Choisir.com - Comparez, économisez.
09 71 07 14 93 rappel gratuit

Comment choisir son fournisseur d’électricité en 2022 ?

L’apparition de fournisseurs alternatifs d’électricité en France permet aux consommateurs de faire baisser leurs factures, mais il faut pour cela choisir de manière avisée. Le développement de nombreuses offres différentes a largement complexifié le choix pour les particuliers. Tour d’horizon de tous les critères à prendre en compte pour trouver l’offre qui convient le mieux.

choisir fournisseur electricite

Peut-on choisir son fournisseur d’électricité ?

Depuis l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie en 2007, les Français sont libres de choisir leur fournisseur d’électricité parmi la trentaine d’opérateurs actuellement en activité. Il est désormais possible de :

Les démarches du changement de fournisseur d’électricité ont d’ailleurs été simplifiées : il suffit de souscrire une offre avec un nouveau fournisseur et celui-ci s’occupe de faire transférer le dossier. Il n’est donc pas nécessaire de résilier son contrat d’électricité en cours. De plus, ce changement est gratuit, sans coupure d’électricité et la qualité de l’alimentation reste la même. Attention toutefois, ce n’est pas le cas pour le déménagement du contrat d’électricité : la démarche est différente lorsqu’il s’agit d’un changement de domicile.

Choix du fournisseur d’électricité, locataire ou propriétaire ?

Dans la grande majorité des cas, le choix du fournisseur d’électricité et l’ouverture du compteur électrique doivent être gérés par l’occupant du logement, c’est-à-dire le locataire si le bien est loué. La seule exception concerne les logements dont le contrat de location précise que l’électricité est incluse dans les charges mensuelles, mais ce cas de figure (appelé refacturation d’électricité) est relativement rare.

Service gratuit

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre électricité trop chère ?

Nos experts énergie calculent pour vous les économies que vous pourriez faire sur votre facture d’électricité

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?

Offre de marché ou tarif réglementé, que choisir ?

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et jusqu’en 2007, le secteur de l’énergie en France était très fortement nationalisé. Pour l’électricité, il existait un acteur unique sur la grande majorité du territoire : EDF. Cette entreprise publique était en charge de la production et la distribution de l’électricité et facturait tous ses clients selon une grille tarifaire décidée au niveau national. Suite à l’ouverture du marché, il a été décidé de conserver un prix « officiel » de l’électricité, c’est ce que l’on appelle le tarif réglementé de vente, souvent abrégé TRV. Tous les autres contrats d’électricité proposés à la vente sont des offres de marché : leurs prix sont fixés librement. Pour faire le bon choix entre tarif réglementé et offre de marché, il est essentiel de comprendre leurs différences.

Tarif réglementé de vente de l’électricité

Le TRV, ou Tarif Bleu EDF, est une offre qui ne peut être commercialisée que par le fournisseur historique d’électricité EDF et certaines Entreprises locales de distribution, ce qui simplifie le choix du fournisseur d’électricité pour les consommateurs souhaitant souscrire cette offre. Les prix pratiqués dans le cadre de ce contrat sont calculés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) sur la base des coûts de production et d’approvisionnement, d’acheminement et de distribution de l’électricité. La révision des prix peut avoir lieu jusqu’à deux fois par an, en février et en août. Le gouvernement, généralement le ministre en charge de l’Économie ou celui chargé de l’Énergie, peut s’opposer à cette décision, par exemple pour limiter une hausse trop abrupte. C’est ce qu’il s’est passé lors de l’augmentation de 4 % du prix de l’électricité en février 2022, alors que la proposition de la CRE était de 44,5 % ; cette décision est souvent qualifiée de « bouclier tarifaire », autrement dit de protection contre une évolution du marché très défavorable aux consommateurs. S’il ne souhaite pas contester la décision, le nouveau tarif réglementé de vente de l’électricité est annoncé par décret.

Le tarif réglementé est disponible pour toutes les puissances de compteur pour particuliers (de 3 à 36 kVA) et il existe actuellement quatre options tarifaires distinctes :

  • l’option tarifaire Base avec un prix du kilowattheure (kWh) d’électricité constant tout au long de la journée ;
  • l’option Heures Pleines Heures Creuses avec deux prix du kWh chaque jour, 16 heures pleines un peu plus chères qu’en Base et 8 heures creuses moins chères qu’en Base. Les heures creuses sont assignées aléatoirement et consistent en une, deux ou trois plages horaires entre 12 h et 17 h et 20 h et 8 h ;
  • l’option tarifaire Tempo combine le système des heures creuses (de 22 h à 6 h pour cette option) avec des tarifs journaliers (jours blancs peu chers, jours bleus dont le tarif est moyen et jours rouges très chers). C’est donc un total de six prix du kWh différents qui s’appliquent ;
  • l’option EJP n’est plus commercialisée depuis 1998, mais les clients ayant souscrit par le passé en bénéficient toujours s’ils n’ont pas changé d’offre depuis. Ce tarif consiste en un prix réduit 343 jours par an et 22 jours EJP où l’électricité est très chère. Il n’y a pas d’option Heures Pleines Heures Creuses incluse dans cette offre.

