs de faire le choix de leur fournisseur d’énergie. En effet, il est désormais possible de changer de fournisseur et de profiter de tarifs avantageux en choisissant les offres des fournisseurs alternatifs. Les fournisseurs alternatifs, concurrents des fournisseurs historiques d’électricité et de gaz naturel, EDF et Engie (ex-GDF Suez), commercialisent des offres avec des remises sur le prix du kWh et/ou de l’abonnement.

Le changement de fournisseur est une démarche simple, rapide et gratuite qui peut permettre de réduire significativement le montant de ses factures de gaz et/ou d’électricité. De plus, les contrats d’énergie sont sans engagement de durée. Le consommateur peut donc changer de fournisseur d’énergie à tout moment.

Comment choisir son fournisseur d’énergie ?

Un comparateur d’électricité en ligne peut vous aider à comparer les offres et à trouver le fournisseur le plus adapté selon vos besoins.

Découvrez dans le tableau ci-dessous le prix du kWh pour quelques offres d’électricité compétitives en 2021 :

Fournisseurs alternatifs VS fournisseur historique – Comparaison des prix du kWh en option Base selon la puissance souscrite (janvier 2021)
Puissance souscrite (en kVA)EDF – Tarif Bleu TotalEnergies – Offre Online Engie – Offre Elec Energie garantie 2 ans Happ-e by Engie – Offre Classique
30,1558 €0,1442 €0,1633 €0,1558 €
60,1453 €
90,1599 €0,1478 €0,1676 €0,1490 €
12
15
18
24
30
36

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?