Choisir.com - Comparez, économisez.

La Contribution tarifaire d’acheminement (CTA) du gaz naturel

Les différentes taxes et contributions représentent aujourd’hui un quart de la facture de gaz naturel des ménages. Parmi elles figure la Contribution tarifaire d’acheminement (CTA), créée en 2005 au moment de l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence et de la privatisation du fournisseur historique GDF. La CTA est appliquée à tous les consommateurs (particuliers et professionnels) et a vocation à participer au financement des retraites des anciens salariés du secteur des industries de l’énergie. Cadre réglementaire, montant, mode de calcul, révision, etc. : Choisir.com vous dit tout sur la Contribution tarifaire d’acheminement du gaz naturel.

CTA gaz naturel

Contribution tarifaire d’acheminement du gaz : de quoi parle-t-on ?

Pour le client final (le consommateur), la notion de « prix du gaz » recouvre différentes composantes :

  • les coûts de fourniture du gaz naturel (approvisionnement, frais de gestion et marge du fournisseur) ;
  • les coûts de stockage (frais liés aux infrastructures) ;
  • les coûts d’acheminement, qui intègrent le transport et la distribution de l’énergie ;
  • les taxes sur le gaz naturel, dont la Contribution tarifaire d’acheminement.

Les textes de loi qui encadrent la Contribution tarifaire d’acheminement

La fiscalité appliquée aux produits gaziers est actuellement encadrée par :

La fiscalité des gaz naturels en pleine recodification

Les pouvoirs publics ont souhaité simplifier et rationaliser la fiscalité sur les biens et services en consolidant, au sein d’un code unique, des dispositions fiscales auparavant intégrées dans de nombreux textes différents. C’est l’objet de l’ordonnance n° 2021-1843 du 22 décembre 2021 portant partie législative du Code des impositions sur les biens et services. Depuis janvier 2022, l’accise perçue sur le gaz relève donc du nouveau Code des impositions sur les biens et services, et non plus du Code des douanes comme c’était le cas jusqu’alors.

La CTA est entrée en vigueur le 1er janvier 2005, suite à la promulgation de la loi n° 2004-803 du 9 août 2004 relative au service public de l’électricité et du gaz et aux entreprises électriques et gazières (article 18). Deux décrets en précisent les modalités :

Le taux de la Contribution tarifaire d’acheminement est fixé par arrêté ministériel. Celui déterminant le taux actuel est l’arrêté du 20 juillet 2021 relatif aux taux de la contribution tarifaire sur les prestations de transport et de distribution d’électricité et de gaz naturel, entré en vigueur le 1er août 2021.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Collecte de la CTA : pour quelle finalité ?

L’article 18 de la loi du 9 août 2004 dispose que la Contribution tarifaire d’acheminement est instituée « au profit de la Caisse nationale des industries électriques et gazières ».

Qu’est-ce que la Caisse nationale des industries électriques et gazières ?

La Caisse nationale des industries électriques et gazières (CNIEG) est l’organisme chargé de gérer le régime de retraite spécifique des industries électriques et gazières.

Comme la CTA, la CNIEG est créée par la loi du 9 août 2004, dans son article 16 : « À compter du 1er janvier 2005, le fonctionnement du régime d’assurance vieillesse, invalidité, décès, accidents du travail et maladies professionnelles des industries électriques et gazières […] est assuré par la Caisse nationale des industries électriques et gazières. Elle est chargée de verser aux affiliés les prestations en espèces correspondantes […] et de recouvrer et de contrôler la contribution tarifaire. ».

En d’autres termes, la CTA a vocation à financer une partie des retraites des salariés issus du secteur de l’industrie de l’énergie. Notons que cela concerne uniquement les droits acquis à la retraite jusqu’au 31 décembre 2004 (ceux acquis après cette date étant financés par le régime général des retraites).

Qui est concerné ?

À ce jour, sont concernés environ 180 000 retraités bénéficiaires d’une pension de la branche vieillesse de la CNIEG, qui sont donc des anciens actifs rattachés à la branche professionnelle des Industries électriques et gazières (IEG).