Les entreprises ont longtemps profité de tarifs réglementés dédiés, mais la fin des tarifs réglementés de l’électricité pour les professionnels a commencé en 2016 (Tarif Jaune et Tarif Vert) et s’est terminée en 2021 avec la suppression du Tarif Bleu Professionnel.

Qu’est-ce qu’une entreprise locale de distribution ?

Avant la Seconde Guerre mondiale, la gestion de l’approvisionnement en électricité se faisait au niveau local par le biais d’entreprises indépendantes implantées sur tout le territoire. Au sortir du conflit, certaines de ces entreprises n’ont pas souhaité se joindre le nouvel acteur national EDF, c’est ce que l’on appelle aujourd’hui les Entreprises locales de distribution, ou ELD. Elles sont environ 140 en France et la plupart d’entre elles peuvent également proposer le tarif réglementé de l’électricité à leurs clients. Le cas particulier du changement de fournisseur dans une zone ELD est détaillé au bas de cet article.

Tarif de marché pour l’électricité

Les offres d’électricité de marché sont donc tous les contrats qui ne sont pas au tarif réglementé. En théorie, tous les fournisseurs d’électricité peuvent commercialiser ce qu’ils souhaitent, même le fournisseur historique obligé de commercialiser le TRV. Cela signifie qu’il existe aujourd’hui des offres de marché EDF. Les fournisseurs sont donc libres d’établir leurs propres tarifs, d’inventer leurs options tarifaires (comme les Heures Super Creuses de TotalEnergies), de proposer des services complémentaires, etc.

Dans les faits, on constate tout de même que les offres de marchés se rangent dans cinq catégories distinctes :

  • les offres à prix indexé sur le tarif réglementé. Les fournisseurs s’engagent à suivre les mêmes évolutions que le TRV, à la hausse comme à la baisse, souvent avec un pourcentage de réduction sur le prix du kWh HT par rapport au Tarif Bleu ;
  • les offres à prix fixe sur 1, 2 voire 3 ans dont le prix du kWh HT est bloqué pendant toute la durée du contrat. Certains fournisseurs prévoient une révision du prix à la baisse à­ chaque date d’anniversaire du contrat si le TRV a diminué dans l’année précédente ;
  • les offres d’électricité à prix indexé sur les marchés de gros (notamment l’Epex Spot) dont le prix varie selon les cours de l’électricité sur le mois. Moins populaires que les précédentes, elles obligent les consommateurs à s’impliquer quotidiennement pour consommer au meilleur moment et les tarifs ont tendance à augmenter en hiver et à diminuer l’été ;
  • les offres à tarification dynamique dont le prix fluctue tous les jours et toutes les heures en fonction des cours de l’électricité sur les marchés de gros. Elles requièrent elles aussi une grande flexibilité de la part des personnes souscrivant ce type de contrat ;
  • les offres Linky qui impliquent une option tarifaire spéciale. Rendues possibles grâce au déploiement du compteur communicant Linky, leur prix du kWh peut être indexé sur le TRV ou les marchés de gros ou fixé librement. Elles apportent de nombreuses alternatives, par exemple avec :
    • de l’électricité moins chère le week-end et parfois les jours fériés avec EDF, Engie ou Ohm Énergie ;
    • un tarif préférentiel le week-end et un jour par semaine avec EDF ;
    • des offres dédiées aux propriétaires de véhicules électriques avec Engie ;
    • des prix plus bas en été avec Ohm Énergie ;
    • des heures creuses à un tarif très avantageux la nuit avec TotalEnergies ;
    • etc.

Aujourd’hui, le TRV reste un point de comparaison utile entre toutes les offres. Cependant, une éventuelle fin progressive du tarif réglementé de l’électricité des particuliers et une préoccupation grandissante concernant la transition écologique ont plutôt tendance à favoriser les offres à tarification dynamique. Elles sont plébiscitées par les pouvoirs publics et depuis le 1er janvier 2022, il est obligatoire pour tous les fournisseurs d’énergie de plus de 200 000 clients d’en commercialiser une. D’un autre côté, la hausse actuelle des prix de l’électricité ne leur est pas favorable. Il sera intéressant de voir quel tarif de l’électricité devient la norme dans les années à venir.

Quelles sont les taxes sur l’électricité ?

Les taxes sur l’électricité sont un sujet de taille pour les consommateurs : elles représentent environ 30 % de la facture annuelle. La bonne nouvelle, c’est qu’elles ont le même taux pour tous les fournisseurs, quelle que soit l’offre choisie. Inutile donc de creuser de ce côté pour faire des économies sur les factures d’électricité.

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation

Comment trouver un fournisseur d’électricité moins cher ?

Lorsque l’objectif est de payer l’électricité moins cher, il est généralement conseillé de choisir une offre de marché, mais il est important de ne pas souscrire n’importe laquelle : certaines reviennent encore plus cher que le tarif réglementé. La manière la plus simple d’identifier le meilleur contrat d’électricité pour faire des économies est d’utiliser un comparateur des fournisseurs d’électricité en ligne. Cet outil permet d’obtenir une estimation des consommations annuelles et de faire une simulation des tarifs à l’année de chaque prestataire.

Pour les consommateurs qui souhaitent dresser un comparatif des fournisseurs d’électricité pour savoir que choisir, le prix de l’électricité dépend de deux facteurs :

  • le prix du kilowattheure (kWh) d’électricité. Attention, pour une option tarifaire autre que Base, il faut comparer tous les tarifs entre eux. De plus, il faut prendre en compte les conditions d’évolution future de ce prix pour s’assurer d’être gagnant dans la durée ;
  • l’abonnement électrique est un montant fixe qui apparaît sur la facture tous les mois. Il est essentiel de comparer le montant de l’abonnement d’un fournisseur à un autre, car certains opérateurs ont tendance à mettre en avant un prix du kWh attractif (moins cher que le TRV) sans préciser que l’abonnement est quant à lui bien plus onéreux.

Les grilles tarifaires des offres pour particuliers sont en ligne sur les sites internet de chaque fournisseur, il est donc techniquement possible pour n’importe qui de faire ses propres estimations et calculs. Mais avec une trentaine de fournisseurs et plusieurs offres chacun, la tâche devient vite complexe. Pour se faire accompagner par un professionnel, il est conseillé d’appeler un expert énergie Choisir.com (appel gratuit sans obligation d’achat).

Comment faire baisser les factures d’électricité ?

Souscrire un contrat d’électricité moins onéreux est une bonne solution pour réaliser des économies. En parallèle, les travaux de rénovation énergétique permettent de faire diminuer la quantité d’énergie consommée, en particulier pour des logements mal isolés : l’énergie la moins chère reste celle que l’on ne consomme pas.

Choisir son fournisseur d’électricité verte

Il est désormais possible de consommer de l’électricité verte, c’est-à-dire produite à partir de ressources renouvelables, sans changements dans l’installation électrique. En effet, 70 % des offres proposées en France sont aujourd’hui des contrats d’électricité verte. Pourtant, il n’est pas possible de contrôler le chemin que parcourt l’électricité après son injection sur le réseau de distribution. Pour permettre la commercialisation de ces nouveaux contrats, un dispositif spécial a été mis en place : les garanties d’origine (GO).

Les garanties d’origine de l’électricité sont un système permettant d’assurer que l’énergie achetée par un fournisseur pour ses offres vertes a bel et bien été produite à partir d’énergies renouvelables. L’idée derrière cette invention est excellente, mais plusieurs failles existent :

  • l’électricité verte associée aux GO achetées par les fournisseurs n’est pas injectée sur le réseau au moment où les souscripteurs d’une offre verte consomment. Ce mécanisme ne participe donc pas à améliorer l’équilibrage du réseau en tenant compte de l’essor des énergies renouvelables intermittentes (énergie éolienne et énergie solaire notamment) ;
  • les fournisseurs peuvent acheter leurs GO à n’importe quel producteur en Europe. Celles-ci n’ont donc pas d’influence notable à l’échelle nationale et encore mois au niveau local ;
  • seules les centrales électriques ne profitant plus de soutiens financiers publics peuvent vendre des GO. Or, les installations de production sont déjà amorties lorsque les aides cessent, les GO ne participent donc pas à développer de nouveaux projets ;
  • ces offres vertes peuvent laisser penser aux consommateurs que la transition vers une consommation entièrement renouvelable est en bonne marche, presque achevée. Elles invisibilisent l’urgence d’investir massivement dans la production et le stockage de l’énergie.

De plus, certains fournisseurs proposent des offres « décarbonées » pour attirer des clients soucieux de réduire leur empreinte carbone, mais l’électricité ainsi achetée provient principalement du parc nucléaire français qui fournit toujours près de 70 % de l’électricité du pays. Ces offres reviennent donc à vendre plus cher l’électricité habituellement achetée et injectée sur le réseau en prétendant qu’elle est plus verte : c’est ce que l’on appelle du greenwashing. En effet, rappelons que l’énergie nucléaire n’est absolument pas verte, même s’il est vrai qu’elle ne rejette que très peu de gaz à effet de serre (GES).

Souscrire un contrat « vert » (ou présenté comme tel par le fournisseur) n’est donc pas une garantie de participer activement à la transition écologique, et il est conseillé de se renseigner sur l’implication réelle du fournisseur envisagé. Bien sûr, cette tâche peut être longue et complexe et peu de particuliers ont le temps et l’envie de la réaliser. Pour accompagner les consom’acteurs dans leur démarche verte, l’ADEME (Agence de la transition écologique) a créé le label VertVolt pour identifier les offres d’électricité les plus vertes. Celui-ci est attribué aux fournisseurs les plus verts et distingue les acteurs « engagés » d’une part (s’approvisionnent chez des petits producteurs français) et les opérateurs « très engagés » d’autre part (électricité de petits producteurs français et d’installations à gouvernance partagée).

Pour obtenir un accompagnement personnalisé et trouver le meilleur fournisseur d’électricité verte pour votre logement, l’idéal est de contacter un conseiller énergie Choisir.com. Ce service est fiable, gratuit, sans obligation d’achat et tous les contrats pour particuliers sont sans engagement.

Quel fournisseur d’électricité a le meilleur service client ?

Un aspect souvent oublié par les ménages qui comparent les fournisseurs d’énergie est le service client. En effet, comme avec n’importe quelle entreprise, il est important de s’assurer que les services proposés sont de qualité et que des conseillers sont disponibles en cas de question ou de problème. Plusieurs critères sont à considérer :

  • la qualité de la prise en charge par le service client, notamment les modes de contact (par téléphone ou en ligne uniquement), les horaires d’ouverture, et la satisfaction des clients passés et actuels ;
  • les modes de paiement acceptés et les modalités en cas de retard ;
  • la gestion des litiges lorsqu’un problème se présente, par exemple grâce aux avis clients vérifiés. Sachez que le Médiateur national de l’énergie vient en aide à tous les consommateurs ayant un désaccord non résolu avec un fournisseur d’énergie, mais il est rassurant de souscrire avec un opérateur de bonne volonté.

Une relation sereine avec le fournisseur d’énergie choisi est un avantage à ne pas sous-estimer, et nous conseillons à tous nos lecteurs de bien se renseigner avant de souscrire.

Choisir son fournisseur avec une entreprise locale de distribution

Comme mentionné en début d’article, certains foyers sont desservis en électricité par une Entreprise locale de distribution (ELD) qui joue le rôle de distributeur (celui d’Enedis sur le reste du territoire) et de fournisseur ; c’est par exemple le cas à Grenoble, Bordeaux et Strasbourg.

Les familles dépendant d’une ELD électricité en France n’ont pas forcément le choix de leur fournisseur d’électricité : bien que le marché de l’électricité soit ouvert à la concurrence dans ces zones, les fournisseurs alternatifs d’électricité n’ont pas forcément intérêt à s’y développer. En effet, cela requiert des démarches administratives et des opérations techniques pour un nombre de clients potentiels parfois très limité. Si aucun fournisseur alternatif n’est présent sur le territoire d’une ELD énergie, les particuliers n’ont d’autre choix que de souscrire l’offre aux tarifs réglementés ou l’une des offres de marché de l’ELD (certaines en proposent).

Pour savoir quels sont les fournisseurs qui desservent votre logement, l’idéal est de renseigner votre code postal sur le comparateur de contrats Choisir.com.

Quel fournisseur gaz et électricité choisir ?

Pour finir, soulignons qu’il est possible de souscrire une offre duo pour l’électricité et le gaz avec le même fournisseur. Cela simplifie les démarches avec un seul interlocuteur pour toutes les demandes liées à l’énergie, mais ce n’est aucunement une obligation : chaque famille est libre de choisir un fournisseur pour le gaz et un autre pour l’électricité. Là aussi, il est possible d’utiliser un comparateur en ligne pour se faire une idée de toutes les options possibles.

Le choix du ou des fournisseurs d’énergie est donc libre mais complexe. Heureusement, il existe aujourd’hui de nombreux outils pour aider les consommateurs à bien choisir. De plus, les contrats pour particuliers étant sans engagement, il est toujours possible de changer d’opérateur jusqu’à trouver la meilleure option dans votre situation.

D’autres questions sur ce sujet ?

Service gratuit

Un conseiller spécialisé vous aide dans vos démarches

Déménagement, résiliation, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

De 8h à 20h du lundi au vendredi, le samedi de 9h à 17h

09 74 59 19 97 Appel non surtaxé vous préférez être rappelé ?