Cette branche des IEG regroupe l’ensemble des entreprises exerçant une activité de production, de transport, de distribution, de commercialisation et de fourniture d’énergie, notamment :

  • le gestionnaire du réseau de distribution de gaz naturel GRDF ;
  • le réseau de transport de gaz naturel GRTgaz ;
  • le fournisseur historique de gaz Engie (ex-GDF) ;
  • le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis ;
  • le réseau de transport d’électricité (RTE) ;
  • le fournisseur historique d’électricité EDF ;
  • les producteurs ou producteurs-distributeurs de gaz et d’électricité indépendants ;
  • les entreprises locales de distribution de gaz et d’électricité (ELD).

Qui paie la CTA gaz et comment est-elle collectée ?

Tous les abonnés ayant souscrit un abonnement au gaz naturel doivent s’acquitter de la Contribution tarifaire d’acheminement :

  • clients particuliers ;
  • clients professionnels ;
  • collectivités locales.

Son montant est directement reporté sur leur facture d’énergie et dispose d’une ligne distincte dans la partie « Taxes et contributions » (une obligation de transparence datant de 2010).

Notons que la nature du contrat gaz souscrit (tarif réglementé de vente du gaz ou offre à prix de marché) n’a pas d’influence sur la redevabilité du souscripteur en matière de CTA.

Dans la majorité des cas, la Contribution tarifaire d’acheminement est collectée par les fournisseurs de gaz auprès de leurs clients. Pour les gros consommateurs (industries et grandes entreprises) qui disposent d’un contrat d’acheminement distinct, elle est directement collectée par les gestionnaires des réseaux publics de transport ou de distribution.

La CTA est ensuite reversée chaque mois ou chaque trimestre à la Caisse nationale des industries électriques et gazières. Elle rapporte à l’organisme près d’1,6 milliard d’euros par an (données 2019), ce qui permet de financer près d’un tiers des droits retraite, les deux tiers restants étant financés grâce aux cotisations des salariés de la branche IEG toujours en activité.

Les abonnés à l’électricité paient également la Contribution tarifaire d’acheminement

La CTA concerne également l’ensemble des consommateurs ayant souscrit un contrat d’électricité. Si elle est collectée aux mêmes fins, son mode de calcul est en revanche différent.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

CTA gaz : mode de calcul, montant et évolution

La Contribution tarifaire d’acheminement s’applique sur la part fixe du contrat de gaz naturel : l’abonnement. Son montant est donc identique tous les mois.

Comment est calculée la Contribution tarifaire d’acheminement du gaz naturel ?

Le montant de la CTA sur le gaz naturel correspond à un pourcentage du tarif d’utilisation des réseaux de transport et de distribution du gaz naturel hors taxes dont est redevable l’abonné, aussi appelé « quote-part distribution client ».

Quel est le taux actuel de la CTA gaz et qui le détermine ?

Le taux de la CTA est fixé après recommandation de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) par arrêté ministériel conjoint :

  • du ministère de la Transition écologique ;
  • du ministère de l’Économie, des finances et de la relance ;
  • et ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion.

Ce pourcentage est le même pour tous les fournisseurs de gaz. Il varie uniquement selon que l’installation concernée est directement raccordée au réseau de transport (sans passer par le réseau de distribution) ou qu’elle est raccordée au réseau de distribution de gaz.

L’arrêté du 20 juillet 2021 a fixé les taux de la CTA à :

  • 4,71 % pour les installations directement raccordées au réseau de transport du gaz ;
  • et 20,80 % supplémentaires pour les installations raccordées au réseau de distribution du gaz (c’est le cas pour tous les clients particuliers).

Bon à savoir

L’immense majorité des installations de gaz est raccordée au réseau de distribution GRDF (ou à celui d’une ELD telle que Régaz, R-GDS, GreenAlp ou Vialis), lui-même alimenté en amont par le réseau de transport. C’est le cas des sites résidentiels et de la plupart des sites professionnels (petites et moyennes entreprises). Seules quelques installations très énergivores (grandes entreprises, industries ou encore certaines collectivités) sont directement reliées au réseau de transport GRTgaz, sans passer par le réseau de distribution. Elles bénéficient à ce titre d’un taux de CTA moins élevé que les entreprises de taille plus modeste et les particuliers.

La formule de calcul de la CTA pour un client particulier

Au préalable, précisons que le mode de calcul de la CTA gaz a été modifié au printemps 2021 avec la parution du décret n° 2021-661 du 27 mai 2021 portant diverses dispositions d’adaptation des règles relatives à la contribution tarifaire sur les prestations de transport et de distribution d’électricité et de gaz naturel.

Objectif du nouveau texte : simplifier et harmoniser les montants de la CTA acquittés par les consommateurs, indépendamment du choix de leur fournisseur.

En effet, avant cette modification, le montant de la Contribution tarifaire d’acheminement était calculé à partir d’un coefficient de proportionnalité propre à chaque fournisseur (celui-ci était fonction de son portefeuille client et de ses conditions d’approvisionnement). Cette méthodologie pouvait induire un montant de la CTA légèrement différent d’un opérateur à l’autre pour un abonnement similaire. Depuis la parution du décret, ce coefficient de proportionnalité est déterminé à l’échelle nationale : il est donc le même pour tous les clients gaz.

Comment le coefficient de proportionnalité est-il déterminé ?

La formule de calcul est la suivante :

Coefficient de proportionnalité = [Quote-part transport de l’ensemble des clients français raccordés à un réseau de distribution] / [Quote-part distribution de l’ensemble des clients français raccordés à un réseau de distribution]

Depuis le 1er juillet 2021, le coefficient de proportionnalité est fixé à 83,29 %.

Ceci établi, revenons au calcul de la CTA :

Pour un client résidentiel rattaché au réseau de distribution du gaz, la CTA gaz est composée de deux éléments :

  • une part « CTA transport » ;
  • une part « CTA distribution ».

La part « CTA transport » est calculée comme suit :

CTA transport = [Quote-part distribution du client] x [Coefficient de proportionnalité] x [Taux de la CTA pour les prestations de transport de gaz naturel]

Soit, à ce jour :

CTA transport = [Quote-part distribution du client] x 83,29 % x 4,71 %

La part « CTA distribution » est calculée comme suit :

CTA distribution = [Quote-part distribution du client] x [Taux de la CTA pour les prestations de distribution de gaz naturel]

Soit, à ce jour :

CTA distribution = [Quote-part distribution du client] x 20,80 %

En finalité, le montant total de la CTA facturé à un client résidentiel est donc calculé ainsi :

CTA gaz = [Quote-part distribution du client] x (83,29 % x 4,71 % + 20,80 %)

À noter : la quote-part distribution du client apparaît le plus souvent au dos de votre facture sous le vocable « tarif d’acheminement », qui est l’une des principales composantes du montant total de votre abonnement (la partie fixe de votre facture). Si cette information n’apparaît pas sur votre facture, n’hésitez pas à solliciter votre fournisseur afin qu’il vous la transmette, il y est tenu.

La quote-part distribution est définie par la loi du 9 août 2004 comme étant « la quote-part hors taxes des tarifs d’utilisation des réseaux de transport et de distribution, liée au soutirage et indépendante de la consommation effective ». Le décret du 14 février 2005 en précise la composition.

Bon à savoir

Depuis 2009, la CTA pour le gaz naturel est soumise à la TVA au taux réduit de 5,5 %.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre gaz trop cher ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture de gaz

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

calculez vos économies vous préférez être rappelé ?

Les évolutions du taux de la CTA gaz depuis sa création

La Contribution tarifaire d’acheminement pour le gaz naturel a très peu évolué depuis sa création. Elle reste inchangée depuis 2013 (en effet, lors de la dernière révision des taux au 1er août 2021, seuls les taux de la CTA électricité ont évolué).

Installations directement raccordées au réseau de transport de gaz naturelInstallations raccordées au réseau de distribution de gaz naturel
Sites concernés• Industries
• Grandes entreprises
• Collectivités
• Particuliers
• Petites entreprises
• Moyennes entreprises
De 2004 à 20135,30 %15,70 % supplémentaires
Depuis 20134,71 %20,80 % supplémentaires
Évolutions de la CTA gaz depuis sa création

Les autres taxes sur le gaz naturel

D’après la Commission de régulation de l’énergie, la Contribution tarifaire d’acheminement représente 2 % de la facture totale de gaz naturel des ménages (d’après les tarifs réglementés de vente en vigueur au 31 mars 2022).

Mais elle n’est pas la seule taxe à peser sur leur budget énergétique : les consommateurs doivent également s’acquitter de la TICGN et de la TVA.

La Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN)

La Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) est, comme son nom l’indique, une taxe spécifique à cette énergie. Si elle est applicable uniquement aux professionnels lors de sa création en 1986, les consommateurs particuliers doivent aussi s’en acquitter depuis 2014.

Depuis le 1er janvier 2022, elle est collectée pour le compte de la direction générale des finances publiques (avant cette date, elle était collectée le compte du Service des douanes).

Son montant est réévalué chaque année et s’élève aujourd’hui à 0,00841 € par kilowattheure (kWh) : pour les clients, il est donc fonction du volume de gaz consommé et variable d’un mois à l’autre.

Notons que depuis 2014, la TICGN a été multipliée par six. Cette hausse spectaculaire s’explique notamment par le fait qu’elle a absorbé deux autres taxes en 2016 :

La Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Comme la majorité des biens et services, le gaz naturel n’échappe pas à la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Elle est collectée par les fournisseurs d’énergie puis reversée au budget de l’État et participe au financement de tous les aspects de la dépense publique.

La TVA s’applique sur l’ensemble des composantes de la facture de gaz : abonnement, consommation, mais aussi taxes.

Son taux est de :

  • 5,5 % sur le coût de l’abonnement (CTA comprise) ;
  • 20 % (taux plein) sur le coût des consommations (TICGN comprise).

Pourquoi l’abonnement de gaz naturel bénéficie-t-il d’un taux de TVA réduit ?

Sur votre facture, l’abonnement est fixe et facturé chaque mois, que vous consommiez ou non de l’énergie. À ce titre, il est considéré par l’État comme une dépense contrainte ou de « première nécessité » et bénéficie donc d’un taux de TVA réduit à 5,5 %.

Que représentent les taxes dans la facture de gaz naturel ?

Les trois taxes et contributions pèsent un quart de la facture totale de gaz, comme en témoigne le graphique suivant, établi d’après les données fournies par la CRE au 31 mars 2022 pour un contrat aux tarifs régulés (TRV).

prix du gaz naturel composition

On peut constater que c’est la TVA qui représente la charge la plus lourde (15 %), suivie par la TICGN (8 %). La CTA – nous l’avons évoqué précédemment – pèse seulement 2 % de la facture totale des ménages.

À noter toutefois : ces données ne sont pas tout à fait représentatives des réalités du marché, le gouvernement ayant à l’automne 2021 gelé les tarifs réglementés de vente pour faire face à l’envolée des prix. Sans ce dispositif appelé « gel tarifaire » ou « bouclier tarifaire », la répartition des différentes composantes de la facture de gaz aurait été légèrement différente, comme on peut le constater sur graphique suivant :

composition prix gaz naturel hors gel tarifaire

Comment limiter son budget gaz ?

Il n’est pas possible d’agir sur le montant des taxes et contributions qui nous sont facturées (notamment pour la CTA, dont le montant est fixe et indépendant de notre consommation).

Pour faire baisser la facture de gaz, trois solutions existent :

  • réduire sa consommation en limitant le gaspillage énergétique grâce à l’adoption de gestes et habitudes plus respectueux de l’environnement ;
  • réaliser des travaux de rénovation énergétique avec, à la clé, un logement mieux isolé et moins énergivore ;
  • changer de fournisseur de gaz naturel et souscrire une offre gaz moins chère. Comment ? En comparant les offres d’énergie et en se faisant accompagner gratuitement par un expert Choisir.com. Contactez-nous au 09 74 59 19 97. C’est sans engagement !

Autres questions fréquentes sur le même sujet :

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation